lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://lawrencelussier.com/?geto=Buy-Flagyl-Medicine&942=67 Recherche Avancée

Time Pilot

Section Test.


Diferencia Entre Actos Y Hechos Procesales Time Pilot
??/??/1983
Edité par Konami
________________________
Clomid Buy In Usa Sortie US non communiquée
________________________
go here Time Pilot
??/??/1983
Edité par Konami
________________________
Ciprofloxacin Tablets India Online Console: MSX
http://nisam-vjernik.org/?llt=Viagra-Prescription-Tucson&b98=16 Genre:Shoot'em Up
How To Purchase Bactrim Développeur: Konami
Buy Viagra Phentermine Weight Loss Prescription Joueurs: 1 à 2
see Existe aussi sur: Arcade- Coleco Colecovision- X-Box Live-

Photo de la boite de Time Pilot
Time Pilot, capture d'écran Time Pilot, capture d'écran Time Pilot, capture d'écran
Rask Levering Cialis Il fut une époque où le jeu video n'était pas en HD. Ouaip, même pas du HD ready. A vrai dire, à l'époque, les jeux avaient des pixels gros comme des poings mesurables à la règle, ne s'encombraient point d'un scénario, faisaient l'impasse sur la musique et on se disait: «bon dieu! Heureusement que ce n’est pas arrivé avant." car on aurait rigolé de voir comment ils auraient fait pour faire encore plus reculé techniquement. Le test d'aujourd'hui est le test d'un remake d'un shmup d'arcade qui a connu ses heures de gloire, en 1983, Time Pilot, sur la machine de guerre du père Billou qui voulait s'en servir pour contrôler le monde avec ses amis Nippons, le MicroSoft Xtended. Pas une mauvaise machine mais pas un Amiga non plus, il se trouve que ce fut ma première machine pour jouer et Time pilot est quasiment mon premier jeu, par lequel j'ai appris le gameplay frustrant et addictif des Bornes d'Arcade et qui fait toujours vibrer la corde sensible lorsque j'y joue.

Le jeu

Time pilot est un shmup en deudé (ouais bon, sur MSX c'est un pléonasme) sorti en 1982 sur les bornes d'arcades. Dans ce jeu on prend place dans un super avion de chasse équipé d'une machine à remonter le temps permettant de participer à toute les guerres pour renverser le cours de l'histoire, capable de tourner et d'aller dans toute les directions pour abattre les ennemis qui viennent de partout. Pas de train fantôme, pas de chemin prédéterminé, la liberté de déplacement est totale! Selon la légende, ce jeu serait sorti sous le secret, le dev' et son équipe étant censés bosser sur un tout autre. Mais le dev’ en a eu marre, et a demandé a un clampin de bricoler des bouts de jeux bidons pendant que le reste de l'équipe taffait sur Time Pilot. Le Big Big boss a fait la gueule mais le succès du jeu lui a bien vite rendu le sourire. C'est comme ça, des fois les jeux ont une histoire complètement tordue.. La version Microsoft Suprématie Xtreme, ou un truc comme ça, est bien sûr en deçà de la version arcade, c'est pas comme si c'était si facile, de rentrer un jeu d'arcade gonflé aux hormones dans une machine de salon, surtout si Microsoft a posé ses pattes dessus. Lawl.

Les Graphismes (16/20)

Ce sont des graphismes de 1983 sur zilog Z80 quoi... D’énormes pixels, une palette de couleur réduite et des sprites avec peu d'animations. Le Time Glidder ne ressemble pas beaucoup à un avion (ou alors fabriqué à partir de pièces de légo géantes) mais il garde une certaine personnalité. J’apprécie particulièrement la mégadistorsion spatiale qui fait que lorsqu'on se tourne à droite ou à gauche, l'avion est vu de coté tandis que quand on regarde en haut ou en bas (le jeu est en "vue de coté", je précise.), on voit le dessus de l'appareil. Il se tape le luxe d'avoir deux couleurs différentes, du blanc pour le fuselage et du bleu pour le cockpit, tandis que les autres appareils sont bien moins nantis. Les biplans de la guerre 14/18 sont tout verts, les Messerschmitt de 39/45 (à moins que ce soit des avions jap') sont tout rouges, les parachutistes que l'on récupère pour avoir des bonus sont de couleurs différentes, ce devait être la collection automne/hiver de l'époque.. Une chose assez remarquable est l'ambiance colorée du titre. Outre les avions changeant de couleur selon l'époque, ce qui frappe le plus, c'est la coloration du ciel. Bleue au premier niveau, elle devient violette en 39/45, orange pendant la guerre du VietNam.. On a l'impression de basculer de plus en plus vers l'Apocalypse et ça frappe! A la fin d'un niveau, le ciel s'emplit d'un tourbillon pour faire temporel et la couleur du niveau suivant recouvre la couleur du niveau d'avant par le centre en produisant un effet fort joli! Mais ce que l'on remarque, c'est que le Time Glidder (vm'excuserez mais c'est moi qui ait inventé ce nom) contraste toujours avec le décor, blanc comme la neige. Est-il la colombe marbrée qui vole vers sa destinée? Un précurseur d'Ikaruga? Nan, faut pas abusay... Mais les graphismes possèdent ce cachet typique du MSX, c'est pas les couleurs étranges de la NES, c'est pas les pixel tout plats de l'Amstrad, c'est pas de l'Amiga, mais il y a le "petit truc" que l'on retrouve dans certains jeux, comme Antartic Adventure, les dégradés, le rendu, les scrolls et les images qui mettent du temps a apparaitre, qui donnent a ce jeu un cachet très spéciale.

Les sprites sont dégueulasses mais les couleurs sont jolies, elles flanquent la pèche!

La Bande son (14/20)

Les bruitages (ce que l'on rencontre surtout, dans les jeux des années 80, avant l'invention de la musique ingame début 90) sont fort bons. Lorsqu'on commence une partie, il y a une p'tite musique sympa qui commence et le mitraillage peut alors commencer! La mitraillette fait un bruit de mitraillette 8 bits (budubudubudubudu), les avions qui explosent font *SCHPRAM*, les bonus font le son stéréotypé des bonus sur console 8 bits, l'ambiance sonore est assez plaisante! J’aime particulièrement le son de la machine temporelle, la spirale infernale de la mort, et surtout la détonation sèche des avions qui explosent, très bien trouvée! Moins par contre le bruit de notre avion abattu, bien culpabilisant. Les sons du jeu sont du bon son 8 bits bien pour les gamers barbus qu'ont du poil dans les oreilles.

Sons cheap mais plutôt efficace et pis mairde quoi c'est du 8 bits!

Le gameplay (13/20)

Le gameplay de TP est la simplicité même. Tout droit hérité des bornes d'arcades, le but du jeu est de faire le plus gros score possible avec "Extend", une vie supplémentaire, lorsqu'on atteint un certain score suffisamment grand pour que les débutants ne puissant pas l'atteindre. Les avions arrivent de partout par escadrille ou en solo, font des superbes figures aériennes genre des Himmelman ou des tonneaux inversés et nous rentrent dedans, nous tirent dessus et nous larguent des bombes dans la gueule. A mesure que l'on avance dans les niveaux, les avions deviennent plus rapides, les armes évoluent, au troisième niveau on est confronté à des missiles automatiques qu'il faut à tout prix abattre avant qu'ils nous accrochent, et le jeu devient rapidement super dur! C’est du gameplay ancestral c'est pour ça. Comme disait Segata Sanshiro "Ils joueront jusqu'à ce que leurs doigts soient cassés" entre autre, c'était la bonne époque... Lorsqu'on abat suffisamment d'ennemis avec notre super avion, le boss arrive et traverse l'écran de manière inexorable, il faut l'abattre en le bourrant de balles jusqu'à ce que mort s'ensuive. Si on le rate... Ben on reprend quelques avions de plus à détruire pour le faire exploser. A noter qu'en général, on le détruit en se crashant dessus, mais ça fait passer le niveau quand même! . Comme tout jeu d'arcade, on débloque les niveaux et puis un jour, on arrive a la fin. Et, oh! surprise, on se retrouve au premier niveau. Le jeu "boucle", il n'est pas possible de le terminer! Pour arrêter de jouer, faut être game over et avoir perdu toute ses vies... C'est un shmup, ne l'oublions pas! Ma passion pour ce style de jeu vient peut être de celui la... Au fait, une chose: ça ne sert à rien de pointer vers le bas pour rejoindre le sol. Y en a pas. La magie des jeux lorsqu'on est petit, où l’on cherche toujours un coté rationnel. Après vingt minutes à descendre, et à me faire descendre, il a bien fallu que je me rende à l'évidence: y’en avait pas. Ou c'est juste qu'il était encore un peu plus bas... Promis, je recommence demain!

Un gameplay d'arcade simple qui laisse quand même quelques vides, même sur MSX!

La maniabilité (7/20)

La maniabilité du jeu est plutôt moyenne... Le truc, c'est qu’à l'époque, quasiment tous les joysticks, quelle que soit la console, étaient compatibles entre eux. Je me suis même retrouvé à jouer à Sonic avec un joystick d'Amstrad pour cause de manette cassée, une fois. Heureusement que l'on n’a pas besoin de tous les boutons! Pour le MSX, c'est pareil. On peut décider de jouer au jeu au clavier (mais bonjour le mal de dos sur table basse), ou alors au stick, un menu que je retrouve dans tous mes jeux de MSX (au moins deux). Le p'tit avion à l'écran est plutôt pas trop dur à diriger mais des fois, c'est galère de le faire tourner. L'avion peut regarder partout autour de lui, mais il met du temps à virer et ses déplacements manquent de précision. On se fait systématiquement abattre par un ennemi qu'on visait, qui nous a largué une petite boulette au moment ou il explosait et que l'on n’a pas pu éviter car on tournait trop lentement. Ou alors on penche mal le stick, l'avion tourne dans le mauvais sens et BOOM! Les vieux jeux ont un point en commun, tous: ils sont super durs et ce n’est pas toujours à cause du principe. Le plus difficile étant les boss. Il faut leur tirer tout ce qu'on peut dessus sans les toucher, et c'est très ardu, surtout qu'il y a toujours des avions qui nous tournent autour.. Au fond, ce n’est pas dû au hasard lorsque des gens (qui se mêlent des affaires des autres), voyant des pixels bouger sur un écran (ils n’ont jamais joué à un jeu vidéo de leur vie), et l'enfant qui soudain et de manière incongrue se met à tout casser (sale gosse), décident de faire interdire les jeux (tyrans). Ce n’est pas du au hasard, c'est la faute à la manette.

Une maniabilité en plastique reconditionné, typique du gameplay ancestral! mais faut pas abusay.

Conclusion (13/20)

Time Pilot est un bon jeu, il faut l'avouer. Avec ses défauts, mais aussi ses qualités qui font qu'on y revient souvent, la dualité typique des jeux oldies, pas comme les jeux modernes qu'on abandonne/revend lorsqu'ils ne sont pas satisfaisants. C’est un vrai jeu oldie pour les joueurs oldies, qui plus est une cartouche MSX, très difficilement trouvable, et qui a conservé l'esprit de la borne d'arcade malgré une conversion difficile sur la machine de Billoute. Il est empreint de nostalgie et porte toute une époque avec lui, celle ou ce qui se déroulait après 1983 relevait de la science fiction...

Un fort bon jeu de MSX il faut bien avouer.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Shakaan