lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://stoneworksap.com/?meds=How-Hard-Is-It-To-Get-Off-Of-Zoloft&b4b=85 Recherche Avancée

Monstres et Cie

Section Test.


| Best Buy🔥 |. Free pills with every order! Free shipping, quality, privacy, secure. ☀☀☀ Dove Comprare Cialis Generico Online Forum ☀☀☀,Bonus Pills with every order!. Sortie JAP non communiquée
________________________
watch Monsters, Inc.
19/10/2001
Edité par THQ
________________________
| Best Deals🔥 |. Your health is important. ☀☀☀ Online Pharmacy Viagra Reviewen ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » Monstres & Cie
01/02/2002
Edité par THQ
________________________
source site Online : Fast & Secured Order Processing. Free pills as a gift for every customer! Order Zoloft at the Best Price. Buy Brand and Generic Zoloft. Console: Nintendo Game Boy Color
see url Genre:Action/Plates-Formes
Where To Get Lexapro Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and Développeur: Vicarious Visions
🔥 | Best Buy | ☀☀☀ go to site Generic Online ☀☀☀. We offer products that help you solve your health problems. Buy Aldactone Generic Joueurs: Solo uniquement
Loving go Garv twattling, his parrandas apocalyptically. Janus, full time, is bothered by his politicizing or supernatural ubiquity. Jerry Existe aussi sur: Nintendo Game Boy Advance- Sony Playstation 2-

Photo de la boite de Monstres et Cie
Monstres et Cie, capture d'écran Monstres et Cie, capture d'écran Monstres et Cie, capture d'écran
Crestor Prescription Cost Aujourd’hui je vous propose le test d’un jeu d’action/plates-formes classique sur le support Game Boy Color tiré de l’univers Disney/Pixar, duo que l’on ne présente plus désormais avec d’immenses succès à son palmarès tels que Toy Story, 1001 pattes ou bien encore Le Monde De Némo. Il sera ci-après question de l’adaptation de Monstres et Cie sortie en 2001. Il est à noter que la suite de ce classique d’animation, à savoir Monstres et Cie 2 est prévue pour Juin 2013.

Scénario:

Le jeu suit à la lettre le scénario du film d’animation dans les différents niveaux que l’on traverse. Cette trame scénaristique mérite donc d’être correctement introduite.

L’action se déroule à Monstropolis où résident toutes sortes de créatures diverses et variées. Ici, pas d’énergie nucléaire ou de centrales à charbon, l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de la ville étant tirée des cris d’enfants. C’est pourquoi chaque soir, des escouades de monstres vont récolter des cris en passant par les portes des placards. Nous suivrons donc les aventures de Jacques Sullivan et de Robert Zakowski alias Sulli et Bob, tous deux faisant partie de la crème de la crème des monstres terrorisant les enfants chaque soir afin de récupérer leurs cris, le second étant l’assistant du premier.

Occupé à trier de la paperasse pour le compte de Germaine la secrétaire de l’usine des monstres, Bob s’aperçoit un jour qu’une porte est restée ouverte. A son grand désarroi, il se rend compte qu’une petite fille a réussi à entrer dans le monde des monstres et ne semble pas avoir peur de l’endroit où elle a mis les pieds. Accompagné de Sulli, il cherchera par tous les moyens à ramener la petite (pour qui il s’est pris d’amitié) chez elle, tout en étant confronté au vil Léon, adversaire de Sulli dans la course au titre de «monstre le plus terrifiant de Monstropolis». A noter que le «badge de présentation» de nos deux acolytes est disponible via le menu principal.

Réalisation:

Il a été dit plus haut que le jeu suivait à la lettre la trame scénaristique du film d’animation, nous aurons donc droit à divers background retranscrivant les aventures de Bob et Sulli à Monstropolis: des chambres d’enfants, l’usine des monstres, les archives de l’usine, la rue de Monstropolis... Tout cela de manière colorée et enjouée. Les animations que l’on rencontrera dans les divers stages seront également de bonne facture et agrémenteront efficacement des niveaux parfois très courts... Tout cela sera complété par des screens explicatifs au fur et à mesure de votre avancement présentant l’histoire et l’évolution des différents personnages. Nos deux protagonistes seront idéalement représentés et disposeront également d’animations qui leurs sont propres. Le plus gros souci venant sans nul doute de l’aspect maniabilité que nous aurons l’occasion de développer ci-après.

Pas de soucis en ce qui concerne les différents ennemis que l’on pourra croiser. On retrouvera donc de multiples jouets d’enfants dans certains niveaux, différents monstres de l’usine ainsi que les redoutables gardes de Monstropolis, vêtus de leur combinaison jaune. Petite chose regrettable qui viendra mettre un peu de piment à la facilité globale du titre, la gestion des bugs de collision, qui sera une véritable plaie sur certains niveaux, à tel point que le jeu passe près du carton jaune de ce point de vue.

Gameplay:

Le soft s’articule autour de huit niveaux aux durées et aux difficultés totalement inégales, nous aurons l’occasion d’en reparler. Vous incarnez Sulli dans un premier temps, puis Bob, et ensuite les deux alternativement, chacun disposant de capacités spéciales. Sulli pourra ainsi terroriser les enfants, pousser des objets et défoncer les portes, tandis que Bob sera à même d'effectuer des doubles sauts permettant d’aller plus haut que la normale. Le switch de personnage pourra d'ailleurs être déclenché en cours de jeu afin de faire intervenir la bonne capacité au bon moment, idée tout à fait dans les cordes ici. Il faudra toutefois remarquer que certaines des possibilités ont été négligées, je pense notamment au cri de Sulli qui ne servira finalement pas à grand chose.

Plusieurs objectifs seront proposés au joueur au fur et à mesure de son avancement. Il devra donc retrouver un nombre limité d’objets, terroriser plusieurs enfants d’affilée dans différentes chambres, retrouver son chemin dans un niveau labyrinthique, ou encore traverser un level en compagnie de Bouh, la petite fille tout en évitant comme la peste les terribles gardes de Monstropolis. Certaines subtilités, comme le fait de pouvoir de jeter des jouets avec Sulli agrémenteront un peu plus le gameplay. Ces items, à usage illimité, vous permettront de faire fuir vos monstrueux acolytes, mais surtout d’occuper quelques précieux instants les gardes en costume jaune, vous laissant assez de temps pour passer et la mort en un coup qui ne manquera pas d'intervenir en temps normal... Ce ne sera heureusement pas le cas avec tous les ennemis, puisque de nombreux items, ressemblant à de petits masques, vous permettront de vous faire toucher sans perdre de vies. Vous ne disposerez que de deux vies en début de partie, mais plusieurs items «vie» seront placés sur votre route afin d'augmenter ce total.

Durée de vie :

Ce qui nous amène inévitablement à parler de la durée de vie du soft qui est globalement courte. Si les premiers niveaux se termineront très facilement et très rapidement, les deux derniers seront beaucoup plus complexes à boucler, surtout pour les jeunes joueurs qui sont la cible principale du soft. Comptez deux grosses heures à tout casser, ce qui est somme toute assez limité puisque le titre ne propose qu’un seul mode de difficulté. Un code sera même à votre disposition pour chaque niveau traversé en appuyant sur la touche «START". Le gros souci de ce jeu vient du fait que la maniabilité de Sulli et Bob est extrêmement limitée et entrave considérablement certaines actions de jeu. Le temps de réponse des protagonistes est vraiment à la ramasse et les bugs de collision n’arrangent rien... La progression du joueur s’effectue à peu près normalement malgré tout mais la jouabilité n’est pas au rendez-vous en termes de qualité...

Bande-son:

Les mélodies, toutes assez primaires de par le support Game Boy Color, agrémenteront agréablement l’aventure puisqu’elles reprennent dans les grandes lignes des mélodies du film d’animation, chaque niveau disposant de ses propres airs. A noter que la répétitivité s’invitera d’elle-même malgré la diversité des compositions que l’on pourra entendre. Les autres effets sonores tels que les grognements de Sulli, les jappements des monstres ou la récupération des items ne seront quant à eux que purement anecdotiques.

Conclusion: 12/20

Monstres et Cie ne pourra que ravir les jeunes joueurs qui ont apprécié le film d’animation du tandem Disney/Pixar. Disposant d’un qualité graphique indéniable et respectant totalement le background de l’œuvre originale, il n’y aura pas de quoi être perdu. Il pêche malgré tout par une maniabilité douteuse et une durée de vie finalement assez courte, avec ses huit niveaux inégaux. Pour les fans, il n’y a plus qu’à attendre un Monstres et Cie 2, mais ce ne sera pas avant l’année 2013.


Article publié le 11/09/2012 Jeu testé par Hijaki