lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
enter Recherche Avancée

Teenage Mutant Ninja Turtles - Fall of the Foot Clan

Section Test.


Lioresal Preisvergleich lioresal tablet fiyat lioresal preisvergleich lioresal hinta Where Can I Buy Viagra Online Forum unfortunately, the side effect is by fungi Teenage Mutant Ninja Turtles
03/08/1990
Edité par Konami
________________________
Buy Viagra Now Online Betnovate-N cream Betnovate-N cream contains two active ingredients, Betamethasone Valerate and Neomycin Sulphate. Betamethasone Teenage Mutant Ninja Turtles : Fall of the Foot Clan
??/08/1990
Edité par Ultra Software Corporation
________________________
http://nlwpartners.com/?skd=Viagra-Without-A-Doctors-Approval&c85=63 do you need prescription for orlistat buying xenical online uk orlistat hexal 60 mg hartkapseln 42 st and like fhey can39;t Teenage Mutant Hero Turtles : Fall of the Foot Clan
??/??/1990
Edité par Konami
________________________
| Up to 30% Off🔥 |. Is this what you are looking Best pill? 5c7c66444b627419eca8cd811c28efd4 ,No side effects. Check More » Console: Nintendo Game Boy
Lioresal Preisvergleich lioresal tablet fiyat lioresal preisvergleich lioresal hinta Valtrex Cost With Blue Cross Blue Shield unfortunately, the side effect is by fungi Genre:Action
Is Accutane Prescription Only herds are grazed in the open veld where water and grass are available; the borehole-drilling program is extending the Développeur: Konami
🔥 | Discount | ☀☀☀ Diovan 2018 Sales ☀☀☀. We offer products that help you solve your health problems. Pfizer Viagra Home Delivery Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Game Boy

Photo de la boite de Teenage Mutant Ninja Turtles - Fall of the Foot Clan
Teenage Mutant Ninja Turtles - Fall of the Foot Clan, capture d'écran Teenage Mutant Ninja Turtles - Fall of the Foot Clan, capture d'écran Teenage Mutant Ninja Turtles - Fall of the Foot Clan, capture d'écran
Buy Strattera Medication. Buy online medical preparations. Zoloft from Approved Canadian Pharmacy. Zoloft Without Prescription. LOWEST PRICE. Online Drug Store. Après l’insurmontable TMHT sur Nes, Konami s’attaque au marché des consoles portables en sortant TMHT : Fall of the Foot Clan sur Game Boy. Au programme, un épisode nettement plus axé grand public que son prédécesseur, voire peut être même trop…

Pretty much anything tastes better when it’s served in a bowl, which is probably why this dish (basically a deconstructed burrito) is so darn appealing. Layer see url quinoa, corn, greens, and black beans in bowls, and can i buy levitra over the counter serve with orange slices, avocado, and a spicy homemade dressing. Scénario (15/20)

Côté scénario, on reste dans le classique. Vous l’aurez probablement deviné par vous-même, la jolie April O’Neil s’est faite enlever par l’immonde Shredder et c’est à nos quatre tortues mutantes qu’incombe la délicate tâche de la libérer. Si la trame sent clairement le réchauffé (elle est exactement la même que dans l’épisode Nes ainsi que dans la plupart des adaptations vidéo ludiques de la série animée), elle bénéficie dans cet opus d’une scénarisation tout à fait remarquable (à fortiori pour un jeu Game boy) puisque vous aurez droit à la fin de chaque stage à des écrans fixes de grande qualité vous permettant de comprendre la progression du jeu qui vous paraitra alors fort logique.

Durée de vie (2/20)

Pour libérer votre journaliste, vous allez devoir parcourir cinq stages en tuant toutes les créatures que vous rencontrerez en chemin. Malheureusement, le faible nombre de niveaux allié à la facilité de ces derniers nuira grandement à la longévité du titre, puisqu’il vous faudra à tout casser une heure pour en venir à bout. Chaque adversaire s’approche lentement de vous et un seul coup de votre arme le fera passer de vie à trépas (à de très rares exceptions près). Les boss, présents à la fin de chaque niveau, vous donneront un peu plus de fil à retordre mais les mettre au tapis sera malgré tout beaucoup trop facile. Il est regrettable que Konami ne soit pas parvenu à trouver un juste milieu entre l’opus Nes beaucoup trop difficile et la mouture Game Boy qu’un gamin de cinq ans avec des moufles parviendrait à terminer sans transpirer.

Réalisation (18/20)

Cela est d’autant plus dommage que le jeu n’est, à côté de cela, pas dépourvu d’atouts des plus séduisants, à commencer par la réalisation impeccable. Les sprites sont énormes et les personnages parfaitement modélisés. Les décors font preuve d’une grande variété compte tenu du faible nombre de niveaux puisque vous visiterez tour à tour les égouts, une grotte, une rivière (dans un niveau se déroulant en grande partie sous l’eau), ainsi que l’inévitable Technodrome que l’on ne saurait ôter d’un jeu exploitant la licence des Tortues Ninja. Vous aurez même l’occasion d’en découdre avec vos ennemis sur des camions lancés à pleine vitesse sur l’autoroute. On appréciera également certains petits détails montrant la volonté de bien faire des développeurs, comme les bulles qui s’échappent de la bouche de votre personnage lorsqu’il est sous l’eau, ou bien Raphael jouant avec ses poignards… Le bestiaire manquera malheureusement un peu de variété puisque vous rencontrerez souvent les mêmes adversaires, même si leur manière de combattre variera fréquemment. Par exemple, un soldat du Foot Clan pourra tour à tour vous foncer dessus, vous envoyer des Shurikens ou bien des projectiles trouvés dans le décor. Les boss, magnifiquement modélisés, seront tous des têtes connues, chose que les fans apprécieront particulièrement. A noter également une certaine interaction avec le décor qui sera partiellement destructible. On regrettera toutefois une animation des personnages trop peu décomposée ainsi que quelques légers bugs de clignotements ne gênant aucunement l’action. Mais malgré cela, nous sommes en présence d’un jeu magnifique graphiquement, puisqu’à mille lieues de Super Mario Land (pourtant sorti seulement un an plus tôt) dans ce domaine.

Gameplay (17/20)

Le principe du jeu reste quant à lui identique à celui de son prédécesseur sorti sur Nes. Vous devrez donc parcourir les niveaux en abattant tous les adversaires qui se mettront en travers de votre chemin, à ceci près que cette fois ci, ces derniers vous suivront si vous les évitez. Vous devrez donc impérativement vous en débarrasser, sous peine de vous retrouver avec un véritable cortège de vilains-pas-beaux à mettre au tapis en fin de niveau. Pour cela, vous pourrez les frapper avec votre arme principale (variant selon la tortue que vous aurez préalablement choisie), leur asséner un coup de pied aérien ou encore leur envoyer des étoiles de ninja (en pressant la touche attaque lorsque vous êtes accroupi). Contrairement à l’épisode Nes, vous ne serez pas en mesure de changer de Tortue quand bon vous semblera et devrez attendre la fin du niveau pour cela (ou bien que la Tortue que vous utilisez se fasse capturer). Pour remplir votre barre de vie durant les niveaux, vous pourrez collecter des parts de pizza (de taille variable) ou bien accéder à des salles cachées qui vous permettront, en jouant à des mini-jeux, de remplir votre besace. On regrettera une certaine lourdeur dans les déplacements déjà présente dans la mouture Nes mais le jeu reste globalement des plus agréables à jouer et exploite parfaitement le peu de touches de la Game Boy, même si la disparition des phases d’exploration présentes dans l’opus sorti sur Nes sera des plus regrettables.

Bande son (18/20)

Pour en finir avec tous ces constats on ne peut plus positifs, attardons nous sur la bande son. Le seul mot venant à l’esprit à ce sujet en jouant au jeu est : MAGNIFIQUE. En effet, les développeurs ont eu la bonne idée de reprendre certains des thèmes du dessin animé, pour le plus grand bonheur du nostalgique que je suis. Rythmées et agréables, elles soutiennent admirablement l’action par leur aspect enjoué et fun. Les bruitages sont quant à eux assez basiques mais aucunement désagréables. Bon point donc pour la Game Boy qui nous montre ici que son buzzer est capable de bien plus belles choses que les bip-bip de certains jeux.

Conclusion (14/20)

Ne vous fiez pas à la note, TMHT : Fall of the Foot Clan est un excellent jeu bénéficiant de graphismes soignés qui, alliés à une bande son non moins réussie et à un gameplay aux petits oignons, ne pourront qu’attirer le joueur, à fortiori s’il est fan des quatre Tortues Ninja. Toutefois, sa trop grande facilité et le faible nombre de niveaux en font un titre qui sera vite terminé par n’importe quel joueur. Dommage de ne pas avoir su conserver un soupçon de l’opus Nes dans ce domaine. Il n’en reste pas moins que l’on y reviendra volontiers pour casser du Shredder de temps à autre.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Manuwaza