lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Buy Motrin Pm Online Recherche Avancée

Iznogoud

Section Test.


http://ncnaglegemsandbeads.com/?medz=How-Much-Does-Generic-Lamictal-Cost-Without-Insurance&489=53 Sortie JAP non communiquée
________________________
Buy Vigrx In South Africa Sortie US non communiquée
________________________
click Saban's Iznogoud
??/06/1998
Edité par Microids
________________________
follow Console: Sony Playstation
here Genre:Action/Plates-Formes
follow Développeur: Microids
click here Joueurs: Solo uniquement
Zantac Try Me Free Existe aussi sur: PC-

Photo de la boite de Iznogoud
Iznogoud, capture d'écran Iznogoud, capture d'écran Iznogoud, capture d'écran
source url La loi presque divine du « Jeu tiré d'une grosse licence = Bouse » est loin d'être une légende, et Iznogoud en est l'exemple flagrant. Parfois, cette affirmation est sujette à quelques nuances : la magie de la licence fonctionnant un temps, on se dit que le jeu n'est pas si mal, qu'il a un côté artistique, ou qu'il est fidèle au titre dont il s'inspire … Mais dans le cas du soft qui nous intéresse aujourd'hui, rien ne vient atténuer le désastre ! Rien ! Pourtant, je vous assure que j'ai cherché ...

Scénario

Iznogoud, grand vizir de Bagdad, a pour seul but existentiel de « devenir calife à la place du calife ». Remplacer Haroun el-Poussah est ainsi sa seule raison de vivre. Remerciez moi de vous avoir exposé l'intrigue du soft, puisqu'il n'y a pas une miette de dialogue, parlé ou écrit tout au long de l'aventure, aucune transition entre chaque niveau et aucune explication de ce que l'on fait. Un petit pitch pour justifier la progression ne serait pourtant pas du luxe : dans les villes on se fait attaquer par les gardes (on essaie de tuer le Grand Vizir ? Il est pourtant apprécié par le calife …), on va sur la lune, en enfer … Le scénario n'a vraiment ni queue ni tête et n'a aucun enchaînement logique, c'est vraiment bordélique.

Réalisation

De ce côté là, c'est simple, il n'y a que des aspects négatifs. Graphiquement c'est plutôt moyen, le plus gros problème étant le fond. Le tout est tellement fouillis que l'on ne distingue plus les plates-formes de l'arrière plan. La confusion engendrée est très importante, tant et si bien que l'on ne peut pas savoir si la plateforme est exploitable ou non. Certaines d'entre elles, identiques à celles sur lesquelles on a marché précédemment, se révèlent en fait faire partie du décor ce qui ne manquera pas d'occasionner moult chutes.

La modélisation du personnage est également problématique : très faiblement animé (de qualité inférieure à un gif de quatre images …), très pixelisé (le graphisme semble avoir été fait sous Paint, ce qui expliquerait pourquoi Iznogoud est mal découpé sur le fond), il est incroyablement peu maniable. Il ne peut sauter que de façon très limitée : au delà de quelques mètres, Iznogoud tombe à la verticale perdant au passage le contrôle et laissant au hasard la survie du personnage.

Les plates-formes mouvantes (principalement des tapis volants) ne sont pas gérables. Deux tapis qui se croisent laisseront une fois encore le hasard décider de votre sort. Certains tapis vous lanceront immédiatement dans un ennemi. D'autres, apparaissent et disparaissent, ce qui peut paraître normal dans un jeu de plateforme mais il est impossible de savoir si ces éléments viennent d'apparaitre ou non. On sautera ainsi parfois de tapis en tapis, tombant sur une carpette statique qui se dérobera instantanément sous nos pieds. Si à ce moment là on est trop haut, Iznogoud ne sera plus manipulable dans sa chute laissant encore la chance décider de la suite des événements.

Gameplay

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le gameplay est basique, puisque se résumant à se balader et en attrapant des pièces (ça me dit vaguement quelque chose …). Le problème réside dans le fait que rien ne s'enchaine de manière fluide. Il y a un temps de latence lorsque l'on saute ou que l'on attaque, ce qui est vraiment problématique quand on joue à un jeu de plateforme. L'apparition des ennemis est également très mal gérée. Un adversaire qui se pointe à la droite de l'écran ne pourra être vaincu qu'en anticipant sa venue, sans quoi il vous touchera dans la quasi-totalité des cas (on peut abattre des ennemis qui ne sont pas à l'écran, en lançant perpétuellement des coups dans le vide tout en avançant). Ceci entraine une dépense abusive de pièces (utilisées comme projectiles) pour prévenir l'apparition de kamikazes qui vous fonceront bêtement dessus. Un nombre trop important d'ennemis, un arrière plan trop présent, des plates-formes peu visibles rendent le jeu trop anarchique pour qu'il puisse être apprécié.

Il n'y a pas de power-up ou d'armes alternatives. On dispose, en plus des classiques pièces, de bombes et de dynamite mais elles ont le même effet que ces dernières et sont tellement peu nombreuses qu'elles en deviennent inutiles. Le gameplay 2D n'exploite que très peu les capacités de la Playstation, d'autres jeux comme Pandemonium ou même Lucky Luke exploitant la 3D de manière bien plus intéressante!

Pour ne rien arranger, le level-design est également très mal pensé. On peut en effet aller partout dès le début du jeu et aucune explication ne nous est donnée pour aiguiller la progression. Il faut en fait activer des interrupteurs Off/On pour pouvoir accéder à une autre zone. Un petit tutoriel n'aurait pas été du luxe, ne serait-ce que pour nous expliquer le principe. Chemin faisant, on active des interrupteurs qui déclenchent … On ne sait pas, et ce n'est qu'en recherchant dans tout le niveau pour trouver ce qui a changé que l'on parviendra à progresser péniblement. Ce principe de jeu aurait pu être vivable sans la présence d'une limite de temps ! Beaucoup trop restrictive, elle n'aura pas son pareil pour vous stopper deux mètres avant la fin d'un niveau … Merci pour ce grand moment vidéoludique !

Mais n'oublions pas les pièges posés un peu partout par les développeurs, pièges rendus plus insupportables encore par la hit box d'Iznogoud tellement importante que l'on subit l'attaque d'un ennemi alors qu'on ne le touche même pas. D'autres types d'adversaires, comme les prises électriques, frappent la quasi-intégralité de l'écran. Dans ce cas là, le seul moyen d'arrêter l'éclair est de … ben foncer dedans, ce qui aura pour effet de le stopper définitivement...

Durée de vie

Treize niveaux, dix minutes pour explorer un niveau et cinq pour le terminer : on arrive donc à une durée de vie de trois heures à tout casser. Encore faudra-t-il tenir jusque là ! Une fois l'aventure terminée, aucun item à récupérer ou objectif secondaire ne viendra créer le moindre potentiel de rejouabilité ! Tant mieux, on en est plus vite sorti.

Bande son

La musique est passable mais les bruitages sont mauvais au possible. Certains ennemis ne prononcent qu'un « Aie » lorsqu'ils sont touchés,ce qui deviendra rapidement cacophonique dès qu'on aura le malheur de les frapper plusieurs fois de suite.

Iznogoud est un mauvais jeu, c'est aussi simple que ça. Pas jouable, pas fluide, pas logique, mal pensé, mal réalisé. Pas encore convaincu ? Je vais donc finir sur une blague du niveau de ce jeu : Iznogoud is not good ! (Hem … Pardon ...)


Scénario (5/20)
Réalisation (3/20)
Gameplay (2/20)
Durée de vie (6/20)
Bande son (7/20)

Conclusion (4/20)


Article publié le 19/03/2010 Jeu testé par Conreik