lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
source as final preparations were being made for the service, hundreds of people who were forced from their costo priligy in Recherche Avancée

Theme Park World

Section Test.


go to site kde koupit clomid donde puedo comprar clomid mexico say they have new information on the circumstances of the february Theme Park World
16/03/2000
Edité par Electronic Arts
________________________
Cialisfastest Delevery Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online Sim Theme Park
24/10/1999
Edité par Electronic Arts
________________________
| Best Price🔥 |. 2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100% http://mil-tac.com/?ert=Seriose-Online-Apotheken-Cialis&227=72 ,It solves the problem for you quickly.. Check More » Theme Park World
16/02/2001
Edité par Electronic Arts
________________________
source site Nz. Pills price never sounded so good. Get the chance and catch it till it's available! Work time: 24/7 Lowest Prices, 100% Satisfaction Console: Sony Playstation
here 100% quality, low prices, 24/7 support. Priligy online Without Prescription from Canadian Pharmacy Online. Genre:Gestion
see url Développeur: Bullfrog Productions
http://lumenled.net/?olxc=Seroquel-Prolong-Borderline&3e5=3a y ya a los tres kilmetros ya empiezo a tener sensaciones de mareo, con mucho calor, y sudores muy fros, contrastes de calor y fro Joueurs: Solo uniquement
click here TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Can U Buy Viagra In Canada Lowest prices for Generic and Brand drugs. Existe aussi sur: PC-

Photo de la boite de Theme Park World
Theme Park World, capture d'écran Theme Park World, capture d'écran Theme Park World, capture d'écran
Faced http://southernhillschristian.org/wordpress/apotek/alb with a slew of challenges from every direction, 2017 became a year when retailers adopted a wide range of new strategies and invested in a myriad of new tools—and this year is shaping up to offer more in that same vein. Que celui qui n'a jamais été dans un parc d'attraction lève la main. Oui, c'est vrai, c'est généralement un repère pour enfants, vantant souvent les mérites d'un univers (celui de la souris ou du gaulois par exemple), et servant de « pompe à fric » pour nous tous pauvres consommateurs que nous sommes. Seulement, après avoir visité un parc et parfois pris du plaisir (si si, ça arrive lorsque celui-ci n'est pas archi-plein et qu'il propose des attractions variées), la question qui peut nous venir à l'esprit est de savoir comment un tel endroit peut être géré. Comment peut-on avoir l'idée de telle ou telle attraction? Comment agencer au mieux le parc? Comment rapporter plus d'argent en échange de plus de bonheur? (sans passer par la drogue je veux dire).

Ces questions, ma foi très spirituelles, trouveront leur réponse grâce au jeu Theme Park World, sorti sur Playstation. Vous incarnerez un gestionnaire fou de parcs d'attraction, qui cherchera à en construire toujours plus pour le bonheur des mômes. Vous découvrirez tout l'envers du décor, comment gérer votre personnel, comment apporter des fonds et ne pas couler votre parc... Aidé dans votre tâche par un petit homme noir faisant office de didacticiel , vous finirez pas apprendre toutes les ficelles du métier, et deviendrez vous aussi un chef sans scrupules, profitant de l'amusement des jeunes pour préparer vos vieux jours. C'est pas merveilleux ça?


Rappelons que nous sommes sur un jeu de simulation pure, et vous n'aurez pour but que de mener à bien votre mission qui est d'ouvrir tous les parcs d'attraction et d'en terminer tous les objectifs. A chaque fois que vous atteindrez un but, vous obtiendrez un ticket d'or, nécessaire à l'ouverture de ces établissements. En bref, il n'y a pas de scénario, simplement une map sur laquelle sont représentés tous les parcs à obtenir. Il vous faudra simplement faire attention à la faillite!

Niveau réalisation, nous sommes sur un jeu en trois dimensions, et vous déambulerez en vue aérienne dans tout votre domaine, quelque peu pixelisé, mais plutôt de bonne facture. Le choix des attractions sera très vaste, de même que les différentes ambiances des parcs (horreur, futuriste, préhistoire…). Chaque endroit aura son style bien à lui, et les petits détails que proposent les développeurs sont plutôt agréables et surajoutent à créer une atmosphère : les animateurs que vous embaucherez seront déguisés en conséquence, les décors de type fontaines, arbres… seront en totale cohérence avec le parc... Bref, tout est fait pour créer autour de chaque lieu une ambiance réaliste.

Vous pourrez construire de très nombreuses choses : du simple stand buvette au magasin de costumes en passant par une grande roue ou une montagne russe, le jeu vous offrira un énorme panel pour que l'enfant qui sommeille en vous se réveille et prenne un grand plaisir à créer. Si quatre vingt dix pour cent des boutiques et attractions n'auront besoin que d'être placées, les montagnes russes et les circuits vous permettront de laisser votre folle imagination s'emballer, et vous pourrez créer un circuit complètement dingue à la (dé)mesure de vos envies. Le tout est bien coloré, tape à l’œil, et très joyeux.

Bien sûr, le jeu n'est pas parfait, et l'on déplore quelques défauts, à commencer par un manque de netteté dans les graphismes, le tout étant quand même assez pixelisé. Les mouvements des visiteurs et de vos employés seront assez saccadés, et cela manquera beaucoup de fluidité. A côté de cela, les attractions bougent dans tous les sens, et très vite, il est assez difficile de s'y retrouver tellement vous avez de choses qui remuent sur votre écran. Associé à la pixellisation, cela donne un rendu parfois un peu moyen, qui n'est pas forcément à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre d'un jeu Playstation dans les années 2000. Un petit plus, plutôt agréable : au bout d'un certain temps, vous aurez la possibilité de vous plonger en immersion dans votre parc, et d'en faire le tour en vue subjective. Mieux : les stands d'arcade seront accessibles et vous pourrez y jouer, ainsi que tester vos attractions, pour avoir une petite idée des sensations que vos clients vivent. Cela n'apporte rien de bien exceptionnel, mais je reconnais qu'il est plaisant de pouvoir se balader dans un lieu que l'on a créé de ses blanches mains!

Si l'originalité des parcs réside avant tout dans leur ambiance, la réalisation aurait gagné à être plus soignée et bien moins floue.

Le gameplay d'un titre de simulation est la clef de voûte de ce type de jeu. Si la prise en main est trop compliquée, vous abandonnez vite. Rassurez-vous, Theme Park World ne fait pas partie de ces softs qui vous provoquent des poussées d'urticaires à chaque fois que vous l'allumez. Je n'ai moi-même pas joué à l'opus sur PC, aîné d'un an de la version Playstation. Certains semblent avoir regretté la souris, mais apprécié quelques petits changements. Pour ma part, j'ai aimé l'ergonomie de cette mouture console, et trouvé que le pad était plutôt bien exploité pour un jeu d'une telle envergure.

Vous aurez accès à plusieurs écrans : d'abord celui de la map, où seront représentés tous les parcs disponibles. Puis, une fois le parc souhaité sélectionné, vous serez plongé en son cœur, avec la possibilité d'ouvrir divers menus. En pratique, sur chaque screen, vous aurez en haut à droite les touches croix carré rond et triangle représentées, avec mention de leurs fonctionnalités. Très vite, vous n'aurez plus besoin de vous référer à l'écrit, mais au départ, cela permet d'y voir clair, et de ne pas se laisser embrouiller.

Des règles simples s'imposent dans chaque parc : créer des chemins, ouvrir des boutiques pour donner de quoi boire et manger aux visiteurs, leur proposer des poubelles et des toilettes, créer des attractions et des stands d'arcade, et décorer votre parc. Vous constaterez que vous ferez tout cela dès la première fois avec une facilité déconcertante : il suffit d'ouvrir le menu « créer » et de choisir ce que vous souhaitez installer. Vous pouvez le placer où bon vous semble, en respectant les limites du terrain. Les premiers parcs seront assez simples d'accès, les derniers vous donneront du fil à retordre tant il y aura de dénivelés de toute part, et cela vous obligera à penser sur du long terme en fonction des attractions que vous construirez au fur et à mesure.

Bien sûr, ce sont les premières bases. Il vous faudra ensuite embaucher du personnel : des animateurs, rendant les files d'attente un peu moins mornes, des mécanos, indispensables lors d'incidents ou d'optimisations d'attractions, des balayeurs pour garantir la propreté de votre parc, des gardiens pour en assurer la sécurité et… des chercheurs! Oui, des chercheurs. La première fois que j'ai joué à Theme Park World, je me suis interrogée sur l'utilité de ces derniers. Puis, me rendant compte que mon parc ne contenait que deux attractions et que je n'arrivais pas à en avoir de nouvelles, j'ai fini par naviguer dans les menus, et trouvé une interface « chercheur » qui m'a permis de voir toutes les possibilités pour mon antre. Lorsque je lance une partie, la première chose que je fais est d'embaucher le plus de chercheurs possible. Très vite, le parc devient rentable, et vous avancez d'un bon pas dans vos missions. N'oubliez pas pour tout ce petit monde, de leur proposer une salle de repos, voire deux suivant le nombre de vos employés et la taille de votre parc. Faites attention à bien les satisfaire, car ils peuvent se mettre en grève!

Comme on le dit, c'est en forgeant que l'on devient forgeron. Rassurez vous, nul besoin de vous y connaître en métallurgie pour jouer à Theme Park World (ceci n'était qu'une allégorie), mais plus vous jouerez, plus vous comprendrez la finesse et la diversité du gameplay. Vous pourrez agir directement sur vos attractions, en réglant la vitesse, la capacité et la durée (avec des statistiques qui vous indiqueront quelle sera la fiabilité de vos jeux), vous pourrez changer le hasard dans vos stands d'arcade, varier le prix et la qualité de vos boissons, costumes et autres hamburgers. Vous pourrez former votre personnel, le rendre plus compétent, et donc par extension plus heureux (il sera mieux payé). Vous aurez l'occasion de suivre vos comptes de près, de trembler lorsque vous serez dans le rouge, et d'alors faire ce que tout bon gestionnaire d'industrie fait : emprunter à un taux indécent pour se remettre à flot. Des statistiques et des graphiques vous permettront d'ajuster votre parc en fonction des demandes et des envies de vos clients. En avançant dans le jeu, vous pourrez optimiser les attractions, afin d'offrir un peu de nouveauté aux visiteurs. En bref, vous vous prendrez pour un véritable chef d'entreprise, avec un personnel à diriger, une boite à faire tourner, le tout dans une ambiance bon enfant. Si ça ce n'est pas le bonheur, je ne sais pas ce qu'il vous faut.

Autre chose, pour ceux qui sont peu habitués au système de simulation, vous aurez un didacticiel récurrent, qui vous donnera des informations sur l'état de votre parc. Il vous aidera aussi lors de vos premiers pas dans la construction et l'élaboration d'un cadre d'amusement agréable. Last but not the least : il parlera un français parfait.

Alors autant, au début, il est formidable ce petit homme. Il aide, donne de bons conseils, mais très vite, vous n'aurez qu'une envie : qu'il se taise et vous laisse tranquille dans votre havre qui était plein de paix avant qu'il ne vienne fourrer son nez dedans. Concrètement, il aura quelque chose à vous dire environ toutes les trente secondes, ne reculant devant rien pour attirer votre attention : il pourra vous apprendre que les clients sont satisfaits de la qualité de vos boissons, disparaître et revenir quelques secondes plus tard pour vous affirmer le contraire. En bref, s'il est fiable sur le début de votre jeu car il vous explique tout, il devient très vite énervant. Bien sûr, il est possible de le mettre en mode off, mais visiblement, cela ne le calme pas puisqu'il continuera à venir de façon intempestive sur votre écran pour vous donner des conseils contradictoires, répétitifs et sans intérêt. J'ignore combien de fois je l'ai regardé en grommelant des choses qu'il ne serait pas politiquement correct de recopier ici. Il faut bien reconnaître que, pour le coup, les développeurs ont fait une petite boulette. Cela dit, tout geek qui a joué à Theme Park World doit se souvenir de cet agaçant petit énergumène, et a peut être même, tout au fond de lui, une certaine tendresse pour lui.

La bande son, elle, ne restera pas forcément dans les annales. Si chaque parc dispose d'un thème musical, celui-ci se révélera très répétitif. Ajoutez à cela les interruptions intempestives de Didac le ticiel qui nous casse les pieds, vous aurez très vite envie de couper le son. Il est cependant possible que vous ne cédiez pas à cette tentation,, car les programmeurs ont beaucoup misé sur les sons d'ambiance : cris d'enfants enthousiasmés, bruits de tôle lorsqu'une de vos attraction sera au bord de l'explosion… En bref, une super ambiance, gâchée par une musique peu variée et des paroles en boucle de notre agaçant menu d'aide.

La difficulté du jeu résidera bien entendu dans le fait de débloquer tous les tickets d'or. Des défis plus improbables les uns que les autres s'offriront à vous, et vous devrez, en tant que super gestionnaire, tous les résoudre. Vous ne reculerez devant rien pour provoquer le consumérisme des chtits n'enfants : trop saler les frites pour les obliger à boire, rajouter des tonnes de glaçons pour leur donner l'impression de ne pas avoir étanché leur soif, les laisser gagner à l'arcade un lot minable contre un prix complètement démesuré, les inviter à vomir en sortant des attractions en augmentant la vitesse. Certains défis cachés sont vraiment difficiles à débloquer, et c'est bien souvent par hasard que vous y arriverez. Vous débuterez dans un parc avec une ambiance préhistoire, sur un terrain simple, avec des défis accessibles et peu ardus. Les attractions seront peu nombreuses, ce parc fera plus office d'entraînement. Le jeu allant, il vous faudra fermer ces premiers parcs dans lesquels vous aurez effectué vos faits d'armes, et apprendre à vous adapter du mieux possible aux terrains hostiles, objectifs ambitieux et personnel exigeant. Bref, on vous propose de passer au microscope un microcosme qui nous a tous fait un jour rêver : celui de la vie d'un parc d'attraction.

Theme Park World est un classique du genre, qu'on ne se lasse pas de ressortir du placard le temps d'une ou deux ouvertures de parcs. Avec sa prise en main aisée et ses multiples possibilités, vous passerez toujours un agréable moment, à construire et faire vivre un lieu d'amusement pour petits et grands.

Scénario : -
Graphismes : 14/20. Quatre thèmes principaux, dans lesquels sont déclinés de nombreux types d'attractions. Le jeu aurait gagné à être un peu moins pixelisé.
Gameplay : 17/20. Intuitif, simple à prendre en main, et offrant un large panel de possibilités.
Bande Son : 10/20. Elle a simplement le mérite d'exister.
Durée de vie : 16/20. Débloquer tous les tickets d'or vous prendra un certain temps.

Moyenne générale : 15/20.


Article publié le 15/02/2013 Jeu testé par Eiwhaz