lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
 Recherche Avancée

X-Men - Children of the Atom

Section Test.


🔥 get link 25mg, 50mg, 100mg tablets available today. Lowest Prices. Cheap pills Online. Best medications for real men. Available X-Men : Children of the Atom
22/11/1995
Edité par Capcom
________________________
see url X-Men : Children of the Atom
??/??/1996
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
Canadian Pharmacy, Guaranteed Quality without prescription! http://frescoagrume.it/?asdeakos=Does-Zoloft-Decrease-Milk-Supply&33f=ad Online! X-Men : Children of the Atom
??/??/1996
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
lioresal tablets 10mg What Kind Of Doctor To Get Propecia baclofen tablets bp 10mg it may be time for you to take a break or go on vacation how many 10mg baclofen to Console: Sega Saturn
Generic Priligy 90 Mg generic priligy in india enter in particular, the project aims to develop regional meeting places for lonely Genre:Combat
⭐️ | Best Cheap | ☀☀☀ Zoloft Off Brand ☀☀☀. Free shipping, quality, privacy, secure Buy Cialis Paypal Payment The Lowest Prices Développeur: Capcom
http://cfmim.com/?pill=Where-To-Buy-Voltaren-Emulgel-In-Canada&5fd=30 Joueurs: 1 à 2
Nizoral Cream 2% (active ingredient ketoconazole ) is used to treat fungal infections, including ringworm and Athlete's foot. Buy http://gailphillips.net/?ert=Price-Of-Benicar-20-Mg&3eb=80 from Pharmcom. Existe aussi sur: PC- Sony Playstation-
precio de topamax 25 mg, topamax precio espaa, http://brandonbrace.com/shop/, comprar topamax online Created Date: 4/10/2018 5:19:45 AM Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de X-Men - Children of the Atom
X-Men - Children of the Atom, capture d'écran X-Men - Children of the Atom, capture d'écran X-Men - Children of the Atom, capture d'écran
Lorsque l’on parle de Capcom, on a toujours tendance à faire automatiquement le rapprochement avec Resident Evil ou Street Fighter. Pourtant, l’éditeur Nippon a également su s’octroyer les droits d’un univers d’une richesse remarquable, j’ai nommé les Marvels. Ce monde peuplé de créatures aux pouvoirs hors du commun a donné naissance à une flopée de comics, qui sont un peu l’équivalent des mangas outre atlantique. Les plus célèbres de ces personnages sont sans aucun doute les mutants connus sous le nom de X-Men dont l’adaptation cinématographique en trois épisodes a d’ailleurs récemment rencontré un grand succès. Dans ces conditions, quoi d’étonnant à voir sortir en 1994 sur borne d’arcade (puis quelques années plus tard sur consoles 32 bits et PC) X-Men Children of the Atom, le premier pur jeu de combat issu de cette juteuse licence.

Réalisation (16/20)

Nous sommes donc en présence d’un jeu de baston 2D des plus classiques, mais qui sera l’inspirateur de tous les titres de ce type à sortir par la suite. L’avantage de délaisser la 3D est de permettre une vitesse d’affichage bien plus rapide et donc des combats d’un dynamisme tout à fait remarquable. Ainsi, les déplacements et mouvements se font à une vitesse vertigineuse (quoique largement inférieure à celle de Street Fighter 2 Turbo) et les combats vont à cent à l’heure, le tout sans la moindre saccade ou ralentissement (pensez toutefois à sélectionner la vitesse maximale au début d’une partie sans quoi le jeu sera extrêmement lent et poussif !). L’animation aurait néanmoins gagné à avoir quelques images par seconde supplémentaires puisque les mouvements des différents personnages sont souvent assez mal décomposés. La modélisation de ces derniers est quant à elle très réussie et rendra le jeu très agréable à regarder, au même titre que les décors dont la finesse n’est pas à remettre en cause, et qui s’autorisent même le luxe d’être animés. Ils ont également l’avantage d’être partiellement destructibles ce qui rendra les combats encore plus spectaculaires, au même titre que les différents coups spéciaux qui donneront lieu à une véritable tempête d’effets de lumière en tout genre qui vous feront ressentir l’incroyable puissance des différents protagonistes. Autre nouveauté intéressante, les environnements s’étalent sur plusieurs niveaux. Il ne sera donc pas rare que vous dégringoliez lors d’un combat et vous retrouviez dans un décor totalement différent. L’ensemble du titre est extrêmement coloré et ravira donc à n’en pas douter les amateurs de jeux de combat 2D et les fans de X-Men.

Gameplay (19/20)

Le gameplay de ce jeu, innovant, est sans aucun doute celui qui a posé les bases de nombreux titres de Capcom à sortir par la suite. Ainsi, la jouabilité de base reprend l’idée des Street Fighter sortis sur Super Nintendo avec trois boutons de coup de poing et de coup de pied, chacun ayant une puissance différente (léger, moyen et fort). L’utilisation du coup fort permettra d’infliger de gros dégâts à l’adversaire mais sera trop lent pour contrer une attaque spéciale en préparation contrairement au coup léger qui sera bien moins puissant mais beaucoup plus rapide. Vous pourrez également utiliser ces touches en les combinant avec des manipulations spéciales de la croix directionnelle et ainsi sortir de très impressionnants coups spéciaux qui, lorsque vous les maitriserez parfaitement, vous permettront d’effectuer des enchainements ne laissant aucun répit à votre adversaire et faisant de vous un combattant redoutable. Chaque combattant dispose de trois attaques spéciales ce qui peut paraître peu mais qui vous permettra tout de même de réaliser des combos d’anthologie. Les furies, introduite dans Street Fighter Alpha 2 et renommées pour l’occasion Pouvoirs-X, seront également de la partie et rendront possible les renversements de situation jusqu’à l’ultime seconde du combat. Ainsi, la barre de vie sera donc accompagnée d’une seconde jauge à trois niveaux se remplissant au fil des coups portés et reçus qui, lorsqu’elle sera pleine, vous permettra de déclencher ces attaques diaboliquement dévastatrices. Chaque niveau de puissance atteint vous permettra de déclencher un Pouvoir-X différent et vous pourrez, au niveau maximal (lorsqu’une aura apparaitra autour de vous), déclencher le Max Super-X, attaque dévastatrice qui réduira considérablement les chances de victoire de votre adversaire. Une troisième donnée affichée de la plus haute importance sera votre visage qui en dira long sur votre état de santé.

De nombreuses autres petites subtilités intéressantes sont à noter comme par exemple la possibilité de contre-attaquer rapidement à une attaque ennemie en profitant d’un moment d’inattention de votre adversaire, celle de pouvoir vous rétablir au plus vite pour reprendre vos appuis après une projection. Enfin, les touches L et R servent respectivement à réaliser un super saut (utile pour prendre votre adversaire à revers ou pour effectuer un enchainement aérien) et à effectuer une course pour vous rapprocher au plus vite de l’autre combattant et ainsi le prendre par surprise. Que les noob se rassurent, une fonction automatique sélectionnable avant les combats leur permettra d’effectuer des coups spéciaux assez facilement, rendant ainsi le jeu à la fois accessible aux débutants et intéressant pour les joueurs confirmés. Attention toutefois à utiliser une manette de Saturn Modèle 2, celle du modèle 1 étant totalement inadaptée aux jeux de baston de par sa croix directionnelle assez spéciale. Vous l’aurez compris, le gameplay de ce titre contient nombre de petites innovations qui seront ensuite reprises dans tous les jeux de baston 2D pour notre plus grand plaisir, d’autant que la durée de vie du titre sera plus que satisfaisante.

Durée de vie (17/20)

L’erreur bien souvent commise par Capcom, à savoir ne pas inclure d’autres modes de jeux que les combats Arcade, semble fort heureusement leur avoir servi de leçon. Ainsi, vous aurez droit en plus du mode susnommé à des modes Survival et Team Battle qui permettront de varier agréablement les types de combats et de relancer l’intérêt du titre une fois la lutte contre Magnéto bouclée. Et cette dernière vous demandera déjà pas mal d’acharnement au niveau de difficulté maximal étant donné les combats extrêmement difficiles que vous aurez à remporter, notamment contre Juggernaut qui malgré sa lenteur vous causera beaucoup de soucis par sa puissance de frappe. De plus, maitriser chacun des dix combattants présents vous prendra un temps considérable compte tenu de la diversité des manipulations à effectuer pour sortir des coups spéciaux. On regrettera tout de même l’absence de nombreuses tètes connues comme Gambit ou le Fauve… Il eut été judicieux d’inclure un plus grand nombre de personnages pour retranscrire au mieux la richesse de cet univers. On peut également s’interroger sur les raisons ayant poussé les développeurs à ne pas inclure la possibilité d’utiliser les deux boss du jeu. Enfin, le mode versus vous promet de mémorables parties contre vos amis faisant ainsi passer les heures pour des minutes. Longévité plus qu’acceptable donc malgré la relative faiblesse du nombre de personnages.

Bande son (15/20)

La bande son est également d’une grande qualité avec des musiques collant parfaitement à l’action et des bruitages assez bien adaptés aux attaques des X-Men. On regrettera toutefois le fait que les thèmes musicaux aient un volume un peu bas et soient donc trop souvent masqués par les bruitages beaucoup plus forts. Bon point également pour les voix qui donneront un réel plus à l’aspect spectaculaire des différents coups spéciaux que vous serez amené à réaliser.

Conclusion (17/20)

Capcom fait une entrée fracassante dans le monde des 32 bits en nous offrant ce magnifique titre qui fait véritablement honneur à Cyclops et compagnie. Graphismes superbes, gameplay innovant et durée de vie confortable, ce titre a décidément tout pour lui et satisfera autant les fans des X-Men que les amateurs de beat’em up 2D. Bonne pioche pour Capcom donc.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Manuwaza