lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
follow link Recherche Avancée

Total Eclipse

Section Test.


follow site Total Eclipse
26/03/1994
Edité par Crystal Dynamics
________________________
http://eurm.or.at/?qg=Buying-Viagra-Canada-Safely&9e3=2f Total Eclipse
??/??/1993
Edité par Crystal Dynamics
________________________
http://jackhanna.com/?rqa=Viagra-Online-Uk-Boots&780=e9 Sortie EURO non communiquée
________________________
http://agriculturatropical.org/?dhgj=Buy-Epivir-Online&70a=4d Console: Panasonic 3DO
http://straightupcigars.com/?mec=Nexium-On-Sale-At-Cvs&508=df Genre:Shoot'em Up
Buy Cheap Zithromax Online Développeur: Crystal Dynamics
Buy Vermox Over The Counter Joueurs: Solo uniquement
follow Existe aussi sur: Sony Playstation-

Photo de la boite de Total Eclipse
Total Eclipse, capture d'écran Total Eclipse, capture d'écran Total Eclipse, capture d'écran
Lexapro Brand Price Pour le premier jeu à être sorti sur 3DO (et offert avec les premières séries de consoles), Trip “dents blanches” Hawkins ne pouvait se permettre de sortir un titre pourave pour mettre en avant les capacités de la machine. Crystal Dynamics nous a donc pondu un bon petit shoot en 3D qui a rempli la mission de convaincre les futurs acheteurs de cette 32 bits avec un soft assez innovant dans le genre (graphiquement surtout) et qui en met plein les mirettes.

Scénario : (13/20)

Ouh mon dieu ! La terre va être envahie par de méchants aliens : les Darak- Sai aux faces de poulpe qui menacent de détruire notre soleil si on tente de résister ! Bon ce jeu est un shoot them up, pas besoin d’un scénario alambiqué, on est là pour péter du calamar et c’est tout !

Réalisation : (16/20)

Superbe! Les textures de la surface des planètes sont belles et variées, le tout s’affiche sans (trop) de clipping avec le fameux effet « je suis un peu dans la pénombre, je vois les objets un peu tard », les vaisseaux aliens sont biens modélisés (mais pas assez variés), les boss énormes sont bien flippants, les explosions des vaisseaux ou les effets de lumières de vos armes diverses ont un rendu ma foi assez réaliste, même si certains tirs ennemis sont un peu difficiles à percevoir dans le feu de l’action. Les parties souterraines sont vraiment oppressantes et m’ont donné l’impression de m’être réincarné en Luke Skywalker qui tente tant bien que mal d’éviter les dénivelés métalliques et les canons/tourelles de la surface de l’Etoile Noire ! (tiens d’ailleurs ça me fait penser que le vaisseau qu’on pilote ressemble étrangement a un X-WING). Coté cinématiques, c’est vraiment très beau, les personnages sont crédibles, l’univers et les vaisseaux également, on se croirait presque dans l’adaptation vidéoludique d’un space opéra ciné bien huilé.

Gameplay : (15/20)

Ce jeu reprend la base de tout bon shoot qui se respecte : plusieurs armes disponibles à ramasser au cours du jeu sous formes d’items (avec 3 degrés de puissance, mais une seule exploitable une fois ramassée ! ), des boss de fin de niveau, des bombes pour faire le ménage total etc…mais apporte quelques innovations comme le fait de pouvoir faire des roulades ! Entre nous je n’ai pas bien encore compris pourquoi avoir mis cette possibilité de mouvement car c’est plus injouable qu’autre chose, je pense que c’était pour la plus pour la démo technique « j’en ai dans le ventre » que pour le plaisir du joueur. La barre de vie est un mélange de l’état du vaisseau et du carburant, barre de vie qu’on peu faire remonter de trois manières : ramasser des items fuel, item vie ou bien détruire des ennemis et bases alien diverses (petite astuce pour éviter que les chasseurs mauviettes ne foncent comme des malades jusqu'à la fin du niveau en évitant le combat), une bonne idée pour contrer les lopettes du shoot mais j’ai trouvé que cela nuisait à la durée de vie (le challenge étant grandement simplifiée du coup) du soft. Il est possible aussi d’agir sur la vitesse du vaisseau, assez utile pour se sortir de mauvais pas quand les ennemis à l’écran sont un peu trop agressifs.

Le jeu est composé de 25 niveaux ( 5 Planètes : aqueus major, magma prime, solarius centuria, polaris 5, sun dagger chacune divisée en 5 sous-niveaux). Chaque niveau est un mélange de deux phases d’actions : une partie shoot pure ou on peut monter, descendre et tirer comme un malade dans tout ce qui nous plait et une deuxième partie souterraine, où il faudra surtout éviter le relief et les tourelles ennemies dans des couloirs tortueux à plusieurs embranchements et inhospitaliers (c’est la partie que j’appelle la Skywalker moutain). L’entrée de ces tunnels est représentée en surface par de grosses colonnes bleues qu’il ne faut pas louper sous peine de s’écraser contre une montagne immédiatement ! Un point que je tenais a souligner est également le fait de pouvoir prendre le chemin que l’on désire pour aller jusqu'à la fin du niveau : plusieurs routes s’offrent à vous et c’est un réel plaisir et une plus grande impression de liberté de ne pas avoir à suivre un chemin tout tracé. Vous serez aidé dans cette tâche par un radar qui vous donne un aperçu du relief du terrain.

Durée de vie : (13/20)

Moyenne, le jeu n’est pas très difficile et les boss, même s’ils sont impressionnants, ne résisteront pas bien longtemps face à votre arme (surtout si elle est upgradée niveau 3, le plus puissant). On peut toujours recommencer le jeu si l’on désire connaître tous les chemins disponibles, mais le jeu en lui même se bouclera en deux heures maxi.

Bande son : (14/20)

Grosses explosions, bruits de laser, rien de bien extraordinaire, les voix des acteurs sont crédibles (contrairement à beaucoup de jeux de cette époque ou les castings des voix ont du être faits par un mec bourré). J’ai apprécié le petit cheveux sur la langue des aliens (surtout de lord zodak qui s’adresse a vous, le méchant en chef) qui malgré le coté ridicule du résultat apporte une certaine touche de réalisme (doivent être gênes les pauvres avec leurs tentacules/saucisses devant la bouche). Par contre niveau musique, alors là on aime ou on déteste : du hard rock limite FM (on s’attend presque à entendre du Bon Jovi ou voir débarquer au détour d’une cinématique le laqués chevelus de EUROPE avec leur « final countdown »). Le gratteux embauché pour l’occasion se sert certes correctement de son instrument mais nous pond des solos un peu toutes les 10 secondes : sympa les 5 premières minutes de jeux mais au bout d’une heure, on a déjà coupé le son. Bon apparemment le métal est la musique en vogue sur ce style de jeu qui se veut nerveux (avec hyvette horner et son accordéon ça le ferait moins certainement), mais autant en mettre de qualité et pas autant répétitif. Quelques morceaux un peu jazzy rehaussent l’ensemble sinon j’aurai mis 10. La musique qui illustre les cinématiques est quand à elle superbement orchestrée et colle bien à l’action décrite.

Conclusion: (14/20)

Un renouveau dans le shoot (attention je parle de l’année 1993 !) qui a réussi à convaincre les consommateurs un peu riches de l’époque (ou ceux qui ont revendu leur collec megadrive comme moi, glups) d’acheter la 3do. Si vous avez aimé Star Wars et les vols en rase motte de ses vaisseaux, l’univers SF et ses méchants alien envahisseurs ou tout simplement les shoots en général, ce jeu est à essayer absolument ! Une suite « solar eclipse » (ou titan wars pour les européens) a vu le jour quelque temps après (pas sur 3do mais sur saturn) mais est passée assez inaperçue, pourtant de la même veine que le premier, mais avec peu d’innovations…

VIDEO DU JEU :
http://youtube.com/results?search_query=total+eclipse+3do&search=Search


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Grand_Barbare