lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Up to 40% Off🔥 |. We offer products that help you solve your health problems. http://localcomicshop.com/wp-includes/SimplePie/Content/how-do-i-access-an-old-gmail-account.html ,best choice! 100% Secure and Anonymous.. Recherche Avancée

Wave Race

Section Test.


🔥 | Best Cheap | ☀☀☀ Cash Price For Generic Lexapro ☀☀☀. Buy Cheap Pills with Discount. Cialis Online Bestellen Find Latest Medication For This Sortie JAP non communiquée
________________________
Online here, Cheap buy viagra online using paypal 🔥 Practical Travel Safety and Security Issues Wave Race
??/07/1992
Edité par Nintendo
________________________
Metronidazole 400 mg for dogs Low price. Metronidazole for diarrhea in dogs. Metronidazole price, flagyl and cancer. Buy go to link. Wave Race
24/06/1997
Edité par Nintendo
________________________
| Best Deals🔥 |. Price is special in this period. When Does Buspar Wear Offen ,Online Drug Shop. Check More » Console: Nintendo Game Boy
enter site! 100% Satisfaction Guaranteed! Lowest Prices. Cheap pills online. Best medications for real men. Absolute anonymity & overnight shipping! Genre:Course
The Dallas police also as the ISD police look like working having a special flock venture compel to aegis grab and grab heroin. The parent of those article is Amy "AJ" Crowell, fountain of a story loved in her life. This book provides tricks enter tricks of alcohol and drug problems, their families, friends and colleagues. Développeur: Nintendo
Ofloxacin Buy Online Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Joueurs: 1 à 4
Une exclusivité Nintendo Game Boy

Photo de la boite de Wave Race
Wave Race, capture d'écran Wave Race, capture d'écran Wave Race, capture d'écran
| FREE SHIPPING 🔥 |. BestBuyPharmacy Off Brand Topamax online ,Free pills with every order!. Check More » Si la croyance populaire veut que la saga Wave Race ait fait ses premières armes sur Nintendo 64, la réalité est tout autre. C'est bien sur Game Boy, et plus précisément en 1992 (aux États-Unis, et 1997 en Europe !) que Nintendo nous sort le premier épisode de simulation de jet ski qui est, par la force des choses, totalement différent de ce que l'on connaît sur Nintendo 64 ou sur Gamecube.

follow L'ultime reconnaissance

Dans Wave Race, il ne s'agira pas de chausser vos petites chaussures rouges et blanches, de filer à la vitesse de l'éclair pour partir à la recherche d'un petit gros qui sème la pagaille. Exit la salopette bleue, la casquette rouge et la tortue à carapace piquante. Non, dans Wave Race, la seule exigence sera l'excellence pour venir à bout des différents challenges proposés. Seule la victoire sera belle et vous permettra de rejoindre les meilleurs pilotes de jet ski...sur Game Boy...

De la course, mais pas que !

Wave Race est connu pour ses courses effrénées à travers des décors aquatiques paradisiaques. Bon, je ne vous cache pas que l'on a du mal à percevoir les cocotiers et autres plages de sable fin, mais c'est aussi ça la magie de la Game Boy, ça fait travailler l'imaginaire ! Bref, dans le mode course, il s'agira de se mesurer à trois autres concurrents afin de déterminer qui est le meilleur, grâce à un ingénieux (non je plaisante) système de points. Trois catégories sont disponibles : 550cc, 650cc et enfin 800cc. Pas besoin de vous faire un dessin, il s'agit du mode de difficulté qui, à l'instar d'un Mario Kart, vous demandera une agilité et une intelligence de jeu accrues au fur et à mesure de votre progression. Les courses se déroulent donc en vue du dessus, et je pense que ce choix est plus que judicieux car un jeu de course vu de derrière sur Game Boy, ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus beau et de plus jouable. De plus, la vue rend le tout très mignon, dans un style qui rappelle aisément Micromachines. Le maniement est, à l'image d'un RC Pro AM, basée sur la judicieuse utilisation de la flèche de gauche et de droite, comme pour tourner le guidon de votre jet ski en fait. Si le gameplay est assez difficile à appréhender, il devient très vite amusant d'anticiper les virages pour passer à ras des poteaux faisant office de check-points, vous permettant de ce fait de continuer la course. Le bouton B est celui des gaz, et le bouton A servira à utiliser votre turbo, dont la jauge ne cesse de se remplir mais qui se vide à une vitesse vertigineuse. Le recours au turbo devra donc bien être réfléchi, par exemple en ligne droite ou alors pour vous redonner de l'impulsion lors d'un virage trop large. Enfin ce que j'en dis...

La seconde possibilité, équivalente au mode course en termes d'intérêt selon moi, est le mode « Slalom ». Celui-ci mettra vos talents de pilote, mais aussi de stratège en exergue. Ici, pas de course au sens classique, mais simplement différents check-points à traverser sur une aire de jeu où l'on circule librement. Chacun de ces check-points donnera un précieux point au premier qui le franchira. Selon les niveaux, le chemin à parcourir pour atteindre votre objectif sera plus ou moins dur, d'autant plus que tous vos concurrents partent parfois dans un sens totalement opposé à celui que vous avez choisi, vous grillant souvent la politesse en sens inverse à quelques centimètres. Effet rageant garanti !

Dans chacun des modes (course et slalom), le premier championnat se déroulera sur quatre épreuves, six épreuves pour le deuxième, puis huit épreuves pour le troisième. Voilà pour les « National series », auxquels s'ajouteront les « World series », simple redite des trois championnats, mais en plus difficile, les ennemis étant largement plus coriaces.

La présence d'un mode link, jouable jusqu'à quatre joueurs est au programme. Je pense qu'il s'agit là d'une des grandes forces de Wave Race car si le mode solo est plaisant, le mode multijoueur quant à lui offre quelques bonnes tranches de rigolade, pour peu que l'on soit bien équipé (quatre Game Boy, quatre câbles link + un adaptateur quatre joueurs !). Le mode practice finit le travail en proposant de vous entraîner seul sur le circuit de votre choix.

Under the sea...

Bon je sais, le jet ski, c'est plutôt sur la mer, mais ce titre renverra les fans des Simpson à un épisode où Homer voulait emménager sous la mer. Après ce petit aparté très utile, il serait sympathique de constater une chose. D'accord nous sommes sur la mer, mais à part les jet ski, j'ai plutôt l'impression de piloter un scooter avec des roues en savon sur du parquet. Eh bien ma petite dame, les développeurs ont pensé à rajouter de petits éléments rappelant le grand large. Par exemple, certaines portions de courses seront dotées de courants marins, représentés par des flèches, et modifiant votre trajectoire. De petits rochers viendront aussi perturber votre progression : ennuyeux de se faire doubler avant la ligne d'arrivée à cause d'un tout petit caillou que vous n'avez pas pris la peine de contourner, en vous disant « ça va passer ». Des tremplins seront aussi présents pour survoler certaines parties, donnant parfois l'occasion d'emprunter des raccourcis grâce à l'utilisation du turbo. Ces ajouts sont, certes assez minimes et surtout convenus pour la plupart, mais ils ont le mérite de pimenter votre session de jeu.

Réalisation

On connaît le discours habituel : « On est sur Game Boy, c'est limité graphiquement...blablabla ». On va donc tout de suite passer au chapitre suivant. Le jeu est joliment réalisé, les graphismes sont mignons et renvoient aux parties de Micromachines, les armes et autres items en moins. Les tracés sont assez simples, d'autant plus qu'un radar vous permettra à l'avance d'en connaître les méandres. Le tout est très clair, pas d'éléments superflus venant entacher l'expérience de jeu, le scrolling est très fluide et la caméra judicieusement placée, de manière à avoir la meilleure visibilité possible. On se croirait presque sur la mer, même si l'on aurait aimé un peu plus d'effets directement liés à la conduite aquatique (éclaboussures, vagues...). Enfin n'en demandons pas trop, nous avons là un jeu certes perfectible mais très agréable à l'œil.

Toute la bande son est également bien fichue, même si les thèmes sont tous très oubliables. Ils ne constituent pas un grand élément de satisfaction, et les bruitages sont eux aussi corrects. Rien à signaler de particulier à ce niveau, donc.

Verdict

Les jeux de course sur Game Boy ne riment que rarement avec excellence. Difficile, de par le support, de retranscrire l'excitation et le spectacle d'une course de jet ski. Ceci dit, Wave Race fait bien son boulot, avec un petit côté technique de pilotage qui fait plaisir à voir. Ses deux modes de jeu complets et différents ainsi que son multijoueurs vous offriront quelques bons moments. Trop classique pour être indispensable, mais assez bon pour plaire aux amateurs du genre sur Game Boy. Un petit jeu sympathique, en somme. Et puis il n'y a pas à dire : avoir un Wave Race de poche, c'est la classe !


Anecdote : Il est « amusant » de noter que cet épisode de Wave Race n'est pas sorti au Japon.


Histoire -/20 : Comme dit dans l'intro, on n'est clairement pas au centre de l'intérêt du jeu.

Graphismes 13/20 : Tout est net, bien animé, dans un style mignon dont RC Pro AM et Micromachines sont les meilleurs représentants.

Gameplay 15/20 : Une fois maîtrisé, le jet ski n'aura plus de secrets pour vous. Maniement simple et efficace.

Musique 11/20 : Tout juste correcte, la bande-son est tout de même agréable. Du grand classique parmi les classiques.

Durée de vie 13/20 : Huit courses, huit épreuves de slalom. Deux séries de trois championnats pour chaque mode de jeu. Assez long mais relativement facile.


NOTE GLOBALE 12/20


Article publié le 31/07/2013 Jeu testé par MaitreCoq