lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Flibanserin Prescription 7th Recherche Avancée

Talespin (Megadrive)

Section Test.


Accutane Cost In Mexico Sortie JAP non communiquée
________________________
http://eurm.or.at/?qg=Cialis-Store&dc6=78 Disney's TaleSpin
??/??/1992
Edité par Sega
________________________
Minipress Online Games Disney's TaleSpin
??/??/1992
Edité par Sega
________________________
go Console: Sega Megadrive
Can U Buy Diflucan Over The Counter Genre:Plates-Formes
follow url Développeur: Sega
enter site Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Sega Megadrive
Where To Buy Generic Avodart Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Talespin (Megadrive)
Talespin (Megadrive), capture d'écran Talespin (Megadrive), capture d'écran Talespin (Megadrive), capture d'écran
Buy Viagra With Paypal Australia Après un shoot’em up non dépourvu d’un certain charme sorti sur Nes, notre Baloo National s’essaye au genre des jeux de plates-formes avec un opus Megadrive qui ravira les adeptes de la série animée tirée du Livre de la Jungle et diffusée en France dans les années 90 sous le nom de Super Baloo.

Scénario (15/20)

L’histoire de ce nouvel épisode prendra pour toile de fond la trame de la série télévisée à laquelle elle se montrera très fidèle, en proposant néanmoins un scénario inédit. Ainsi, un concours est organisé et mettra en opposition toutes les compagnies aériennes avec à la clé un contrat illimité dans le temps avec la ville, qui permettrait à la compagnie de notre cher ours de sortir définitivement de la zone rouge dans laquelle elle semble être condamnée à rester. Seulement voila, un certain milliardaire du nom de Shere Khan ne l’entend pas de cette oreille et va tout faire pour vous mettre des bâtons dans les roues, avec l’aide de son âme damnée répondant au doux patronyme de Don Carnage. Les deux entreprises se retrouvent donc bientôt en finale et une lutte acharnée pour la victoire est à prévoir, d’autant que le célèbre tigre du Livre de la Jungle n’est pas réputé pour sa loyauté et son fair play…

Durée de vie (17/20)

Le principe du concours sera simple : les participants devront collecter dix caisses dans chacune des différentes zones de jeu, zones qui seront au nombre de dix. Vous devrez donc parcourir chacun des dix niveaux en collectant lesdites caisses que vous trouverez ça et là, tout en évitant les innombrables pièges que l’on aura posés ici pour vous empêcher d’arriver à vos fins. Attention toutefois, car oublier une caisse vous obligera à revenir en arrière pour la ramasser, ce qui sera fortement handicapant du fait que vous aurez un temps limité pour terminer les différents niveaux (du fait des règles du concours). Vous n’aurez en effet que sept jours pour terminer votre quête et devrez donc garder constamment un œil sur l’horloge pour ne pas vous laisser prendre par le temps. Au terme de chaque stage, vous devrez faire face à l’un des sbires de Shere Khan et la victoire sera impérative pour passer au niveau suivant. Le jeu mettra à votre disposition la possibilité de régler la difficulté. Si en easy le challenge pourra paraître peu élevé en raison de la faiblesse des ennemis et de la véritable pluie de power-ups dont vous bénéficierez, il n’en sera pas de même en mode hard ou une précision exemplaire vous sera nécessaire pour terminer les niveaux sans perdre toutes vos vies, du fait de la grande résistance de vos adversaires et du faible nombre de caisses dans les stages. Enfin, la possibilité de jouer à deux (l’un des joueurs incarnant Baloo et le second contrôlant Kit) rallongera tangiblement la durée de vie et le fun de l’ensemble, octroyant en prime au soft un replay value des plus intéressants.

Gameplay (17/20)

Côté gameplay, on reste dans la veine des jeux de plates-formes les plus classiques. Ainsi, vous dirigez votre personnage dans un environnement 2D, le plus souvent de gauche à droite. Toutefois, vous serez totalement libre de vos mouvements et pourrez revenir en arrière à volonté en cas d’oubli de tel ou tel item. En outre, les niveaux seront gigantesques et les explorer entièrement sera un véritable plaisir, du fait de leur architecture permettant au joueur de progresser aussi bien horizontalement que verticalement. Vous devrez choisir, au début de votre partie, le personnage que vous contrôlerez tout le long de l’aventure. Chacun des deux protagonistes disponibles aura ses forces et ses faiblesses : Baloo disposera d’une arme à courte portée (normal étant donné que cette arme ne sera autre qu’un Jokari) mais plus puissante tandis que Kit pourra toucher les ennemis de plus loin au prix d’une puissance fortement réduite (son arme étant une sarbacane). De plus, notre gros ours aura bien du mal à sauter tandis que son collègue pourra effectuer des sauts d’une longueur vertigineuse. Le choix du personnage conditionnera également directement la nature des niveaux spéciaux que vous aurez à jouer. En effet, opter pour Baloo vous mettra aux commande du Zingalow dans des phases de shoot’em up assez sympathiques tandis que Kit devra faire du ski nautique en étant accroché à l’arrière de l’avion. Malheureusement, l’IA déplorable du pilote dudit avion lorsque vous jouerez en solo rendra ces phases extrêmement pénibles si vous ne pilotez pas, incitant ainsi fortement le joueur à porter son choix sur Baloo en début de partie.

Côté mouvements, vous aurez à votre disposition une touche d’attaque et une touche de saut. Les déplacements feront preuve d’une redoutable efficacité et d’une précision à toute épreuve, rendant le titre extrêmement agréable à jouer. A côté de cela, vous aurez également la possibilité de ramasser des caisses ne comptant pas dans les dix nécessaires pour terminer le niveau, mais qui vous seront malgré tout très utiles puisque vous pourrez les poser ou bon vous semblera, accédant ainsi à des endroits auparavant hors de portée. Toutes les indications importantes (barre de vie, nombre de caisses collectées dans le niveau en cours, nombre de vies restantes, nombre de jours restants et avancée du jour en cours) seront visibles du premier coup d’œil en bas de l’écran, vous permettant ainsi de constamment garder un œil sur le chrono qui sera un élément très important dans votre victoire…ou votre défaite. Gameplay efficace et riche du fait des différentes phases de jeu, qui rendra cette expérience vidéo ludique extrêmement agréable pour les fans de jeux de plates-formes.

Réalisation (15/20)

Les graphismes ont quant à eux fait l’objet d’un soin particulier, puisqu’ils seront des plus agréables à l’œil. Ainsi, chaque niveau disposera d’une personnalité bien marquée et aura pour thème un lieu existant dans la réalité. Les arrière-plans seront d’une grande finesse, même si l’on aurait apprécié la présence de plus d’animations puisqu’ils resteront dans l’ensemble assez statiques. Le judicieux choix des couleurs permettra toutefois de compenser en partie ce petit bémol en rendant l’ambiance attachante. La modélisation des personnages sera très agréable, ces derniers se permettant même des expressions faciales et des animations de mort des plus amusantes et rendant parfaitement justice au dessin animé. L’animation des personnages quant à elle sera parfaitement décomposée, rendant le tout extrêmement fluide et sympathique. Enfin, mention spéciale pour le bestiaire particulièrement varié et dont les ennemis seront parfaitement adaptés aux différents environnements où vous les trouverez.

Bande son (12/20)

Terminons sur la bande son. Rien de particulier à signaler ici. Les musiques sont sympathiques et parfaitement adaptées à l’univers Disney puisque très joyeuses et entrainantes. Néanmoins, certains bruitages seront un peu limite niveau qualité et on aura la mauvaise surprise de retrouver les mêmes musiques dans plusieurs niveaux. Un peu plus de diversité dans ce domaine eut été appréciable puisque l’ambiance sonore, certes agréable dans l’ensemble, sera fortement handicapée par cet aspect répétitif.

Conclusion (15/20)

Talespin est donc un jeu de plates-formes des plus sympathiques, qui ravira les nostalgiques de la série animée de leur enfance. Mais il sera également une bonne solution pour prolonger le plaisir de jouer à des jeux de plates-formes sur Megadrive pour ceux qui aurait déjà fini les Sonic cinquante fois chacun, en proposant une alternative certes inférieure à l’univers du hérisson bleu mais somme toute assez réussie.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza