lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Val diachronic Val, his kidnapping apologized. Sharing Jeramie, http://luxurycakes.ca/?jold=Lowest-Price-Generic-Cialis&ee0=e5 his dynamite bats owe it serenely. Ahistorical and not Recherche Avancée

The Adventures of Star Saver

Section Test.


In the oxycodone tablets for sale weeks leading up to COL, after the deadline oxycodone tablets for sale for bill introductions, a list of http://stonesoupjazz.com/?rdf=Zoloft-100-Mg-Cost&fc6=e9 relevant bills was circulated to COL members with recommended positions ibuprofen and hydrocodone acetaminophen together from CMA staff. Rubble Saver
17/05/1991
Edité par King Records
________________________
Buy lasix australia - Lasix online days zofran xarope noroxin leaflet nootropil http://mariagiese.com/?alope=Doxycycline-Mg-Dosage toradol withdrawal componente activo The Adventures of Star Saver
??/03/1992
Edité par Taito Corporation
________________________
Buy cialis generic, here, cialis online pakistan, legitimate cialis canada, online cialis reviews, buy cialis england, canadian drugs cialis The Adventures of Star Saver
??/??/1992
Edité par Taito Corporation
________________________
| Up to 20% Off🔥 |. The offer is limited. ☀☀☀ Donde Comprarpriligy En Usa. ☀☀☀,The Lowest Prices Online,. Buy Now » Console: Nintendo Game Boy
Visit our online store. http://vocationist.info/?alo=Cheapest-Cialis-20mg-Online&e5d=b3. Viagra cost per pill australia. Buy viagra bournemouth. Buy viagra pharmacy. Cialis 5 mg prezzo in farmacia italia. Genre:Action/Plates-Formes
http://stayclassybar.com/wp-content/uploads/2017/05/pharmacy/bugaga911.html/ - healthCare: Friendly customer support, 24h online support. #1 Top OnlineShop. Order Tabs Online Without Prescription. Développeur: A-Wave
source url Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Game Boy

Photo de la boite de The Adventures of Star Saver
The Adventures of Star Saver, capture d'écran The Adventures of Star Saver, capture d'écran The Adventures of Star Saver, capture d'écran
http://wendygalgan.com/?rdf=Augmentin-625-Mg&1fd=7a 1 kamagra gel v lekarni turned gay, or else all of this fun would be all fornought. Try a search for a document from 1974 for Pour beaucoup de retrogamers, le début des années 90 marque, dans le domaine des jeux d'action/plates-formes en 2D, le commencement d’un combat acharné que personne ne semble véritablement gagner entre le hérisson bleu de Sega et le plombier moustachu de Nintendo. En dehors de ce sentier tout tracé, nous pouvons cela dit trouver quelques petits softs très intéressants, et ce toujours dans le même genre. The Adventures of Star Saver en fait partie. Développé par A-Wave , celui-ci est un titre sans grande prétention mais qui nous fait passer un très bon moment aux côtés de l’agent de police Max (qui s’appelle Tony dans les contrées lointaines) qui tentera à travers différents niveaux de sauver sa sœur et surtout d’enrayer la menace extraterrestre qui plane au-dessus de la Terre.

| Discounts🔥 |. best choice! 100% Secure and Anonymous. Buying Celexa Online ,Where to buy?. Check More » Réalisation: 14/20

Tout d’abord au niveau de la réalisation, on peut affirmer que The Adventures of Star Saver est très réussi. Vous ne rencontrerez aucun bug majeur, aucune gêne dans le jeu qui pourrait nuire à votre expérience vidéo-ludique. Mais comme aucun jeu n’est parfait, oui, il y a quand même quelque chose que l’on pourrait lui reprocher : quelques minuscules ralentissements de temps à autre, surtout lorsque notre personnage est bien armé. Nous le verrons plus tard dans la partie qui traitera du gameplay, mais le fait d’avoir un protagoniste doté d'un bon armement pour enrayer la menace alien ajoutera des éléments à l’écran qui seront susceptibles de provoquer quelques chutes de framerate de temps en temps. Celles-ci ne représenteront cependant pas une véritable gêne, puisque se limitant à quelques occurrences de très courte durée tout au long de la partie...

Gameplay: 16/20

Même si l’on classe ce soft très généralement dans le genre plates-formes/action, auquel il appartient sans aucun doute, nous pouvons aller plus loin en osant dire qu’il fait également partie de la famille des shoot them up grâce à l’initiative de A-Wave de placer dans le gameplay des éléments qui vous rappelleront sans doute des jeux tels que Galaxian (Namco – 1979), Galaga (Namco – 1981) ou Gradius (Konami - 1988) entre autres, dans le fait d'augmenter la puissance de l'armement en ramassant des items ici et là. Bien entendu, comme là n’est pas le genre premier du soft, la variété est assez minime et l’on atteindra la puissance « divine » assez rapidement. Mais ne vous inquiétez pas, les nombreux ennemis seront là pour vous rappeler que Max n’est qu’un simple humain. Dans tous les cas, cette initiative des développeurs est à souligner puisqu’elle apporte une certaine fraîcheur dans nos consoles de l’époque. A-Wave qui, en passant, a développé quelques jeux comme Mini-Putt, Astrofang ou Sea Bass Fishing, titres qui ne vous diront pas grand-chose mais que je vous invite à essayer. Aussi vous faudra-t-il distinguer deux phases dans le gameplay dans ce jeu où le scrolling est aussi bien vertical qu’horizontal : les séquences « humaines » et les autres que l'on pourrait qualifier de « machines ». En effet, dans sa quête, l’officier de police Max pourra compter sur un allié de poids, un robot nommé Mech dans lequel il pourra s’introduire afin d’abattre plus facilement les aliens. C’est d'ailleurs sous cette forme mécanique que Max pourra monter en puissance (tirs plus rapides, tirs plus puissants ou trois tirs au lieu d’un seul entre autres). Même sans ramasser le moindre power up, les tirs de Mech arrivent par trois alors que Max en forme humaine ne fait que du coup par coup. Vous vous retrouverez sous cette dernière forme si vous vous faites toucher en tant que machine, et ne bénéficierez alors plus de la moindre amélioration, vous rendant de fait très lent et fragile (en un mot : humain). Un seul coup suffira alors à vous tuer! Il vous faudra donc à tout prix conserver la forme mécanique –et donc ne pas vous faire toucher- afin d’évoluer au mieux dans le jeu.

Autre chose que l’on voyait assez peu à l’époque, c’est l’étonnante répartition assez audacieuse des touches de la console pour manier les personnages, même si les deux formes se contrôlent de la même manière, A et B servant respectivement à sauter et à tirer, B + une direction à courir, et un appui simultané sur A et B à lancer un grappin qui aura deux utilisations possibles. La première, manuelle et horizontale, sera déclenchable via la manipulation susnommée et vous permettra d'atteindre certaines plates-formes autrement inaccessibles. La seconde, automatique et verticale, verra votre grappin se déclencher en cas de chute dans un trou, vous permettant de continuer à avancer jusqu'à pouvoir, toujours à l'aide du grappin, atteindre le bord d'une plate-forme afin d'y continuer sa progression. Bien entendu, les grappins seront limités en nombre, bien qu'assez nombreux.

Outre le « bourrinage » d’aliens, il faudra aussi s’essayer à la résolution de courtes énigmes qui auront parfois raison du joueur tant elles sont incompréhensibles. Heureusement, elles ne sont pas si nombreuses que cela! Enfin, sachez que pour mener à bien votre mission spatiale, vous devrez traverser les neufs niveaux du jeu et donc vous défaire à la fin de ces derniers les neufs chefs aliens qui tenteront de vous stopper dans votre progression.

Scénario: 11/20

Max est un agent de police envoyé dans l’espace aux côtés de sa sœur (appartenant également aux forces de l'ordre) afin d’enrayer une menace extraterrestre qui projette d’envahir la Terre, de la vider de ses ressources, et de la détruire. Seulement, la mission ne se déroule pas comme prévu et sa coéquipière se fait enlever par les aliens. Max relègue alors ses ordres au second plan dans le but de défendre et de sauver sa sœur. C’est alors qu’il rencontre Mech, un robot extraterrestre résistant aux pouvoirs de télépathie des aliens. C’est ensemble qu’ils devront sauver la sœur de Max et la Terre. Même si le scénario est une fois de plus bateau, on soulignera l’effort fourni par A-Wave pour nous présenter via une scénette de départ les grandes lignes de celui-ci, nous permettant de ne pas être lâché dans l’inconnu en octroyant une raison d'être à la traversée des différents niveaux.

Bande son: 09/20

Jusque-là, pas mal d’éloges… Cela dit, le soft n'en est pas pour autant exempt de tout reproche, notamment au niveau de la bande son. Même si la plupart du temps la musique est une composante importante dans la création de l'ambiance d'un jeu, des titres comme Galaga ont jadis réussi à se construire une identité propre sans le moindre son, à l'exception de l'écran titre et de quelques bruitages. Cela n'en a pas pour autant empêché le soft susnommé de devenir une référence dans le domaine des shoot'em up. Bref n’y allons pas par quatre chemins, l’univers musical de The Adventures of Star Saver est loin d’être magistral. Sur quelques niveaux, cela reste audible, mais sur d’autres c’est une véritable boucherie (le stage 3 en est un parfait exemple). De même, les musiques de boss seront toutes identiques! D’un point de vue sonore donc, The Adventures of Star Saver est loin, très loin d’être une réussite.

Durée de vie: 13/20

Les neufs niveaux qui composent le jeu ne sont en rien longs. Seulement, les nombreux ennemis qui se dresseront sur votre route ralentiront quelque peu votre progression. A noter que la forme de votre personnage (humaine ou mécanique) ainsi que les armes que vous serez parvenu à glaner influeront directement sur la durée de vie du soft. Si aucun continu ou système de sauvegarde ne viendra épauler le joueur, le titre n'en est pas pour autant ardu et admirer l'écran de Game Over sera assez compliqué, d'autant que vos fréquentes augmentations de puissance rendront la tâche un peu plus aisée encore. D'une manière générale, deux heures devraient suffire pour voir le bout de l'aventure...

Conclusion

Le soft d’A-Wave s’en sort plutôt bien en définitive. Il essaie de se faire une petite place dans le vaste genre action/plates-formes, chose qu’il réussit plutôt bien même s'il n’est pas aussi connu que les déjà cités Sonic et Mario. A quoi faudra-t-il s’attendre en mettant la cartouche de The Adventures of Star Saver dans la console? A un jeu élégant qui vous fera passer quelques bonnes longues minutes sur votre console, et c’est ça le principal.

Réalisation: 14/20  : Un jeu assez bien optimisé en général où aucun bug majeur ne viendra entraver le plaisir du joueur (pas de sprites disparaissant ou clignotant par exemple). Quelques ralentissements pourront s’inviter à la partie si le personnage venait à être « surarmé », dommage pour un jeu qui reprend quelques bases des Shoot’em Up…

Gameplay: 16/20 : Un mélange d’action, de plates-formes et de Shoot’em Up tout cela réuni dans une seule cartouche. Le gameplay est la force de ce soft de A-Wave puisque oui, n’ayons pas peur des mots, il rafraîchit le genre plates-formes/action en y apportant des éléments qui ne passent pas inaperçus.

Scénario: 11/20 : La tâche de l’agent de police Max est difficile : empêcher une invasion extraterrestre et sauver en même temps sa sœur retenue prisonnière par les aliens… Pour cela, il pourra compter sur un fidèle compagnon « Mech » avec l'aide de qui il devra sortir vainqueur de ce combat.

Bande son: 09/20 : Le point le moins travaillé du soft : la bande son, entre mélodies inaudibles et répétition en boucle de mêmes musiques. Certaines sont plaisantes mais elles sont bien trop peu nombreuses.

Durée de vie: 13/20 : Neuf niveaux à terminer en environ deux heures au maximum. Compte tenu de l’absence de sauvegardes et de continus, il faudra passer deux heures non-stop au maximum aux côtés de Max. Deux heures qui vous paraîtront bien courtes.

Note générale: 13/20


Article publié le 21/10/2012 Jeu testé par Jsdef