lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://promedanips.com/?acv=Buy-Desyrel generic prevacid canada stato capace a superare i test di ammissione in odontoiatria??? mettiti a studiare allora non mai troppo Recherche Avancée

Truxton

Section Test.


Generic Cialis India Pharmacy acquista priligy generico neurontin 300 mg get you high blot create a distribution platform with an audience as large Tatsujin
09/12/1989
Edité par Sega
________________________
http://fabianlibertarianism.com/wp-content/data/search-a-person-doctor-ontario-accepting-new-patients.html Online. Order Sertraline Without Prescription. We ship internationaly. All our merchandise is FDA approved. We offer generic and branded Truxton
??/??/1989
Edité par Sega
________________________
Buy Priligy Tablets acquistare priligy originale online my god how dumb has mankind become? this sickens me priligy hind priligy ohne Truxton
??/??/1990
Edité par Sega
________________________
🔥 | Best Price | ☀☀☀ go Wa ☀☀☀. We offer products that help you solve your health problems. Viagra For Sale Perth Wa The Console: Sega Megadrive
go Genre:Shoot'em Up
source site. Trusted Online Pharmacy With Affordable Prices. No Membership Required To Access Our Fast Shipping. Medicines Delivered To Développeur: Toaplan
watch Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save Joueurs: Solo uniquement
| Best Buy🔥 |. coupons 50% off Buy Pill Cialis , Free shipping, quality, privacy, secure.. Check More » Existe aussi sur: Arcade- Nec PC Engine-

Photo de la boite de Truxton
Truxton, capture d'écran Truxton, capture d'écran Truxton, capture d'écran
http://vocationist.info/?alo=Can-You-Buy-Viagra-At-A-Store&6c5=0e! 100% Satisfaction Guaranteed! Lowest Prices. Cheap pills online. Best medications for real men. Absolute anonymity & overnight shipping! Connu au Japon sous le nom de Tatsujin, Truxton sur Megadrive est l'adaptation de la borne d'arcade éponyme. Également présent sur Nec Pc Engine, ce jeu de Toaplan à qui l'on doit des shoots comme Hellfire ou Gynoug, est l'un des premiers titres à voir le jour sur la console 16 bits de Sega. Véritable remède contre la pilosité, vous allez vous arracher les cheveux si vous désirez venir à bout de ce shoot them up old school, et fier de l'être.

C'est quoi ce Trux ???

Avec ce nom quasi imprononçable, venant peut être de Krypton ou d'un trux du genre, j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi on s'ennuyait à changer les titres des jeux japonais lorsque ceux-ci étaient totalement prononçable. Bref, au delà de cette onomatopée étrange, vous êtes donc en présence d'un shoot vertical (comprenez vu de dessus avec un défilement de l'écran du bas vers le haut) sans l'ombre d'un scénario si ce n'est que vous devez détruire un méchant envahisseur à bord de votre super vaisseau spatial. Vendu aux débuts de la console, notamment en Europe, aux côtés de Altered Beast ou Alex Kidd, Truxton n'avait pas forcément soulevé les foules, mais force est de constater que le titre proposait une adaptation arcade, ce qui enthousiasmait forcément les connaisseurs des salles obscures.

Seuls deux boutons vous seront utiles tout au long du jeu. A vous permet de tirer, et B d'envoyer les bombes. Vous pourrez ramasser quatre types d'"options": S pour augmenter votre vitesse (qui deviennent 500 points dès que vous les prenez après avoir la vitesse maximum autorisée), P pour augmenter la puissance de votre arme, B pour avoir une bombe, et 1up pour gagner une vie.

Seules trois armes différentes vous seront proposées. Les pastilles rouges déclenchent un tir dont la trajectoire est un cône. Sa puissance est moyenne mais au level maximum vous aurez une sorte de petit laser qui tourne autour de votre vaisseau pour vous protéger des collisions avec les ennemis (mais pas de leurs tirs, allez comprendre....). Les pastilles vertes offrent un tir laser très puissant, mais avec une trajectoire rectiligne et ayant peu d'amplitude. Cette arme vous oblige donc plus que les autres à bouger sur tout l'écran pour détruire vos adversaires. Enfin les pastilles bleues donnent l'arme la plus utile: des vagues de laser couvrant tout l'écran et ayant la capacité d'aller droit sur l'ennemi (comme des têtes chercheuses). La plus faible niveau puissance, mais elle permet de se concentrer sur l'évitement de projectiles ennemis sans se soucier de viser l'adversaire.

Histoire de compliquer un peu les choses, il faut savoir que prendre un power up (P) ne suffira pas pour améliorer la puissance de votre arme. Il en faudra cinq !!! Et comme il y a trois niveaux de puissance, il vous faudra donc en tout quinze power up pour avoir l'arme la plus redoutable. Heureusement ils sont assez nombreux dans le jeu.

T'as du jus sur ton jean ....

Tatsujin est un jeu hardcore, pour les pur et dur du shoot old school. Composé de cinq niveaux n'offrant aucune interruption (il faut jeter un coup d'œil sur la droite de l'écran pour se rendre compte que le stage a changé de numéro), les mini boss seront légions et un gros boss de fin de niveau ne vous fera pas de cadeau. Le comble étant qu'une fois le jeu terminé, vous le recommencez avec toutes vos options, vies, etc..., sauf la vitesse du vaisseau qui revient à zéro (ne me demandez pas pourquoi). Sur la droite apparaît un "Round 2" vous indiquant que vous en êtes à votre deuxième parcours. Le jeu devient plus difficile encore, avec des tirs ennemis plus nombreux, mais le nombre de vaisseaux ennemis, lui, n'augmente pas. Bref, si vous connaissez le jeu par cœur dès votre première fin, il sera identique mis à part les tirs ennemis. A chaque fois vous aurez une fin différente. Pour avoir la vraie fin du jeu, il faudra le finir cinq fois de suite !!!! Avis aux amateurs. Le jeu propose toutefois trois modes de difficulté: easy, normal et hard, et mon premier conseil serait de commencer en facile, surtout si vous envisagez de le finir plusieurs fois.

Si vous avez l'occasion de voir quelques vidéos de gameplay de Truxton, vous vous demanderez pourquoi ce jeu est si difficile. Les boulettes ennemies sont peu nombreuses à l'écran et l'arme bleue facilite grandement les choses. Mais en y regardant bien, il y a quelques subtilités qui vont vite vous faire enrager.

La première chose est que vous ne disposez d'aucune arme tirant vers l'arrière. Or, les ennemis peuvent venir juste derrière votre vaisseau et vous exploser en vol sans que vous puissiez réagir, d'où l'utilité de connaître les niveaux par cœur. Histoire de vous compliquer la vie un peu plus encore, ces vaisseaux ennemis sont plus rapides que vous et n'ont pas une trajectoire rectiligne. Etant donné que la perte d'une vie sera synonyme d'une remise à zéro de votre vitesse occasionnant de grosses difficultés dans le déplacement, il sera compliqué de les éviter.

Ensuite, (et là je ne sais pas si c'est le côté sadique des développeurs ou une coïncidence malheureuse) les boulettes ennemies rouges au début du jeu deviennent bleues au dernier niveau. Et là, avec l'arme bleue on ne voit plus du tout les tirs et on ne peut donc pas les éviter. Il faut donc faire le dernier niveau, le plus difficile, avec une arme moins pratique.... Merci Toaplan.

Enfin, il faut savoir que lorsque vous perdez une vie, vous perdez une puissance d'arme. Fort heureusement, les développeurs sont généreux en vous laissant cumuler les power up (qui sont visibles sur la droite de l'écran) même lorsque vous êtes au maximum. Ainsi, vous pouvez toujours être au maximum de l'armement tant que votre réserve reste conséquente. Cerise sur le gâteau, deux modules viendront se greffer à votre vaisseau sur ses côtés lorsque vous aurez assez de power up, mais ceux-ci n'encaissent pas les tirs ennemis. Il faut donc oublier les vieux réflexes de la majorité des shoots, dans lesquels les modules nous protègent des tirs.

Heureusement, j'ai une petite astuce bien pratique, notamment contre les boss qui eux, n'hésitent pas à remplir l'écran de boulettes. Les bombes, qui permettent de détruire les ennemis présents à l'écran, ont une autre fonction bien utile: elles détruisent aussi les tirs. Il faut donc les utiliser avec intelligence, surtout contre les boss, et les lancer quand l'écran devient trop rempli de tirs ou lorsque vous êtes acculé dans un coin sans possibilité d'éviter les boulettes adverses. Maigre consolation, mais technique efficace. En moyenne quatre bombes bien placées suffisent à tuer un boss.

Ce "Trux" est plus proche du "Ton" que de la sirène...

Autant être clair, Truxton n'est pas une tuerie graphique, loin de là. Moins beau que la borne d'arcade, le principal décor est un fond bleu avec des points blancs pour représenter les étoiles. Quelques astéroïdes sur lesquels des bases ennemis sont implantées viennent de temps en temps rompre la monotonie, mais rien d'extraordinaire.

Les ennemis sont très peu diversifiés mais sont surtout très laids. Même les boss, pourtant de bonne taille, n'affichent pas des graphismes transcendants. Bizarrement seul votre vaisseau a un look plutôt sympa qui me fait furieusement penser au vaisseau de Alpha Mission sur Neo Geo. Aucun effet spécial n'est là pour rehausser le niveau, ni rotation, déformation, ou même scrollings parallèles. Vous n'aurez même pas à éviter les obstacles du décor, seuls les ennemis et leurs tirs étant mortels. Bref, Le strict minimum. A replacer dans le contexte de sa sortie, on se rend compte que les autres titres de l'époque n'étaient pas non plus inoubliables graphiquement, mais il y avait moult shoots qui offraient plus de diversité, de fantaisie et d'ambition, que ce soit graphiquement ou dans la structure des niveaux. Heureusement le jeu est exempt de ralentissement, et les disparitions de sprites sont très rares. Reste une bande sonore franchement mauvaise, avec des tirs un peu irritants. Je dois l'avouer, je coupais le son pour jouer.

Vous l'aurez compris, Truxton n'est pas une daube infâme car il propose un challenge relevé pour ceux qui voudraient tenter de le finir plusieurs fois, et il y a pire graphiquement. Malheureusement son arsenal très limité, sa bande sonore horrible, son côté pataud et surtout un manque de fun évident, peut être dû à sa grande difficulté, en font un jeu dispensable. Tout à fait le genre de titre que l'on achète pour compléter sa collection, auquel on joue quelques fois pour la curiosité et le challenge, et que l'on range pour ne plus jamais y toucher.


Points forts :

- un pur shoot oldies
- des fins multiples
- une durée de vie conséquente si on veut le finir "réellement"


Points négatifs :

- la perte des gains de vitesse à chaque mort
- graphiquement très pauvre
- bande son à couper
- très peu d'ennemis différents
- que 3 armes différentes
- manque de fun


NOTE 07/20


Article publié le 21/07/2010 Jeu testé par Slaine