Test Xenogears

Vous vous sentez une âme de rédacteur? De Pong à la Playstation 3, vous pouvez poster vos créations ici.

Test Xenogears

Messagede Zboualaf » Mar 8 Jan 2013 21:45

De tous les RPG qui ont marqués l’histoire, on nomme souvent les The Legend of Zelda, les Final Fantasy ou encore les The Elder Scrolls… Si on se concentre sur une console en particulier ; ici, la PS1, les Final Fantasy VII, Suikoden ou autres sont très souvent cités comme les porte-étendards du genre dur la machine au fil des années, le jeu Xenogears est connu de réputation par tout un chacun, mais peu de joueurs ont pu découvrir… Fruit de l’imagination de Tetsuya Takahashi, Xenogears est un bijou vidéoludique au scénario long, complexe, étoffé et passionnant et qui mérite une place importante au panthéon des plus grands RPG de l’histoire. Un jeu malheureusement incomplet qui a pourtant rencontré un succès d’estime sans précédent. Un tel engouement est-il justifié ? Réponse dans ce test.


Un peu d’histoire :
Le scénariste de Xenogears, Tetsuya Takahashi n’en est pas à son coup d’essai, il a en effet par le passé contribué au développement de plusieurs RPG très connus aujourd’hui comme Chrono Trigger, Secret of Mana et les Finale Fantasy 4 à 6. Xenogears est né de la volonté de Takahashi de créer sa propre serie de RPG au scénario dont il tirait toute les ficelles, l’idée de base était de faire un RPG du style space-opera, chose assez rare pour être soulignée. La série, d’abord planifiée pour comporter 6 jeux distincts, fut réduite à un jeu seulement car Squaresoft n’était pas très emballé par cette idée. Le jeu, certainement alors amputé d’une grande partie de son scénario, fut débuter. Takahashi en étant le réalisateur et le scénariste, Yasunori Mitsuda à la composition, Tanaka Kunihiko au character design et Honne Yasuyuki à la direction artistique.


Un scénario long et passionnant :
Le scénario met en place l’histoire de Fei, un homme de 18 ans amnésique depuis 3 ans. Peu après un accident qui a mené à la destruction totale de son village, il est envoyé dans un monde en guerre, il se mettra alors en quête de ses origines. Au fil de l’histoire, plusieurs personnages tels que Bart, un jeune pirate ou encore Elly, un soldat venu de la nation céleste Solaris, lui viendront en aide. Après un début des plus classiques, le scénario commence à prendre de l’ampleur, devenant au fil du jeu de plus en plus étoffé, aux références multiples, cinématographiques, religieuses (Abel, Cain, les trois sages etc.), mythologiques (Zephyr…) et dans encore quelques autres domaines. Le scénario est également basé sur des mystères qui ne seront élucidés que beaucoup plus tard dans l’aventure : Qui est réellement Fei ? Qui est cet homme nommé Lacan qu'il voit en rêve ? Quel est le sens de cette guerre ? Quels secrets cache donc Solaris ?


Des personnages complexes, charismatiques et attachants :
Un bon scénario implique bien entendu de bons personnages : et sur ce point Xenogears est sans doute l’un des jeux les plus abouti qui soit, les personnages sont matures et ont un background bien plus développé que dans le reste des RPG, en particulier les bad guys, dont certains apparaissent relativement tard dans le jeu. Takahashi a mis un point d’honneur a poussé au maximum la psychologie des protagonistes. La plupart des personnages ont une histoire propre complexe et passionnante qui constitue presque un mini-scénario interne, c’est surtout vrai en pour les 2 personnages principaux Fei et Elly dont la psychologie et le background sont tout bonnement incroyables par rapport à ce que l'on peut penser au début ; mais c'est également vrai pour les personnages secondaires, que ce soit les membres de l'équipe ou mêmes des PNJ non-recrutables qui possèdent un rôle insoupçonné dans le scénario. Les bad guys par exemple, étant donné qu'on ne les connaît que très peu au départ du fait de leur statut d’ennemis, ils sont ceux qui mettent le plus de temps à se révéler au joueur, et quoiqu'on pense d'eux ils finissent tous, du fait de leurs motivations, par être des personnages extrêmement intéressants, il n'y a pas ou très peu de bad-guy basique dans le jeu.

Des graphismes agréables mais un peu datés :
Les graphismes de Xenogears sont, bien que plutôt datés, agéables à l’œil, les personnages qui évoluent dans un univers full 3D sont assez bien détaillés, les Gears sont biens fais, les environnement sont variés et bien modélisés, on visite tantôt un village, puis on passe dans une forêt pour ensuite atteindre des ruines. Les cinématiques mélangeant images de synthèse et manga sont quant à elles superbes. Cependant, certains zooms sur l’action ou les personnages montre des pixels peu esthétiques. Enfin, la gestion de menus n’est pas très intuitive et claire. Malgré quelques défauts, l’ensemble est satisfaisant.

Un gameplay original :
Les systèmes de combats sont assez originaux. Ils ont au nombre de deux :
Le premiers est un combat au sol avec les personnages, c'est un système d'Active Time Battle (démocratisé par FFIV et réutilisé par la suite), c’est à dire que l’on peut attaquer lorsque qu’une jauge d’attaque est pleine, ce qui peut amener a attaquer plusieurs fois avec un personnage sans que l’ennemi n’attaque. On peut recourir à trois coups : le coups faible (que l'on fait avec la touche triangle), le coup moyen (que l'on fait avec la touche carré) et le coup fort (que l'on fait avec la touche croix). Chaque coup consomme des points d'action (1 pour le coup faible, 2 pour le coup moyen et 3 pour le coup fort). Quand on a plus de point d'actions, la jauge recommence à se remplir. En faisant certaines combinaisons de coup , on effectuer un Death Blow, un coup spéciale très puissant. Il est possible de ne pas attaquer et donc de ne pas dépenser ses points d’action et les garder en réserve (sachant qu’on ne peut pas en stocker plus de 28) et par la suite lâcher un combo de Death Blow dévastateur. En augmentant de niveau, il est possible d’utiliser de plus en plus de points d’actions (avec un maximum de 7).On peut bien sur user de la magie sur certains monstres moins affectés par les coups physiques, on peut se défendre, utiliser des objets, fuir etc. le reste est très basique.
Le second système de combat prend place dans les Gears. Les points d’action laisse place au fuel en suivant le même principe. Il y a toujours trois attaque différentes, mais contrairement à l'autre système, on ne peut plus faire plusieurs attaques par tour, une seule et unique est autorisé. La petite attaque consomme 10 unités, la moyenne 20, et la grande 30. Des attaques très puissante ou la régénération de PV (qui est d’ailleurs le seul moyen de se soigner pendant les combats de Gears) sont possibles également, mais elles utilisent généralement beaucoup de fuel. Avec la fonction charge, on peut recharger sont fuel de 50 unités l’usage d’objet pour régénérer le fuel est bien sur un point essentiel. Chaque attaque nous rapporte un niveau d’attaque ; il y a en tout 4 niveaux : le niveau 1, le niveau 2, le niveau 3 et le niveau ∞. Ces niveaux correspondent à la puissance des attaque spéciales que l'on peut faire, plus le niveau est élevé, plus l'attaque spéciale sera forte. Il n’est possible de lancer une attaque spéciale qu’a partir du niveau 1, soit après avoir placer un coup sur l’adversaire. Le niveau ∞ se déclenche aléatoirement lorsqu’on donne des coups au niveau 3, il dure 3 tours, tours pendant lesquels il est possible de lancer une attaque spéciale a chaque tour, ce qui peut s’avérer crucial lors d’un combat. niveau infini aparrait au hasard lorsqu'on fait des attaques normal au niveaux trois. Aussi, si on utilise la fonction charge lors de ces trois tour, on recharge 10 X plus d’unités qu’habituellement. Lorsqu’on a effectuer une attaque spéciale ou qu’on a passé 3 tours au niveau ∞, on retombe au niveau 0. On obtient de nouvelles attaques spéciales sur les Gears en apprenant de nouveaux Death Blow avec les personnages ou avec des objets. On peut toujours lancé de la magie, fuir et utiliser des objets. Il est également possible d’équiper son Gear pour augmenter ses stats.
Les protagonistes ont également la possibilité de sauter, ce qui donne lieu à des phases de plate-forme pas toujours agréables.

Une durée de vie très conséquente :
50h pour faire le jeu en ligne droite. Xenogears vous prendra 50h si vous voulez faire le jeu rapidement. Comptez bien 60h-70h si vous prenez votre temps, saisissez les subtilités du scénario, lisez avec attention tous les dialogues etc. Une durée de vie gigantesque pour l’époque qui est toute fois à relativiser, une fois l’histoire terminée, il ne vous reste que 2 petites quêtes annexes ce qui peux paraître peu, même si une des 2 quêtes apporte un supplément scénaristique non négligeable. Aussi, la difficulté du soft n’est pas très élevée, seuls certains boss risquent de vous poser de petits problèmes mais on s’en sort très rapidement. De plus, vous attendrez un bon moment avant de vous relancer dans l’aventure tellement elle est longue.

Une bande-son titanesque :
La bande-son de Xenogears est à mon sens l’un des deux gros points forts du jeu avec le scénario, juste envoûtante du début à la fin, une perle. Elle a été composée par Yasunori Mitsuda, qui a composé entre autre, la bande-son de Chrono Trigger, Chrono Cross, Shadow Hearts ou encore du premier épisode de Xenosaga. La bande-son contribue énormément à l’atmosphère du jeu et colle parfaitement déroulement du jeu, les musiques des combats, d’exploration, des boss, On ne peut que saluer le soin tout particulier apporté à plusieurs morceaux. Ship of Regret and Sleep, le thème de l’église, est absolument prodigieux et marie à merveille instruments à cordes et sons cristallins. Awakening, thème du combat final, utilise superbement les chœurs pour un résultat qui change des morceaux grandiloquents que l’on retrouve d’ordinaire dans les combats finaux de RPG. Quant à Singing of the Gentle Wind, thème du village de Nisan, il est très reposant et vous serez probablement tenté de poser un instant votre manette en l’entendant, impossible aussi de ne pas évoquer le générique de fin, « Small Two of Pieces », premier morceau chanté dans un OST de Squaresoft, qui justifie a lui seul l’achat de l’OST de ce jeu. Je parlerais plus en détail de cet OST dans un autre article.


Malgré tout quelques défauts :
Malgré des qualités édifiantes, Xenogears n’est pas exempt de défauts, malheureusement assez conséquents :
Les phases de plate-forme sont pour la plupart très confuses, voire chaotiques, en particulier dans la Tour de Babel ;des problèmes de caméra réduisent la visibilté.
Les combats en Gears deviennent obligatoires dans la dernière partie du jeu, les combats au sol disparaissent, excepté dans l’une des quêtes annexes ;
Aussi, ça ne m’a pas gêné personnellement, mais certaines personnes se sont plaintes de la durée importante des cinématiques, parfois de près de 30min ce qui peu effectivement paraître long pour un joueur ne cherchant que le fun ;
Enfin, et surtout, le CD 2 n’est pas abouti, l’aventure se termine plutôt rapidement et seulement 2 quêtes annexes, viennent rallonger la durée de vie, ce qui peut paraître bien dérisoire par rapport à certains jeux aux multiples quêtes annexes comme les Zelda, les The Elder Scrolls etc.
Cela peut s’expliquer par le fait qu’un faible budget fut allouer à Xenogears pour son développement en raison du développement de Final Fantasy VIII pour lequel Squaresoft à décider de bloquer les fonds. Le budget accordé à Xenogears étant dépassé dès le premier CD, les développeur ont baclés la fin du jeu, le scénario a été un peu raccourci, les développeurs n’ont pas mis des choses qu’ils comptaient mettre originellement comme des nouveaux Gears, des donjons et quêtes bonus. A remarquer, un artbook du nom de « Perfect Work » contient beaucoup de choses qui ont été supprimé lors de la création du CD 2, nous privant ainsi d’un éventuel apport scénaristique important.


Conclusion : Pour résumer, malgré quelques défauts assez dérangeants, Xenogears n’en demeure pas moins un chef-d’œuvre au scénario étoffé et complexe et à la bande-son magique. Un des meilleur RPG de l’histoire que tout fan du genre se doit d’essayer.



Graphismes : 14/20 Graphiquement, le jeu a un peu mal vieilli à cause du full 3D mais pour l’époque, les graphismes étaient agréables à l’œil. Malgré les zooms qui nous montrent des pixels pas très esthétiques, l’ensemble du jeu reste très convenable et clair. On regrettera en revanche des menus pas très intuitifs qui peuvent vous déstabiliser en début de parcours, mais on s’y fait vite.

Gameplay : 16/20 Deux systèmes de combats plutôt originaux et liés entre eux. Un regret, dans la dernière partie du jeu, les combats au sol disparaissent (excepté pour une des quêtes annexes) et il n’est possible d’avancer qu’avec des combats en Gears, ce qui peut s’avérer redondants à force. Une difficulté un poil plus élevée aurait été la bienvenue, seuls quelques boss nécessitent une stratégie précise mais l’ensemble reste tout de même assez simple. Enfin , des phases de plate-forme chaotiques qui restent cependant rares et heureusement.

Durée de vie : 18/20 Entre 50 et 60 heures de jeu rien que pour la trame principale, le contrat est déjà rempli, ce jeu possède une durée de vie assez incroyable ! Seul ombre sur le tableau, une fois l’histoire terminée, seule 2 quêtes annexes restent à accomplir, ce qui peux paraître peux. Mais la durée de vie n’en reste pas moins très longue.

Bande-son : 19/20 En un mot, magnifique ! La bande-son de Xenogears est tout simplement magnifique ! Yasunori Mitsuda signe ici une des ses plus belles OST. Une OST sans fausse note qui se conclue avec « Small Two of Pieces », composition magistrale restée dans les memoires !

Scénario : 19/20 Il n’y a aucun doute, Tetsuya Takahashi nous livre ici l’un des plus grand scénario de l’histoire du jeu vidéo, si ce n’est le plus grand. Un scénario complexe et regorgeant de références dans différents domaines, des personnages charismatiques et attachants. Tout est dit !


Note finale : 18/20 Les quelques défauts du soft sont très vite éclipsés par les qualités indéniables de Xenogears, un scénario long et passionnant, une bande-son magique, un gameplay original et des graphismes agréables à l’œil. Assurément un must-have pour tout fan de RPG possédant une PS1.




Pour les personnes qui sont intéressées, il y a un article sur les références étymologiques de Xenogears (ceci n'est pas une pub je n'ai rien à voir avec le site) : http://membres.multimania.fr/balderbombadil/rpg-mania/xenogears/etymologie.htm
Dernière édition par Zboualaf le Mer 9 Jan 2013 23:32, édité 6 fois.
Avatar de l’utilisateur
Zboualaf
Princesse
Princesse
 
Messages: 63
Inscription: Lun 24 Déc 2012 16:45

Re: Test Xenogears

Messagede Katze » Mar 8 Jan 2013 21:49

énorme! :D

va vraiment falloir que j'édit le mien,car la il est pas terrible comparé au tien et ca se voit ^^
et bart me fait penser aux simpsons ^^
très bien fait,tu résume bien le jeu ^^

mais images mortes :/

et je m'écouterai l'OST que tu décris comme magnifique :)
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Katze
Guerrier
Guerrier
 
Messages: 240
Inscription: Sam 22 Déc 2012 21:45

Re: Test Xenogears

Messagede tanuki » Mer 9 Jan 2013 10:02

Alors, voici le verdict.

Je dirais que dans l'ensemble, le test est beaucoup trop court. Les rubriques ne sont pas assez détaillées. Le fait d'avoir créer deux sections (qualités/défauts) engendre un raccourcissement drastique de l'article.
Et même si quelques avis supplémentaires sont intégrés à la fin de la conclusion, le tout est trop succinct et analytique.
exemple:
Gameplay : 16/20 Deux systèmes de combats plutôt originaux. Un regret, dans la dernière partie du jeu, les combats au sol disparaissent (excepté pour une des quêtes annexes) et il n’est possible d’avancer qu’avec des combats en Gears, ce qui peut s’avérer redondants à force. Une difficulté un poil plus élevée aurait été la bienvenue, seuls quelques boss nécessitent une stratégie précise mais l’ensemble reste tout de même assez simple. Enfin , des phases de plate-forme chaotiques qui restent cependant rares et heureusement.

:arrow: le système n'est pas assez détaillé. Même avec le passage en "qualité" on ne sait pas grand chose de comment tout se passe. Oldiesrising a un but encyclopédique et nous voulons du détails et du ressenti. Pour le ressenti, ça peut encore aller mais les explications dans tous les domaines sont trop peu étoffées. Pour le combat, comment marchent les combos, comment fonctionne la magie, quelles sont les avantages de l'un ou de l'autre etc.

Le style d'écriture est très convenable, le seul vrai défaut mais d'importance de ton article c'est sa longueur ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
tanuki
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 8104
Inscription: Sam 6 Nov 2010 20:17

Re: Test Xenogears

Messagede Manuwaza » Mer 9 Jan 2013 10:17

J'ajoute que sur un RPG, il y a tant à dire qu'un test doit obligatoirement être beaucoup plus long que la moyenne. Un RPG, ce sont des quêtes annexes, des tonnes de persos charismatiques, au moins autant de décors et de lieux visités, un scénario qui s'étale sur une cinquantaine d'heures, et surtout, surtout un gameplay d'une grande complexité en comparaison d'un jeu de plate-forme par exemple. Tu dois vraiment parler de TOUS les aspects de ce gameplay. Je ne connais pas Xenogears, mais j'ai lu quelque part une histoire de points d'action qui remplacent le carburant des phases en gear. Y-a-t-il de la magie? Comment ça se passe dans ce cas? Barre de Mana? MP? Comment se présentent les menus? Que peut-on y faire? Gestion de l'inventaire? Comment se passe l'évolution de la puissance des persos? Points d'XP? Level up? Qu'est-ce qu'une augmentation de niveau apporte au perso? Y en a-t-il plusieurs dans le combat? Combien? Zieutes un peu les tests de RPG déjà présents sur le site (FF6/7, PAnzer Dragoon Saga par exemple), tu auras une idée de la longueur requise pour un test de RPG sur Oldies Rising. Parles de tous les aspects, et surtout approfondis les tous, beaucoup plus que ça. N'hésites pas également à replacer le jeu dans son contexte d'époque et dans la saga Xeno. Le scénario s'inclut-il dans la continuité de la saga? Est-il indépendant à chaque épisode? Comment se passe la narration? Les graphismes sont ils beaux? En 3D temps réel ou précalculée? Et les cinématiques, images de synthèse ou moteur du jeu? Que penser du chara design, de la configuration des différents lieux visités? Évites également les énumérations style ça :

-Certaines phases de plate-forme sont très confuses ;
-Dans la dernière partie du jeu, les combats en Gears sont inévitables ;
-Ça ne m’a pas gêné personnellement, mais certaines personnes se sont plaintes de la durée importante des cinématiques, parfois de près de 30min.
-Enfin , et surtout, le CD 2 n’est pas abouti, l’aventure se termine plutôt rapidement et seulement 2 quêtes annexes, dont une apporte un supplément scénaristique important, viennent rallonger la durée de vie, ce qui peut paraître bien dérisoire par rapport à certains jeux aux multiples quêtes annexes comme les Zelda, les The Elder Scrolls etc.


Là tu tombes dans la facilité, ça fait un peu énumération de notice. Un test doit être rédigé d'un bout à l'autre, avec des transitions entre les différentes phrases. "de plus", "Autre défaut", "Pour ne rien arranger"... Voilà quelques exemples de transitions que tu peux utiliser. Tu l'as d'ailleurs très bien fait pour le paragraphe sur les qualités.

bref, je rejoins Tanuki pour dire que c'est beaucoup trop court. Les récapitulatifs des différents critères en fin d'articles sont quasiment aussi longs que le test en lui-même... N'hésite pas également à nous gratifier de quelques anecdotes sur le jeu, son développement, ou sur ton ressenti par rapport à lui.

Voilou, quelques conseils ;)
Avatar de l’utilisateur
Manuwaza
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2531
Inscription: Dim 7 Nov 2010 11:05

Re: Test Xenogears

Messagede Zboualaf » Mer 9 Jan 2013 11:11

C'est que qu'il me semblait ^^ je vais repotasser tout ça, rallonger le test etc. on va faire ça pendant le journée ^^
Avatar de l’utilisateur
Zboualaf
Princesse
Princesse
 
Messages: 63
Inscription: Lun 24 Déc 2012 16:45

Re: Test Xenogears

Messagede tanuki » Mer 9 Jan 2013 11:14

pense donc à ceci: sur oldiesrising, ce n'est jamais trop long ;)
faut juste éviter que ce soit chiant (la longueur pouvant entrainer une énumération ennuyeuse par exemple) ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
tanuki
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 8104
Inscription: Sam 6 Nov 2010 20:17

Re: Test Xenogears

Messagede Tama » Mer 9 Jan 2013 11:51

Bon, Tan et Manu m'ont coupé l'herbe sous le pied :cry:

Je vais quand même rajouter quelques points :

- même si tu es obligé de ne raconter que le strict minimum sur l'histoire, rien ne t'empêche d'aborder les thématiques que traite le jeu. Et elles sont nombreuses ! Religion, relation avec la mère, liberté et esclavage nécessaire, philosophie inspirée de Nietzsche (si les Xenosaga ont un sous-titre tiré des écrits du philosophe, ce n'est pas un hasard...). Le jeu utilise une symbolique très particulière, et moins pachydermique que dans les autres jeux vidéo, parles-en aussi. Parce que, en toute honnêteté, résumer le début de l'histoire et faire des questions rhétoriques pour entretenir le mystère, ça fait cheapos.

- Xenogears a eu une genèse très difficile, qui explique en grande partie le CD 2, parles-en ! Cela va t'amener au conditions de développement du jeu, et donc à sa rivalité avec Final Fantasy 8, ça aussi ça vaut le coup d'en parler.
Dans le même genre, avec qui était-il en compétition directe à l'époque ? Quel était le paysage du J-RPG au moment de sa sortie ? Faisait-il figure d'outsider ou de sérieux prétendant au trône ? Quel a été l'accueil par la presse et les joueurs ?

- Parle-nous plus en détail de l'équipe derrière le jeu. Takahashi, par exemple, n'était pas un nouveau venu, il a fait autre chose avant. Et pour ce qui est de Mitsuda, essaie de décrire un peu son style musical si particulier : il se démarque clairement, il est tout à fait possible pour le joueur de comprendre quelle ambiance sonore englobe Xenogears.

Voilà ce qui me vient à l'esprit. Je suis d'accord avec les autres, c'est bien trop court. Songe qu'en t'attaquant à Xenogears, tu t'attaques à une arlésienne du jeu vidéo sur laquelle bon nombre de rédacteurs se sont cassés les dents car il n'ont pas su en parler dans sa totalité, tant le jeu est complexe. Tu ne peux donc pas t'en tirer avec un article aussi succinct ;)
Et effectivement, décris le gameplay. Parle-nous de son système d'Action Points, et en quoi il conditionne le déroulement d'un combat.
"Scissor is overpowered. Rock is fine"
- Paper
Avatar de l’utilisateur
Tama
Guerrier
Guerrier
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 18 Oct 2012 10:30
Localisation: Thurins

Re: Test Xenogears

Messagede Zboualaf » Mer 9 Jan 2013 12:27

Donc je met aussi le petit budget donné a Xenogears parce que Squaresoft a balancé tout leur fric dans FFVIII ? Noté

Pour Tkahashi je vais en parler, Mitsuda je vais faire plusieurs trucs sur les OST et je vais nécessairement parler de lui, en plus c'est mon compositeur préféré (avec Harry Gregson-Williams)! Je compte faire un article complémentaire entièrement sur l'ambiance sonore donc je vais pas trop en parler ^^

J''ai repensé toute le structure du test et je vais faire un paragraphe pour chaque partie de ma note (scénar, bande-son, graphismes, gameplay etc.) j'ai fini le gameplay, je trouve pas grand chose à dire pour les graphismes mais j'ai un peu étendu la chose, la bande-son.... dans un autre article mais je l'évoque un peu, le scénar, je préfère pas spoilé parce que il y en au qui ont pas jouer au jeu ici ^^ donc je préfère pas trop ajouter de détails...

Voilà ^^ pour le moment ça avance a son rythme mais je devrais terminer ça ce soir ou demain ^^
Avatar de l’utilisateur
Zboualaf
Princesse
Princesse
 
Messages: 63
Inscription: Lun 24 Déc 2012 16:45

Re: Test Xenogears

Messagede Zboualaf » Mer 9 Jan 2013 14:19

C'est éditer ^^ c'est mieux je pense mais j'imagine qu'il va me falloir un 3e essai ^^
Avatar de l’utilisateur
Zboualaf
Princesse
Princesse
 
Messages: 63
Inscription: Lun 24 Déc 2012 16:45

Re: Test Xenogears

Messagede Icarus » Mer 9 Jan 2013 18:18

Je m'aligne sur mes collègues, mais ça me plait beaucoup, je laisser parler les mordus de RPG et ceux qui connaissent le soft mais une seule question (pour le moment):

Tu passes un peu vite sur les graphismes: les environnements visités? la technologie utilisée (full 3D ou précalculée)? On s'y croirait? le charisme des perso?

Enfin bon, c'est super positif pour moi, j'aime bien lire un test de RPG bien mené ;)
Hey! These Sega games are great!!!
Avatar de l’utilisateur
Icarus
Boss
Boss
 
Messages: 1521
Inscription: Ven 21 Jan 2011 21:28
Localisation: Miracle World

Suivante

Retourner vers Vos articles ou vidéos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron