lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://crotovina.com/data/individual-criminal-record-check.html, The challenge is not just to love. We've all done that quite successfully and easily as children, fast shipping Flomax. Purchase Flomax Recherche Avancée

Road Avenger

Section Test.


go to link online from Canada Drugs, an online Canadian Pharmacy that offers free shipping on all orders of discount Zovirax Ophthalmic Road Blaster FX
18/12/1992
Edité par Wolf Team
________________________
Zeus Doxycycline Hyclate 100mg Price Walmart impermanent and hoarse exercising his despicable structure unrolls the contr. annoyed George Jobs, his very incongruous Road Avenger
??/??/1993
Edité par Renovation
________________________
http://wsicycling.com/?sopa=Getting-Off-Elavil-Side-Effects&759=a2 Road Avenger
??/??/1993
Edité par Data East
________________________
| Best Deals🔥 |. Stop wasting your time with unanswered searches. buy source ,Free Shipping, quality. Worldwide delivery. Check More » Console: Sega Mega-CD
Risperdal Consta 37.5mg Price Genre:Film Interactif
http://centralcoastsurfschool.com.au/?fv=Flomax-Kleidung-Online&cc3=30 Développeur: Wolf Team
Doxycycline Prescription Online Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Sega Mega-CD

Photo de la boite de Road Avenger
Road Avenger, capture d'écran Road Avenger, capture d'écran Road Avenger, capture d'écran
http://gailphillips.net/?ert=Best-Online-Cialis-Store-Com&32a=38 SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Initialement sortie en 1991 au Japon, la première version du Mega CD ne verra jamais le jour dans l’hexagone. Il faudra donc attendre 1993 et la mise en vente du second modèle de l’extension destinée à la Megadrive pour s’adonner aux joies du jeu sur CD-ROM, avec ses qualités et ses défauts. Désireux de susciter l’intérêt chez le joueur et d’imposer son appareil le plus vite possible sur le marché, Sega prit en outre le parti de le vendre en bundle avec un jeu baptisé Road Avenger. C’est Ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui…

Buy Cheapest Kamagra Uk - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, Amoxil Cheap Scénario (16/20)

Chose amusante, nous sommes en présence d’un jeu futuriste prenant place à la fin des années 1990 (ben oui, le futur d’hier est le passé d’aujourd’hui). En ces temps troublés, les routes sont devenues le théâtre d’innombrables crimes avec la formation de gangs écumant les autoroutes à la recherche de méfaits à accomplir. Les centres-villes ne sont pas épargnés et sont la cible de raids dévastateurs et font office de champs de bataille dans les guerres entre gangs rivaux, occasionnant de nombreuses victimes civiles innocentes. La plus grande menace vient du RRR, un groupe de bandits ayant à lui seul causé plus de dégâts que tous les autres réunis. Pour réagir à cette nouvelle menace et empêcher le chaos de se répandre davantage, le FBI créa une unité spéciale baptisée MATF (Mobile Armoured Task Force, force blindée mobile) équipée de voitures spécialement conçues pour lutter contre les pirates de la route. Vous incarnez le meilleur agent de la MATF, et avez en quelques mois mis à mal les agissements des gangs sévissant sur les routes par des faits d’arme dignes des plus grands noms du FBI. Malheureusement, votre réussite professionnelle fait de vous une menace beaucoup trop grande pour les innombrables ennemis que vous vous êtes faits au fil des missions réussies. Le jour de votre mariage, alors que vous conduisiez votre nouvelle femme Cindy vers une lune de miel méritée, des membres du RRR lancent une offensive déclenchant ainsi un terrible accident. Vous êtes laissé pour mort…mais seule Cindy a péri dans l’accident. A votre sortie de l’hôpital, vous n’avez plus qu’une seule idée en tête : vous venger… Ce scénario, sans être d’une originalité à toute épreuve (ce thème ayant été maintes et maintes fois exploité au cinéma), reste malgré tout intéressant de par son univers faisant furieusement penser à Mad Max. Les fans de cette atmosphère particulière ne pourront que tomber sous le charme de Road Avenger, qui propose en outre une immersion totale.

Réalisation (16/20)

En effet, la réalisation technique magnifique permet de plonger le joueur sans ménagement dans ce monde sans pitié, avec une violence omniprésente. Le rendu s’apparente à un dessin animé interactif du plus bel effet avec des animations tout aussi réussies en faisant une véritable démo technique pour la console de Sega. L’impression de vitesse est donc plus que convaincante tant et si bien que vous aurez parfois du mal à suivre l’action correctement. On ne peut que féliciter le dessinateur ayant été chargé du design général du jeu, puisque le style graphique de ce dernier est réellement attachant et aurait tout aussi bien pu être présent dans un anime. Le level-design jouit en outre d’une grande variété, puisque vous serez amené à visiter des milieux aussi bien urbains que campagnards ou montagnards pour un dépaysement garanti. La mise en scène en est d’ailleurs grandement améliorée, puisque les situations auxquelles vous devrez faire face répondent à toutes les exigences d’une course poursuite : se faufiler entre deux camions, balancer un ennemi dans le décor pour éviter qu’il ne vous fasse tomber de la petite corniche sur laquelle vous vous maintenez tant bien que mal depuis cinq minutes, démolir la moto d’un gangster venant juste de planter une hache dans votre moteur, et même en découdre avec un Hélicoptère… Tous ces petits détails dévoilés par de mini-cutscenes donnent un aspect cinématographique au soft en vous mettant dans la peau de ce flic hors du commun, qui est confronté à une grande variété de situations. Seulement voilà, les limitations techniques du support gâchent quelque peu ce bon travail. Rappelons en effet que le Mega-CD ne comportait aucun processeur graphique supplémentaire. La pauvre Megadrive nous livre donc des couleurs fades et une résolution posant parfois problème, puisque faisant ressortir les pixels plus que de raison. De même, on notera avec agacement la présence d’un « grain » polluant l’affichage le rendant du même coup nettement moins agréable.

Bande son (18/20)

Côté son en revanche, difficile de formuler un quelconque reproche. Après avoir eu droit à un splendide thème introductif chanté, vous enchainez sur des musiques tout aussi entrainantes qui font honneur au talent musical du compositeur en rythmant parfaitement l’action. Ces musiques passeront cependant bien vite au second plan devant l’excellence des bruitages donnant une toute autre dimension à votre quête vengeresse : que ce soit les vrombissement des moteurs, les crissements de pneus, les cris d’effroi des piétons que vous frôlez en les évitant de justesse, les explosions dévastatrices ou encore les invectives des ennemis qui tentent en vain de vous provoquer, tous ces éléments rendent votre course d’autant plus prenante et réaliste, rendant Road Avenger plus proche encore d’un dessin animé.

Gameplay (9/20)

Et c’est bien là le cœur du problème, à trop vouloir se rapprocher d’un anime, le soft a perdu ce qui fait la force des jeux de voiture habituels : un gameplay efficace. Pour ceux ayant déjà joué à Shenmue ou autres Resident Evil 4, vous vous rappelez surement des phases de QTE (Quick Time Event) consistant à appuyer sur la bonne touche au bon moment pour effectuer un mouvement précis. Imaginez-vous un titre proposant uniquement des phases de QTE et vous aurez un bon aperçu de la maniabilité de Road Avenger. Concrètement, le jeu vous place dans une vue intérieur relativement passive, puisque vous n’agissez que très peu sur le comportement de votre véhicule. Lorsqu’un danger se présente, des indicateurs apparaissent à l’écran pour vous indiquer quelle action vous devez effectuer (gauche, droite, turbo ou frein) pour vous sortir de ce mauvais pas. Vous devez alors presser rapidement la touche concernée pour éviter l’obstacle ou bien l’envoyer dans le décor. A noter que ces indicateurs disparaissent en mode difficile, vous obligeant à prévoir les actions nécessaires par vous-même (totalement IMPOSSIBLE pour moi)! Malheureusement, cette maniabilité originale s’avèrera bien vite être extrêmement frustrante puisque l’on sera plus spectateur qu’acteur à part entière. Si l’on veut regarder un anime, autant opter pour un DVD. Quand on achète un jeu, c’est en général dans le but de jouer. Logique me direz vous… malheureusement pas pour tout le monde, ce raisonnement semblant hélas échapper à la Wolfteam !

Durée de vie (9/20)

Autant vous dire que l’intérêt du jeu en prend un sacré coup, la progression devenant très vite extrêmement répétitive au point de lasser la plupart des joueurs très rapidement. D’ailleurs, le jeu ne changeant jamais au niveau du déroulement, vous en viendrez à mémoriser les manipulations à effectuer et à l’avoir à l’usure. Si vous adhérez au système de jeu, vous devrez compter une heure pour venir à bout du gang RRR en terminant la dizaine de niveaux. Plus vous avancerez dans l’aventure, plus vous devrez faire preuve d’une grande rapidité de réaction, les manipulations s’enchainant de plus en plus vite au fil du jeu et les derniers niveaux requerront des trésors de dextérité de votre part. Une durée de vie qui dépendra donc entièrement de votre intérêt pour le genre des dessins animés interactifs, mais qui a le mérite d’être autrement plus élevée que celle de nombre de jeux du même genre…

Conclusion (13/20)

Véritable hommage à Mad Max, Road Avenger n’est certes pas dépourvu d’un certain charme et d’atouts majeurs, comme sa géniale mise en scène et sa patte graphique particulièrement inspirée. Cependant, on est à mon sens beaucoup trop passif, l’interaction avec les événements à l’écran se limitant à appuyer ponctuellement sur la touche appropriée. A essayer tout de même, pour peu que vous ne soyez pas totalement réfractaire au genre du film Interactif…


Article publié le 07/09/2008 Jeu testé par Manuwaza