lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://pentian.com/?here=Effexor-Without-Prescription&46c=18 Recherche Avancée

Virtual On - Cyber Troopers

Section Test.


click here Dennou Senki : Virtual On
29/11/1996
Edité par Sega
________________________
go to site Virtual On : Cyber Troopers
30/11/1996
Edité par Sega
________________________
go here Virtual On : Cyber Troopers
??/??/1996
Edité par Sega
________________________
http://oresundsfestival.com/?wqd=Kamagra-Online-Uk-Next-Day-Delivery&716=d3 Console: Sega Saturn
enter site Genre:Combat
Buy Priligy Online Paypal Développeur: Sega
click Joueurs: Solo uniquement
Retail Cost Of Augmentin Existe aussi sur: PC- Sony Playstation 2-

Photo de la boite de Virtual On - Cyber Troopers
Virtual On - Cyber Troopers, capture d'écran Virtual On - Cyber Troopers, capture d'écran Virtual On - Cyber Troopers, capture d'écran
http://whoisnickasmith.com/?medz=Chinese-Conterfit-Viagra-Pills&970=6e Quand les méchas croisent le fer dans les cockpits des salles d’arcade ou dans nos consoles le pad en main, la Terre se retrouve inévitablement en danger et vous serez les seuls à pouvoir la protéger !

Mettez votre casque, rentrez dans votre cockpit, prenez les commandes et combattez !

Alors que les jeux de méchas se font rares dans nos vertes contrées, ce jeu de combat alliant toute l’action d’un jeu de combat 3D à la puissance des puissants robots nommés ici VR (pour « Virtuaroids ») a réussi à nous parvenir et pour notre plus grand bonheur ! Le soft fit sa première apparition au Japon en 1995 sur Saturn ainsi que sur PC puis, peu de temps après, en borne d’arcade pour un surplus de réalisme non négligeable.


Au nombre de 8 seront vos armes !

Dans Virtual On Cyber Troopers, le nombre de robots pilotables est limité à huit ce qui n’était déjà pas mal pour l’époque, sachant que certains jeux actuels du même type en proposent même moins ! Chaque VR dispose en outre de ses propres capacités et de ses propres techniques, rendant chaque mécha non seulement physiquement différent, mais également unique en termes de pilotage. Vous disposerez par exemple d’un VR des plus classiques pour passer au VR blindé terrestre. Ou bien si vous préférez le ciel, un VR volant (ou plutôt planant) et rapide est également disponible ! Chacun y trouvera son bonheur et pourra ainsi opter pour le VR qui lui conviendra le mieux ! S’ajouteront au casting deux boss non pilotables, dont un accessible via un cheat code…

Le cockpit ou le pad ? À vous de choisir.

La jouabilité n’est pas le fort Virtual On car les touches de bases sont très peu intuitives. Après quelques combats, vous aurez bien sûr pris l’habitude mais il faut avouer que les touches sont mal réparties. Fort heureusement, il vous sera possible de les changer via les options et d’ainsi choisir entre 5 configurations prédéfinies, ou bien de faire la vôtre selon vos envies. Il ne faut pas oublier que si vous avez les sticks Saturn, vous pourrez alors les utiliser pour des sensations de pilotage uniques !


Il ne vous reste que 10 combats avant que la Terre soit sauvée, allez-vous tenir le coup ?

En plus des huit VR pilotables et contre qui vous devrez vous battre dans le mode Arcade, 2 boss vous attendent bien gentiment aux 6ème et dernier combat ! De manière générale, si vous avez compris le fonctionnement des VR, le mode arcade ne devrait pas vous prendre plus de 45 minutes mais vous pouvez bien sûr à tout moment changer le niveau de difficulté ainsi que le type de combat (avec minuteur ou deathmatch) ou bien rajouter quelques rounds en plus ! De plus, vous disposez également d’un mode Versus qui vous permettra de vous battre contre vos amis en écran splitté !

Dans de sublimes explosions, vos VR se battront !

Pour un jeu qui date quasiment des débuts de la console, vous ne pourrez pas être déçu de ses graphismes ! Les VR sont très bien rendus ainsi que les explosions qu’ils causent ! Le tout est submergé dans un décor 3D non pas fantastique ni sublime, mais qui convient parfaitement à l’ambiance générale qui règne dans le jeu ! De plus, selon les dégâts qui vous seront infligés, votre VR perdra petit à petit des morceaux de son armure pour laisser apparaître les systèmes intérieurs. Ceci n’est qu’un détail bien sûr mais il permet encore une fois une meilleure immersion dans le jeu, rendant ainsi le tout plus réaliste.

Qui dit explosions, dit bande-son !

L’un des véritables points forts de ce Virtual On réside dans sa bande-son : que ce soient les bruitages des explosions, les lancements de missiles ou les actions de votre VR, le tout donne lieu à des bruitages très réussis qui nous immergent un peu plus encore dans le feu de l’action. N’oublions pas les thèmes de fond qui changent à chaque combat ! La musique très moderne colle parfaitement à l’ambiance générale du jeu, rendant le tout encore plus attirant et doux à l’oreille lors de vos combats ! Les explosions et tout le reste se mélangent parfaitement avec le fond, donnant lieu à une mélodie qui ne saurait vous laisser de marbre.

Trop de combat et le fer se met à chauffer.

L’un des derniers points du jeu réside dans sa difficulté qui varie franchement. En facile la plupart des ennemis ne devraient pas poser de problèmes sauf pour 3 d’entre eux. Le premier n’est autre que le premier boss qui dispose d’une barre de vie totalement exagérée ainsi que d’attaques des plus dévastatrices. Seulement, si vous perdez ce premier combat, ce boss perdra de sa puissance et vous ferez alors face à un adversaire des plus banals. Ensuite le second boss est, si l’on ne trouve pas son point faible, tout aussi résistant et puissant que son prédécesseur mais celui là restera tel qu’il est même au bout de 10 combats perdus, ce qui pourrait causer quelques ennuis pour certains. Une fois son point faible trouvé, il suffit de survivre avant d’attaquer ce qui n’est pas plus simple. Pour finir, selon votre VR choisi, certains adversaires vous poseront plus d’ennuis que d’autres étant donné que chaque Mécha a ses forces et ses faiblesses. Mais ceci n’est pas vraiment le principal garant de la difficulté du soft.

N’hésitez plus et devenez pilote de Virtuaroids !

Pour un titre d’un genre très peu vu par ici et qui a réussi à nous parvenir, il n’y a rien qui pourrait vous empêcher de succomber à ce jeu de combat mettant en scène des géants de fer. Virtual On s’adresse tout autant aux fans de ce type de combats qu’aux nouveaux joueurs qui aimeraient se laisser tenter par un jeu se démarquant des autres sur bien des points. En dépit de sa jouabilité de base assez peu inspirée et de sa difficulté un peu trop élevée pour certains combats, rien ne devrait vous empêcher de mettre la main sur ce jeu si vous disposez d’une Saturn et que l’envie de voir de nouveaux horizons vous turlupine depuis un moment !

Réalisation : 16/20
Gameplay : 12/20
Durée de vie : 15/20
Bande son : 19/20
Scénario : -
Note finale : 16/20


Article publié le 25/03/2009 Jeu testé par Mega966