lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
here TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Cheapest Levitra 20Mg Lowest prices for Generic and Brand drugs. Recherche Avancée

XS Junior League Soccer

Section Test.


Cheap Viagra In Mexico! 100% Satisfaction Guaranteed! Lowest Prices. Cheap pills online. Best medications for real men. Absolute anonymity & overnight shipping! Sortie JAP non communiquée
________________________
⭐️ | Best Buy | ☀☀☀ Ibutop Order Voltaren ☀☀☀. Free Shipping, quality. Worldwide delivery. Buying Generic Viagra Online XS Junior League Soccer
29/09/2004
Edité par XS Games
________________________
enter site XS Junior League Soccer
??/??/2004
Edité par XS Games
________________________
⭐️ | Best Price | http://ssc.maheshtutorials.com/gallery-ssc/media/news-article/88-news-article/detail/2172-bombay-times-pg-3-mumbai-15th-june-2016 . 10mmg, 50mmg, 25mg and other / Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support. Buy viagra Console: Sony Playstation
enter site buy zithromax no prescription uk how much does a single dose of azithromycin cost zithromax overnight delivery canada Genre:Sport
Buy Zithromax Using Papal Développeur: Wahoo Studios
click here. We accept: Visa MasterCard, AMEX, eCheck Work time: 365/24/7. Canadian Viagra For Sale. Order Cialis Online Without Prescription, cod buy Joueurs: 1 à 2
🔥 go to link 25mg, 50mg, 100mg tablets available today. Lowest Prices. Cheap pills Online. Best medications for real men. Available Existe aussi sur: Sony Playstation 2-

Photo de la boite de XS Junior League Soccer
XS Junior League Soccer, capture d'écran XS Junior League Soccer, capture d'écran XS Junior League Soccer, capture d'écran
http://lawrencelussier.com/?geto=Where-To-Buy-Cheap-Cialis&0c9=89 2004, c’est la fin des haricots pour cette grande dame qu’est la Playsation première du nom. Question jeux de foot, la guéguerre qui va opposer Konami et EA respectivement avec PES et Fifa a déjà commencé. La firme japonaise a d’ailleurs frappé un grand coup sur la 32 bits de Sony avec ISS Pro Evolution 2 sorti en 2001, considéré à juste titre comme la meilleure production footbalistique de la console. A côté de ça, quelques titres ont essayé de surfer sur la vague «soccer» en misant sur l’originalité. C’est le cas de la «chose» que nous allons pouvoir analyser quelques lignes plus bas. Le terme «chose» parait fort n’est-ce pas? Vous comprendrez rapidement où je veux en venir, rassurez-vous!

Foot de rue

Tout commença dans une banlieue sombre, aux abords d’une métropole occidentale... Un terrain vague attendait patiemment la visite quotidienne d’une bande de gamins délurés. La rivalité qui opposait deux quartiers se faisant face se cristallisait ici pendant quelques heures, le temps que les dieux du football désignent un éphémère vainqueur. Tyrone régnait sur l’angle de la trente-sixième rue, Tiger sur le pâté de maisons allant de Green Avenue jusqu’à Highpark. Les deux clans se côtoyaient et s’invectivaient depuis l’enfance, chose qui paraissait normale dans les environs, puisque de mémoire d’homme, il en avait toujours été ainsi. Jusqu’au jour où, las de tant d’agitation, un éducateur sportif qui connaissait bien les diverses forces en présence, eut l’idée d’organiser un tournoi. Le vainqueur gagnerait non seulement le titre convoité de «champion de quartier» mais aussi le contrôle total du terrain vague. Après de rudes tractations, les deux partis acceptèrent. Qui sera l’heureux élu?

Moi aussi chers amis lecteurs, je suis assez satisfait des quelques lignes QUE JE VIENS D’ECRIRE. Vous l’aurez donc compris, aucune trace d’un quelconque scénario ici, seuls deux prénoms de personnages ont été repris. Je veux bien croire qu’un jeu de foot ne se prête d’ordinaire pas à ce genre d’écrits mais tout de même... Un milieu urbain, des enfants au look streetwear, une rivalité... Il y avait quand même matière au minimum surtout que le jeu n’est pas orienté simulation. A croire que les développeurs n’ont jamais regardé un épisode de «Foot 2 Rue». Ah mais oui, suis-je bête, la série animée n’a vu le jour qu’en 2006...

Gazon maudit

Un titre évocateur n’est-ce pas? Eh bien c’est pourtant ce qui ressort de cet aspect «réalisation» dans XS Junior League Soccer. Nous sommes donc en présence d’un jeu de foot totalement arcade qui met en scène, je vous le rappelle, des enfants jouant au football dans des matchs sans grand enjeu. Le titre a le mérite de proposer un nombre incroyable de terrains. Voyez par vous-même: «le bac à sable», «côté sud», «parking Soho», et «le Jardin». Tout cela dans des backgrounds vides et sans vie, où ne changera en gros que l’arrière plan. Aucune spécificité, pas de caractéristiques spéciales liées à l’environnement. Rien. Nada.
On va évoquer rapidement les marmots que l’on pourra contrôler dans des parties de «futbal» endiablées. Euh. Ah oui, j’ai déjà dit qu’ils étaient habillés en streetwear? Hum, oui je crois. Je rajouterai que filles et garçons seront de la partie, mais encore une fois sans particularité aucune, on s’ennuie ferme...

Le jeu en lui-même est perclus de textures fades et d’aliasing et se paie le luxe de regorger de bugs, que ce soient des soucis de collision (joueurs tournant autour du ballon) ou une IA défaillante (l’adversaire passe quelquefois directement en touche ou tire n’importe comment...).

Le temps pour moi de rappeler l’année de sortie de ce jeu : 2004, c’est à dire quasiment en fin de vie de la Playstation. Foutage de gu*ule vous avez dit? Non? Vous croyez vraiment?!

Mais oui, mais oui, l’école est finie...

XS Junior League Soccer propose, tenez-vous bien, DEUX modes de jeu. De simples matchs et la possibilité de participer à des tournois, qui ne seront finalement guère plus que cinq matchs classiques d’affilée.

Ces fameuses rencontres se dérouleront toujours de la même manière. Vous choisirez donc cinq protagonistes, chacun votre tour avec l’ordinateur ou un deuxième joueur, selon leurs capacités. Attaque, force, défense, dextérité et quelques autres seront autant de caractéristiques mises en avant par le soft pour nos footballeurs en herbe. Malheureusement, ces capacités s’avéreront des plus subsidiaires et n’influeront qu’à peine sur le jeu. Tirer, tacler, passer, accélérer, changer de joueur..., à l’ouest rien de nouveau, surtout que la maniabilité n’est pas au rendez-vous en termes de qualité. Je reparlerais bien des divers terrains sur lesquels les matchs entre préados s’effectueront mais ces derniers n’offrent aucune possibilité et ne servent finalement à rien. Un peu comme le titre lui-même? Certainement.

Du jeu et de ses possibilités, on ne retiendra finalement pas grand chose. L’un des aspects les plus intéressants venant du fait que les ralentis sur les buts sont assez bien retranscrits et visionnables à volonté. Le reste est d’une banalité affligeante et encore une fois, l’on sombre dans les limbes de l’ennui...

On s’interrogera donc sur le bien fondé de ce genre de titres, qui pourraient directement faire office de «mini-jeux» dans des productions plus complètes tant ils sont limités. J'entends par là que des matchs de foot où jouent des enfants sur des terrains vagues, sans originalité aucune et surtout sans le moindre effort pour introduire un soupçon de trame scénaristique, c’est vraiment se moquer du monde...

Néant acoustique:

Ici ce sera très rapide, puisqu’en termes de bande son, une seule musique d’ambiance comblera la partie sonore dans les divers menus de sélection. In game, vous aurez droit à des cris d’enfants comme lors d’une récréation. (vous ne rêvez pas, hélas). HON-TEUX!

Conclusion: 4/20

Un jeu scandaleux, le mot est lancé. Pas une once de scénario (qui aurait pu introduire l’aspect bon enfant comme il se doit), des décors ridiculement peu nombreux et laids, un gameplay approximatif et bugué, une trame sonore inexistante... XS Junior League Soccer n’a vraiment rien pour lui. Et dire que cette série a accouché de plusieurs titres qui ont l’air dans la même veine... C’est dire le peu d’égards que réservent aux joueurs certains éditeurs peu scrupuleux...


Article publié le 08/04/2013 Jeu testé par Hijaki