lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
watch Recherche Avancée

Road Rash

Section Test.


enter Road Rash
27/08/1994
Edité par Electronic Arts
________________________
go here Road Rash
02/01/1994
Edité par Electronic Arts
________________________
here Road Rash
??/??/1994
Edité par Electronic Arts
________________________
follow link Console: Panasonic 3DO
http://agent268bet.com/?ext=Nexium-Prescription-Savings-Card&cce=8e Genre:Course
go here Développeur: Electronic Arts
Do I Need A Prescription For Zantac Joueurs: 1 à 2
Accutane Buy Online Us Existe aussi sur: Nintendo Game Boy- PC- Sega Game Gear- Sega Master System- Sega Mega-CD- Sega Megadrive- Sega Saturn- Sony Playstation-

Photo de la boite de Road Rash
Road Rash, capture d'écran Road Rash, capture d'écran Road Rash, capture d'écran
Zanaflex Sales Après 3 bons épisodes sur Megadrive, road rash débarque sur 32 bits en 1994 sur 3do. On peut dire que ce nouvel opus est le quatrième bien qu’intitulé « road rash » tout court… Le principe est toujours le même : arriver au moins dans les trois premiers par tous les moyens (coup de pompes, de matraque, éjecter les concurrents sur les voitures ou dans un fossé…), l’argent ainsi gagné servira à s’acheter des motos de plus en plus puissantes pour larguer des adversaires devenant assez coriaces au fil du jeu (et éventuellement la police qui n’hésitera pas a vous délester de vos précieux dollars).

Jouabilité

Les poids des motos sont bien pris en compte, une moto puissante mais lourde mettra plus de temps à s’incliner pour prendre une courbe alors que sa vitesse vous propulsera justement bien trop vite pour tourner à temps, il faudra donc anticiper l’inclinaison de la moto pour les modèles lourds, ça manque également un peu de précision, compte tenu de la vitesse parfois excessive des machines.

Graphismes

Très bons même si le jeu a un peu vieilli, il reste quand même pour moi le plus bel épisode de la série, surtout comparé aux suites sorties plus tard comme road rash 3d et jailbreak sur playstation. La version 3do remporte encore une fois la palme de la meilleure version si on la compare à la version psx quasi identique sortie peu de temps après, honteusement amputée d’un clip du groupe « Swervedriver » (au moins il reste le deuxième du fabuleux « Paw » et son titre « jessie ») et dotée de graphismes moins bons et d’une fluidité moins bonne également. Les cinématiques sont excellentes (à l’époque où Electronic Arts faisait des efforts et ne pensait pas qu’au profit), de petits films sont montrés à la fin d’une course (victoire, arrestation ou défaite) réalisés par des cascadeurs qui se sont régalés a dépeindre l’univers de road rash avec moults gags plus ou moins fins. Les motards du joe bar team à coté font figure de danseuses étoiles. L’ambiance du jeu doit beaucoup à ces cinématiques sans lesquelles il serait sans âme.

Bande son

Les musiques sont adaptées au style de jeu et des persos, un metal pas trop bourrin avec de bons groupes cités plus haut : swervedriver, paw, therapy etc… Le point négatif est pour le son des motos : mélange de scooter trafiqué et d’abeille surexcitée, le bruit des moteurs est insupportable. Et on aurait bien aimé entendre la différence entre les bicylindres et les quatre cylindres, erreur que tout motard qui se respecte remarquera en jouant et ne pardonnera pas !

Durée de vie

Le jeu est composé de 5 courses sur 5 niveaux soit 25 courses (city, peninsula, pacific highway, sierra nevada, napa valley) mais on verra assez vite que pour s’acheter les motos indispensables à la victoire, il faudra faire les courses plusieurs fois pour récolter des dollars. La difficulté étant importante surtout dans les dernières courses, on ne terminera pas le jeu facilement. 2 modes de jeux sont proposés : trash mode & big game mode. Le mode trash mode est un genre de mode arcade ou on peux choisir la course et le niveau de difficulté, pour ceux qui veulent un aperçu du jeu. Le big game mode est le mode « histoire » où il faudra choisir son motard (plus ou moins lourd et plus ou moins armé, ce qui jouera sur l’endurance (le femmes sont plus faibles) et surtout le poids de la moto pour les gros bikers élevés a la bière.



Conclusion (18/20)

Un épisode phare dans la série, de très bonnes cinématiques, une bande son excellente, un jeu de course bien bourrin ou écrabouiller des mamies gênantes sur la chaussée et envoyer des adversaires dans le décor est un vrai plaisir. Evidement le jeu sera particulièrement apprécié par les motards qui se retrouveront dans l’ambiance particulière que dégage ce jeu. A essayer donc ne serait ce que pour les cinématiques…


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Grand_Barbare