[Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Vous vous sentez une âme de rédacteur? De Pong à la Playstation 3, vous pouvez poster vos créations ici.

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Katze » Ven 2 AoĂ» 2013 21:27

J'aime bien,c'est assez long et on a envie dé découvrir le jeu :)

Je suis un peu mal placé pour te donner des conseils vu que sur oldies il y a plein de rédacteur ou les test sont plus complets et qui ont plus d'experience comparés au miens ^^

mais je pense ausis qu'il faudrai plus détailler les graphismes et bruitages,du moins pas détailler mais en parler un peu plus

Concernant le ressenti je le trouve déja assez bien implanté mais on peut toujours faire mieux ^^

et j'ai l'impression qu'il manque un petit truc,je ne sais pas quoi,mais qui est présent sur les articles de ton blog,les rendant encore plus agréables a lire,m'enfin c'ets que mon avis personnel :)



sinon ca sera un grand oui c'est très bien!!


et tu va pouvoir faire pas mal de tests vu ta collection assez grande de jeux jaguar,tu a de la chance,je ne suis limitée qu'a une poignée de jeux faute d'argent donc je ne peux pas faire les test de jeux que j'aimerai beaucoup avoir :)
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Katze
Guerrier
Guerrier
 
Messages: 240
Inscription: Sam 22 DĂ©c 2012 21:45

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede ti jagou » Mar 6 AoĂ» 2013 16:13

ti jagou a Ă©crit:ATTACK OF THE MUTANT PENGUINS
1996 - Jaguar
édité par Atari - développé par Sunrise Games

Attack Of the Mutant Penguins fut concocté en cette belle année 1996 par Wayne Smithson et Paul Hoggart sous l'éphémère bannière de Sunrise Games. Derrière Sunrise Games se cache en faites l'équipe complète de WJS design, une petite boîte de développement anglaise, disparue un an auparavant, et qui fut au début des années 90 sous le giron de Psygnosis.

Que dire ? Si ce n'est que Attack Of The Mutant Penguins est le dernier jeu de cette équipe, un chant du cygne, un pétage de câble littéral, une création d'une improbabilité folle et d'une sincérité désarmante. Un jeu fait avec amour, une note d'intention qui reste pour la majorité incomprise sur une console toute aussi incomprise. Un jeu qui mérite donc toute notre attention...

UNE HISTOIRE DE FOUS POUR UN JEU DE DINGUES

Pour l'histoire, sachez que les extra-terrestres de la galaxie Bleurgggh ont décidé d'envahir la Terre et ont mis au point un plan diabolique pour y parvenir : s'infiltrer incognito dans la population.

Par le biais d'une captation d'ondes télévisuelles, les extra-terrestres ont étudié l'espèce qu'ils estimaient être la plus évoluée. Ils sont tombés sur un documentaire animalier sur le pôle Nord, ils ont supposé que l'espèce dominante de la Terre était le pingouin et ils se sont donc déguisés tout logiquement en Pingouins. Réalisant leur erreur, les faux-pingouins tentèrent alors de se faire passer pour des humains, en se déguisant à nouveau en s'inspirant des autres programmes télés.

Ce qui donne au final des Pingouins Cow-Boy, des Pingouins Elvis Presley, des Pingouins mousquetaires... Avec l'aide de vrais pingouins qui désirent rétablir leur dignité, Rodney et Bernard, les deux champions de la Terre, vont ainsi massacrer joyeusement du Pingouin extra-terrestre.

MIGNON, LES PINGOUINS !

D'un point de vue réalisation, le jeu a un côté "mignon" indéniable. Dés les premiers instants, je n'ai eu aucun mal à m'attendrir de ces petits pingouins (lesquels se dandinent avec un flegme irrésistible). Le pixel art est rond, rigolo et qui plus est coloré, et l'animation cartoon, avec des effets d'explosions et de giclures, est à la hauteur du délire espéré. Ce n'est pas de la 3d, il n'y a rien d'impressionnant, mais le jeu à une bonne mine, tout comme nos pingouins, ce qui fait plaisir.

S'il y a bien une musique tonitruante en intro et trois notes de musique de saloon qui Ă©gayent nos oreilles entre chaque niveau, la musique brille, elle, par son absence pendant le jeu.

Faute de temps, faute de musicien, faute d'argent ou choix volontaire ? On ne saura jamais ce qui a poussé les développeurs à passer outre. Les bruitages, qui auraient pu compenser cette absence, sont assez curieux et génèrent presque une tension entre des ricanements venus d'outre-tombe, des "greuars" sourds d'extra-terrestres et des "clings" métalliques tout droit sortis d'un Atari 2600. Tout ça fait un peu bricolé, le genre de jeu conçu dans la cave avec les moyens du bord. Paradoxalement, pour ma part, cela ajoute un inexplicable brin de charme à un jeu qui en déborde de toute part.

MOI, PAS COMPRENDRE

Mais en dehors du côté rigolo de la réalisation, il faudra passer par un stade que tous les amateurs de jeu de stratégie connaissent : le grattage de barbe, l'air circonspect, devant un gigantesque monolithe noir.

Il n'est en effet pas rare que dans les jeux de stratégie, le joueur se retrouve bloqué devant les mécanismes qui régissent le jeu. Et comprendre les règles, lesquelles évoluent et s'enrichissent au fil du jeu, fait partie intégrante de la difficulté. Ne pas tout comprendre au début d'Attack of the Mutant Penguins, même en ayant potassé le manuel, c'est donc tout à fait normal.

Attack Of the Mutant Penguins déborde de subtilités de toutes parts. Le but du jeu a beau être simplissime -massacrer du pingouin extra-terrestre-, les mécanismes pour y parvenir sont multiples et ne sont pas clairs du tout. À quoi peut servir cette grosse tête au milieu du niveau ? Que font ces petites boules bleues aux yeux globuleux ? Comment peut-on ouvrir les coffres ? Comment se sert-on de l'arme qui ressemble à une poêle à frire ? Que doit-on faire ?

Le risque de dérouter à ce point est de laisser le joueur sur le bas côté. Oui, certes, il y a bien quelques aides textuelles à l'écran et il y a toujours le manuel (c'est toujours une très bonne idée de le relire), mais faute de véritable tutoriel, cette nébuleuse sensation de ne pas tout saisir, de ne pas saisir les priorités, le sens, la logique, se fait tenace.

J'ai failli lâcher l'affaire, car j'étais persuadé que le jeu était extrêmement punitif et que devant des règles impossibles et une difficulté intenable, j'allai souffrir inutilement pour progresser.

Mais comprendre l'incompréhensible est comme chacun sait un plaisir insondable. Mon seul conseil est de s'accrocher coûte que coûte. Et donc de sauter le paragraphe explicatif qui suit, paragraphe qui peut rompre à tout jamais la magie de ce titre. Si vous êtes décidé à poursuivre, je ne peux malheureusement pas vous empêcher de lire la suite.

TENTATIVE D'EXPLIQUER L'INEXPLICABLE

Le jeu s'avère être l'ancêtre des Tower Defense. Les pingouins déguisés sont des extra-terrestres, et comme les bons pingouins (vos alliés), ils avancent vers une grosse tête, la Doomscale, qui fait office de balance dans le jeu. Le but étant d'avoir toujours moins de mauvais pingouins que de bons sur la balance, sinon c'est le Game Over.

Regarder l'ensemble du niveau avant de jouer permet de repérer cette fameuse doomscale, les positions des pingouins bons ou mauvais, mais aussi celles des coffres, des pièges et des Gremlins (les boules de poils bleus).

Pour ouvrir les coffres et activer les pièges, lesquels ralentiront la progression des mauvais pingouins, il vous faut collecter des boules bleues, les petits Gremlins qui gambadent en toute innocence dans le niveau. Plus vous en lâcherez sur les coffres ou sur les pièges, plus ceux-ci s'ouvriront ou s'activeront rapidement.

Les coffres qui sont répartis dans le niveau contiennent soit des objets (dynamite, colle, etc.) soit des lettres. Si vous collectez trois lettres (PAN ou BAT suivant le personnage choisi), vous aurez une arme. L'arme est la clé pour massacrer du pingouins et gagner la partie.

Lorsque vous tapez les ennemis avec l'arme, ils sont juste étourdis, mais perdent quelques atomes qu'il vous faudra collecter afin de remplir une barre d'énergie. Si vous tapez dans le vide, vous perdrez toute l'énergie emmagasinée donc visez juste et récoltez le plus possible d'atomes.

Une fois la barre d'énergie remplie, vous serez en mode berserk et l'arme vous permettra enfin d'annihiler toute forme de vie et ainsi d'atteindre votre but premier : l'anéantissement total des extra-terrestres.

ADDICTION COUPABLE ET EUPHORIE GALOPANTE

En comprenant bien les différentes étapes qui nous mènent vers la victoire, le stress des débuts s'évanouit totalement pour laisser place à un massacre gore et frénétique de pingouins (en grappe, c'est mieux) aux frontières du Beat them All. La boîte de pandore s'ouvre alors et libère des vapeurs psychédéliques et la parade des trucs délires ("oh, des pingouins en parapentes !").

Malgré l'aspect répétitif du massacre et la méthode employée, la liberté d'action est bien réelle. Libre à vous de vous organiser comme bon vous semble pour azimuter du pingouin : soit en activant à toute berzingue les pièges, soit en vous aidant des gentils pingouins, soit en les attendant patiemment, soit en couvrant un maximum le niveau...

Aucun des niveaux ne se ressemble en terme de level design. Ce sont d'infimes variations (téléporteurs, mécanismes, pièges, etc.) qui parviennent à maintenir voire à décupler le plaisir. Entre les animations cartoons et tordantes des petits pingouins et ces pièges de plus en plus farfelus comme ce Juke Box qui fait danser les Pingouins Elvis, le jeu est bourré jusqu'à la couenne de petites trouvailles.

Les Bonus Stage, qui offrent sous trois différentes formes du bon ball-trap, sont des petits monuments de délire, simples et rafraîchissants, nous rappelant au passage à quel point les Lapins Crétins ont tout pompé sur nos petits Pingouins Mutants.

Alchimie parfaite entre le crétin et le subtil (n'oublions pas, c'est aussi un jeu de stratégie), j'ai savouré chaque minute de ce jeu au point d'en oublier toutes mes expériences vidéoludiques passées. Et lorsque le générique de fin est tombé, une fois les 20 niveaux passés (AAAArghhh, seulement 20 niveaux !), j'ai connu une émotion que j'ai trop rarement ressentie dans un jeu vidéo : l'euphorie totale, celle qui bouleverse le Karma, celle qui vous fait monter au neuvième ciel de la rigolade (avec la petite larme à l’œil qui va avec).

20 niveaux, c'est court, mais sachez tout de même que le jeu offre un mode "bac-à-sable" (ou "marathon") avec le mode "Armageddon". Ce mode nous permet de (re)jouer les niveaux avec des pingouins qui rushent sans fin, le but étant de survivre le plus longtemps possible et de faire le meilleur score. Un mode sympathique pour se faire peur et qui augmente d'un poil la durée de vie.

Pour avoir terminé plusieurs fois le jeu, la sensation d'euphorie s'est atténuée, mais la raison me fait dire que si ce n'est pas le jeu le mieux réalisé de la Terre (pas de musique, graphismes certes mignons et colorés, mais à l'ancienne, en 2d, façon Amiga), ni le plus évident à comprendre, c'est mon coup de cœur absolu sur Jaguar.

Le bilan:

Entre action frénétique et stratégie fine, délire total et subtilités en tout genre, cet ancêtre du genre Tower Defense et des Lapins Crétins met le cerveau du joueur sans dessus dessous. J'ai adoré ce jeu, bourré de trouvailles et d'une bonne humeur communicative, et s'il me paraît court, c'est que je n'ai pas vu le temps passé, tout simplement. Mon coup de coeur sur Jaguar.

Scénario: 15/20 L'histoire est prétexte au délire, elle est bien farfelue comme il faut !
Intérêt: 18/20 Une fois toutes les subtilités comprises, le jeu se dévore sans modération
Durée de vie: 14/20 Pour un jeu de stratégie aussi bon, 20 niveaux, c'est un peu court.
Graphismes: 15/20 Le jeu est indéniablement mignon avec du pixel art rond et coloré
Jouabilité: 16/20 Rien à redire, il faut s'habituer aux commandes et c'est parti pour le massacre
Bande son: 08/20 Cet aspect a été négligé... N'empêche que la petite musique de saloon entre les niveaux reste bien comme il faut dans la tête.

Ma Note : 17/20
--------------------------------

Voilà une deuxième tentative sans photo. je ne sais pas si ça passera, mais je peux l'améliorer. En tout cas, ça fait plaisir de se replonger dans ce jeu ;)


Hello Ă  tous.

J'ai modifié le texte. Mais je peux encore l'améliorer et le compléter si vous trouvez ces modifications trop légères. :)

Katze, ne t'inquiète pas, je compte faire des tests, si on me laisse la permission, sur des jeux d'autres consoles; Même s'il y a encore quelques jeux Jaguar que j'ai bien envie de voir figurer sur ce site :)
Dernière édition par ti jagou le Mer 7 Aoû 2013 10:00, édité 3 fois.
Graou ...
Avatar de l’utilisateur
ti jagou
Princesse
Princesse
 
Messages: 29
Inscription: Jeu 1 AoĂ» 2013 00:16
Localisation: Toulouse

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Hijaki » Mar 6 AoĂ» 2013 16:37

Il y a là une fort belle amélioration par rapport au premier jet ^^

Je suis pour ma part conquis. :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Hijaki
HĂ©ros
HĂ©ros
 
Messages: 3487
Inscription: Lun 8 Nov 2010 11:34
Localisation: Celtic land

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Icarus » Mar 6 AoĂ» 2013 19:07

De même pour moi, un test et un texte de grande qualité, je suis sous le charme d'autant plus que cela concerne un jeu peu connu et donc peu représenté sur la toile

Me vient alors une interrogation : Quel âge as tu mon bon ami? On (je) sent une certaine maturité a travers ton phrasé
Hey! These Sega games are great!!!
Avatar de l’utilisateur
Icarus
Boss
Boss
 
Messages: 1521
Inscription: Ven 21 Jan 2011 21:28
Localisation: Miracle World

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Chevels » Mar 6 AoĂ» 2013 20:09

Oui, je suis du même avis que mes chers collègues, je trouve que c'est un très bon test! D'ailleurs va falloir que j'y joue à ce jeu, cela fait un moment que je l'ai mais je n'ai pas encore trouvé le temps d'y jouer :)
Administratrice du serveur Minecraft
Image
http://sur-les-ruines-de-heavy-craft.craft.vg/
Avatar de l’utilisateur
Chevels
Boss
Boss
 
Messages: 1816
Inscription: Lun 8 Nov 2010 13:32
Localisation: Pau

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede ti jagou » Mar 6 AoĂ» 2013 21:05

Content que ça plaise. j'espère que le jeu plaira tout autant à ceux qui auront la chance d'y jouer :D

Pour répondre à Icarus, j'ai 33 ans, ce qui est un âge pas trop avancé, j'espère. Ce doit être la moyenne d'âge des participants au site, non ?
Graou ...
Avatar de l’utilisateur
ti jagou
Princesse
Princesse
 
Messages: 29
Inscription: Jeu 1 AoĂ» 2013 00:16
Localisation: Toulouse

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Hijaki » Mar 6 AoĂ» 2013 22:08

Disons que tu feras copain/copain avec notre ami le raton qui ne tardera pas Ă  revenir sur le sujet... :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Hijaki
HĂ©ros
HĂ©ros
 
Messages: 3487
Inscription: Lun 8 Nov 2010 11:34
Localisation: Celtic land

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Chevels » Mar 6 AoĂ» 2013 22:35

ti jagou a écrit:Pour répondre à Icarus, j'ai 33 ans, ce qui est un âge pas trop avancé, j'espère. Ce doit être la moyenne d'âge des participants au site, non ?


Pas forcément, bien que nous soyons un certain nombre à avoir franchi le cap de la trentaine^^
Administratrice du serveur Minecraft
Image
http://sur-les-ruines-de-heavy-craft.craft.vg/
Avatar de l’utilisateur
Chevels
Boss
Boss
 
Messages: 1816
Inscription: Lun 8 Nov 2010 13:32
Localisation: Pau

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede Maitre*Coq » Mar 6 AoĂ» 2013 23:35

Je n'ai pas de statistique exacte, mais il semble que la moyenne se situe légèrement en dessous de 30, enfin il me semble

edit : Le test corrigé est très bon :) content de voir que tu as de bonnes expériences à partager, ce jeu a l'air d'avoir une aura particulièrement fun et attachante ! Merci, et j'espère pouvoir dire "Bienvenue dans l'équipe" très prochainement :)

NB : attention aux quelques fautes d'accord, et le participe passé qui finit en "er" parfois.
Ma console préférée ? La Super Nintendo !
Ma console coup de coeur ? La Dreamcast !
Mon animal préféré ? Le babouin !
Avatar de l’utilisateur
Maitre*Coq
Boss
Boss
 
Messages: 1941
Inscription: Dim 28 Nov 2010 13:19

Re: [Jaguar] Attack Of the Mutant Penguins - Test

Messagede ti jagou » Mer 7 AoĂ» 2013 10:02

ayé, j'ai corrigé les fautes :mrgreen: (toutes, je ne sais pas...).
Graou ...
Avatar de l’utilisateur
ti jagou
Princesse
Princesse
 
Messages: 29
Inscription: Jeu 1 AoĂ» 2013 00:16
Localisation: Toulouse

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vos articles ou vidéos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron