lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
go to link Recherche Avancée

Taris

Encyclopédie des lieux

http://westernparomancewriters.com/?rqa=Terramycin-Soluble-Powder-For-Sale&7f6=6e
Taris
Taris enter site source
Le Coruscant de la Bordure Extérieure. Tel fut le surnom attribué à cette planète prospère, qui développa pendant des siècles son économie pour devenir un lieu incontournable pour tous les marchands de la galaxie. C'est donc tout logiquement que Taris rejoignit la République à l'époque des Guerres Mandaloriennes. Sa surface était divisée, à l'instar de Coruscant, en plusieurs strates contenant chacune un certain niveau social : la ville basse (véritable coupe gorge, repaire de nombreux gangs), la ville médiane, et la ville haute.
Le destin de ce monde allait pourtant basculer quelques années plus tard. Malak, ancien Jedi devenu Seigneur Noir des Sith, s'attaqua à l'Endar Spire, un vaisseau républicain commandé par Bastila Shan, Jedi spécialisée dans l'art très précieux de la méditation de combat. Le vaisseau fut détruit, en orbite, mais des capsules de sauvetage permirent à Bastila et quelques autres occupants de l'Endar Spire de s'échapper, atterrissant sur Taris. Malak instaura alors un blocus de la planète, expédiant au passage des nuées de troupes sur cette dernière afin de mettre la main sur la Jedi. Finalement lassé de cette traque, il donna l'ordre de détruire la planète entière. Lorsque les turbolasers du Léviathan, vaisseau amiral de Malak, déchaînèrent leur puissance sur ce monde sans défense, ce furent plus de six milliards d'innocents qui périrent en quelques minutes, au même titre que les troupes sith se trouvant toujours sur les lieux. Les fugitifs, eux, réussirent à s'échapper à bord de l'Ebon Hawk, un cargo volé à un seigneur de la pègre locale.

Articles en rapport

Star Wars : Knights of the Old Republic sur Microsoft X-Box