lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Up to 40% Off🔥 |. We offer products that help you solve your health problems. http://localcomicshop.com/wp-includes/SimplePie/Content/how-do-i-access-an-old-gmail-account.html ,best choice! 100% Secure and Anonymous.. Recherche Avancée

Wave Race 64

Section Test.


🔥 | Best Cheap | ☀☀☀ Cash Price For Generic Lexapro ☀☀☀. Buy Cheap Pills with Discount. Cialis Online Bestellen Find Latest Medication For This Wave Race 64 : Kawasaki Jet Ski
27/09/1996
Edité par Nintendo
________________________
Online here, Cheap buy viagra online using paypal 🔥 Practical Travel Safety and Security Issues Wave Race 64
01/11/1996
Edité par Nintendo
________________________
Metronidazole 400 mg for dogs Low price. Metronidazole for diarrhea in dogs. Metronidazole price, flagyl and cancer. Buy go to link. Wave Race 64
29/04/1997
Edité par Nintendo
________________________
| Best Deals🔥 |. Price is special in this period. When Does Buspar Wear Offen ,Online Drug Shop. Check More » Console: Nintendo 64
enter site! 100% Satisfaction Guaranteed! Lowest Prices. Cheap pills online. Best medications for real men. Absolute anonymity & overnight shipping! Genre:Course
The Dallas police also as the ISD police look like working having a special flock venture compel to aegis grab and grab heroin. The parent of those article is Amy "AJ" Crowell, fountain of a story loved in her life. This book provides tricks enter tricks of alcohol and drug problems, their families, friends and colleagues. Développeur: Nintendo
Ofloxacin Buy Online Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Nintendo 64
| FREE SHIPPING 🔥 |. BestBuyPharmacy Off Brand Topamax online ,Free pills with every order!. Check More » Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Wave Race 64
Wave Race 64, capture d'écran Wave Race 64, capture d'écran Wave Race 64, capture d'écran
follow Les jeux de course sont probablement l’un des genres les plus représentés sur console. Les thèmes dominants sont celui de la voiture, suivi de près par la moto. Au bout d’un moment, on commence à se dire que la variété n’est pas de mise et l’impression de redondance devient de plus en plus forte. Voila pourquoi l’arrivée d’un titre original comme Wave Race 64 est toujours une bonne chose et contribue à renouveler le genre. En effet, dans ce jeu présent au line-up de la Nintendo 64, vous devrez piloter non pas des véhicules à roues mais des jets ski sur une eau qui vous jouera moultes mauvais tours.

Réalisation (18/20)

Commençons par l’aspect technique qui est clairement l’un des gros points forts du jeu. La modélisation des différents véhicules est de toute beauté et les décors sont également très soignés. L’eau est magnifiquement bien rendue et donne lieu à des effets de transparence et de lumière qui vous en mettront plein les mirettes (les couchers de soleil, par exemple, seront tout simplement somptueux). Les vagues bénéficient d’un rendu vraiment très sympathique et raviront les amateurs de surf ou autres sports nautiques du même genre. Le souci du détail de la part des créateurs du jeu ira même jusqu’à vous faire apercevoir des poissons sous votre bolide (ne les regardez pas trop ou vous aurez des problèmes). Il sera intéressant de remarquer que vous ne concourrez pas seulement sur des plages californiennes mais également dans d’autres environnements comme un lac, par exemple (il y aura au total neuf circuits). L’animation est quant à elle fluide (aucun ralentissement ne sera à déplorer) et l’impression de vitesse est des plus immersives. Le seul petit bémol que je pourrais évoquer est la qualité de la modélisation du public qui est à peu près du même acabit que dans les jeux de football. Mais ce petit point faible n’est rien en comparaison de l’aspect visuel général de ce titre qui vous en mettra plein la vue, malgré son statut de jeu de première génération de la N64 (puisqu’il est sorti en 1996 au Japon et aux USA).

Gameplay (18/20)

Et la beauté du titre ne sera en aucun cas entachée d’un gameplay médiocre. En effet, Wave Race est agréable à prendre en main et les commandes répondent au quart de tour. Nintendo a conçu une jouabilité, certes difficile à prendre en main au début mais terriblement efficace lorsque vous prenez le temps d’en saisir les subtilités. En effet, si vous êtes un habitué des jeux de voitures, un petit temps d’adaptation vous sera nécessaire pour vous adapter au maniement de ce nouveau type de véhicule, le comportement d’un Jet-Ski sur l’eau étant radicalement différent de celui d’une voiture sur une route. Vous devrez ainsi vous faire à cette nouvelle maniabilité sous peine de vous retrouver à la baille. Et ce sera une fois cette petite formalité accomplie que vous apprécierez la jouabilité du titre à sa juste valeur. Premier point fort, les conditions météorologiques seront extrêmement importantes dans le déroulement des courses et gagner une compétition sur une mer déchainée aux vagues vertigineuses sera bien plus délicat que sur les eaux calmes d’un lagon. Elles se modifieront même parfois au cours d’une même course (marée par exemple) et vous obligeront à adapter votre pilotage aux nouveaux paramètres. Ensuite, vous aurez la possibilité d’effectuer des figures acrobatiques des plus grandioses lors de vos sauts, rendant ainsi la victoire anecdotique en comparaison de vos exploits de cascadeur. Lors de vos courses, vous devrez passer entre des bouées qui délimiteront le circuit. Si vous passez du mauvais côté de ces bouées, votre moteur perdra de la puissance mais si vous passez du bon côté il en gagnera. Vous devrez donc être bien attentif et slalomer tel un skieur sur un glacier d’autant plus que si vous en ratez trop, vous serez disqualifié). Tout cela contribue à rendre le gameplay extrêmement fun, intéressant et riche, tout en restant à la portée de tous par son aspect arcade.

Bande Son (13/20)

La bande son sera également assez agréable puisque, si les musiques peuvent être considérées comme anecdotiques (elles seront le plus souvent masquées par le bruit des moteurs), elles constituent tout de même un agréable fond sonore. Les bruitages sont également bien réalisés de même que les voix qui viendront ponctuer les courses avec des commentaires occasionnels. Bande son sympathique donc même si elle ne restera pas dans les mémoires.

Durée de vie (13/20)

Passons maintenant à ce que l’on pourrait considérer comme LE point faible du jeu : la durée de vie. Vous aurez droit à trois modes de jeu en solo. Le premier vous permettra de disputer un championnat avec au terme de chaque course l’attribution de points selon votre ordre d’arrivée, points qui viendront alimenter un classement. Le championnat est jouable dans trois modes de difficulté et ira, en fonction de ces derniers, de six à huit courses durant lesquelles vous devrez affronter trois autres concurrents. Le mode time trial (contre la montre pour les intimes) vous permettra d’optimiser vos temps et de battre des records. Enfin, dans le Stunt Mode, vous serez seul sur le circuit et devrez accumuler le plus de points possibles en un temps extrêmement limité. Pour cela, vous pourrez vous contenter de franchir les checkpoints rapidement ou bien de passer dans les anneaux disséminés dans le parcours mais la meilleure méthode sera sans aucun doute d’effectuer de fantasmagoriques cascades qui vous rapporteront plus ou moins de points selon leur complexité. Seulement voilà, le faible nombre de circuits et leurs tracés assez répétitifs et peu inspirés feront naitre en vous une impression de lassitude qui pourra, pour certains d’entre vous, vous faire abandonner ce jeu. Le mode deux joueurs est convivial et agréable mais malheureusement, Nintendo n’a pas jugé nécessaire d’intégrer un mode quatre joueurs à son titre (vraiment très dommage). Malgré tout, vous y reviendrez facilement de temps en temps après l’avoir fini pour refaire une course ou deux, juste pour le plaisir.

Scénario (-)

Ah les plages de sable fin, les cocotiers, les vahinés... et les scooters des mers!

Conclusion (16/20)

Wave Race 64 est donc un jeu original et bourré d’atouts, bénéficiant d’une réalisation soignée et d’un gameplay agréable. Malheureusement, le manque d’intérêt et la répétitivité du mode championnat auront pour effet de plomber la durée de vie du titre en l’empêchant de devenir un gros hit. Il n’en restera pas moins un excellent divertissement qui sera agréable à jouer, en solo comme en mode deux joueurs.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza