lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
see url Recherche Avancée

Sonic Spinball

Section Test.


enter site Sonic the Hedgehog Spinball
10/12/1993
Edité par Sega
________________________
http://otterpaintball.com/?led=Kamagra-Drugstore&220=f9 Sonic the Hedgehog Spinball
14/11/1993
Edité par Sega
________________________
http://datasciencemelbourne.com/?pot=Comprar-Viagra-Online-Espana&15f=5a Sonic the Hedgehog Spinball
10/12/1993
Edité par Sega
________________________
source link Console: Sega Megadrive
Your Viagra Price Online Genre:Flipper
http://rosyuen.com.au/?led=Can-You-Buy-Azithromycin-Doxycycline-Or-Tetracycline&14c=3e Développeur: Sega
Viagra 50 Mg Online Kaufen Joueurs: 1 à 4
Viagra Online Sicuro Existe aussi sur: Sega Game Gear- Sega Master System- Virtual Console WII-

Photo de la boite de Sonic Spinball
Sonic Spinball, capture d'écran Sonic Spinball, capture d'écran Sonic Spinball, capture d'écran
http://jackhanna.com/?rqa=Cost-Of-Doxycycline-Hyclate-20-Mg&8ce=5b Sonic, aujourd'hui humilié par des réalisations vidéoludiques plus que douteuses, a fait de nombreuses apparitions, notamment dans des jeux de course, de tennis ou encore de combat. En 1993, Maître Sega sort de ses cartons un épisode « spin off » consacré aux sportifs des comptoirs, j'ai nommé le flipper (« Billard électrique » ou encore « Machine à boule », merci Wikipedia !). Derrière cet exercice pour le moins inattendu, Sonic nous montre qu'il a plus d'un tour dans ses pics...

Dr Eggman...

...ou bien Dr Robotnik pour les amateurs de traductions bizarroïdes dont les français ont le secret, a encore fait des siennes. Et oui, il a en sa possession quatre émeraudes dites du « Chaos ». Alors bien évidemment, c'est encore le bordel ! Sonic décide donc de voler au secours des 4 émeraudes, sans quoi Eggman mettra à exécution ses plans machiavéliques. Mais, dans la précipitation, notre hérisson tombe à l'eau et se retrouve dans les égouts confronté à un espèce de flipper géant dont il est la boule. Ça tombe bien, Sonic aime se rouler en boule ! Pour ceux qui ne connaissent pas le principe du flipper, euh...non je plaisante, ceux qui ne connaissent pas le flipper, sérieux mais d'où sortez-vous ? Bref, Sonic va devoir récupérer trois émeraudes dans chacun des stages dans lesquels il évoluera et combattre les ennemis qu'il y rencontrera. Capiche ?

Un flipper...

Comme tout bon flipper qui se respecte, vous avez donc à votre disposition une boule (Sonic), des « flippers » (les barres mobiles qui frappent la boule) ainsi que diverses entrées dans lesquelles il faut faire atterrir votre boule afin de faire évoluer votre score. Il va vous falloir donc dans un premier temps définir quelle maniabilité se rapproche le plus de votre vision du flipper et ce, à l'aide des boutons A,B et C. L'idéal est de configurer comme suit : A = gauche, B = droite et C = les deux en même temps.

Après ceci, la partie peut commencer. On retrouve donc Sonic debout sur ses pattes dans un égout malfamé. Après une très brève phase de plates-formes, Sonic est envoyé au centre du flipper. Il va falloir se débrouiller pour activer des mécanismes qui vous permettront à terme de récupérer trois émeraudes afin d'ouvrir un passage et de vous diriger vers le Boss. Avant ça, on peut remarquer que la formule du flipper classique a été améliorée afin de ne pas rendre les choses trop ennuyeuses pour peu que vous soyez réfractaire au genre. En effet, des ennemis ont été placés un peu partout sur le plateau afin d'ajouter du piment à l'affaire. A certains moments, le fait de rebondir sur des ennemis sera indispensable à la bonne progression dans la partie. Plusieurs étages composent le stage et chacun possède ses propres mécanismes qui déclencheront des ouvertures de portes ou bifurcations (celles-ci sont clairement remarquables par un petit jingle) diverses dans le stage.

Ceci étant, il est assez difficile de savoir quel mécanisme déclenche telle ou telle chose, il vous appartiendra d'explorer, d'essayer des choses, tout en sachant que la chute dans un liquide (eau, lave ou bouillie verte) vous sera fatale, d'autant plus que vous ne disposez que de trois vies pour terminer le jeu, ce qui n'est pas une mince affaire. Pour vous aider, vous pourrez gagner une vie à chaque fois que vous marquerez 20 millions de points, dur dur d'y arriver en un tableau. A chaque fin de tableau, un niveau bonus mettant Sonic aux commandes d'un flipper à sa taille et dans lequel vous devrez libérer toute sortes d'amis coincés sous des verrières, vous permettra de remporter encore plus de points pour vous donner encore un peu plus de chance de vous voir gagner votre énième conflit avec Eggman.

Graphiquement parlant

La qualité graphique générale est bonne. Bien qu'un peu ternes, les couleurs contribuent à l'ambiance du soft, c'est à dire relativement ténébreuse. Sur ce plan là, il s'agit d'une réussite, d'autant plus que le nombre de détails graphiques est assez important, qu'ils soient utiles ou non à la partie de flipper qui se joue. Les animations de Sonic ainsi que de tous les éléments de l'environnement sont également bien réalisés et très nombreux (explosions, coulées de liquides, déplacements d'éléments divers...).

Level Design

Dès le début, le style est orienté underground, c'est à dire avec des couleurs assez ternes, des endroits clos, des couloirs et galeries étouffants, regorgeant de petits monstres en tous genres, vous mettant des bâtons dans les roues. Mais tous ces détails, mettant à contribution votre sens de l'observation et de la logique, font que le jeu est réellement bien pensé et chaque composant du décor vaut son pesant de cacahuètes quant à votre évolution dans le niveau. Les environnements proposés (égouts, site volcanique...) sont tous réussis, innovants et surprenants tout au long de la partie avec des tas de bonnes idées, surtout en ce qui concerne les mécanismes.

Bande-son électrique

Sonic oblige, la musique se devait d'être à la hauteur et maître Sega n'a pas failli à sa réputation, le moindre bruitage a été travaillé dans ses moindres recoins et les musiques sont variées, plaisantes et très bien réalisées. Mention spéciale à l'avertissement sonore quand Sonic se retrouve face à un danger imminent.


Durée de vie

Composé de quatre stages au total, Sonic Spinball peut paraître un peu court. Mais la difficulté est telle qu'il faudra vous y reprendre à plusieurs fois avant d'en venir à bout. Même après avoir torché le jeu, l'envie de vous refaire une petite partie de flipper avec votre hérisson préféré risque de se faire sentir. De plus, le soft a plutôt bien vieilli et il faut dire que les jeux de flipper ne se bousculent pas sur Megadrive.

Verdict

Sonic rend hommage comme il se doit au genre flipper. Varié, amusant, prenant, beau, détaillé (en matière de graphisme et de level design), font de ce Sonic une valeur sûre pour tout fan du hérisson bleu ou de flipper. Si vous ne connaissez pas cet opus, il est grand temps de vous y essayer, une bonne expérience à coup sur ! A essayer !

Histoire 11/20 : Bon l'histoire d'Eggman qui veut tout contrôler, c'est d'un vieillot, mais c'est toujours aussi efficace !

Graphismes 16/20 : Tout est fin, beau et coloré, le tout orchestré par une excellente fluidité.

Gameplay 15/20 : Les contrôles sont simple et efficaces, à noter que l'on peut contrôler un peu sa boule, je suppose qu'il s'agit de pallier l'absence de la possibilité de secouer le flipper (vous savez, même que ça fait TILT quand on secoue trop).

Musique 15/20 : Bien détaillée, la bande-son passe nickel et saura vous mettre dans l'ambiance du soft.

Durée de vie 14/20 : Court (4 tableaux) mais très difficile et vous ne disposerez que de 3 vies pour en venir à bout.


NOTE GLOBALE 14/20


Article publié le 03/02/2010 Jeu testé par MaitreCoq