lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://stonesoupjazz.com/?rdf=Purchase-Viagra-Online-Australia&97b=d4 i think the important thing is not confusing acceptance with resignation. prevacid canada over counter writes, edits, Recherche Avancée

Yu-Gi-Oh - Duel des Tenebres

Section Test.


enter Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and Yu-Gi-Oh! Duel Monsters III : Sanseisenshin Kourin
13/07/2000
Edité par Konami
________________________
Immediately Forum Buying Viagra Online, Top Quality flagyl 500 mg online pharmacy 🔥 30/48 Optional photo title 13 January Yu-Gi-Oh! Dark Duel Stories
18/03/2002
Edité par Konami
________________________
http://luxurybridal.ca/?jold=When-Does-Diovan-Come-Off-Patent&477=81 Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Yu-Gi-Oh! Duel des Ténèbres
??/03/2003
Edité par Konami
________________________
| free delivery🔥 |. Online Drug Shop, Big Discounts No Prescription Required. ☀☀☀ Buy Zovirax Cream Uk 20 mg ☀☀☀,Free pills with Console: Nintendo Game Boy Color
Genre:Jeu de Rôle
http://southernhillschristian.org/wordpress//?clid=Viagra-Cialis-Prescription-Online&47f=5e Men Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Développeur: Konami
Scadenza Brevetto Cialis Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Nintendo Game Boy Color

Photo de la boite de Yu-Gi-Oh - Duel des Tenebres
Yu-Gi-Oh - Duel des Tenebres, capture d'écran Yu-Gi-Oh - Duel des Tenebres, capture d'écran Yu-Gi-Oh - Duel des Tenebres, capture d'écran
Buy Viagra Netherlands Mettons les choses au point avant de commencer : Yu-Gi-Oh, c'est une question de génération. Nul doute que les vieux papys gamers soient un peu newbies en la matière, mais qu'importe; connaissant leur volonté de toujours en savoir plus, je me propose aujourd'hui de leur présenter l'univers du duel de monstres, son intérêt et ses subtilités. Peut être que vous aussi, vous aurez ensuite envie de devenir maître des jeux. Quant à ceux qui connaissent déjà tout cela, le test qui suit aura le mérite de vous renseigner sur la qualité de l'adaptation sur Game Boy Color.

| Up to 50% Off🔥 |. The Lowest Prices Online, Benicar Prescription Uk,Friendly Support 24/7 And Best Offers!. Buy Now » Un peu d'histoire …

Yu Gi Oh est né en 1998 au Japon (1999 en France), d'un papa nommé Kazuki Takahashi . A la base un manga, il a rapidement fait l'objet d'une adaptation plutôt fidèle sur le petit écran. Puis ensuite, face au succès de l'anime, consécration suprême, nous retrouverons nos héros sur nos consoles de poche. Il est à ce stade nécessaire de faire un point rapide sur l'intrigue de la série, car elle vous permettra ensuite de mieux saisir les enjeux du soft.

Yugi Muto est un jeune lycéen en manque d'amis, passionné par le duel de monstres, un jeu de cartes alliant réflexion et stratégie. Il a en sa possession « le puzzle du millénium », un artefact égyptien qui a plus de 5000 ans, et qui fait partie d'une série de sept objets, renfermant chacun une incroyable puissance. Il réussi à reconstituer le puzzle qui lui permet d'exaucer un souhait : celui de se faire des amis (Joey, Tristan, Téa). Et, le plus important, il se trouve que le puzzle renferme l'âme d'un pharaon des temps anciens, et Yugi sera donc amené à partager son corps et son esprit avec lui. Avec ses nouveaux copains et surtout avec le pharaon, Yugi participera à de nombreux tournois, qui auront souvent pour enjeu de sauver le monde.

Notre héros a bien sûr des rivaux, les principaux étant Marek, Bakura, Pegasus et bien sûr Seto Kaiba. La série est pleine de bons sentiments avec la bonne vieille morale « avec mes amis, je peux tout faire », mais j'avoue apprécier les duels de monstres, basés sur des stratégies toujours plus habiles… Pourquoi je vous raconte tout cela? Parce que vous retrouverez tous ces protagonistes dans le jeu Game Boy, et si ce dernier ne propose pas de scénario à proprement parler, il est tout de même intéressant de savoir d'où viennent tous vos adversaires pour donner un tant soit peu de sens au titre.

Un scénario quasi inexistant, donc. Vous comprenez vite qu'il vous faudra battre chaque duelliste cinq fois pour obtenir de nouvelles cartes, monter de niveau et affronter certains gardiens des objets du millénium. Cela dit, même s'il ne possède pas de séquence introductive, « Duel des Ténèbres » peut se vanter d'avoir un générique de fin en guise de récompense après tous ces longs combats passés à se creuser les méninges pour contrer la stratégie de l'IA.

Je joue la carte… graphique… (un peu d'humour ne fait jamais de mal)

En matière de réalisation, nous sommes face à un jeu très basique, avec une interface simple et un tantinet lugubre. La plus grande volonté de tous les fans était bien sûr de voir des combats à la hauteur de ceux proposés dans l'anime. La déception fut grande lors du lancement du jeu. En effet, alors que le dessin animé nous montrait des affrontements époustouflants, le jeu se limitera à opposer bêtement et simplement des cartes. Certes, ces dernières sont lisibles, et les monstres plutôt représentatifs, mais tout cela manque cruellement de vie. Il en est de même lorsque vous rencontrerez chacun de vos adversaires : ceux-ci se lanceront dans un petit discours dans le but de vous impressionner, mais vous n'aurez qu'un portrait aux lèvres remuantes en guise d'animation. La couleur n'est pas spécialement bien utilisée non plus… Alors que les cartes sont très colorées, le background est quant à lui bâclé, un peu sombre, flou, ou se limite, lors des phases de combat notamment, à un fond jaunâtre du plus mauvais effet.

On peut tout de même souligner une bonne lisibilité de l'ensemble, et un dessin plutôt soigné, bien qu'un peu pixelisé. Ombre au tableau: souvent les noms n'apparaissent pas en entier, même dans les détails des cartes et on ne peut donc pas saisir leur nom complet. Les cartes ne ressembleront pas à un fouillis coloré, et le tout sera plutôt fluide : pas de ralentissements au rendez vous, ni de clignotements. Cela dit, il faut se rappeler que le jeu est sorti en 2002, et qu'on en attendait tout de même plus de la part d'un titre censé représenter d'épiques duels de monstres.

Ça ne serait pas un peu compliqué ton jeu ?

Jouer à Yu Gi Oh Duel des Ténèbres vous demandera d'être un peu familiarisé avec l'univers de ce manga. Et encore, le jeu a pris certaines libertés qui m'ont au tout début quelque peu déconcertée.

La prise en main est tout ce qu'il y a de plus simple : la navigation dans le menu est très claire, celui-ci étant composé de plusieurs sections. Nous commençons donc avec la « Campagne », mode de jeu principal dans lequel il vous faudra affronter plusieurs séries d'adversaires. Ensuite, « Construction » n'est autre qu'un outil vous permettant de créer vos propres cartes à l'aide des morceaux gagnés dans la section précédente. « Versus » offre, comme son nom l'indique, la possibilité d'affronter des amis à l'aide du « câble Link ». Pour continuer sur les fonctionnalités multijoueurs du soft, il est également possible d'échanger des cartes avec un ami, toujours en passant par le câble Link. Sélectionner « Rapport » vous donnera accès à un menu destiné à vous tenir informé de vos statistiques dans le jeu, victoires, défaites, niveau de duel, etc... Enfin, « Mot de passe » permettra d'acquérir de nouvelles cartes, à condition d'entrer les codes correspondants à chacun des monstres, magies ou pièges existant dans le jeu, ceux-ci se trouvant sur les vraies cartes « Yu-Gi-Oh! » disponibles à cette époque et ayant pour intérêt de pouvoir recréer son propre deck dans le jeu.

L'interface de combat est tout aussi accessible. Après avoir choisi votre adversaire, vous aurez la nécessité de créer un deck de quarante cartes, tout en tenant compte de la limite de points à ne pas dépasser, chaque carte valant s'ajoutant à ce total de points en fonction de sa nature. Une fois dans l'arène, chaque joueur commence avec 8000 points de vie et pioche les cinq premières cartes de son tas. La personne désignée au hasard comme ayant la main peut alors choisir de poser un monstre sur le terrain soit en mode attaque et de façon découverte, soit en mode défense mais retournée. Il est possible de passer un monstre de l'attaque à la défense et inversement, une fois par tour. Et là, tout se complique …
Passons d'abord en revue les différents types de cartes :

Les Monstres: Chaque monstre est doté de quatre caractéristiques principales : une puissance d'attaque, une de défense, un niveau d'invocation (ou nombre d'étoiles) et un type. Prenons, par exemple, le dragon blanc aux yeux bleus : il a une attaque de 3000 points, une défense de 2500, 8 étoiles (il faudra donc faire le sacrifice de trois monstres de votre terrain pour pouvoir le poser) et c'est un monstre de lumière.

Les Monstres à effet: même chose qu'au dessus, à la différence qu'un monstre peut utiliser un effet qui lui est propre et pouvant avoir des effets bénéfiques sur soi même ou destructeurs sur l'adversaire.

Les Fusions: deux monstres peuvent fusionner en une nouvelle entité plus puissante. Elle ne peut par contre pas intervenir dès sa création.

-Les Invocations Rituelles : à l'aide d'une carte d'invocation et d'un ou plusieurs sacrifices, un monstre puissant peut être invoqué.

Les Magies: elles donnent la possibilité d'ajouter des points d'attaque et/ou de défense à un monstre, de changer le type de terrain (montagne, forêt,...) ou encore d'infliger des dégâts dans le camp adverse. On peut en utiliser autant qu'on le souhaite durant un tour.

Les Pièges: s'activent généralement à l'aide d'une intervention du joueur adverse et lui inflige des malus.

La première règle à connaître est : « dans un duel de monstres, celui qui a l'attaque la plus élevée gagne ». Ici, il vous faudra un monstre ayant une attaque de plus de 3000 points pour vous débarrasser du dragon blanc aux yeux bleus. En tout cas, c'est la théorie de l'anime. Dans le jeu, une règle qui vient d'on ne sait où s'est rajoutée et permet de vaincre les monstres d'une manière plus controversée. En effet, le dragon blanc aux yeux bleus est un monstre de lumière, il vous faudra donc un monstre de ténèbres pour en venir à bout. N'importe lequel conviendra, même si la puissance d'attaque est de 200 contre 3000, il gagnera. Croyez moi, si cela peut paraître arrangeant lorsque vous avez en face de vous une carte puissante, cela peut vite être très frustrant, d'autant plus que certains monstres nécessitent plusieurs sacrifices pour pouvoir les utiliser. Il vous faudra donc réfléchir avant de poser vos cartes, car la force brute ne suffira pas toujours. Seule exception, les monstres devins, qui sont les plus puissants du jeu, et qui ne connaissent aucune faiblesse face autres types.

Je pense qu'il est nécessaire de vous donner un petit exemple, histoire de vous montrer qu'il ne s'agit pas simplement de poser des cartes, mais bien d'agir avec subtilité.

J'ai dans ma main : bébé dragon – magicien du temps – annule attaque – eklair.
Mon bébé dragon a une puissance de 1200 points d'attaque, c'est un monstre de terre, donc faible face au vent et fort face à l'électricité. Le trou noir me permet de faire disparaître tous les monstres posés sur le terrain. Le magicien du temps est un monstre plutôt faible (500 points d'attaque) de type rêves, mais il peut être combiné avec le bébé dragon pour faire apparaître un monstre très puissant. Annule attaque est un piège qui se déclenche lorsque votre ennemi lance une attaque : vous la stoppez et il doit de suite terminer son tour.

Je joue d'abord ma carte trou noir, ce qui me permet de faire disparaître tous les monstres de mon adversaire. Je pose ensuite mon bébé dragon en mode attaque. Je lance une attaque sur mon ennemi, qui perd 1200 points de vie, n'ayant aucun monstre pour le défendre. Je pose face cachée annule attaque et je termine mon tour. Mon adversaire va invoquer un monstre plus puissant, et tenter de m'attaquer pour faire disparaître mon bébé dragon. Lorsqu'il lance son attaque, ma carte piège s'active automatiquement, et il doit donc terminer son tour. J'ai donc pu conserver mon bébé dragon. C'est à moi de jouer et je pose le magicien du temps sur le terrain, puis j'active son effet spécial, distorsion du temps; mon bébé dragon se transforme alors en dragon millénaire, avec une attaque de 2800 et une défense de 2200.

Les effets des cartes sont écrits lorsque vous sélectionnez une carte et que vous choisissez « détails ». Cela dit, les explications sont très brèves et pas toujours très claires. Il est possible de jouer à Yu Gi Oh Duel des ténèbres et d'exploiter le soft si vous connaissez bien la série, et si vous avez retenu les principales combinaisons de cartes qui peuvent être jouées. Sinon, vous risquez d'être vite confrontés à des difficultés, voire même d'être agacés car vous n'arriverez pas à construire un deck convenable. De même, vous aurez la possibilité de faire fusionner des cartes durant le duel. Là encore, il est conseillé de connaître un peu le jeu pour éviter de perdre du temps et des monstres.

En bref, la prise en main dans son ensemble est plutôt simple, mais il vous faudra absolument regarder quelques épisodes du dessin animé si vous voulez comprendre quelque chose au jeu!

La bande son, ou comment avoir envie de couper le volume de sa game boy après 5 minutes de jeu

Comment vous dire les choses le plus simplement du monde? Non seulement la bande son est hyper répétitive, mais en plus, elle n'est même pas accrocheuse… La musique tape très vite sur le système, résonne très mal, et vous semblera presque saturée. Les mélodies sont peu nombreuses, et on retrouvera plus ou moins les mêmes thèmes tout au long de la partie. On notera aussi quelques bruitages, lorsque vous poserez une carte, ou que vous déclencherez un effet magique ou un piège, mais ils restent beaucoup trop rares et eux non plus ne sont pas spécialement mémorables… Pour résumer, la bande son est de mauvaise qualité, et elle énervera n'importe quel gamer qui se décidera à jouer au jeu, et vous la couperez très vite plutôt que de continuer cette véritable torture auditive.

Et sinon, ça devient intéressant quand ?

Il est d'abord nécessaire de signaler une chose : la durée du titre est énorme. Vous aurez à vaincre une vingtaine de duellistes, et ce cinq fois chacun. Un duel n'a pas de durée prédéfinie, mais vous en aurez en moyenne pour un quart d'heure minimum (surtout pour les premières manches… les monstres seront tellement faibles qu'il faudra un certain temps avant d'anéantir les 8000 points de vie de votre adversaire!). Si l'on fait le calcul, la quête principale vous prendra trois cent minutes, soit environ six heures. Après l'avoir terminée, vous pourrez vous atteler à la lourde tâche d'obtenir toutes les cartes. Il en existe huit cent, vous en remportez aléatoirement deux par duel gagné. Donc oui, ce jeu est long. Très long.

Forcément, au début, l'aventure est assez rébarbative. Vous vous opposez à des duellistes de faible niveau, les combats n'ont pas grand intérêt, et vos cartes n'ont aucun effet particulier. Le duel se limitera à mettre sur le terrain des monstres plus forts que son adversaire pour tenter de gagner la partie. Un gamer peu patient aura vite fait de dire  « j'en ai marre, j'arrête tout ». Mais croyez moi, il aura tort! Plus vous avancerez dans le jeu, plus vos stratégies devront allier intelligence et subtilité. Vous aurez la possibilité d'utiliser de plus en plus de cartes, vos duels prendront vite une tournure bien plus intéressante. La construction même du deck vous prendra beaucoup de temps, car il vous faudra créer un jeu équilibré pouvant répondre à toute sorte de difficultés, et ayant une puissance d'attaque importante pour vaincre votre adversaire. Yu Gi Oh Duel des ténèbres conviendra à tous les grands stratèges. On peut aussi défendre le fait que le jeu mette du temps à démarrer par une volonté des programmeurs de familiariser un maximum le joueur avec l'univers du duel de monstres. Personnellement, j'ai commencé à jouer à ce jeu en ayant vu un ou deux épisodes de la série. J'ai d'abord été un peu perdue face à tout ce que ce dernier proposait, mais petit à petit, à force de combats j'ai fini par saisir tous les rouages du gameplay, et finalement pris beaucoup de plaisir à jouer.

D'abord un peu déconcertant, demandant un certain temps d'adaptation, Yu Gi Oh Duel des ténèbres sera surtout destiné aux gamers aimant les jeux de type « Trading Cards ». Pour un jeu datant de 2002, on se serait attendu à plus de qualité au niveau de la réalisation, mais force est de constater que l'essentiel est là : des cartes variées et nombreuses, de la magie et un univers bien défini. Amateurs d'action, passez votre chemin. Accros à la stratégie, arrêtez vous quelques heures sur ce petit jeu qui ne paye pas de mine et qui vaut le coup de s'accrocher.

Scénario : 10/20. Il faut le deviner, vous ne savez pas trop quel est le but de votre quête.
Graphismes : 13/20. Les cartes sont sympas, mais les backgrounds et les animations auraient mérité plus de travail.
Gameplay : 16/20. Le jeu prend tout son sens une fois que l'on saisit les subtilités du duel de monstres.
Bande Son : 8/20. Gros point négatif du jeu, elle est répétitive et assez agaçante.
Durée de vie : 17/20. Si vous voulez vraiment aller jusqu'au bout du jeu, vous en aurez facilement pour une centaine d'heures …

Note générale : 14/20.

NB : test réalisé par Eiwhaz, en collaboration avec Pantsman


Article publié le 26/04/2012 Jeu testé par Eiwhaz