lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Should I Buy Accutane Online Recherche Avancée

Square


Une firme hors du commun


here Un article en rapport avec la saga Final Fantasy
image d'illustration du dossier: Square, Une firme hors du commun

Actos User Reviews Un article de Manuwaza

http://indolivebet88.com/?lapharm=Price-Of-Viagra-In-Brazil&db6=17 Lorsque l’on parle de Square, on a tendance à penser directement à la série des Final Fantasy. Mais c’est beaucoup plus que ça. Depuis une vingtaine d’années, le géant Japonais s’est construit et étendu, au point de réussir à s’exporter tout d’abord en Amérique du Nord mais ensuite en Europe avec Final Fantasy VII, ce qui est un tour de force si l’on considère que, à l’époque, le marché Européen des RPG n’était pas considéré comme viable. Petit topo sur cette gigantesque société.

follow url Petit Square deviendra grand

On a souvent tendance à penser que les grosses firmes l’ont toujours été. Qui pourrait faire preuve de suffisamment d’imagination pour imaginer Microsoft comme étant une petite boutique informatique de quartier ? Pourtant, tout géant commence modestement. Et Square ne déroge pas à la règle. Son histoire commence en 1983, lorsqu’une compagnie Japonaise appelée Denyuûsha crée une filiale nommée Square. Les premiers produits développés par cette compagnie auront pour plateforme le PC mais cette activité ne prendra pas vraiment d’ampleur. En 1985, Square obtient une licence de la part de Nintendo lui permettant de développer des jeux sur la Famicom (la console 8 bits de ces derniers). On peut se permettre de penser que cette date fut très importante, mais l’année suivante (1986) l’est encore plus puisque Square se sépare de Denyuûsha, acquérant ainsi son indépendance. Mais le prix à payer est lourd et la situation financière est loin d’être fabuleuse. Pendant une année, Square développe des titres pour Nintendo mais le succès est loin d’être au rendez vous. Hironobu Sakaguchi (directeur du planning et du développement a l'époque) lance alors le projet de la dernière chance pensant tout d'abord à un jeu d'action mais se rabat sur le genre initié par le rival Dragon Quest : le RPG. Pour cela, il fait appel à Yoshitaka Amano pour le design, Katsuya Terada pour le scénario et Nobuo Uematsu pour le son. On peut qualifier cette équipe de gagnante car le 19 décembre 1987 sort Final Fantasy (littéralement fantaisie finale, nom lourd de sens lorsque l'on connait les grosses difficultés financières de Square à cette période qui était prêt à déposer le bilan) qui, en plus de sauver Square, va propulser la firme au rang de symbole du jeu vidéo nippon.

here Square et Nintendo

Pendant une dizaine d’années, Square et Nintendo seront étroitement liés, leurs intérêts étant fortement corrélés. La firme au plombier italien doit à sa partenaire beaucoup des titres phares de ses consoles comme les six premiers épisodes de Final Fantasy, Secret of Mana, Chrono Trigger… Développant des jeux à la fois sur la Famicom, la Super Famicom et la Game Boy, Square devient l’un des plus gros atouts de Nintendo. De son coté, il amasse les bénéfices de ses gros succès, malgré le cout élevé des développements sur les consoles de Nintendo et la marge de manœuvre extrêmement réduite dont il dispose. En mars 1989 est créé Squaresoft Inc., premier pas de Square vers les Etats-Unis. En 1996, contre toute attente, Square rompt le partenariat avec Nintendo.



How To Buy Propecia In Hongkong L'épopée Sony

En effet, le protectionnisme de Nintendo et le coût exorbitant du développement de jeux sur cartouches (les jeux Nintendo 64 ne sont pas sur CD-ROM) ont achevé de convaincre Square que les bénéfices seraient beaucoup plus importants en développant sur une console utilisant le CD-ROM, support beaucoup moins onéreux et capable de contenir beaucoup plus de données. Avec l’arrivée de la Playstation, le nouveau partenaire était tout trouvé. De plus, le renom de Square jouant en sa faveur, Sony déroula le tapis rouge devant la firme responsable des succès phénoménaux que furent les Final Fantasy. C’est ainsi que naquit la collaboration entre Square et Sony, collaboration qui s’avérera extrêmement fructueuse pour les deux parties. Avec les bénéfices supplémentaires, Square peut alors se permettre de prendre des risques. C’est ainsi que l’éditeur va se lancer dans le domaine du jeu de combat (jusqu’alors, Square s’était entièrement dédié au RPG) en sortant notamment Tobal et Bushido Blade dont la qualité et le succès titilleront l’intérêt des géants du genre que sont Capcom et Namco. Il s’essayera également aux jeux de course (Chocobo Racing), de tir (Einhänder) ou d’action (Sokaïgi) mais seul le RPG sera véritablement la clé de son succès. Le public Japonais étant d’ores et déjà conquis, Square décide de s’agrandir et de s’attaquer à d’autres marchés, notamment le marché Européen.



http://straightupcigars.com/?mec=Can-You-Buy-Ventolin-Nebules-Over-The-Counter&dd6=8e Expansion internationale

De nouveaux bureaux s’ouvrent donc aux Etats-Unis et en Europe. Le premier fut Square Soft Inc en 1989 dont la Final fantasy 10spécialité sera le développement des jeux. Vint ensuite Square LA (à Los Angeles en 1995) qui sera axé sur la recherche/développement, puis Square Honolulu en 1997 qui gèrera les cinématiques en image de synthèse. En 1999, sous l’impulsion des ventes record de Final Fantasy 7 en Europe, s’ouvrent des bureaux à Londres qui seront le pilier de Square Europe Ltd. En effet, la croissance du marché des jeux vidéo en Europe à cette époque rend le vieux continent beaucoup plus intéressant pour les développeurs nippons.

follow site enter site Quand Square devient Square-Enix...

En 24 années d’existence, Square réussit donc à accumuler beaucoup d’expérience et à avoir une meilleure vision du marché. Pour l’arrivée de la Playstation 2, la société décide de se scinder en huit branches ayant chacune son secteur d’activité (Square Visual Work pour les graphismes, Square Sounds pour les bandes son, Squartz pour le gameplay…). Cette politique met fin à la diversification de Square qui se consacrera dorénavant au genre du RPG de manière quasi-exclusive. En 2003, Square Co fusionne avec son principal concurrent Enix (développeur des Dragon Quest) donnant ainsi naissance à Square-Enix qui est encore de nos jours le leader incontesté des RPG, s’essayant même au domaine du MMORPG avec Final Fantasy XI et du cinéma avec "Final Fantasy : les créatures de l'esprit" et FF7 Advent Children.


Article publié le 10/07/2007

photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square  photo d'illustration pour le dossier:Square