lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| free delivery🔥 |. Find Latest Medication For This pill Now! http://cvicek.org/?rdf=Legit-Places-To-Buy-Viagra-Online ,Stop wasting your time with unanswered searches.. Recherche Avancée

Twisted Metal

Section Test.


| Best Cheaps🔥 |. buy online without a doctor is prescription. ☀☀☀ http://sessionmusos.co.uk/?pla=Cuanto-Sale-Un-Viagra-En-Argentina ☀☀☀,It solves the problem for you quickly.. Buy Now » Twisted Metal
15/11/1996
Edité par Sony Computer Entertainment Inc
________________________
get link Twisted Metal
05/11/1995
Edité par Sony Computer Entertainment America
________________________
enter used with my - used to have my own bed and it makes my face and body and hair and de-frizzes it as needed orlistat xenical uk Twisted Metal
??/01/1996
Edité par Sony Computer Entertainment Europe
________________________
go to link propecia precio con receta harga propecia di indonesia generika propecia it assists improve testosterone level and sperm count Console: Sony Playstation
| Up to 30% Off🔥 |. Free Shipping, quality. Worldwide delivery go site ,It solves the problem for you quickly.. Check More » Genre:Action
http://agriculturatropical.org/?dhgj=Generico-Cialis&ba3=f1 Développeur: Single Trac
http://federaljacks.com/?sdsw=Express-Scripts-Celebrex-Price&286=82. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. Online Drug Shop, Big Discounts No Prescription Required. Fully licensed Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Sony Playstation

Photo de la boite de Twisted Metal
Twisted Metal, capture d'écran Twisted Metal, capture d'écran Twisted Metal, capture d'écran
click here La Playstation...parue en 1995 ici en notre belle Europe, nous laissait savourer un CD de démo sobrement nommé « Demo 1 », quelques extraits de jeux comme Battle Arena Toshinden, Wipeout, Loaded étaient jouables...(souvenirs, souvenirs...), d'autres se présentaient sous la forme de vidéos tels Starblade Alpha, Warhawk, Tekken, Jumping Flash (testé par Maitre Djrecette avec un grand D) ou encore Twisted Metal qui fera l'objet du test d'aujourd'hui. Paru presque simultanément par rapport à la sortie de la Playstation (janvier 1996 pour l'Europe), Twisted Metal a su attirer son public et se forger une armada de fans qui auront le plaisir de voir sortir sur la machine trois autres épisodes. Focalisons nous donc dans un premier temps sur ce premier opus développé par Single Trac et édité par Sony...

go to link Begin Battle

Le Twisted Metal est un tournoi mettant en scène plusieurs combattants à bord de véhicules qui n'ont pour but que de se tuer. Il n'existe qu'un seul mot d'ordre dans ce tournoi, une seule manière de penser, un seul mode de faire les choses : tout détruire. En effet, le jeu nous propose de nous mettre aux commandes d'une voiture parmi douze au choix dès le départ (nombre assez conséquent !). Vous pourrez incarner un fantôme au volant de son bolide de course, un soldat américain manœuvrant son char s'assaut, un homme solitaire recherchant son fils au volant de son taxi jaune, un agent secret pilotant sa voiture de course rouge avec un logo-cheval sur le capot (chut-chut pas de marque !), un clown dans son camion de glaces (what the fuck !?), j'en passe et des pas forcément meilleurs...ohoh c'est drôle ça dis donc !

Meet your opponent

Chaque combat prend place dans une « arène » qui n'en est pas réellement une en fait, il s'agit en général d'un décor, par exemple un centre ville de nuit, une portion d'autoroute désertée pour l'occasion ou encore le toit d'un immeuble. Certaines aires de combat sont petites (pour les combats mettant en scène deux ou trois combattants), et d'autres sont un peu plus étendues (pour les combats mettant cinq ou six combattants en face à face). Ainsi, vous aurez le droit de parcourir un bon nombre d'environnements différents (environ une dizaine). Si leur nombre n'est pas très élevé, leur étendue est pour certains tout simplement hallucinante tant et si bien qu’il vous arrivera souvent de rouler pendant quelques instants sans entrevoir qui que ce soit sur votre radar à ennemis. Au passage, votre radar vous permettra de déterminer l'emplacement de ce que je qualifierai de « pit-stop » afin de réparer partiellement votre véhicule endommagé. En mode solo, il s'agit de passer les stages en démolissant vos adversaires les uns après les autres. Pour cela, vous aurez à votre disposition plusieurs armes : la mitraillette standard disponible sur chaque véhicule, des missiles et autres homings (missiles à tête chercheuse) à récupérer sur votre chemin, différentes mines à déposer derrière vous pour piéger vos ennemis. Il est important de noter qu'une arme propre à chaque protagoniste est disponible en nombre limité mais rechargeable (en patientant quelques instants), afin de mener à bien votre mission.

Un mode deux joueurs !

Il vous sera possible dans Twisted metal de provoquer un ami ou ennemi en duel (personnellement, je n'invite pas souvent d'ennemis chez moi). Bien sur, cela implique une certaine baisse de qualité générale niveau technique, mais il faut bien reconnaître que ce mode est particulièrement addictif pour peu que vous ayez ne serait-ce qu'un ami. En revanche, certaines arènes ne sont pas disponibles en mode deux joueurs, dommage.


Gameplay

Les contrôles sont assez déboussolants en premier lieu mais avec un peu de pratique, ils deviennent très intuitifs. Il s'agit d'accélérer, freiner, reculer, tourner à droite et à gauche, tout ça avec la croix multidirectionnelle ; utiliser la mitraillette avec R2, changer d'arme avec L1 et R1, les utiliser avec L2. En gros, c'est tout ce dont vous aurez besoin pour jouer à Twisted Metal et c'est déjà pas mal. Par contre, vous serez confrontés à de nombreux problèmes de collision pendant la partie. En effet, quand vous vous cognerez contre un mur, il sera difficile de redémarrer instantanément, ainsi que quand vous vous frotterez de très près à vos adversaire, c'est assez frustrant parfois, mais ne boudons pas notre plaisir (j'adore cette expression), le gameplay est totalement réussi et immersif.

Réalisation visuelle

En ce qui concerne la réalisation technique, Twisted Metal se situe dans ce qui se faisait à l'époque sur Playstation, c'est à dire de très bonne facture. Même si les graphismes peuvent paraître un peu baveux et peu lisibles, on ne peut qu'être admiratif devant le nombre d'éléments affichables (immeubles gigantesques, arbres, ennemis, personnages en tous genres, tirs...). Tout cela avec une fluidité exemplaire sans pour autant atteindre le 60 FPS. Disons que le déroulement du jeu est tout à fait agréable, tout simplement.

Bande sonore

En ce qui concerne les musiques et les bruitages, on peut dire qu'ils sont superbes. Même si la musique orientée rock ne plaira pas à tout le monde, elle colle parfaitement à l'ambiance et les différents sons liés aux différentes interactions sont assez bien retranscrits, du bon boulot de la part des développeurs. Ceci dit, le brouhaha (c'est comme ça que ça s'écrit ?) général vous donnera parfois mal à la tête.

Verdict

Sorti peu après le line-up européen, Twisted Metal est venu apporter sa pierre au grand édifice que l'on connaît : l'empire de la Playstation (je suis un génie, cette phrase est magnifique...ah, on me fait signe que non...). Dynamique, novateur, graphiquement réussi, addictif, gameplay nickel (si l'on exclut les problèmes de collision), tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment, la barre est placée très haut de la part des développeurs. C'est une pure réussite, on s'éclate et c'est ça qui compte ! A posséder, sauf si l'on a déjà l’un des nombreux opus qui ont suivi.


Histoire 14/20 : Un tournoi de furieux qui veulent se foutre sur la gueule en voiture.

Graphismes 16/20 : C'est beau, même si le jeu n'a pas forcément super bien vieilli. Par contre, l'animation et le nombre d'éléments affichables est tout bonnement sidérant !

Gameplay 15/20 : On dirige les différents bolides au poil, même si chacun a ses caractéristiques physiques qui lui sont propres. Petit temps d'adaptation nécessaire cependant.

Musique 13/20 : Orientées rock pour certaines, musique d'ambiance pour d'autres, elles collent à l'action, sans être pour autant magiques.

Durée de vie 15/20 : Avant de finir le jeu (ne serait-ce qu'en easy), vous aurez le temps de bouffer plusieurs fois votre pare-brise tellement la tâche est difficile. Le nombre de stages est petit sur le papier, mais en réalité il se peut que vous le trouviez trop élevé. Le mode deux joueurs ajoute à ce jeu énormément de piquant et il vous sera difficile de lâcher la manette une fois le soft pris en main.


NOTE GLOBALE 16/20


Article publié le 28/05/2009 Jeu testé par MaitreCoq