lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Viagra Dp Recherche Avancée

Tetris Plus

Section Test.


see Tetris Plus
30/08/1996
Edité par Jaleco
________________________
here Tetris Plus
30/09/1996
Edité par Jaleco
________________________
http://stjamespreschool.org/?dh=Ayurslim-Online&6ae=ea Tetris Plus
??/??/1996
Edité par Jaleco
________________________
How Much Does Lamictal Cost At Walmart Console: Sega Saturn
Seroquel Online Free Genre:Puzzle-Game
Cost Of Cipro At Cvs Développeur: Natsume
go site Joueurs: 1 à 2
see Existe aussi sur: Arcade- Nintendo Game Boy- Sony Playstation-
http://redapplewellness.net/?pharm=Singulair-10mg-Price-In-India&730=4e Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Tetris Plus
Tetris Plus, capture d'écran Tetris Plus, capture d'écran Tetris Plus, capture d'écran
Si l'on devait citer un jeu ayant traversé les générations sans rien perdre de sa superbe, le premier nom qui nous viendrait à l'esprit serait immanquablement Tetris. Créé en 1984 par un ingénieur russe du nom d'Alexey Pajitnov, ce titre hors du commun atteindra la consécration quatre ans plus tard, avec une sortie en grande pompe sur Nintendo Nes qui ne sera pas étrangère à l'énorme succès rencontré par la 8 bits de Big-N. Au fil des années, le principe intemporel de ce jeu hors du commun sera réutilisé dans de nombreux clones plus ou moins réussis, ainsi que dans des suites officielles sévissant encore sur des consoles actuelles comme la DS ou la X-Box 360... Aujourd'hui, nous allons plus particulièrement nous attarder sur Tetris Plus, version améliorée du soft originel sorti en 1997 sur Playstation et un an plus tôt sur Saturn. Jaleco s'est il contenté de se reposer sur le nom de la franchise, ou ce nouveau volet mérite-t-il que l'on s'y intéresse? Réponse à suivre...

Du classique...

Tetris Plus se décline en plusieurs modes de jeu, chacun disposant d'un gameplay et d'un principe sensiblement différents. Le premier d'entre eux, baptisé « Tetris Classique », n'est autre qu'un remake de la version sortie huit ans auparavant sur Nes. Pour les étourdis vivant sur une autre planète depuis une décennie, un petit rappel du principe s'impose. Tetris se présente comme un puzzle-game représentant à l'écran une aire de jeu rectangulaire dans laquelle tombent des blocs de formes diverses et variées. La seule interaction du joueur avec les événements survenant à l'écran consiste à déplacer ces blocs latéralement, ou bien à leur faire effectuer une rotation sur eux-même. Le but du jeu est de former des lignes de blocs prenant toute la largeur de l'écran, en emboitant ces derniers judicieusement. Bien entendu, il ne sera pas toujours possible de les emboiter parfaitement ce qui pourra occasionner des trous dans votre belle œuvre d'art cubique (Picasso, quand tu nous tiens...). Ces impairs seront clairement vos pires ennemis. En effet, laisser de nombreux trous aura pour effet de diminuer dangereusement la zone de jeu, sachant qu'atteindre le haut de l'écran sera synonyme de game over. Au début assez facile, la partie se compliquera très vite au fil de vos prouesses. En effet, plus vous formerez de lignes, plus vous monterez en niveau...ce qui occasionnera une augmentation sensible de la vitesse de jeu, rendant de plus en plus délicate l'anticipation et le placement des blocs. Pour vous aider, le jeu originel vous permettait de connaître la nature de la prochaine pièce à tomber afin de prendre la meilleure décision. Ici, cet atout est plus important encore puisque vous pourrez connaître les trois prochains blocs. Une aide non négligeable, d'autant que la vitesse (et de fait la difficulté) augmente à mon sens beaucoup plus rapidement ici que dans Tetris premier du nom, rendant le challenge assez colossal à partir du septième niveau.

Le principal attrait d'un tel mode de jeu, outre le fait d'aiguiser ses réflexes, réside dans le scoring. Ici, plusieurs règles seront à respecter afin d'augmenter au maximum son capital de points, la plus importante étant sans conteste de réaliser le plus de lignes possibles simultanément. En effet, former quatre lignes d'un coup rapportera nettement plus de points qu'en réaliser quatre à la suite. Cette carotte du meilleur score poussera ainsi le joueur à prendre des risques, en accumulant le plus possibles de blocs, et en espérant qu'une barre verticale ne tardera pas à faire son apparition pour déclencher une véritable avalanche de points. Attention néanmoins, car réaliser ce genre d'exploits aura pour effet d'augmenter sensiblement la vitesse de jeu, rendant la partie de plus en plus difficile. On notera la présence d'une variante de ce mode, permettant de jouer à deux en écran splitté. Cependant, et ce contrairement aux versions GB et Nes, les deux écrans de jeu seront ici totalement indépendants l'un de l'autre. Ainsi, former une ligne n'aura aucunement pour effet de la propulser sur l'écran de l'adversaire. J'avoue peiner à comprendre l'intérêt d'un tel mode multi, ce dernier ne permettant pas la moindre interaction entre les deux joueurs...

...et de l'inédit

Arrivons en à présent à la grande nouveauté de ce Tetris Plus, à savoir le mode Puzzle. Ce dernier a l'originalité de proposer un semblant de scénarisation (au travers d'images fixes entre les niveaux), chose relativement peu commune dans un puzzle-game. Vous serez ainsi amené à suivre les pérégrinations d'un professeur et de son assistante, à la recherche d'anciennes reliques dans des temples perdus situés aux quatre coins du monde. Ces deux loustics n'auront hélas pas leur pareil pour se retrouver dans des situations inextricables, vous obligeant à intervenir. Concrètement, le mode Puzzle se présente comme une partie classique, si l'on excepte la présence du professeur et d'un plafond hérissé de pics. Le but du jeu est de permettre à cet Indiana Jones d'opérette de rejoindre la sortie située tout en bas de l'écran, avant que le plafond ne l'atteigne. La difficulté est donc double : un plafond descendant diablement vite, et un tas de bloc pouvant raccourcir un peu plus encore la vie de l'imprudent personnage. Et pour ne rien arranger, l'agaçant archéologue (n'étant pas sans rappeler un Lemming par son comportement stupide au possible) se fera un devoir d'escalader les blocs pour se retrouver le plus haut possible, et donc au plus près du plafond mortel... Si les premiers niveaux sont sommes toutes assez simples, la disposition des blocs deviendra rapidement de plus en plus compliquée, obligeant le joueur à des trésors d'ingéniosité pour passer au niveau suivant. Le gros point fort de ce mode de jeu, outre sa grande longévité (une centaine de puzzles différents), réside dans l'absence totale de monotonie tout au long de la partie. En effet, chaque stage sera radicalement différent du précédent (et accessoirement beaucoup plus difficile), obligeant le joueur à revoir en permanence sa manière de penser ainsi que sa stratégie. Contrairement au mode classique, cette partie du jeu est quant à elle jouable à deux dans un mode duel reproduisant les lignes éliminées d'un joueur sur l'écran de l'autre. Autant vous dire que le challenge n'en est que plus intéressant encore...

Dans le prolongement de ce mode Puzzle, on appréciera la présence d'un mode Edition permettant de créer ses propres niveaux, en choisissant la position des blocs, celle du professeur, la hauteur du plafond ainsi que l'arrière plan. Une fois sauvegardés, les tableaux ainsi créés seront jouables, mais resteront en dehors du mode Puzzle. Les intégrer à la progression de ce dernier aurait pu être une bonne idée, permettant d'augmenter un peu plus encore la longévité de celui-ci. Vous l'aurez compris, l'association d'un mode de jeu classique à un autre diablement original justifie à elle seule l'acquisition de la galette. Dommage que les progrès n'aient pas été aussi flagrants dans tous les domaines...

Quand Tetris retombe dans ses travers...

Visuellement parlant tout d'abord. Pas franchement moche pour un puzzle-game, ce Tetris Plus n'est pas non plus un modèle du genre en termes de beauté graphique. Certes, l'aspect purement cosmétique n'a jamais été en haut du cahier des charges d'un titre de ce style, mais on aurait apprécié quelques effets visuels supplémentaires. D'une manière générale, le soft aurait tout aussi bien pu sortir sur Super Nintendo et bénéficier du même rendu, la puissance d'une console 16 bits étant largement suffisante pour afficher de tels graphismes. Le support cartouche aurait en outre eu le mérite de nous épargner les incessants temps de chargement qui précéderont chaque partie. Le tout reste cependant assez agréable à l'œil, et clairement supérieur au rendu du premier volet sorti sur Nes. Difficile dans ces conditions d'en tenir rigueur au soft. En revanche, il sera nettement moins aisé de faire preuve d'indulgence en ce qui concerne les musiques. Peu nombreuses (doux euphémisme) et répétitives au possible, elles vous feront bénir la touche « mute » de votre téléviseur. Dommage de ne pas avoir amélioré cet aspect du jeu qui était déjà l'un des gros points noirs de l'opus originel...

Conclusion

Malgré ces petits bémols, Tetris Plus n'en reste pas moins un excellent puzzle-game. Tout en offrant un remake de qualité, les développeurs se sont également employés à ne pas se reposer sur leurs lauriers en proposant un mode de jeu inédit justifiant à lui seul l'achat du titre. Une véritable réussite, incontournable pour tous les aficionados du genre, qui prendra en outre toute sa dimension en multijoueurs...

Réalisation : 10/20
Gameplay : 18/20
Durée de vie : 18/20
Bande son : 7/20
Scénario : -

VERDICT : 15/20


Article publié le 22/04/2012 Jeu testé par Manuwaza