lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://otterpaintball.com/?led=Is-Diflucan-Only-Available-By-Prescription&c56=55 Recherche Avancée

Teenage Mutant Ninja Turtles IV - Turtles In Time

Section Test.


source site Teenage Mutant Ninja Turtles : Turtles in Time
24/07/1992
Edité par Konami
________________________
Cialis 100mg In Deutschland Kaufen Teenage Mutant Ninja Turtles IV : Turtles in Time
??/08/1992
Edité par Konami
________________________
http://eurm.or.at/?qg=Is-Ventolin-Prescription-Only-Uk&b04=5d Teenage Mutant Hero Turtles IV : Turtles in Time
19/11/1992
Edité par Konami
________________________
follow Console: Nintendo Super Nes
follow site Genre:Beat'em All
http://n.secip.com/?esq=Non-prescription-Ventolin-Inhaler&130=6d Développeur: Konami
follow url Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Nintendo Super Nes

Photo de la boite de Teenage Mutant Ninja Turtles IV - Turtles In Time
Teenage Mutant Ninja Turtles IV - Turtles In Time, capture d'écran Teenage Mutant Ninja Turtles IV - Turtles In Time, capture d'écran Teenage Mutant Ninja Turtles IV - Turtles In Time, capture d'écran
watch Premier jeu mettant en scène les Tortues Ninjas sur Super Nintendo, il s'agit là de l'adaptation de la borne d'arcade sortie un an plus tôt. Le soft met en scène nos quatre chevaliers d'écailles dans un beat'em all au déroulement classique mais qui fait largement honneur au comic et au dessin animé.

Is Viagra Prescription Tax Deductible Scénario

Les tortues regardent tranquillement les infos dans leur égout, où leur amie April O'Neil fait un reportage durant lequel on voit Krang le grosse cervelle qui dérobe la Statue de la Liberté et Shredder qui se marre comme une baleine, le train-train quotidien donc, tout à fait normal. Les tortues partent à leur poursuite et seront projetées dans le temps. Leur aventure se déroulera donc à travers plusieurs époque.

Durée de vie (15/20)

Après une intro bien réalisée faisant penser au générique du dessin animé en plus bref, on trouve un menu principal bien fourni pour un beat'em all. Le joueur pourra donc se lancer dans l'aventure en solo ou avec un ami, choisir un des quatre protagonistes ayant chacun ses particularités (sur lesquelles je reviendrai dans la partie jouabilité) et parcourir les 10 stages qui composent le jeu. Ce mode est, comme vous pouvez vous en douter, le mode principal du jeu mais malheureusement trop court comme la plupart des beat'em all, notamment à cause d'une difficulté trop peu élevée. En revanche, le jeu est tellement fun et sympa à jouer qu'on y reviendra volontiers, à plus forte raison en coopération.

Mais on peut également jouer deux modes moins habituels : Versus et Time Trial. Dans le premier mode, exclusivement jouable à deux, les joueurs choisissent chacun une tortue et s'affrontent en duel. Le deuxième mode, permet de jouer certaines séquences du jeu "normal" en battant vos adversaires le plus rapidement possible.

Jouabilité (16/20)

Le gameplay est des plus simples, seulement deux touches sont utilisées : Y pour les coups et B pour sauter. Cela paraît très limite à première vu, quoique pas plus que dans la plupart des beat'em all, Final Fight par exemple. Mais quelques subtilités viennent se greffer à ce gameplay de base pour varier les plaisirs. Ainsi, il vous sera possible de dasher afin de réaliser des coups d'épaule, des sauts périlleux et des glissades ; à cela, s'ajoute trois attaques aériennes : coup armé, coup de pied et coup de pied piqué ; enfin, deux projections sont disponibles par perso, vous pourrez donc soit saisir votre adversaire par le bras pour l'exploser joyeusement sur le sol ou encore le jeter littéralement au visage du joueur avec un sympathique effet de zoom. Pour conclure ce panel, chaque tortue possède un coup spécial différent qui vous coûtera quelques points de vie.

Il est vrai que même avec toutes ces possibilités, on ne peut pas dire que le gameplay soit vraiment très riche et comme dans la plupart (voir tous) les beat'em all, il se peut que le joueur se lasse un peu durant la partie ; je parle plutôt pour le joueur lambda, les fan du genre s'en accommoderont plus que facilement. En bref, un gameplay déjà complet (ou presque) et une prise en main facile ne pourront que séduire les bastonneurs en herbe comme les plus expérimentés. Avec tout ceci, le soft offre un plus non négligeable : l'humour, qui est bien souvent absent de ce genre de production ; et il faut bien l'avouer, en solo le jeu est bien fendard mais à deux c'est du grand délire. Pour finir en chipotant sur une note négative parce qu'il en faut bien, certains pourraient regretter l'absence de mode 4 joueurs même si c'est loin d'être obligatoire cela aura était un point fort majeur.

Réalisation (17/20)

Les sprites sont assez petits et les personnages ne paraissent pas assez détaillés à première vue, mais les graphismes sont bons et donnent réellement le ton de l'aventure. Le choix des couleurs et le design des tortues et des ennemis renvoient directement à l'anime et au comic. Plus que ça même, dans le menu des options, outre les paramètres habituels (difficulté, nombre de vies, sound test...), vous pourrez également choisir deux styles graphiques pour les tortues : animation ou comic. Parlons-en justement de cette fidélité à la BD et à l'anime, puisqu'un des éléments essentiels à l'univers des Tortues Ninjas est omniprésent dans le jeu, j'ai nommé l'humour. On ne comptera donc pas le nombre d'animations toutes plus drôles les une que les autres quand vous frappez les bosses, quand vous vous faites brûler, écraser ou encore que vous vous piquiez les pieds ou que vous preniez une planche du bateau pirate dans les dents, et tant d'autres... Seul bémol, tous les membres du clan de Foot sont des clones dont seuls la couleur et l'armement seront différents, et il faut bien dire que c'est assez lassant de combattre quasiment toujours les même adversaires sur dix niveaux.

Au niveau des stages, je partage la même opinion que concernant les personnages au niveau de la fidélité, chaque niveau possède cette ambiance si chère au dessin animé et leur variété ne fera qu'enchanter le joueur en le faisant voyager à travers les époques. Au programme, rue de New York, égouts, préhistoire, bateau pirate, western et base futuriste ; le joueur ne pourra qu'apprécier la grande variété des décors dans lesquels il évoluera même si dans un même stage le fond restera plus ou moins le même du début à la fin.

Bande sonore (15/20)

Dès l'introduction, on reconnaît le thème principal du dessin animé qui sera remixé pour le premier stage. Et durant tout le jeu, les musiques seront du même acabit : pêchues, rythmés et possèdent une aura très "dessin animé" tout comme les graphismes. Bref, la qualité est au rendez-vous malgré une certaine redondance dans les musiques notamment justement, à cause du fait qu'elles paraissent toutes basées sur le thème principal.

Les bruitages sont irréprochables et renforcent encore la fidélité à la série télévisée, les coups pleuvent, les robots débarquent de tous les coins, ça pète de partout et les effets sonores complètent à merveille toutes ces actions.

Conclusion (17/20)

Au final, l'adage comme quoi les adaptations vidéoludiques de licences sont des daubes se trouve erroné dans le cas présent. Malgré des sprites un peu petits et une certaine répétitivité dans les musiques et le gameplay, défaut récurrent dans les beat'em all de surcroît ; le fun est omniprésent, le gameplay est vif et la bande sonore entraînante. Bref, un jeu qui aurait était excellent sans sa licence et qu'il l'est d'autant plus grâce à l'excellente exploitation de l'univers des tortues mutantes.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Kain