lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Is It Illegal To Buy Clomid Online Recherche Avancée

Syphon Filter

Section Test.


http://yourinvisibledisability.com/product-tag/ada/?product_order=desc SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at Syphon Filter
12/08/1999
Edité par Spike
________________________
| Best Price🔥 |. 2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100% ☀☀☀ follow site ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » Syphon Filter
31/01/1999
Edité par 989 Studios
________________________
Super Kamagra Online Apotheke Syphon Filter
09/07/1999
Edité par Sony Computer Entertainment Europe
________________________
A equitable review of those Items has abomination to me. So, I own blatant to buy it, if the system is smaller than It's the model, I entrust cloister it right into a 100% money back guarantee. I was Tryptophan Vs Lexapro was immediately impressed by the homepage. Console: Sony Playstation
Can You Get Zithromax Over The Counter At Walgreens Genre:Action
APharmacly: 3-9 Free Cialis Pills with all Orders. Online Drug source link the government healthcare orderhoodiagordonii program for the Développeur: Eitedic inc
⭐️ | Best Price | ☀☀☀ http://crotovina.com/data/how-to-hack-into-someones-photobucket-account.html ☀☀☀. We offer products that help you solve your health problems. Viagra Fast Delivery Usa Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Sony Playstation
Buy Buy Diflucan Walmart from Exact Pharma - the leading UK supplier of Erectile Dysfunction medication for men. Kamagra tablets contain Sildenafil Citrate. Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Syphon Filter
Syphon Filter, capture d'écran Syphon Filter, capture d'écran Syphon Filter, capture d'écran
http://appraisalpropertyshop.com/?mapl=Will-Topamax-Get-Me-High&fb0=87. Prescription drug for men used to treat erectile dysfunction (ED). How does this medication work? What will it do for me. A Canadian Vous êtes vous déjà demandé ce que pourrait donner un savant mélange de James Bond et d’Ethan Hunt, le tout saupoudré d’un soupçon de Jack Bauer ? Le nouveau héros né de ce mélange explosif n’est autre que Gabriel Logan, agent secret de son état et accessoirement personnage principal de Syphon Filter, un titre Playstation qui n’est pas dépourvu d’atouts dans sa manche et qui poursuit l’audacieux but de faire concurrence à la référence Metal Gear.

Scénario (18/20)

Tout commence en Amérique du sud, lorsqu’un agent de l’Agence, enquêtant au Costa Rica est retrouvé mort, tué par un terroriste du nom d’Eric Rhoemer et son âme damnée Mara Aramov, une tueuse à gage offrant ses services au plus offrant. Il s’avère par la suite qu’il avait découvert une plantation de végétaux destinés à créer un virus mortel du nom de Syphon Filter. Vous incarnez donc Gabe Logan, un membre de l’Agence qui va être chargé de mettre un terme aux agissements du terroriste avec l’aide de sa partenaire Lian Xing. Vous allez donc devoir courir aux quatre coins du monde pour m’arrêter lors de missions s’enchainant de manière très dynamiques et logique. L’intérêt principal de ce scénario est de ne pas être linéaire. En effet, vous commencez vos missions avec un certain nombre d’objectifs qui évolueront en cours de route au fil des informations que vous fournira Lian Xing par radio. Ce principe, directement issu de Metal Gear, a l’avantage de bannir de l’esprit du joueur toute impression de lassitude en le maintenant en haleine tout au long du jeu. Le tout est scénarisé avec des séquences vidéos de qualité assez bonne, pour peu qu’il n’y ait pas de gros plans sur les visages. Les briefings, vous exposant le contexte et les objectifs de vos missions sont à la fois clairs et précis et viendront admirablement ponctuer votre aventure, rendant ainsi le scénario (fortement inspiré de MI2 pour l’histoire et de 24 heures chrono pour le rythme) extrêmement immersif et intense.

Durée de vie (17/20)

Pour éliminer Rhoemer et soulager votre pays de la menace qui pèse sur lui, vous allez donc devoir mener à bien une vingtaine de missions qui vous emmèneront dans différents pays pour enfin pouvoir occire ce vilain bonhomme. Si une grande part du jeu consistera à vous débarrasser de nuées d’ennemis, vous devrez également parfois faire fonctionner vos méninges puisqu’il sera fréquent que vous deviez trouver un interrupteur pour ouvrir telle ou telle porte, ou bien fermer une valve pour pouvoir arrêter un incendie… Si la réflexion est minime, elle a le mérite d’être là ce qui est assez rare dans un jeu d’action et qui vous coupera parfois dans votre folie destructrice vous obligeant ainsi à vous poser la question de savoir par où aller, augmentant ainsi à la fois la diversité et le niveau du challenge. Autre source de difficulté, le nombre d’ennemis qui sera parfois assez impressionnant, vous obligeant à courir en permanence pour éviter les balles tout en tirant. Certains adversaires auront de plus la mauvaise idée de porter des gilets pare-balles et/ou des grenades ce qui en fera de redoutables adversaires. Et que dire des boss dont la difficulté sera parfois immense puisque vous devrez courir pour éviter leurs coups tout en cherchant leur point faible pour enfin pouvoir leur porter le coup fatal (sachant que la plupart du temps, vous devrez les frapper plusieurs fois sur cette faiblesse). Le jeu aura également pour lui sa variété puisque vous alternerez entre mission de couverture, infiltration, désamorçage de bombes chronométré et phase d’action soutenue, ce qui aura pour effet de garder le joueur dans un état de découverte permanent. Les niveaux quant à eux sont tout simplement immenses et regorgent de coins, recoins et autres passages secrets dans lesquels vous pourrez trouver des armes et des objets de soin qui vous seront fortement utiles pour vous tirer des guêpiers dans lesquels vous ne manquerez pas de vous fourrer.

Réalisation (17/20)

Côté graphismes, le moteur 3D est assez efficace et sera capable d’afficher de nombreux détails sans le moindre ralentissement, et ce malgré le très grand nombre d’ennemis à l’écran. En effet, si la modélisation des personnages est déjà plus qu’acceptable, c’est bel et bien au niveau des petits détails que l’aspect visuel du jeu vous en mettra plein la vue : sang qui gicle de vos adversaires, douilles des balles qui tombent, impacts sur les murs… Tant de petits détails qui rendent ce jeu terriblement immersif, immersion encore renforcée par l’animation fabuleuse de votre personnage qui vous étonnera par son réalisme dès les premières minutes du jeu. Gabriel se déplace comme un véritable agent secret dans le feu de l’action et un réel travail de fond a été effectué dans ce domaine. A noter que de nombreux effets gourmands en ressources, comme la fumée ou les flammes sont ici présents mais ne nuisent aucunement à l’impeccable fluidité du jeu. Pour ce qui est des décors, leur modélisation entièrement réalisée en 3D est des plus réussie et leur variété est un atout supplémentaire puisque vous changerez radicalement d’environnement à chaque nouvelle mission, ce qui vous garantira un dépaysement perpétuel. Pour les points faibles, on pourra citer la qualité visuelle des cinématiques lors des gros plans sur les visages des personnages ainsi que quelques petits bugs de collision mais cela est bien peu de chose en comparaison de l’aspect de l’ensemble qui est des plus réussis.

Gameplay (16/20)

Le gameplay quant à lui s’avèrera très complet et mettra à votre disposition tout un panel de mouvements utiles. Vous pourrez ainsi courir, escalader, straffer, tirer, vous accroupir et même effectuer des bonds pour vous mettre à couvert en cas de coup dur (les sauts basiques seront toutefois absents). Côté visée, trois possibilités s’offriront à vous. Vous pourrez soit vous tourner vers votre adversaire auquel cas la visée se fera automatiquement, soit faire apparaître une mire qui sera très utile pour les head shots (faites tout de même attention à ne pas vous faire repérer car ajuster son tir prend alors énormément de temps, laps de temps pendant lequel vous êtes vulnérable) et enfin un système de lock via la touche R1 qui vous permettra même d’abattre des ennemis situés derrière vous tout en vous déplaçant. Ce dernier sera le plus communément utilisé et le plus pratique mais aussi le plus couteux en termes de munitions du fait de son flagrant manque de précision. Ne vous en faites pas car les armes des ennemis abattus sont ramassables ce qui vous permettra de remplir régulièrement vos chargeurs. Ces armes seront diverses et plus ou moins adaptées à chaque situation : lors d’une mission d’infiltration, l’utilisation du 9mm à silencieux sera vivement conseillée tandis qu’en phase d’action soutenue, vous devrez plutôt opter pour le fusil d’assaut M-16 ou les grenades. Les combats rapprochés quant à eux favoriseront l’utilisation du fusil de chasse, totalement inefficace sur les cibles lointaines. Enfin, le fusil à infrarouge sera très utile lors de la libération d’otages puisqu’il vous permettra d’abattre un ennemi à 300 mètres en pleine nuit d’un seul coup, ne lui laissant ainsi pas le temps d’exécuter les captifs. Vous l’aurez compris, cet assortiment d’une vingtaine d’armes vous permettra de vous adapter à tous les cas de figures et ainsi de devenir un véritable Rambo. Vous aurez également quelques équipements comme une lampe torche ou des explosifs qui vous seront bien souvent nécessaires pour progresser dans les niveaux. Le système de vie est assez spécial, puisque votre santé ne sera pas entamée d’office. En effet, lorsque vous vous ferez tirer dessus vous aurez une jauge de danger qui se remplira. Une fois pleine, c’est votre armure puis votre vie qui subira les coups de feu. Ce système aura l’avantage de donner un droit modéré à l’erreur et de ne pas vous faire entamer bêtement votre gilet pare-balles à cause d’un imbécile armé d’un 9mm que vous n’aviez pas vu derrière vous. Le seul petit point noir qui pourrait être souligné se situe au niveau des déplacements qui manquent parfois de précision et qui nécessiteront une phase d’apprentissage au début du jeu pour maitriser au mieux le gameplay (notamment à cause de la caméra parfois un peu spéciale). Mais globalement, la richesse en terme de mouvements satisfera le plus grand nombre.

Bande son (15/20)

Au niveau son, le jeu s’en tire assez bien avec des voix convaincantes et des musiques rythmant parfaitement l’action. Malheureusement, certains bruitages comme le bruit des flammes ou le déclic accompagnant le rechargement de votre arme laissent vraiment à désirer et viendront quelque peu ternir la performance de l’ensemble. Dommage mais on ne peut pas tout avoir…

Conclusion (17/20)

Syphon Filter est un très bon jeu alliant un scénario sympathique à une mise en scène très hollywoodienne qui vous tiendra en haleine tout au long des vingt immenses niveaux que vous aurez à traverser. Le soft s’avère digne de ses illustres inspirateurs et vous fera passer, à n’en pas douter, de nombreuses heures à casser du terroristes en devenant petit à petit un véritable Jack Bauer en herbe. Si vous êtes fan de Mission Impossible et de 24, achetez ce jeu en lieu et place des adaptations officielles qui sont nettement moins réussies.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Manuwaza