lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Title: 5c7c66444b627419eca8cd811c28efd4 - Buy Glucophage Online Subject: Order glucophage 1 gm every am. available glucophage 500 mg tablets. dose to be given, where Recherche Avancée

Pac-Man

Section Test.


get link Pac-Man
02/11/1984
Edité par Namco
________________________
An ex-special services veteran, down on his luck and desperate for work, takes a job as a security guard at http://tab-legal.com/?olxc=Is-There-A-Generic-Prescription-For-Crestor&7d3=0e europe a run-down mall in a Pac-Man
??/??/1990
Edité par Namco
________________________
http://whoisnickasmith.com/?medz=When-Can-I-Get-Pregnant-After-Accutane&a65=4b Pac-Man
??/??/1990
Edité par Namco
________________________
Console: Nintendo Nes
| FREE SHIPPING 🔥 |. The offer is limited. Doxycycline Cost At Meijer online ,Are You Searching Best pill?. Check More » Genre:Autres
Guna Salep Voltaren 75 SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest Développeur: Namco
Topamax For Binge Eating Disorder Dosage 30mg or 60mg on prescription from our fully regulated UK Online Doctor and Pharmacy Service. Discreet and confidential service. Joueurs: 1 à 2
http://pentian.com/?here=Viagra-Online-Australia-Customs&daa=11 Existe aussi sur: Arcade- Nintendo Game Boy- Nintendo Game Boy Advance- PC- Sega Game Gear- SNK Neo Geo Pocket-
http://sessionmusos.co.uk/?pla=Buy-Valtrex-From-India SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Pac-Man
Pac-Man, capture d'écran Pac-Man, capture d'écran Pac-Man, capture d'écran
Tout commence en 1977, lorsqu’un certain Toru Iwatani se fait embaucher par un éditeur japonais du nom de Namco. Le bougre ne mettra pas longtemps à mériter son salaire puisqu’à peine deux ans plus tard, il crée un titre qui va révolutionner le monde du jeu vidéo et devenir la figure emblématique des salles d’arcade. Cet ovni vidéo-ludique, alors baptisé Punk-Man rencontrera un succès fou dans les salles obscures au point d’être l’année suivante exporté aux Etats-Unis sous le nom de Pac-Man. Rien d’étonnant donc à voir débarquer dans les années 1990 (dix ans plus tard quand même !) une adaptation sur la meilleure console du moment, à savoir la Nes.

Gameplay (16/20)

Le principe du jeu est on ne peut plus simple, puisque vous n’utiliserez que la croix directionnelle pour jouer. Vous dirigez donc une drôle de petite boule jaune dans un labyrinthe et vous devez avaler tous les petits points jaunes (les pac-gommes) remplissant le tableau de jeu pour passer au niveau suivant. Facile me direz-vous. Seulement voilà, de méchants fantômes, au nombre de quatre (Bashful/Inky, Shadow/Blinky, Speedy/Pinky, Pokey/Clyde), feront tout pour vous en empêcher en vous poursuivant sans relâche jusqu’à ce que mort s’ensuive. Vous devrez donc impérativement les éviter, un contact avec eux vous étant fatal. Ici, pas de champignon pour vous rendre plus résistant mais vous aurez sur le plateau à votre disposition quatre pac-gommes plus grosses que la moyenne qui vous permettront de rendre les fantômes clignotants pendant un bref moment. Une fois cette opération effectuée, le gibier devient le chasseur et vous serez alors en mesure d’avaler les fantômes lorsque vous serez en contact avec l’un d’entre eux.

Attention toutefois car recourir à cette mesure drastique renverra ledit fantôme au milieu de l’écran où il pourra se régénérer et revenir non clignotant pour vous casser les pieds (enfin façon de parler). Vous devrez donc faire preuve de malice dans la gestion de vos pac-gommes spéciales puisqu’une mauvaise utilisation vous enverra directement vers l’écran de Game Over. Des objets spéciaux seront également présent sur la surface de jeu (cerise, fraise, pomme, orange, melon…) et leur ramassage vous permettra de collecter un grand nombre de points supplémentaires. Le principe de jeu peut paraître simpliste mais le fun qui s’en dégage n’est pas une fable et accrochera le joueur bien malgré lui.

Durée de vie (17/20)

En effet, une force inexplicable vous tiendra collé à votre téléviseur au fil des niveaux malgré la répétitivité flagrante de ces derniers. Sachez que finir le jeu et ses 255 niveaux relève de l’exploit tant la difficulté est grande, les fantômes faisant preuve d’une intelligence redoutable pour vous encercler et vous piéger dans un coin, ne vous laissant aucune autre alternative que la mort. La course aux points sera une motivation supplémentaire, que ce soit pour épater vos amis par votre dextérité et votre maitrise, ou pour collecter une vie supplémentaire octroyée tous les 10000 points qui sera plus que bienvenue tant le challenge s’avèrera corsé. Pac-Man est un jeu pouvant en lasser certains assez vite, mais son fun fera revenir les plus récalcitrants de manière assez régulière pour une petite partie. On notera la présence d’un mode deux joueurs mais le système de jeu en alternance ne sera pas forcément le plus inspiré pour exploiter au mieux cette possibilité. Dommage…

Réalisation (5/20)

Attaquons à présent les sujets qui fâchent, à commencer par l’esthétique du jeu. La mouture Nes est malheureusement un portage pur et dur de la version Arcade sans la moindre fioriture. Les seules fantaisies auxquelles vous aurez droit seront donc les quatre couleurs des fantômes (bleu, rose, rouge et orange), les murs bleus du labyrinthe et les pac-gommes qui, tout comme notre héros, auront l’insigne honneur d’être jaunes. A part cela, vous aurez droit à un magnifique fond noir très peu avenant qui rendra l’aspect du jeu plus qu’austère. Il eut été appréciable de la part de Namco d’intégrer quelques améliorations graphiques dans son jeu de 10 ans d’âge puisque les graphismes ont clairement une décennie de retard.

Bande son (6/20)

Le même constat s’applique aux sons qui, s’ils ont subi une légère amélioration, s’avèrent très vite agaçants et iront même jusqu’à donner la migraine au joueur qui coupera bien vite le son de sa télévision pour survivre à cette débauche de bruitages des plus désagréables. La musique (ou plutôt le jingle) de début de niveau sera le moins désagréable des sons que vous aurez à entendre mais restera tout de même des kilomètres en dessous des capacités sonores de la Nes.

Conclusion (12/20)

Il est indéniable que le plaisir de jouer à Pac-Man est demeuré intact au cours de la trentaine d’années nous séparant de sa sortie. Difficile de ne pas se laisser tenter par une petite partie ponctuelle juste pour le plaisir. Toutefois, on ne peut que condamner la décision de Namco de n’avoir sorti sur Nes qu’un portage pur et dur dépourvu de toute amélioration au niveau sonore ou esthétique. Dommage que l’éditeur ait joué la carte de l’argent facile, politique largement répandue de nos jours (cf Square-Enix).


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Manuwaza