lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
go here i think the important thing is not confusing acceptance with resignation. prevacid canada over counter writes, edits, Recherche Avancée

Wild Gunman

Section Test.


| instock🔥 |. What You are Looking Best pill? ☀☀☀ Cialis Rx Contact ☀☀☀,Are You Searching Best pill?. Buy Now » Wild Gunman
18/02/1984
Edité par Nintendo
________________________
baclofen 10 mg street value baclofen 25 mg tablets lioresal 10 mg tablets baclofen mg overdose how many baclofen 10 mg get you high Amoxilonline.com Wild Gunman
??/10/1985
Edité par Nintendo
________________________
Clomid Buy It Online. Big Discounts Diflucan is use for Vaginal yeast infections. treating a yeast infection should be as convenient and easy as possible. Consider Diflucan. Its the only oral treatment for vaginal yeast infections. Wild Gunman
15/02/1988
Edité par Nintendo
________________________
go to site TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Viagra Sales In India Lowest prices for Generic and Brand drugs. Console: Nintendo Nes
go Genre:Tir
http://dsrbooking.com/?sdsw=Cialis-With-Prescription to have girls? out of the box, the drone comes with two sets of rotors, all necessary plug-ins and adapters, Développeur: Nintendo
Cialis Purchase Online Usa Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Nes

Photo de la boite de Wild Gunman
Wild Gunman, capture d'écran Wild Gunman, capture d'écran Wild Gunman, capture d'écran
| Best Buy🔥 |. coupons 75% off ☀☀☀ click ☀☀☀,We have special offers for you.. Buy Now » Le Zapper de Nintendo est avant tout connu pour vous donner le loisir d'exercer vos talents de chasseur de canards sur le mythique Duck Hunt. Même si ce dernier justifie à lui seul l'achat du pistolet futuriste de Nintendo, les joueurs ont pu à l'époque s'essayer à d'autre jeux en faisant usage de l'arme de guerre orange (ou grise, car deux versions du zapper existent) : Gumshoe, To the Earth ou encore Wild Gunman en 1984. C'est sur le premier jeu utilisant le Zapper (oui, avant Duck Hunt et Hogan's Alley) que nous allons nous attarder aujourd'hui.

go - lawrencelussier.com Arcade mode !

Avant d'être une cartouche vieille de 25 ans sortie sur une vieille boîte grise toute poussiéreuse moisissant dans un carton au fin fond du grenier, Wild Gunman a été une expérience de salle d'arcade sortie en 1974 et créée par Gunpei Yokoi (le créateur du/de la Gameboy notamment pour les deux du fond). Il s'agit d'une borne munie d'un revolver dans laquelle vous incarniez un cow-boy, le but étant d'éliminer un maximum d'ennemis sous forme de duels s'enchaînant les uns après les autres. La particularité est que cette première version de Wild Gunman est un film interactif (avec de vrais acteurs donc), réagissant aux actions réalisées à l'aide de votre arme. D'autre part, tout le monde se souvient (en tout cas moi oui) de la scène de Back to the Future 2 où Marty McFly se retrouve face à une borne de Wild Gunman et qu'il dégomme tout ce qui bouge devant deux gamins (dont Elijah Wood qui fait sa première apparition dans un film) en train d'insinuer que ce jeu est ringard. Une scène sympathique, mais malheureusement cette version arcade n'est qu'une hypothétique évolution de la version NES imaginée (donc jamais sortie) pour l'occasion.

Arcade mode at home !

En 1984, Nintendo réalise (comme suggéré plus haut) une nouvelle version de Wild Gunman pour la NES avec comme accessoire indispensable : Le Zapper! En effet, n'espérez même pas vous passer de celui-ci car le but sera de devenir la légende de far west à l'aide de votre gros calibre. Le principe est donc simple : vous avez trois modes de jeu disponibles. Dans le premier d'entre eux, vous incarnez un cow-boy directement plongé dans un duel tel un Lucky Luke qui va devoir tirer plus vite que son ombre pour remporter son combat. Chaque duel est composé de deux phases. Nous avons tout d'abord la phase d'attente durant laquelle une musique dont la durée est aléatoire se fera entendre. A la fin de celle-ci, un chronomètre se mettra en route. Le but sera de tirer plus vite que votre adversaire dont la rapidité varie selon les personnages. Jamais insurmontable, cet amuse bouche représente le mode facile de la cartouche, et permet de s'initier de manière fort simple en vue du mode de jeu suivant qui constitue le véritable intérêt de Wild Gunman. Qui dit « deuxième mode de jeu » dit deux adversaires face à vous. Le principe reste le même mis à part que les deux cow-boys ennemis possèdent chacun une rapidité différente de l'autre qui, au passage est indiquée sous forme de dixièmes de seconde, information cruciale pour choisir quel ennemi abattre en premier pour ne pas finir au tableau de chasse d'un de ces gringos. L'ordre que vous choisirez est donc déterminant, car certains ennemis sont vraiment rapides et un petit coup d'œil à la vitesse des réflexes de chacun sera nécessaire avant chaque duel.

Un troisième mode de jeu vient se joindre aux deux précédents. Exit les duels sans suspense en pleine cambrousse. Là vous serez face à une devanture de saloon et exécuterez tous les malfrats qui surgiront aléatoirement des quatre fenêtres et de la porte d'entrée. Si la difficulté est, au début, aussi élevée qu'un puzzle à deux pièces, celle-ci évoluera et la moindre erreur d'appréciation vous coûtera la vie. Ce mode de jeu est fortement appréciable au vu de la durée de vie bien trop courte du soft.

Réalisation

On ne peut pas dire que Wild Gunman exploite à fond la NES, ceci dit il n'est pas dépourvu d'un certain certain charme qui permet d'être plongé dans une série de duels en se prenant pour un bon gros cow-boy. Les différents skins de personnages proposés sont pour la plupart réussis, allant de petits mexicains poilus, au gangster filiforme mal rasé en passant le pro du hold up armé jusqu'au sombrero avec un cure dent dans la bouche. Les décors sont réduits au strict minimum (sable, cactus, roches...). Là n'est cependant pas le centre d'intérêt du jeu, car on a les yeux rivés sur l'ennemi prêt à dégainer son flingue.

Côté bande-son, là aussi c'est d'un niveau plutôt modeste, même si les différents bruitages (réussis) font sourire entre les cris des gangsters que vous abattez ou les divers sons liés aux duels, cela rend les meurtres beaucoup moins choquants pour les âmes sensibles. Une touche d'humour au niveau sonore donc dans ce jeu dont le principe de base n'a pas pour vocation de vous faire sourire. Pour les musiques là encore leur nombre n'est pas très élevé mais ce n'est pas réellement un critère de jugement tant (encore une fois) on se focalise sur la visée, armé de notre zapper.

Verdict

Évidemment, on pourrait reprocher (à juste titre) que Wild Gunman est court, répétitif et donc forcément très vite lassant. Cependant, il ne faut quand même pas oublier le contexte dans lequel est sorti le jeu (début de la famicom, avant Duck Hunt), et en particulier l'année (1984). Si le peu de contenu est excusable, il est vrai que l'expérience de jeu reste limitée et ne constitue pas un réel motif de satisfaction, ne rendant donc pas l'acquisition de ce jeu indispensable. Wild Gunman reste cependant un des rares jeux utilisant le Zapper, d'une manière correcte et précise et rien que pour ça, il mérite sans doute de figurer dans votre collection. Un petit jeu mythique qui ne paie pas de mine mais dans lequel certains trouveront leur bonheur.


Histoire -/20 : Pas réellement d'histoire si ce n'est que vous êtes un american cow-boy de base qui a pour but de devenir le meilleur tireur de l'ouest.

Graphismes 12/20 : Le tout n'est pas forcément chatoyant mais remplit parfaitement son rôle avec des animations assez marrantes.

Maniabilité 19/20 : pas grand chose à dire, le zapper de Nintendo est d'une précision redoutable et vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous si vous vous faites abattre.

Musiques 10/20 : Tout juste correct, les musiques peu nombreuses se font cependant assez discrètes pour que cela ne devienne pas un point négatif.

Durée de vie 5/20 : Cette note reflète mon point de vue, on peut très vite oublier Wild Gunman tellement le contenu est faible mais on peut aussi considérer que ce jeu est un pionnier du genre et lui pardonner ce détail pour enchaîner les parties, tout en sachant que l'aventure ne possède pas de fin, on enchaîne donc les combats « ad vitam aeternam ».


NOTE GLOBALE 12/20


Article publié le 11/02/2012 Jeu testé par MaitreCoq