lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
⭐️ | Discount | ☀☀☀ follow link ☀☀☀. Stop wasting your time with unanswered searches. Buy Viagra With Paypal Australia Recherche Avancée

Super Ninja Kun

Section Test.


| Best Cheaps🔥 |. What You are Looking Best pill? http://chestnutgrovechurch.net/?jold=Do-You-Need-Prescription-For-Viagra-In-Malaysia&615=dd australia ,Free pills with every order! Free shipping, quality Super Ninja Kun
05/08/1994
Edité par Jaleco
________________________
http://math-assist.net/wp-includes/certificates/how-to-background-check-yourself-business-from-home-based.html/ (Sertraline) Online from a licensed Canadian pharmacy. Low Price Guaranteed. Sortie US non communiquée
________________________
go (Amitriptyline Hydrochloride), Cheap Elavil, Generic Elavil (Amitriptyline Hydrochloride) - Pharmacy Rx World Sortie EURO non communiquée
________________________
source link Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Console: Nintendo Super Nes
Save money when safely buying http://wiemann-sander.de/?acv=Where-To-Buy-Flagyl-500-Mg&1b8=bd. PlanetDrugsDirect is a safe and secure Canadian international prescription referral service. Genre:Plates-Formes
get link do you need prescription for orlistat buying xenical online uk orlistat hexal 60 mg hartkapseln 42 st and like fhey can39;t Développeur: Jaleco
Whenever possible, how much does viagra cost in sa intermittent self-catheterization should be used for patients with transient or long-term urinary retention. Elizabeth was honorably and extravagantly received at her brother’s court. How To Get Clomid And Nolvadex Symptoms can return if a woman stops taking the pills. Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Nintendo Super Nes

Photo de la boite de Super Ninja Kun
Super Ninja Kun, capture d'écran Super Ninja Kun, capture d'écran Super Ninja Kun, capture d'écran
⭐️ | Best Price | Buy see Canada . 10mmg, 50mg Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support. Buy Nizoral Online Canada Online La Super Nintendo (en l'occurrence la version japonaise de la console) regorge de dizaines de bons petits jeux jamais sortis de l'archipel nippon. Quel que soit le genre, il y a de quoi faire. Par expérience personnelle, je peux citer la trilogie Go Go Ackman qui reste un must en ce qui concerne la direction artistique. Il s'agira aujourd'hui de se pencher sur l'épisode Super Famicom de la série Ninja Kun (Ninja Kid en Europe, pour les rares opus arrivés jusqu'à nous) qui a débuté en 1984 par un volet sorti sur NES et MSX. Ces versions sont d'ailleurs elles-mêmes adaptées de la déclinaison arcade d'origine.

Ciprofloxacin Online Bestellen Nederland SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Momoko Hime

Moi, petit ninja aux allures de Shinobi en herbe, je pars en mission. Laquelle ? Sauver la princesse Momoko des griffes de ce démon à tête de squelette. Comment ? Eh bien en bravant les flammes et autres dangers environnants. C'est quand même une sacrée tâche qui m'attend. Le background typé Japon féodal que je vais traverser va offrir, le temps de mon aventure, un sacré dépaysement pour les joueurs qui vont m'incarner. Mon style est unique et charmant car la direction artistique apportée à mon monde est vraiment cohérente et s'inspire de toute la culture nippone, usant et abusant des caricatures et clichés en tous genres. Une aventure avant tout taillée pour mes compatriotes, mais aussi pour les curieux avides d'originalité. Je suis Ninja Kun, et bienvenue dans mon jeu.

Gameplay

C'est parti. Me voilà catapulté dans ce monde hostile. Que vois-je ? Je peux me déplacer de droite à gauche grâce à la croix directionnelle, chouette j'adore ça. Hmm...je peux bondir mais il y a une chose qui me gène, l'inertie pendant les sauts me paraît un peu flottante. Légèrement perturbant, mais avec un peu de pratique ça devrait aller. Bon allez, me voici face à mon premier ennemi : que faire ? Je lui saute dessus, le voilà assommé, il ne me reste plus qu'à lui donner le coup de grâce avec un shuriken. Hop, on n'en parle plus, je récupère une sorte d'âme qui vient s'ajouter à une jauge qui augmente au fur et à mesure que je récupère les âmes de mes ennemis. Au bout du compte, j'ai le droit à une capacité spéciale qui dure quelques secondes, en l'occurrence un dédoublement de moi-même, très pratique car je peux foncer tête baissée et bousiller deux fois plus de racailles (de Shanghai). D'autres capacités spéciales viendront renforcer mes aptitudes, comme ce cercle de feu qui m'entoure et pourra notamment faire fondre la glace, dans le niveau qui lui sera consacré (très belle caverne glacée au passage). Il m'arrivera de croiser de petits boules clignotantes qui, une fois récupérées, me feront quadrupler de volume, à la façon d'un champignon puissance dix tout droit sorti de Super Mario Bros. Ceci dit, cette aptitude a une limitation dans le temps et je retrouverai ma taille normale après cette petite période d'invincibilité.

Les mécaniques de mon environnement me semblent un poil banales. Les plates-formes en hauteur accessibles par des échelles, des ponts qui s'écroulent sous mes pieds (je ne vous cache pas que je me suis quand même laissé avoir la première fois), je peux briser certains éléments du décor, et je peux même escalader les parois pour atteindre des corniches insoupçonnées. Des passages secrets pour récupérer de la vie, ou des conteneurs de cœur supplémentaires. Petit coup de gueule concernant ces derniers : « Pourquoi perd-on tous les conteneurs ramassés après chaque fin de stage ? Est-ce que ça vous fait rire, messieurs les développeurs ? » Enfin c'est tout de même pratique pour me donner plus de chances de vaincre l'ennemi. D'ailleurs, à chaque adversaire de fin de niveau, celui-ci me laisse une capacité que je pourrai à mon tour utiliser pour le restant de mon aventure (bombe à lancer, éclair dévastateur...), ce qui donne une allure évolutive à la partie du joueur qui me contrôle. Attention cependant, je ne suis pas un ninja facile et je ne me laisse pas maîtriser sur le bout des doigts facilement, il faudra apprendre à me connaître pour saisir toute la subtilité de ma personnalité. Cette remarque est notamment perceptible durant les phases d'escalade. Là où des autres héros monteront et descendront aisément à l'aide de la flèche du haut ou du bas, eh bien moi je devrai appuyer sur la direction vers laquelle je suis accroché sur le mur (vous me suivez ?), puis mitrailler le bouton B pour grimper. C'est vraiment très contraignant, mais avec un peu d'entraînement, là encore vous vous y habituerez. Cependant, il s'agit là d'un choix de gameplay qui m'échappe un peu, mais enfin ça ne m'empêchera pas de donner du plaisir aux joueurs, c'est là l'essentiel !

Il y a la possibilité qu'un pote à moi se joigne à l'aventure, occasionnant une petite critique d'emblée : pourquoi proposer un mode deux joueurs si l'on ne calibre pas le jeu pour accueillir ce deuxième joueur ? Finalement, il s'agit du mode solo auquel a été ajouté un second personnage. On se retrouve vite très ennuyé dans certaines phases de plate-forme où l'on doit être précis et sauter tous les deux en même temps, sous peine de se voir mourir à cause du scrolling ! Ce mode reste sympa et marrant mais c'est dommage de ne pas avoir plus bossé là-dessus, c'était pourtant une super idée de faire l'aventure à deux !

Réalisation

Tout ce petit monde coloré est mignon tout plein, j'aurais cependant aimé que l'on m'offre un peu plus de résistance parce que les ennemis sont souvent ridicules : en deux temps trois mouvements c'est plié, et hop, au niveau suivant. On peut dire que la difficulté laisse à désirer. Bon je dois avouer que si les ennemis sont faciles à battre, c'est que je ne prends pas systématiquement de dégâts et que je suis souvent assommé, ce qui ne me fait pas perdre de vie, et me permet donc de rester plus longtemps sur le terrain. Eh oui, être un ninja ce n'est pas seulement être rapide et discret, c'est aussi être prêt à supporter une dose importante de sévices corporels (oui oui !). Ajoutez à cela une hitbox approximative et vous imaginez la peine que j'ai à faire preuve d'une précision qui est pourtant le maître mot de mon hobby.

Pour en revenir sur l'esthétique pure, je dois dire que les décors que je parcours sont très simplement dessinés, voire même un peu « basiques », mais le style japonais traditionnel s'y prête particulièrement bien. Le design de mes ennemis, parfois grotesques mais très marrants, me fait bien rire car il décrit avec une justesse toute relative tout le folklore de mon pays, assorti d'une touche parodique que j'apprécie particulièrement. En témoigne le premier boss qui se cache derrière cette sorte de multicolore qui se lève doucement sur fond de percussions dont seuls les asiatiques ont le secret. Ce premier boss me fera toujours rire avec sa tête d'idiot quand je lui envoie un shuriken dans la face, et il prétend savoir faire du Kung Fu avec ses grosses mains en position de combat. Les autres boss sont dans la même veine, c'est à dire très comiques, j'ai presque de la peine pour eux parce qu'ils ont tous une allure de « j'ai déjà perdu », et leurs attitudes tout droit sorties d'un manga façon Tortue Géniale qui se paie un gros coup de massue de sa chère Bulma sont du plus bel effet, et vous feront sourire à coup sûr. Il n'y a pas de quoi s'ennuyer, il y a de l'ambiance dans mon jeu. Vous avez toujours voulu voler dans le ciel à dos de dragon et tirer sur tout ce qui bouger façon R-Type ? Eh bien c'est possible grâce à moi !

Parmi les environnements proposés, je retiendrai dans un premier temps non pas leur originalité mais leur structure assez bien pensée, bien qu'encore une fois il me semble que d'autres héros de jeux vidéo aient eu le droit de parcourir de tels niveaux. Le classique premier stage assez plat et ennuyeux, le level de glace dont le sol est glissant, la caverne où seul un halo de lumière vous permettra de progresser, le niveau de la lave qui monte et qui tente de vous rattraper... Un classicisme à mon avis assumé, encore eut-il fallu que je puisse avoir l'occasion de sortir de mon écran pour interroger mes concepteurs qui n'ont manifestement pas eu le temps de m'écouter lors du développement.

Je dois dire que la musique qu'on m'a collée dans les oreilles pour accomplir ma mission est particulièrement répétitive même si, à la base, elle me plaisait. Très rythmées, elles ne sont pas nombreuses et rien que les trois premiers niveaux possèdent le même thème. Très très irritant, et je demanderai à une âme charitable de couper la musique lors de votre prochaine partie avec moi. Il aurait été judicieux de prévoir un fond sonore différent pour chacun de la demi-douzaine de stages présents dans le jeu. Là, je dois dire que je ne suis pas content ! En parlant de niveaux, ils ne sont pas particulièrement longs et je pourrais aisément boucler la tâche en moins de quarante minutes en fonçant tête baissée. Ceci dit, il y a pas mal de petits secrets çà et là, donc il serait bête de pas en profiter, d'autant plus que les stages sont agréables à parcourir.

Verdict

Si j'étais égocentrique, je dirais que ce soft est une pure merveille, mais force est de constater que dans ce tableau dressé du jeu typiquement japonais, de petites bévues persistent notamment en termes de gameplay et de contenu (la musique, les ennemis). Je n'ai pas envie de descendre le travail accompli par mes créateurs car ils l'ont fait avec le cœur. L'univers proposé est attachant mais il manque un grain de folie, un peu de « jamais vu ailleurs » pour rendre mon périple excellent. Non, mon aventure se contentera d'être agréable, assez facile à boucler. Une petite ballade de santé sympathique et comique pour amateur de jeux vidéo. J'invite tous les curieux à se procurer le jeu dont je suis la star car rares sont les titres où vous incarnez un ninja ! Je suis une bonne alternative à Shinobi ou Hagane.


Histoire 13/20 : Le coup de la princesse enlevée, on connaît mais dans un Japon féodal, là je ne connaissais pas...

Graphismes 14/20 : Tout est rond, mignon, bien coloré, et délicieusement comique. La variété des décors fait plaisir à voir, même si leur originalité reste à prouver...

Gameplay 13/20 : Maniement un peu litigieux, je dirais même exigeant. Une hitbox perfectible, vous grincerez des dents plusieurs fois avant de prendre votre pied, voire même les deux !

Musique 5/20 : J'ai envie de dire mais « whaaaaat » ? Mais punaise ils ont pris la même musique pour la moitié du jeu ! Même si elle est de qualité, ce n'est pas une raison, carton jaune monsieur l'arbitre !

Durée de vie 11/20 : Juste juste, un peu léger même ! Une demi-douzaine de niveaux et une difficulté assez basse. L'affaire est vite entendue... le jeu à deux joueurs pourra faire illusion mais le soft n'a pas été calibré pour la coopération. On aura vite fait de faire mourir notre coéquipier en se faisant attraper par le scrolling...


NOTE GLOBALE 13/20


Article publié le 26/01/2014 Jeu testé par MaitreCoq