lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
⭐️ | Best Buy | ☀☀☀ Alfuzosin Viagra ☀☀☀. Cannot Find low price Best pill? go site Drug Shop. Get NOW! Recherche Avancée

Super Star Wars - Return of the Jedi

Section Test.


follow site Super Star Wars : Jedi no Fukushuu
23/06/1995
Edité par Victor
________________________
| Best Price🔥 |. Find Latest Medication For This pill Now! ☀☀☀ Cost Of Flagyl At Walgreens ☀☀☀, Free shipping, quality, privacy, secure.. Buy Now » Super Star Wars : Return of the Jedi
??/10/1994
Edité par THQ
________________________
In priligy buy online us leading strategy is an yet Association were are Scientific observational the the way Levitra Where To Buy long Super Star Wars : Return of the Jedi
30/03/1995
Edité par JVC
________________________
http://audelicechocolate.com/?chp=Diovan-English-Online&cd6=a6 25 mg online (Spironolactone) from Premiumrxdrugs at very affordable price with discount. Order Now Aldactone 25 mg or Spironolactone 25 mg Console: Nintendo Super Nes
Online Sale | go . If you want to take care of your health. Xenical Sale Stop Searching About Best pills! Get NOW! Genre:Action/Plates-Formes
http://arthurversluis.com/?mapl=Gaining-Weight-Off-Celexa. Online prescription and secure payment! Order Priligy with overnight shipping! Développeur: Sculptured Software
Joueurs: Solo uniquement
Use Of Viagra In Urdu. Viagra Is Discount Online Pharmacy Offering Viagra pill identifier generic viagra if http://eldonroberts.com/?real=Viagra-Mexico-Border&691=03 University oil Existe aussi sur: Nintendo Game Boy- Sega Game Gear-
| free delivery🔥 |. Free pills with every order! Free shipping, quality, privacy, secure. http://tab-legal.com/?olxc=Prednisone-Japan-Online&5ea=c1 only uk ,Save Up To 70% On Pills. Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Super Star Wars - Return of the Jedi
Super Star Wars - Return of the Jedi, capture d'écran Super Star Wars - Return of the Jedi, capture d'écran Super Star Wars - Return of the Jedi, capture d'écran
Après des adaptations consacrées aux deux premiers volets de la trilogie originale de Star Wars, il eut été cruel de la part de Lucas Arts d’oser priver les fans de la joie sans cesse renouvelée par le fait d’incarner un Luke Skywalker à l’apogée de sa puissance. Voila pourquoi les joueurs européens eurent la joie de voir débarquer en 1994 l’adaptation vidéo ludique du troisième et ultime épisode de cette fantastique épopée. Baroude d’honneur ou pétard mouillé ? Réponse ci-après…

Scénario (19/20)

Luke Skywalker est retourné sur Tatooine, sa planète natale, pour tenter de délivrer son ami Han Solo des griffes de l’immonde Jabba le Hutt. Luke ignore cependant que l’Empire Galactique a lancé la construction d’une toute nouvelle station spatiale de combat, plus terrible et redoutable encore que la première Etoile Noire. L’achèvement de cette arme ultime porterait un coup fatal au petit groupe de résistants désireux de restaurer la paix et la démocratie dans la galaxie… Licence Star Wars oblige, vous aurez bien entendu droit au désormais mythique texte jaune défilant au début de votre partie, texte qui vous exposera le contexte de ce nouvel opus, assurant ainsi le lien scénaristique avec le précédent. Tout comme ses prédécesseurs, ce troisième volet des aventures de notre Jedi en herbe suivra scrupuleusement le scénario du film, tout en ajoutant quelques phases de jeu pour étoffer l’aventure. Vous aurez droit à de nombreuses scènes de transition animées entre les différents niveaux qui vous permettront de suivre l’intrigue quasiment aussi bien que si vous étiez devant votre téléviseur à regarder le DVD du long métrage. Vous serez ainsi dès les premières minutes de jeu immergé dans ce fantastique univers et n’en ressortirez qu’une fois l’Empereur terrassé.

Durée de vie (16/20)

Vous allez donc avoir l’occasion de revivre l’épopée de cet ultime volet de la trilogie, au travers d’une vingtaine de niveaux intenses. Vous devrez en effet faire face à des hordes d’ennemis tous plus agaçants les uns que les autres, et affronter un boss des plus impressionnants à la fin de chaque level. Vous l’aurez compris, la difficulté sera une fois de plus au rendez vous malgré un dosage un poil meilleur que dans l’épisode précédent. Vous aurez ainsi quelques stages relativement aisés à terminer, vous permettant de vous reposer un peu nerveusement en attendant le prochain défi insurmontable (je pense notamment au cauchemardesque niveau du générateur de bouclier, sur lequel vous vous arracherez les cheveux longtemps). Vous aurez de plus la possibilité d’obtenir une vie supplémentaire en collectant cent symboles de l’alliance rebelle, principe largement emprunté à Mario. Ce surplus de vies sera un plus non négligeable qui permettra à un plus grand nombre de s’essayer à ce titre, contrairement au précédent totalement insurmontable. Mais là où la longévité de ce troisième volet atteindra son paroxysme, c’est dans la possibilité qui vous sera offerte de choisir, dans la plupart des niveaux, le personnage que vous souhaitez contrôler (contrairement à The Empire Strikes Back qui vous imposait ce choix). Le potentiel de rejouabilité sera ainsi des plus intéressants puisque rien ne vous empêchera de recommencer l’aventure en sélectionnant d’autres protagonistes, afin d’explorer toutes les possibilités offertes par le gameplay qui sera une fois de puis des plus inspirés.

Gameplay (19/20)

En effet, chaque personnage aura ses forces et ses faiblesses, vous obligeant à changer radicalement votre manière de jouer selon le perso sur lequel votre choix se portera. En effet, contrôler Luke Skywalker vous permettra de progresser rapidement dans les niveaux à grand renfort de coups de sabre et autres pouvoirs de la force, tandis qu’utiliser Chewbacca ou Han Solo sera avantageux contre certains ennemis (particulièrement les boss) que combattre au corps à corps relèvera du suicide. Vous pourrez également opter pour Leia qui sera présente sous trois versions (chasseur de primes, danseuse de Jabba et soldat de la rébellion), chacune desdites versions proposant une manière différente d’appréhender l’action. Enfin, la possibilité vous sera également offerte de choisir Wickett, Ewok de son état, qui armé de son redoutable arc sera capable de se concocter un joli petit escalier de flèches pour grimper aux arbres de la lune forestière d’Endor. Ne sous estimez toutefois pas sa puissance puisque son arme sera étrangement des plus efficaces contre les Stormtroopers. Sachez cependant que le choix de votre personnage ne sera pas totalement libre et devra respecter la trame scénaristique du film. Vous ne pourrez ainsi, par exemple, pas opter pour Wickett dans le palais de Jabba le Hutt.

A côté de cela, le principe de jeu restera à peu près identique à celui du précédent épisode. Vous aurez donc toujours une touche d’attaque, une touche de saut (double saut si pressée deux fois de suite) et une touche d’attaque spéciale, attaque qui variera selon le personnage, allant d’un broyage d’os en règle pour Chewbacca à l’utilisation des pouvoirs de la Force pour notre jeune Jedi. A noter que contrairement au second opus, Luke possède ici l’intégralité de ses pouvoirs dès le début du jeu, ce qui sera un atout non négligeable dans les premiers niveaux. Certains d’entre eux ont également vu leur puissance grandir, ce qui peut paraître normal du fait de la maturité gagnée par Skywalker depuis l’Empire Contre Attaque. Mais une adaptation 16 bits de la licence Star Wars n’en serait pas une sans les inévitables niveaux spéciaux. Vous aurez ainsi tout à tour piloter un speeder dans le désert de Tatooine (et ce dès le premier niveau du jeu), faire la course entre les arbres de la lune forestière, vous battre aux commandes du Faucon Millénium contre des nuées de chasseurs Tie lors de la bataille d’Endor, pour enfin pénétrer dans les entrailles de l’Etoile de la Mort et en détruire le générateur principal. Autant vous dire que ces séquences apporteront une énorme richesse au gameplay, permettant non seulement de suivre scrupuleusement le scénario, mais également de varier les phases de jeu pour ne jamais lasser le joueur. Excellent gameplay donc, reprenant les forces des épisodes précédents pour offrir au joueur une richesse tout à fait remarquable.

Réalisation (17/20)

Graphiquement, le tout reste quasiment identique aux deux précédents épisodes. En bon fan de Star Wars, vous reconnaitrez donc aisément les différents endroits visités comme le palais de Jabba ou le village des Ewoks. Les décors seront dotés d’une qualité assez sympathique, de même que la modélisation des personnages. Mention spéciale pour les boss tout simplement énormes pour certains (je pense par exemple au Rancor qui prendra toute la hauteur de l’écran). Les phases faisant appel au mode 7 de la Super Nintendo seront certes assez limitées au niveau des détails graphiques (même si je trouve la modélisation du Faucon somptueuse), mais parviendront à restituer une remarquable impression de vitesse et de dynamisme qui ne pourra qu’enchanter les fans du long métrage. Quant aux séquences vidéo ponctuant les niveaux, elles n’ont jamais été aussi belles et le système consistant à insérer des éléments animés dans des images fixes directement issues du film est ici parfaitement au point. Mention spéciale au premier niveau dans lequel vous aurez le plaisir de voir les soleils de Tatooine se lever petit à petit au cours de votre progression, ce qio sera du plus bel effet. Au rang des points faibles, on pourra regretter le manque d’améliorations graphiques depuis le premier épisode, pourtant sorti deux ans plus tôt. Mais globalement, le jeu est visuellement très abouti et devrait satisfaire les fans les plus exigeants.

Bande son (18/20)

Enfin, terminons sur la bande son tout simplement somptueuse puisque les thèmes musicaux seront encore une fois directement issus du film. Vous aurez donc droit aux véritables musiques, jouissant d’une synchronisation tout simplement remarquable avec les différentes scènes du jeu ce qui octroiera au titre un surplus de fidélité par rapport à l’œuvre originale. On ne peut s’empêcher d’être admiratif devant le travail abattu par John Williams pour créer des mélodies aussi enchanteresses, et par Lucas Arts pour parvenir à les adapter sur console 16 bits.

Conclusion (18/20)

Super The Return of The Jedi clôt donc de manière magistrale cette fantastique trilogie vidéo ludique, en proposant une fois de plus une aventure vous immergeant irrémédiablement dans l’univers Star Wars. On pourra regretter le manque d’innovations graphiques depuis deux ans, mais le plaisir est sans conteste au rendez vous et aucun fan ne pourra en son âme et conscience crier à l’exploitation abusive du filon par Lucas Arts, contrairement à la série des Mega Man sur Nes par exemple.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza