lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://popcornradio.com/?alope=Viagra-Canada-Prescription-Required&6c8=7a SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Recherche Avancée

Pokémon : Partie 2


Des goodies et des critiques


see url Un article en rapport avec la saga Pokemon
image d'illustration du dossier: Pokemon Partie 2, Des goodies et des critiques

http://jeannie-ology.com/?fvn=Doxycycline-Hyclate-50-Mg-For-Acne-Reviews&9c5=1c Un article de Eiwhaz

What Day Did You Get Pregnant On Clomid chance that i'll be commenting on manchester united and a team containing a 39-year-old ryan giggs and flomax mr 400 mikrogram fiyat. follow precio flomax bioaigua flomax compresse 350 mg prezzo most shots of trees in the sopranos show wind flomax 350 bustine prezzo Seconde partie du dossier Pokémon, dédié aux goodies issus de la saga ainsi qu'aux différentes critiques proférées envers cette dernière...

Lorsque les goodies s'invitent à la fête …



Face au succès énorme de la série, Nintendo a proposé à tous les fans un nombre de produits dérivés proprement ahurissant, pour combler petits et grands.

Petite liste non exhaustive :
-Les peluches (en premier, on retrouvera Pikachu, notre souris jaune aux capacités électriques)
-Les figurines (avec ou sans pokéball, suivant les collections que vous faites)
-Les cartes à jouer, qui ont inspiré le jeu “Pokémon Training Card Game”
-Les posters
-Les gadgets en tout genre (porte clef …)
-Les bijoux
-Les tasses, bols, assiettes (qui n'a jamais rêvé de manger dans l'assiette de Ronflex ?)
-Les textiles

Quelques photos, pour montrer que la pokémania n'a parfois absolument aucune limite… Bon, après, on est collectionneur, où on ne l'est pas, mais la folie Pokémon a pris des proportions tout simplement gigantesques.

boucles oreilles pokemonpokemon cartes à jouerpokemon chaussurepokemon figurinepokemon flutepokemon maillot de bainpokemon montrepokemon parapluiepokemon parfumpokemon patinettepokemon peluchepokemon porte clefpokemon posterpokemon sacpokemon stylopokemon tassespokemon t shirt



Pokémon, c'est le Mal (?)



Pokémon divise la communauté des joueurs en général. Certains n’y voient aucun intérêt, d’autres sont passionnés. En tout cas, Pokémon est une série de jeux qui ne laisse jamais indifférent, et surtout qui sait s’adapter aux nouvelles technologies à chaque épisode. Preuve en est, cela fait maintenant onze ans que nos petites bestioles existent, et chaque nouvel opus est sûr de rencontrer un succès mondial. Sans parler des dérivés, plus ou moins réussis, qui font aussi un carton, les joueurs les achetant juste pour le plaisir de pouvoir jouer avec ces animaux si attachants !

Je suis personnellement tombée amoureuse dès le premier regard, et dès que j’ai commencé le jeu, j’ai pas pu décrocher. J’ai particulièrement apprécié ce que je qualifierai de « l’effet de surprise » lors de ma toute première partie (j‘en ai encore les larmes aux yeux). Je ne savais pas qu’il existait des Pokémons légendaires, et lorsque je suis tombée par hasard sur Artikodin, et que je l’ai attrapé seule avec ma tactique et ma super équipe de la morkitue, j’étais super fière. De même, les ré-explorations de chaque ville une fois toutes les capacités essentielles apprises (vol, surf …) m’ont permis d’accéder à de nouveaux endroits et d’être encore et toujours surprise. Le premier opus de Pokémon était un pari osé, mais pour moi cela a été réussi au-delà de tout ce que les concepteurs auraient pu imaginer. Difficile pour une console comme la Game Boy de se renouveler dans l’ère de la 3D et de la PlayStation. Il s’en est pourtant écoulé des millions d’exemplaires.

Bien sûr, un lobby de gens se sont élevés contre le côté nocif de Pokémon … après s’en être attaqué au Jeu Vidéo au sens large, ils ont trouvé une vraie cible, pour se justifier. Gardons en mémoire cette magnifique phrase :

Buy flagyl without a doctor prescription - _atuvc. Diflucan diarrea norvasc compresse taking levothroid at night crestor blood « Les Pokémons sont surtout un symptôme de notre société, où l’on cherche d’abord à rendre les enfants consommateurs, pour trouver ensuite des alibis pédagogiques » (Samuel Lepastier, Psychanalyste et Psychiatre - l’Express – 2000)

Cinq ans auparavant, on disait la même chose des jeux vidéos. La cible a changé en peu de temps, c’est l’effet Pokémania. Ce qui est un peu agaçant, c’est cette volonté des éducateurs, psychologues et autres psychiatres de chercher, voire réclamer le pédagogique dans un jeu. Pokémon existe pour se divertir, doit on forcément y voir un côté instructif ? Non. Certains me demanderont alors quel est l’intérêt de jouer à de tels jeux : je leur répondrais qu’il s’agit simplement de s’amuser, de changer d’air et de monde. L’expérience Pokémon a été très mal vue, car des millions d’enfants et d’adolescents se sont précipités sur leur console pour y jouer.

On peut par contre, soulever le côté « rendre l’enfant consommateur ». Oui, effectivement, le phénomène Pokémon a eu une répercussion commerciale gigantesque. Entre les produits dérivés (tee shirts, bols, tasses, crayons, trousses, figurines à collectionner, peluches … j’en passe et j’en passe), le dessin animé réunissant Sacha et ses amis et mettant clairement dans la lumière le Pokémon mascotte Pikachu, les cartes à jouer et à collectionner… Effectivement, au-delà d’un jeu vidéo, Pokémon est devenu une grande opération marketing. L’enfant devient bien un consommateur mais encore une fois, on vise l’entreprise du jeu vidéo en soulignant implicitement que jouer rend stupide et vous fait rentrer dans le troupeau de moutons qui consomment à tout va sans se poser de questions. Moi je pose juste la question : où est le mal pour un enfant de vouloir acquérir une peluche Rondoudou parce que c’est son personnage favori? Effectivement, l’industrie Japonaise ne fait jamais les choses à moitié et le nombre de produits dérivés est devenu quelque peu excessif. Mais c’était à l’époque un phénomène de mode, et personnellement je ne vois pas le mal qu’il peut y avoir à ça. Il est juste amusant de constater que c’est toujours le jeu vidéo qui est critiqué, alors que partout nous sommes attaqués par des campagnes forçant à la consommation. Je citerai par exemple le phénomène Harry Potter (que j’adore, là n’est pas le problème). On n’en fait pourtant pas tout un scandale et pourquoi? Parce Harry Potter est un livre, que c’est pédagogique et que du coup, c’est bien. Ce qui sous entend que Pokémon est un jeu abrutissant, ce qui n’est pas le cas. Pokémon proclame certaines valeurs (bien entendu très mielleuses pour l’adulte lambda, mais pour l’enfant, voir qu’il y a une bonne morale contribue à ce qu’il ait quelques notions de respect…).

Alors oui, Pokémon, ça peut paraitre un jeu de leveling tout bête, où il faut combattre encore et encore pour acquérir de l’expérience. Oui Pokémon a un côté très enfantin, on a l’impression d’élever des peluches au rang de combattants suprêmes. Oui Pokémon fait fureur dans les cours de récré. Mais quand on s’intéresse un peu plus au titre, on se rend compte qu'il requiert un sens tactique très développé ainsi qu'une grande ténacité, parce que non seulement il faut s’en manger des combats pour avoir une équipe digne de ce nom, mais en plus il faut aussi ne pas baisser les bras face à un légendaire qui ne veut pas se laisser capturer. Il faut savoir être curieux quand on joue à Pokémon, et explorer de fond en comble tous les donjons que l’on visite.

Pour parler des nombreuses suites que l’on rencontre, les programmeurs ont su, au fil des jeux, pallier à beaucoup de défauts que l’on rencontrait dans les premiers opus. Les scénarios sont un peu plus consistants dans les derniers épisodes. Les meilleurs exemples sont sans conteste les chapitres Noir et Blanc, qui ne se limitent pas seulement à combattre la ligue Pokémon. Les concepteurs de la saga ont développé tout un système qui permet de pouvoir jouer des heures et des heures pour peu que votre DS puisse se connecter à internet. Mais même sans cela, une fois la ligue terminée, il vous reste encore une demi douzaine de villes à explorer et tout autant de cavernes… De même, les méchants sont un peu plus subtils, et ne révèlent pas leurs projets machiavéliques tout de suite. D’autres types de pokémons sont apparus, pour rééquilibrer un peu la balance, car certains monstres dans la toute première version avaient clairement l’avantage sur tous les autres (en gros, il suffisait d’avoir six pokémons de type psy dans notre équipe et c’était du tout cuit). Les musiques sont devenus moins agaçantes, les quêtes plus diversifiées… sans parler des légendaires, qui sont à chaque épisode plus nombreux (de quatre dans Pokémon Rouge/Bleu, on passe à seize dans Pokémon Platine !!). La quête des légendaires reste pour moi ce qu’il y a de plus excitant dans ce jeu. Quoi de plus amusant que d'écumer tout le pays à la recherche d’un pokémon censé n’exister que dans les légendes que l’on raconte aux enfants? Les menus aussi sont montés en grade, et s’ils sont devenus plus fournis, ils ne sont pas plus compliqués à utiliser que dans le tout premier opus! Vous avez simplement plus de place dans votre sac, les objets sont mieux classés, et les items à découvrir augmentent de manière exponentielle à chaque sortie d’un nouveau jeu ! Bien sûr, il y aura toujours des défauts à ce jeu. Le fait de devoir obligatoirement combattre si un dresseur vous croise sur la route. Ça peut être super gonflant au bout d’un moment surtout lorsque la route est longue. Mais bon, on positive en se disant qu’au moins, on optimise nos Pokémons. Bien sûr, une fois tous les légendaires attrapés et la ligue battue, on a plus trop envie de continuer, parce qu’on sent qu’on a fait le tour du jeu.

escitalopram vs lexapro Cheapest Cialis Canada Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. J’estime pour ma part que Pokémon est un peu le RPG des petits : simplement, les protagonistes principaux sont des animaux mignons, et pas des personnages torturés, le scénario est basique et ne regorge pas de machinations complexes.

Alors je n’irais pas jusqu’à dire que Final Fantasy, Dragon Quest, Suikoden, Fire Emblem et Pokémon = même combat, mais je pense très sincèrement que les principes sont les mêmes. Seule la forme change.

Alors gamers, tout autant que vous êtes, avant de dire que pokémon est un jeu pour enfants de 10 ans, essayez de tous les attraper sans devenir accro.

Pokémon est un phénomène de société qui permet à chacun de retourner en enfance : jouer avec des animaux s'apparentant à des peluches et chercher à devenir le plus fort.

Qui n'a jamais voulu réaliser ses rêves de gosse ?


http://nisam-vjernik.org/?llt=Uk-Pharmacy-Viagra-Online&dc3=8c Article publié le 21/11/2011

Les commentaires pour cet article avant le 23 février 2014



Posté par see url Chevels le 05/03/2012

Ton dossier est très intéressant, même pour moi qui n'ai jamais touché à un jeu Pokémon, par manque d'intérêt je l'avoue. Je n'ai rien contre ces jeux mais il y a un truc qui coince et la tentation, l'envie d'essayer, n'y est vraiment pas. Je serais tenté de dire que c'est un blocage "générationnel", un truc qui fait que j'ai toujours considéré cette série pour les gosses même si je dois me tromper. Le coté "on ne parle que de ça" n'est pas innocent non plus, je dois bien l'admettre.
Quoi qu'il en soit, la curiosité m'a poussé à lire ton dossier et j'ai appris des trucs puisque je sais maintenant en quoi consiste le jeu: attraper des bestioles à travers un jeu typé RPG ! Original faut reconnaître. Sinon, l'historique de la série est bien expliqué et ma foi, l'origine du jeu est assez intéressant à savoir.
Merci pour ce dossier très complet, bien écrit et qui transpire de la passion que tu as pour cette saga :)

************************************************************