lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Mechanically ventilated canada pharmacy online no script consider renal disease caused by open or determining click Recherche Avancée

PlayStation VR: Le bilan


Retour sur 8 mois d'utilisation


image d'illustration du dossier: PSVR Le Bilan, Retour sur 8 mois d'utilisation

| Discounts🔥 |. Save Up To 70% On Pills India Generic Viagra Buy ,We have special offers for you.. Check More » Un article de Slaine

| Discounts🔥 |. The offer is limited. ☀☀☀ buy Canada Cialis Pharmacy ☀☀☀,BestBuyPharmacy. Buy Now » Difficile sur internet de trouver des tests de l’ensemble des jeux PSVR mais surtout d’avoir un avis objectif. En effet, jouer en réalité virtuelle n’a rien à voir avec jouer sur son écran de télévision. Tout est une question de ressenti, de capacité ou non à supporter une immersion totale. Et avec ses effets «sickness» qui varient d’une personne à une autre, ou même d’un jeu à un autre, le PSVR (ou les autres casques) ne peut faire l’unanimité.

C’est pourquoi, après plus de huit mois d’utilisation et un catalogue déjà bien rempli, il me paraissait intéressant de vous faire partager mon expérience sur le casque, mais aussi les jeux. Ce que vous lirez plus bas n’est donc qu’un avis totalement personnel sur ce support.

Nota: Je joue sur PlayStation 4 Pro, la console offrant la puissance idéale pour le PSVR. Dans la pratique, la différence avec la version de base de la console de Sony est flagrante...


Le casque



Nous n'allons pas nous attarder très longtemps sur cet aspect qui a déjà été traité dans un dossier dédié sur Oldies Rising. Ces quelques lignes constitueront un retour sur les qualités et défauts du supports après plusieurs mois d'utilisation.


Can You Take Cymbalta 60 Mg Twice A Day http://mteducaresouth.com/?acv=Viagra-Tablets-Online-Shopping-In-Tamilnadu can you take cymbalta 60 mg twice a day living in dubai who described himself to the Qualités

-Très ergonomique, il s’adapte à toutes les morphologies. Mes enfants y jouent sans aucun souci, de même que les personnes possédant des lunettes. Les réglages sont simples, le casque est léger et confortable. Malgré une utilisation régulière, il ne souffre d’aucun dégât d’usure même sur les plastiques internes. De l’excellente qualité, donc. Une bonne chose compte tenu du prix.

-La caméra détecte très bien le casque et l'on peut jouer assis ou debout sans aucun problème. Aucune latence dans les déplacements, l’angle de vision est très confortable. Bref, le top.

-La qualité sonore (3D) du casque audio fourni est excellente. On peut le remplacer par un casque audio tiers et le rendu sonore reste au rendez vous. Essentiel pour avoir une immersion totale.


🔥 | Discount | ☀☀☀ http://tbamail.com/?sdsw=Cialis-Jovenes&d6f=f0 Generic ☀☀☀. coupons 75% off. Buy Aldactone Generic coupons 75% off. Get NOW! Défauts

-Son prix reste son principal inconvénient même s’il est bien moins cher qu’un Occulus Rift par exemple. Vaut mieux en prendre soin…

-Le câble de liaison. Même si je n’ai jamais rencontré de gêne à cause du fil, il est certain qu’un casque affranchi de cette contrainte serait idéal. Ça viendra avec le temps…

-Les PS Move rencontrent souvent des problèmes de synchronisation avec la caméra PlayStation 4. Il arrive régulièrement au cours de longues parties que celle-ci finisse par désaxer vos PS Move, vous obligeant à les reconfigurer dans le menu option du jeu (voire à carrément devoir relancer une partie si le jeu ne propose aucune remise à niveau). Le système montre donc quelques faiblesses dus à des PS Move qui commencent à dater. Heureusement, cela n’est pas régulier, voire assez peu fréquent.


Les jeux



Le moins que l’on puisse dire c’est que Sony fait le maximum pour garnir son catalogue de jeux, d’applications ou d’expériences diverses. Près de cent titres sont disponibles brossant tous les styles possibles: FPS, réflexion, plate-forme, aventure, sport, course auto, arcade, space opera, survival horror… Impossible de ne pas trouver son bonheur. Des tonnes d’applications sont disponibles comme Youtube VR, Virry, ou d’autres. La plupart sont gratuites mais certaines sont payantes (l'intérêt de les acheter étant tout relatif).

Au vu de ce catalogue, deux critiques me viennent spontanément.

La première vient du fait que les deux tiers sont des jeux à courte durée de vie, soit en moyenne quatre à cinq heures. Si ce délai est relatif au vu de l’immersion et surtout en raison du fait que certaines personnes n’arrivent pas à jouer plus de quarante minutes sans faire de pause, l’excuse du «motion sickness» paraît tout de même un peu facile pour les développeurs. Pour ma part je peux jouer deux heures sur PSVR sans le moindre problème. Dans mon cas, finir un jeu en deux ou trois parties pose réellement question.

Ma seconde critique concerne la différence de prix abusive que pratique Sony (du moins j’imagine que cela vient d’eux) pour les jeux multi-platesformes. Le catalogue du PSVR est composé de titres exclusifs mais la plupart sont des jeux Occulus Rift ou Samsung Gear, sortis plusieurs mois auparavant. Si le principe permet de grossir considérablement le catalogue et que les prix sont souvent identiques à ceux constaté sur Steam, c’est loin d’être une règle absolue. Le dernier exemple en date n'est autre que le jeu de Karting développé sur Samsung Gear VR vendu 5.99 euros sur smartphone et 39.99 euros sur PSVR pour exactement la même expérience! En plus de sous-exploiter la puissance d'une PlayStation 4, vendre le même jeu six fois plus cher est une arnaque pure et simple. Malheureusement les exemples sont nombreux en la matière…

Ce petit point réalisé, passons maintenant à mes avis sur chacun des jeux ou expériences testés par mes soins sur PSVR. J’ai choisi de vous classer ces jeux dans l’ordre de préférence, classement totalement subjectif donc…


Voltaren Gel Priceline. Pills price never sounded so good. Get the chance and catch it till it's available! Work time: 24/7 Lowest Prices, 100% 1-Eve Valkyrie Online

Si vous n’êtes pas allergique aux space shooters, Eve Valkyrie est LE jeu qui peut faire acheter un casque VR, LE titre que l’on met pour impressionner ses copains, et obtenir cet effet «wouah» qui nous décroche la mâchoire et rend impossible toute session de jeu ultérieure d'une space opera sur une télévision. Être propulsé à pleine vitesse dans un tube de lancement, sortir dans l’espace et voir tous ces énormes vaisseaux nous encercler, les tirs ennemis fuser dans tous les sens, les explosions, les effets de lumière, mourir dans le froid du vide stellaire. Rien à reprocher au jeu, ils ont mis le paquet.

Graphiquement de très haute qualité, l’immersion est totale. Le gameplay très orienté arcade le rend accessible à tous et aucun motion sickness (même en faisant looping sur looping) ne s'invite à la fête. Son principal défaut est une campagne solo famélique et un prix élevé. Le jeu se savoure donc online et donc forcément avec le PSN+.

Prix : 59 euros

Eve Valkyrie Online PSVR

Eve Valkyrie Online PSVR



follow url (Spironolactone) online without prescription on discount prices. Blood Pressure generic prescription drugs and medications. Online pharmacy 2-Resident Evil 7

Une vraie surprise que ce jeu. Comment imaginer le renouvellement total de la saga à travers un titre VR, et donc jouer à Resident Evil à la première personne?

Une fois plongé dans l’aventure, impossible de s’échapper de ce cauchemar plus vrai que nature. On aborde le jeu sous un tout nouvel angle, à se cacher derrière une porte, regarder par les fissures d’une cloison tous les dangers d’une pièce, se mettre à genoux pour se caler derrière un meuble, sursauter au moindre bruit suspect et se retrouver en tête à tête avec des psychopathes tordus. Non, vraiment, jouer à un autre Resident Evil sur une télévision vous fera doucement rigoler si vous avez le courage d’aller jusqu’au bout de ce jeu diabolique.

En plus d’être graphiquement très réussi, l’ambiance sataniste, ses références à des tonnes de films à succès ou sa bande son réussie, le jeu propose près de dix heures de durée de vie auxquelles on peut facilement ajouter tous les secrets cachés à découvrir, les bonus à débloquer ou encore les DLC disponibles. Pas de défaut notable, si ce n’est peut être un dernier boss un peu simple ou convenu. Un must à posséder absolument si vous avez le cœur bien accroché.

Prix : 59 euros.

Resident Evil 7 PSVR

Resident Evil 7 PSVR



http://sacramentoairportshuttle.org/?mapl=Viagra-Free-Online-Avis&836=d3 Online TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Pfizer Viagra Order Online Lowest prices for Generic and Brand drugs. 3-Farpoint

Encore un titre qui ne vous fera plus jamais jouer à un FPS comme avant sur votre télé. Doté d'une réalisation plutôt réussie avec son lot d’effets de fumée ou de lumières criants de vérité, ses ennemis énormes ou ses décors souvent bluffants, c’est surtout l’utilisation du Aim Controler qui donne tout son sens au PSVR. En plus d’être très ergonomique, vous avez vraiment la sensation de tenir une véritable arme entre les mains. La reconnaissance axiale de la caméra est parfaite et on est bluffé par la fiabilité de la visée. Contrairement aux PS Move qui perdent parfois la synchronisation avec la caméra, il est extrêmement rare de mettre à défaut le Aim Controller, celui-ci se recalibrant automatiquement très facilement.

Pour en revenir au jeu, si la durée de vie est assez courte (entre six et sept heures) et l’architecture plutôt simple (on avance, on tire, on avance), la recette fonctionne parfaitement et l'on a véritablement la sensation de se retrouver dans un autre monde au fin fond de l’univers. Le scénario bien que relativement simple est correctement mis en scène et surtout bien plus complet que la plupart des FPS du moment. Ajoutez à cela un mode Arena et un mode coopératif online, et vous obtenez un titre doté de tous les atouts pour convaincre. De quoi être plus impatient encore de découvrir les prochains Doom et Fallout VR

Prix : 59 euros (89 euros avec le Aim Controller)

Farpoint PSVR

Farpoint PSVR



go to site 4-Batman Arkham VR

Pas réellement un jeu mais plutôt une sorte de DLC des jeux Arkham, ce Batman VR est clairement une démo technique de ce que peut réaliser le PSVR. Utilisant les PS Move à la perfection, se retrouver dans la peau de Bruce Wayne n’a pas de prix. Avec moins de quatre heures de durée de vie (en refaisant le jeu pour accéder aux défis de l'homme mystère), vous devrez résoudre des casse-têtes, trouver des indices pour identifier le kidnappeur de Robin, et c’est dans l’esprit torturé du Batman que vos sens seront soumis à rude épreuve. Bluffant visuellement, tous les joueurs ayant touché au jeu rêvent de voir naître un «vrai» titre complet. Pour finir, aucun motion sickness ne se fait ressentir, les déplacements se faisant par «téléportation»

Prix : 19.90 euros.

Batman Arkham PSVR



http://ncnaglegemsandbeads.com/?medz=Floxin-Otic-Price&3c4=a5 5-Until Dawn : Rush of Blood

Tiré du jeu Until Dawn paru sur PlayStation 4 quelques années plus tôt, cet épisode se veut radicalement différent de son aîné. Ici nous avons affaire à un rail shooter pur et dur. A bord d’un wagonnet de fête foraine, vous allez entrer dans les méandres de l’esprit torturé du personnage principal luttant contre les mêmes forces du mal rencontrées dans Until Dawn premier du nom.

Outre l’ambiance glauque voire pesante du jeu, c’est l’immersion offerte par le PSVR qui donne tout son relief à ce titre. Casque sur la tête, assis confortablement dans votre canapé vous ne pourrez vous empêcher de sursauter à chaque monstre qui surgira devant vous, vous ressentirez les descentes rapides d’un manège à sensation comme si vous y étiez (vraiment bluffant de voir à quel point le cerveau se laisse tromper par ce que l’on voit et nous fait ressentir des chutes libres). Utilisant les deux PS Move, le jeu compte une dizaine de niveaux, dispose de bifurcations nombreuses dans chaque stage et bénéficie d’une certaine replay value pour ceux qui voudraient trouver les statuettes cachées.

Véritable jeu avec une très bonne durée de vie, ce titre est une excellente surprise. Ses principaux défauts viennent d’une réalisation technique moyenne (même si l’intérêt n’est pas là) mais surtout d'une désynchronisation assez régulière des PS Moves lors de longues sessions de jeu. Vu qu’aucun menu ne permet de recalibrer les manettes, ça peut parfois obliger le joueur à arrêter sa partie pour la relancer.

Until Dawn : Rush of Blood montre combien les rail shooters sont des jeux qui se prêtent parfaitement au PSVR et son prix très attractif le rend indispensable. On imagine déjà essayer un Time Crisis, Virtua Cop ou House of the Dead dans les mêmes conditions.

Prix : 19,99 euros.

Until Dawn PSVR



6- Psychonauts VR

Pour être honnête, si je connaissais le jeu de nom sur les anciennes console de Sony, je n’avais jusqu’à ce jour jamais joué à cette série. Ce fut donc plus par curiosité qu’autre chose que j’achetai cet opus unique, sorte de DLC se situant entre le dernier épisode de la saga et le prochain numéro qui devrait sortir dans les mois à venir. Avec une durée de vie de quatre heures mais un prix de moins de vingt euros, le soft se situe donc dans ce catalogue de jeux/expériences qui fleurissent sur PSVR.

Eh bien quelle claque que ce titre qui surprend autant par sa réalisation de haute volée, que par son univers hilarant, sa bande son magistrale et surtout par une expérience encore non explorée sur le support. Vous incarnez l’un des psychonauts et devez retrouver les membres de votre team kidnappés au cours d’une opération de sauvetage qui a mal tourné. Se jouant comme une sorte de point & click, la réalité virtuelle est ici utilisée très intelligemment. On peut aussi bien se retrouver dans le corps d’une souris, impressionné par la grandeur de notre environnement, que dans le corps d’un poisson ébloui par les fonds marins et l’immensité de l’univers qui nous entoure, ou encore être aveuglé par des hallucinations provoquées par nos ennemis. Bref, un tas de sensations impossibles à ressentir en regardant une télé et dans lesquelles les casques VR sont les seuls à pouvoir nous immerger totalement.

Son principal défaut tient surtout au manque de replay value vu qu’il n’y a aucun objet secret à débloquer et qu’une fois l’aventure terminée on le refait principalement pour la partager avec des amis. Le jeu est totalement adapté pour toute la famille sauf qu’il faut maîtriser un minimum la langue de Shakespeare, les dialogues et donc les indices étant tous en anglais…

Prix : 18.99 euros

Psychonauts PSVR



7-Star Wars Battlefront VR

Totalement gratuit, ce DLC ne comporte qu’une mission à bord d’un X-Wing dans laquelle il faudra escorter un vaisseau en détresse à travers un champs d’astéroïdes, ou le protéger face à un croiseur impérial. Vous allez me dire: «Que fait dans le haut du classement un jeu avec une durée de vie de vingt minutes, n’ayant donc aucun grand intérêt en soit?». Une fois le casque sur la tête et le générique débuté, le fameux effet «wouah» nous rattrape. J’étais comme un gosse en voyant qu’un droïde type R2-D2 était derrière moi, que je pouvais actionner la visée du X-Wing comme dans la tranchée de l’Étoile Noire, que mon vaisseau passait en vitesse lumière ou encore plus incroyable, lorsqu’un croiseur impériale arrivait juste au dessus de ma tête et que des chasseurs nous attaquaient de tous les côtés. C’est bien simple, on se sent un Jedi pendant quelques minutes et on ne ressort pas indemne de l’expérience.

C’est dans ces moments là qu’on rage de ne pas avoir un remake des jeux X-Wing ou TIE Fighter, ou à minima une mise à jour de Battlefront pour se faire tout le jeu en VR comme l’ont fait Dirt Rally ou d’autres jeux PlayStation 4. L’espoir fait vivre et les possibilités en la matière sont immenses. Mon petit cœur de fan de la saga ne pouvait pas vous laisser passer à côté de ce DLC indispensable…

Prix : gratuit.

Star Wars Battlefront PSVR



8- Rez Infinite VR

Je ne vous ferai pas l’affront de vous faire un test de Rez ou de vous rappeler de quel type d'expérience il s’agit. L’excellent test présent sur le site vous apportera toutes les réponses utiles. Intéressons nous donc surtout à cette adaptation sur PSVR d’un jeu qui date tout de même de la Dreamcast.

Avec son design en fil de fer, son univers futuriste et son gameplay basé sur l’observation et l’interaction avec l’environnement, Rez aurait pu être spécialement créé pour un support VR. C’est bien simple, même après avoir fini le jeu un nombre incalculable de fois sur Dreamcast, j’ai eu la sensation de découvrir pour la première fois ce titre devenu culte. Rez trouve ici sa quintessence, son format idéal, sa fontaine de jouvence. L’observation des ennemis et décors se fait naturellement avec le regard et la manette ne sert désormais plus qu’à tirer, notre corps et notre esprit étant totalement partie prenante de cette expérience onirique.

Si l'on ajoute à cela des tonnes de modes de jeu mais surtout un stage exclusif où l'on peut se déplacer librement dans des décors de très haute volée, on obtient un jeu incontournable pour la VR.

Prix : 29.90 euros.

Rez Infinite PSVR



9-Arizona Sunshine

Considéré comme l’un des meilleurs FPS de l’Occulus Rift, Arizona Sunshine est sorti en 2016. C’est donc après un an d’exclusivité que ce titre débarque sur PSVR avec un atout de poids, sa compatibilité avec le Aim Controller (le fusil de Farpoint).

Surfant sur la mode des jeux à zombies, Arizona vous propose une aventure où il faudra explorer des canyons, mines ou lieux glauques armé de près de vingt-cinq armes différentes. Le jeu se veut simple, sans prise de tête. On tue du zombie en visant la tête pour les achever, on les démembre à coups de fusil à pompe, ou on les fait sauter en lançant une grenade. Bref, de l’ultra classique sur le papier, mais une fois avec le PSVR, même un jeu «simple» prend une ampleur jamais vue. Se retrouver face à des hordes de zombies venant de toute part, sans possibilité de détourner le regard comme lorsque l’on se trouve face à une télé, change forcément l’expérience du joueur… Si vous ne possédez pas le Aim Controller, le jeu se joue à la manette ou aux PS Moves. Le Aim Controller trouve ici tout son intérêt même si le gameplay aurait pu être meilleur dans la gestion des grenades par exemple. A noter un mode coopératif en ligne et quelques autres modes de jeu bienvenu.

Ses principaux défauts résident dans une réalisation technique qui quoique très bonne, est en dessous de Farpoint, une durée de vie moyenne (cinq à six heures si vous n’êtes pas trop mauvais), un level design trop classique et quelques défauts incompréhensibles (comme le fait d’être bloqué par des murs invisibles, alors que ces zones étaient accessibles avant. Une façon de gonfler la difficulté et rendre le jeu oppressant artificiellement est un brun stupide à mon goût). Le prix qui reste important un an après sa sortie peut aussi décourager.

Prix : 39.90 euros

Arizona Sunshine PSVR



10-PlayStation Room

Jeu fourni gratuitement avec le PSVR, PlayStation Room est un party game familial très bien foutu. On y incarne des petits robots super mignons qui devront réussir des mini jeux pour gagner des pièces. Cet argent virtuel sera à utiliser dans une chambre d’enfant où vous attend un distributeur de boules jouet (vous savez, les jeux avec des pinces comme dans les fêtes foraines: on met une pièce, on dirige la pince, et on attrape un jouet dans une boule). Chaque figurine, jouet ou décors gagné va remplir la chambre d’enfant et la rendre de plus en plus vivante. On se croirait dans Toy Story!

Les jeux à accomplir sont au nombre de six, et sont tous jouables en multijoueur. C’est d’ailleurs l’un des rares jeux qui se jouent à plusieurs en PSVR. Les joueurs (jusqu'à quatre) contrôlent des personnages sur la télévision, pendant que le joueur au casque vit l’expérience de l’intérieur. Résultat, des parties de fou rire en famille et un jeu parfaitement adapté de 7 à 77 ans. Au programme: un jeu de plates-formes style Mario 64, le jeu du chat et la souris, le jeu du cowboy (façon «qui est ce?»), la chasse aux fantômes, le duel de Godzilla et un shoot façon Space Invaders avec des jouets.

Techniquement très bien fait et totalement gratuit, j’y reviens souvent avec les enfants et il me sert très souvent de démo technique du PSVR pour les plus jeunes.

Prix : gratuit.

PlayStation Room PSVR



11-Job Simulator

Issu également du monde PC, Job Simulator ne paye pas de mine mais s’avère vraiment très bon. Destiné aux plus jeunes, mais pas seulement, vous allez prendre le contrôle d’un homme qui doit faire ses preuves dans différents métiers: garagiste, caissière, cuistot ou employé de bureau. Pour remplir vos objectifs, le jeu deviendra de plus en plus technique, relevant le niveau des défis à résoudre, le temps imparti pour les réaliser, etc… Mais le plus drôle vient du fait que l’on a une liberté folle dans chaque stage. On peut tout casser, être le pire employé de l’année, s’acharner sur le robot qui vient nous donner des ordres, sur les clients, etc… Les parties dégénèrent rapidement et il n’est pas rare de rire à chaude gorge tant les situations que l’on provoque sont inattendues. Des jobs cachés sont à débloquer si vous finissez chaque stage en or, je vous laisse la surprise de la découverte. Une bonne surprise nécessitant les PS Moves pour en profiter.

Prix : 28,49 euros.

Job Simulator PSVR



12-Statik

Imaginez: vous mettez le casque sur la tête, tout est sombre. Soudain vos yeux s’ouvrent, la lumière vous éblouit et vous vous retrouvez assis sur une chaise opératoire vos deux mains prises au piège dans une sorte de boîte. Impossible de vous lever, vous êtes attaché. Impossible d’enlever vos mains non plus, vous êtes coincé. Un savant au visage flouté apparaît et vous comprenez rapidement que vous êtes l’objet d’une expérience glauque d’un esprit dérangé. Seule solution, trouver comment ouvrir cette satanée boîte.

Tous les boutons de la manette servent et activent un élément de la boîte. Aucune indication, il faut comprendre vous-même quoi faire, retourner la boîte dans tous les sens, regarder partout dans la pièce à la recherche d’indices, tenter de comprendre les métaphores du psychopathe qui vous séquestre... Bref, vous êtes seul face à vous-même. A peine réussi à ouvrir la première boîte que le savant vous injecte un produit somnifère et vous vous réveillez les mains prises dans une autre boîte. Ainsi est Statik, un jeu complètement fou, véritable casse tête conçu pour la VR. Vous avancez dans l’aventure sans repère si ce n’est vos propres sens et la fin de ce calvaire ne vous laissera pas de marbre.

Un titre surprise qui m’a scotché à mon casque pendant plusieurs heures et dont certaines boîtes m’ont donné des sueurs froides. A essayer sans modération. Dommage que le prix soit tout de même un peu élevé, vu le peu d’intérêt de rejouer au jeu une fois l’aventure finie.

Prix : 19.90 euros.

Statik PSVR



13-Thumper

Véritable OVNI, Thumper est un mélange lointain entre Rez et F-Zero. Vous prenez le contrôle d’une sorte de voiture futuriste en forme de scarabée qui évolue sur une route «à rails» (comprenez par là que vos déplacements sont sur des rails fermés, en appuyant à gauche ou droite, vous vous décalez sur le rail parallèle) fonçant à une vitesse vertigineuse vers le boss de fin de stage sur fond de musique techno. Chaque obstacle passé avec succès, chaque virage pris comme il faut, chaque ennemi détruit déclenche un son qui fait évoluer la musique. Ajoutez à cela un décor totalement psychédélique, une vitesse de défilement monstrueuse et vous obtenez un titre qui ne vous laissera pas indifférent.

La durée conséquente mais surtout sa difficulté en font un jeu hyper complet. Ne vous leurrez pas, Thumper est ultra technique et chaque nouveau niveau vous apprend une nouvelle technique de course indispensable pour avancer dans l’aventure. Chaque erreur sera payée très cher et le timing pour franchir chaque obstacle est primordial. Un jeu qui rend fou et qu’il ne faut absolument pas mettre de côté avant de le finir sous peine de ne jamais le réussir… A essayer absolument

Prix : 19.99 euros

Thumper PSVR



14-PlayStation Worlds

Une compilation de plusieurs mini jeux dont certains valent vraiment le détour. On notera le meilleur comme étant Scavenger’s Odyssey dans lequel on incarne un alien dans un énorme mecha. Catapulté sur une planète hostile, on part à la recherche d’artefacts extraterrestres. Le scénario sympathique est surtout le prétexte à nous démontrer tout le potentiel du PSVR. Souvent, le sentiment de se sentir tout petit nous submerge lorsque l’on échoue sur une épave de vaisseau, ou lorsque l’on est éjecté dans l’espace. Même si le titre se finit en moins de trois heures, l’aventure est vraiment intéressante et laisse imaginer ce que pourrait donner un «vrai» jeu construit sur le même principe. Une belle surprise qui demande d’avoir tout de même le cœur bien accroché tant nos sens sont soumis à rude épreuve.

Vient ensuite London Heist, une immersion dans une sorte de film interactif qui est encore une fois une excuse pour nous montrer tout le potentiel des PS Moves. Hyper court, le jeu reste une expérience très travaillée qui bénéficie en prime de plusieurs fins variant en fonction de certains choix cruciaux.

Le troisième est plus une démo qu’un jeu. On est dans la peau d’un plongeur enfermé dans une cage d’acier. Lentement cette cage va descendre dans les bas fonds de l’océan jusqu’à ce que l'on soit confronté à un requin blanc gigantesque. Très immersif, ce titre est idéal pour faire essayer le PSVR à des amis qui sont habituellement allergiques aux jeux vidéo. Ils changent souvent d’avis en y jouant et ont tous l’effet «wouah» ainsi que des sursauts à chaque fois que le requin tente de nous bouffer dans la cage. Amusant.

Enfin les deux derniers jeux sont à mon sens soit très mauvais, soit sans intérêt. Le premier, VR Luge, vous met aux commandes d’un homme sur une luge qui dévale à tout allure des routes. Avec la tête vous tournez à droite ou à gauche pour éviter voitures et camions et devez atteindre l’arrivée avant la fin du temps imparti. Trois pistes, des véhicules qui nous passent à travers et aucun réel intérêt en plus d’être assez laid… Le dernier est une sorte de jeu de Tron ou de Pong, où il faut renvoyer le frisbee vers l’autre adversaire qui vous fait face et marquer des buts. Pas très passionnant.

Vous l’aurez compris, cinq mini jeux mais uniquement 2 jeux intéressants et une expérience sympathique (le requin) pour un prix prohibitif vu le contenu de la compilation et la durée de vie de ces jeux. A prendre en promo.

Prix : 39.90 euros.

PlayStation Worlds PSVR



15-Pinball FX2 VR

Si vous n’êtes pas fan de flipper, passez votre chemin. Dans le cas contraire, vous aurez ici l’un des meilleurs titres du genre auxquels il m'ait été donné de jouer. Avec quatre tables bien différentes et offrant des challenges bien pensés, ce Pinball FX2 est le dernier épisode d’une série déjà bien maîtrisée et il est impossible de prendre le titre en défaut dans sa gestion de la balle, de l’inertie ou du game design. Un must.

Vous allez me dire, que vient faire la VR là dedans, si ce n’est avoir la sensation d’être vraiment en face d’un vrai flipper? Eh bien les développeurs ont ajouté une dimension propre à chaque table en nous immergeant totalement dans l’univers choisi. Par exemple en jouant la table aquatique, vous vous retrouvez soudainement au fond de l’eau avec un requin qui tourne autour de vous pendant que vous jouez, des méduses qui se baladent, un sous-marin qui vient faire du repérage… La table de Walking Dead offre des zombies qui se promènent à proximité et l’héroïne du jeu qui tente de se cacher. En clair, cette nouvelle immersion apporte un vent de fraîcheur au concept et ajoute à l’ambiance déjà excellente.

Son principal défaut reste son prix peut être un peu élevé pour uniquement quatre tables, surtout si vous voulez ajouter de nouvelles tables (vendues cinq euros pièce). Heureusement il vient de baisser dernièrement.

Prix : 14.99 euros

Pinball FX2 PSVR



16-PlayStation VR Démo

Fourni gratuitement avec le PSVR (ou en téléchargement gratuit sur PSN), la démo du PSVR vous permettra de jouer à une dizaine de titres sortis en même temps que le casque. Au menu Driveclub, Eve Valkyrie, Battlezone, Wayward Sky, PlayStation Worlds, et plein d’autres. Si cela peut vous donner une bonne idée de certains jeux et devient donc un peu indispensable pour ne pas acheter un jeu pour rien, cette compilation de démos souffre de deux défauts majeurs, à commencer par l’optimisation. Visiblement, les développeurs ont oublié de prendre en compte le surplus de puissance offert par la PS4 Pro et la compilation ne dispose d’aucune mise à jour. Par conséquent, les jeux sur la compilation sont moins beaux que la réalité si vous possédez la nouvelle version de la console de Sony. C’est ultra flagrant sur Eve Valkyrie ou PlayStation Worlds par exemple. Du coup si vous aimez les jeux sur la démo, ils vont vous éblouir lors de votre achat si vous possédez une Pro… Deuxième défaut: les chargements. Pour une raison indéterminée, les temps de chargements sont énormes pour lancer la compilation et pour lancer un jeu. Rien de dramatique, certes, mais si c’est votre première approche avec un jeu VR vous allez vous poser des questions.

Pour le reste, foncez, c’est gratuit...

Prix : gratuit

PlayStation VR Demo PSVR



17-Call of Duty VR

Ce DLC totalement gratuit et qui peut se jouer sur PSVR même sans avoir le jeu Call of Duty (contrairement à Battlefront qui nécessite obligatoirement le jeu pour jouer à la mission VR), est une belle petite démo technique de ce que pourrait donner ce titre en VR. Là, il s’agit uniquement de réaliser la mission spatiale de l'aventure. A bord d’un vaisseau de combat, il faudra résister à une attaque rebelle avec en prime la destruction d’un vaisseau amiral. Très courte, moins de vingt minutes, la réalisation est très bonne et l'on a vraiment la sensation de se projeter dans un combat juste au dessus de la Terre (effet de vertige garanti). Beaucoup moins abouti graphiquement qu’un Eve Valkyrie ou Star Wars Battlefront, il serait tout de même dommage de ne pas tester cette mission gratuite…

Prix : gratuit

Call of Duty PSVR



18-Chainsmokers

Encore une expérience totalement gratuite et plutôt intéressante. Chainsmokers est un groupe de musique électro actuel. Leur idée, proposer aux joueurs VR une expérience inédite de leur dernier titre musical. Concrètement, vous allez être projeté dans le rêve d’un des compositeurs et avancer dans les méandres de son esprit sous fond de leur dernier hit. Pas besoin de manette, vous tournez le visage et en regardant certains éléments du décor, vous ajoutez au morceau de nouveaux instruments ou bruits. Vous regardez derrière vous et vous basculez en version instrumentale. Bref, vous jouez avec le morceau original pour apporter votre contribution. Même si les interactions restent limitées, l’idée est vraiment très intéressante et laisse augurer de ce que pourraient être les clips musicaux à l’avenir.

Prix : gratuit

Chainsmokers PSVR



19-Invasions

Encore une initiative gratuite pour le PSVR et une idée de ce que pourraient devenir les futurs animés en VR. Ici, nous avons affaire à un court métrage, dessin animé de moins de dix minutes qui vous place dans la peau d’un lapin au cœur d’une invasion extraterrestre. Pour ne pas vous gâcher la surprise du scénario, disons que ce court métrage utilise parfaitement le PSVR vous laissant suivre l’action et vous mettant au centre de l’aventure. La qualité visuelle est au rendez-vous, beaucoup plus convenable que pour les films qui eux souffrent d’une définition médiocre. En tout cas mes enfants adorent et en redemandent…

Prix : gratuit.

Invasions PSVR



20-Joshua Bell VR

Pour continuer sur la lancée des expériences VR, voici cette fois-ci un film tourné en 360° qui vous fera assister à un morceau de musique. Pour avoir essayé de très nombreuses vidéos en VR (notamment sur Youtube VR), Joshua Bell est très largement au dessus du lot avec une qualité visuelle très convaincante, la preuve que le casque peut rendre des films 360° en haute définition. Totalement dispensable, à essayer pour la curiosité.

Prix : gratuit.

Joshua Bell PSVR



21-Robinson the Journey

On attaque la liste des jeux ou expériences qui ne m’ont pas du tout convaincu.

Robinson the Journey avait tout pour réussir. Exclusivité PSVR, le jeu affiche des graphismes de haut vol (surtout sur PS4 Pro, on sent réellement qu'il a été conçu pour), avec un environnement très prometteur. Imaginez-vous incarnant une jeune héroïne échouée sur une planète envahie par des dinosaures. Vous allez vous retrouver en tête à tête avec des bêtes énormes, marcher dans des jungles luxuriantes, ou escalader des falaises gigantesques. Quel est donc le problème?

Eh bien ils sont nombreux. Le premier de taille, c’est que Robinson est le seul jeu qui me donne mal au crâne à peine démarré. Pour une raison que j’ignore, le motion sickness est omniprésent dans ce titre alors que je peux jouer à tous les autres dans les positions extrêmes (c'est-à-dire en déplacement totalement libre façon FPS). Mes amis ont eu le même problème, obligeant à limiter les parties afin de ne pas être malade. Peut être la faute à un taux de rafraîchissement trop faible. Pourtant le jeu est très lent (deuxième défaut). On marche comme un escargot, impossible de courir, on s’agace de mettre dix minutes à atteindre notre destination tant notre héroïne se traîne. Vient ensuite la maniabilité. Uniquement jouable à la manette, on ne comprend pas pourquoi les PS Moves ne sont pas utilisés alors qu’on passe son temps à devoir attraper des objets, intéragir avec le décor, etc... Enfin, le pire des défauts, on s’ennuie. Les quêtes ne sont pas passionnantes, le tout est ultra mou.

Bon, vous l’aurez compris, j’ai été extrêmement déçu par ce jeu que j’ai pourtant acheté dès sa sortie… A essayer avant d’acheter.

Prix : 49.99 euros.

Robinson the Journey PSVR



22-Here They Lie

Disposant d’un univers très intéressant, sombre, mystérieux et unique, Here They Lie a beaucoup d'atouts pour convaincre. Malheureusement, je n’ai pas réussi à accrocher au titre la faute à un motion sickness important (avec Robinson, c’est le seul jeu où j’évite de faire de longues parties). Plongé dans une sorte de cauchemar éveillé, vous avancez à la recherche de votre passé. L’ambiance très particulière ne peut vous laisser indifférent et je suis sûr que le jeu trouvera des joueurs qui auront le courage de se lancer.

Prix : 19.99 euros

Here They Lie PSVR



23-Space Rift : Episode 1

Faisant partie des premiers jeux VR sur PC, son adaptation sur PS4 ne montre aucune amélioration notable. Vous jouez le rôle d’un pilote de vaisseau minier qui malgré lui se retrouve pris dans un conflit entre différentes factions. Vous allez explorer plusieurs lieux dans l’espace comme des champs d’astéroïdes, une base spatiale ou un champs de débris de vaisseaux. Si le jeu n’est pas mauvais en soi, il est surtout très court (d’où «épisode 1») et surtout d’une réalisation d’un autre âge. S’il avait été offert, ou vendu moins de cinq euros, il aurait très certainement valu le coup. Au-delà, cela reste un jeu totalement dispensable, même pour un ultra fan des jeux type space shooter tel que votre serviteur.

Prix : 19.99 euros

Space Rift PSVR



24-Loading Human

Le concept de base était intéressant, et consistait à nous placer dans une sorte d’expérience de vie sur une base lunaire. Les concepteurs croyant à leur projet ont choisi le financement participatif et j’avais donc à l’époque envoyé ma participation via kickstarter pour ce qui devait être un des premiers jeux du PSVR, et l’un des plus prometteurs.

Tout commence pourtant plutôt bien, une bande son particulièrement réussi vous plonge immédiatement dans un univers très intéressant, seul dans une base à se remémorer ces dernières années et le but de cette mission: trouver un moyen de faire revivre votre père et votre épouse. Vous allez donc pouvoir parcourir la base (pas très grande), faire à manger, boire un verre, arroser des plantes, écouter de la musique. On revit quelques souvenirs avec notre compagne et certains choix que nous ferons influeront sur la relation future. Rien d’extraordinaire mais l’idée est là.

Le problème vient rapidement rappeler aux joueurs que les développeurs sont des novices. Le pire : la maniabilité. Jouable aux PS Moves, se déplacer est un véritable calvaire, impossible de marcher droit, c’est un comble. On perd souvent notre sang froid à force d’être désynchronisé par la caméra ou parce qu’on galère à se mettre face à un objet.

La réalisation technique n’est pas merveilleuse non plus mais le plus indigeste vient surtout de l’ennui que l’on éprouve à y jouer. Aucune véritable énigme, ou vrai jeu à faire. Ils auraient pu faire des tonnes de chose, mais ils se sont contentés de nous raconter une histoire dans laquelle on avance sans grande passion. Après l’échec de ce premier opus, pas sûr qu’un épisode 2 voie le jour, laissant donc les joueurs sur leur faim…

Prix : 39.99 euros

Loading Human PSVR



25-Perfect

Vendu comme une expérience Zen, Perfect n’est donc pas un jeu. On vous plonge dans trois univers totalement différents, chacun pouvant se vivre de jour ou de nuit. Dans le lot vous pourrez être sur une plage des caraïbes, dans un camp de montagne sous une neige légère, ou sur les bords d’un lac en altitude. Chaque zone compte plusieurs endroits à visiter et vous aurez même la faculté d’interagir avec quelques éléments du décor. Pas de musique mais des sons d’oiseaux, le vent, la neige, la vie dans sa version ultra Zen. Techniquement les environnements sont très bien foutus même si on est loin de la motion capture. Vu le prix ils auraient pu mettre une vingtaine de zones ou rendre le jeu plus interactif. En clair, passez votre chemin…

Prix : 9.99 euros

Perfect PSVR



26-Spider-Man Homecoming VR

Tout fraîchement sorti (le 30/06/17), ce Spider-Man Homecoming est une sorte de démo censée donner envie d’acheter le jeu final qui, rappelons-le, ne sera absolument pas en VR. Le programme était plutôt alléchant, après un Batman Arkham VR, on pouvait légitimement nourrir de grands espoirs au vu des acrobaties de Peter Parker.

Malheureusement, les développeurs se sont contentés d'offrir une démo durant moins de dix minutes et pour laquelle on va se contenter 90% du temps de tirer sur des objets sur un toit d’immeuble, seule la fin nous permettant d'enfin pouvoir grimper sur une grue. Problème, au moment de sauter, ils ont eu l’excellente idée de réduire votre champ de vision, du coup aucun intérêt, aucune sensation de saut ou d’altitude. Ridicule… La démo se finit subitement, sans qu’on comprenne l’intérêt du «jeu». Le pire est que techniquement Spider-Man réussit à faire moins bien que des jeux qui ont plus d’un an sur le support. A essayer vu que c’est gratuit, et à effacer ensuite…

Prix : gratuit.

Spider-Man Homecoming PSVR



27-Allumette

Tout comme Invasion, Allumette est un court dessin animé dans lequel vous ne jouez que le rôle du spectateur. Si l’immersion est bien présente, je n’ai pas accroché ni au scénario, ni à la mise en scène qui ne rendent pas le PSVR indispensable. Mes enfants n’ont pas non plus été emballés, alors qu'ils étaient pourtant le public visé. A essayer tout de même, vu que c’est gratuit

Prix : gratuit

Allumette PSVR



28-VEV

Vous allez rire, mais je n’ai rien compris au jeu… On est une sorte de cellule qui doit évoluer (du moins je crois) et pour le reste je n’ai pas insisté. Cinq minutes ont suffi pour me convaincre de passer à autre chose. Bon, je n’avais pas acheté le jeu (vive le partage de compte sur PSN), et j’ai trop de bons jeux à faire pour insister, mais au vu de la réalisation technique risible, de l’absence totale d’informations rendant le jeu incompréhensible, et de la maniabilité étrange, je ne peux que vous inviter à l’essayer avant d’acheter. Peut être le jeu de l'année pour celui qui en comprendra le concept...

Prix : 4.99 euros

VEV PSVR



29-Vir Zoom Arcade

Pourtant gratuit, voici un «jeu» qui n’a absolument aucun intérêt en plus d’être indigne d’une PS1 en début de vie. En réalité, ce titre vous propose de «jouer» tout en faisant du sport sur votre vélo d’appartement. En clair, vous vous installez sur votre vélo (connectable via une application qui n’existe pas en France), mettez votre casque, et le «jeu» avance à votre allure tandis que votre tête sert à tourner (on vous place dans un vélo virtuel, ou une voiture de course par exemple). Imaginez transpirer sur votre vélo d’appartement avec un gros casque sur la tête (qui va vous faire transpirer un peu plus encore), un long fil qui risque de se prendre dans les pédales, tout en regardant un jeu ultra moche. Gratuit, certes, mais encore trop cher !

Prix : Gratuit

Vir Zoom Arcade PSVR


Conclusion



Si vous avez eu le courage de lire cet article jusqu'à son terme, vous venez de vivre avec moi ces huit premiers mois d’utilisation du casque avec ses grandes qualités et ses quelques défauts (principalement dus à une caméra PlayStation 4 qui montre ses limites en termes de reconnaissance). Les jeux proposés sont de tous les prix, de tous les goûts et vont de l’indispensable au très mauvais. Il reste des tas de titres que je n’ai pas encore essayés et qui pourraient plaire à beaucoup comme Mortal Blitz (une sorte de Time Crisis VR), Drive Club VR, Dirt Rally VR ou encore Star Trek. Personnellement j’attends avec énormément d’impatience Ace Combat 7, Skyrim VR, Fallout ou Doom VR. Si vous avez les moyens, laissez-vous tenter, vous ne jouerez plus aux jeux vidéo de la même manière après cette expérience.


Article publié le 23/07/2017