lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Buy Doxycycline 20 Mg Recherche Avancée

Super Cobra

Section Test.


click here Super Cobra
??/??/1983
Edité par Konami
________________________
Buy Vasotec Online Sortie US non communiquée
________________________
Prevacid Prescription Strength Super Cobra
??/??/1983
Edité par Konami
________________________
Asacol Prescription Console: MSX
http://oldiesrising.com/?how=Cialis-20mg-Lloyds-Pharmacy&41a=d4 Genre:Shoot'em Up
follow url Développeur: Konami
enter site Joueurs: 1 à 2
follow Existe aussi sur: Arcade- Atari 2600- Atari 5200- Coleco Colecovision- Mattel Intellivision-

Photo de la boite de Super Cobra
Super Cobra, capture d'écran Super Cobra, capture d'écran Super Cobra, capture d'écran
here Super Cobra est un shoot them up, un genre tout à fait diversifié, tant en contenu qu'en qualité. En 1981, c'est Konami qui développe le titre destiné en première instance à l'arcade, puis petit à petit pour d'autres supports tels que l'Atari 2600, l'Atari 5200, ColecoVision, Intellivision, puis le MSX, le pseudo-ordinateur conjointement inventé par Sony et Microsoft en 1983, année de l'adaptation de Super Cobra sur le support en question.

Histoire d'hélicoptère

En 1983, on est encore bien loin d'un scénario à la Final Fantasy ou autre Dragon Quest. En même temps vous me direz qu'un jeu de shoot n'a pas à être comparé à un RPG. Mais tout de même, Super Cobra n'a pour scénario qu'une brève introduction où l'on voit l'hélicoptère que vous devrez piloter, accompagné de la phrase suivante : « Invade the base and carry away booty ». Pour les anglophobes : « Envahissez la base et emportez le butin ». Donc je récapitule : Je suis pilote d'hélicoptère et je dois envahir la base de je ne sais qui pour lui voler son fric. Et bien, toute une intrigue ! On ne sait donc pas où l'on se trouve, ce qu'on fait là, à qui on a affaire, sauf qu'on doit le voler. Il ne m'en fallait pas plus pour m'indigner d'une histoire d'une telle pauvreté. Il est cependant vrai que nombre de shoot n'ont pas de réelle histoire mais l'on peut souvent deviner ce qu'il se passe pendant que l'on joue, et ainsi imaginer un scénario fait maison.

Trrrrr, piou piou, brrrr craaaash !

Comme tout bon jeu à l'ancienne (j'adore cette expression), Super Cobra est tout ce qui se fait de plus simple en matière de shoot. On incarne donc un hélicoptère qui traverse des stages qui se ressemblent tous à la recherche d'une caisse bleue que l'on doit dérober à son ennemi. Pour cela, il va vous falloir beaucoup de dextérité, de patience et de persévérance, car la difficulté est au rendez-vous. Le jeu se déroule vue de côté, et le scrolling est horizontal. On se déplace à l'aide des touches haut, bas, gauche et droite qui correspondent respectivement aux quatre directions classiques (magie!) et l'on se sert du bouton action (« espace » sur le clavier) pour envoyer simultanément un tir de mitraillette (qui partira à l'horizontale) et un missile (qui tombera en dessous de vous). Il aurait été préférable d'avoir deux boutons distincts pour ces deux armes, mais bon, ce n'est pas le cas, alors il faudra faire avec.

L'hélicoptère possède une jauge de carburant qui s'effritera au fil du temps. Pour la remplir assez régulièrement, il vous suffira de lâcher un missile sur les bidons estampillés d'un « F » symbolisant le Fuel, bien entendu. Attention, s'il vous arrive de rater un de ces bidons, votre aventure risque de tourner au vinaigre car sans carburant, votre véhicule chutera pour s'écraser à terre. D'autre part, il faudra en permanence faire attention à tous les éléments du décor qui seront une menace potentielle pour votre hélicoptère. Le moindre faux geste, et votre véhicule explosera.

Pour rendre le jeu un peu plus dur, des ennemis ont été dépêchés sur les lieux, pour vous empêcher d'emporter le butin avec vous. Si, au début, de simple chars inoffensifs vous feront bien rigoler, il n'en sera pas de même en ce qui concerne les soucoupes volantes jaunes et roses qui n'auront pour but que de vous percuter, ce qui signifiera ni plus ni moins la fin de votre aventure. Le problème récurrent du jeu, c'est que les stages sont très inégaux en difficulté. Le premier niveau se terminera comme sur des roulettes, alors que le deuxième vous demandera de l'acharnement pour venir à bout des soucoupes volantes, d'autant plus que les spécimens roses vous suivront de haut en bas de l'écran tel un missile à tête chercheuse.

Les visuels sont vraiment trop flashy. On se trouve dans un décor spatial avec de la terre verte fluo et des ennemis rouges, jaunes et rose vif. C'est vraiment de très mauvais goût, surtout quand on sait que le MSX est capable de bien mieux. Il s'agit là d'une adaptation de l'arcade, certes, mais du travail supplémentaire pour une amélioration aurait été de bon aloi. Les stages sont donc assez courts, mais certains sont vraiment ultra durs, voire infaisables. De plus, ils se ressemblent tous et la variété ne se verra que dans la mesure où les formes des décors sont différentes, mais les couleurs (vives et moches) restent les mêmes tout au long du jeu.

Konami a mis à votre disposition un mode deux joueurs qui reste anecdotique car il s'agit en réalité de jouer chacun son tour. Donc autant faire une partie en un joueur chacun sont tour, enfin bref, ce n'est pas très folichon.

La bande son est quant à elle inexistante, ou presque. Quand on commence le jeu, une musique plutôt entraînante vous met dans l'ambiance, mais elle s'arrête au bout de cinq secondes pour laisser place au bourdonnement insupportable des pales de votre hélicoptère. Les bruitages sont simples et vraiment très grinçants. C'est à dire que sans être ratés, ils donnent une impression d'agressivité, les différents sons sont réellement désagréables à écouter.

Verdict

Un shoot them up franchement pas terrible. Même si l'on peut prendre en compte son âge assez avancé, on ne peut tout de même pas dire que ce jeu soit une réussite. Si l'on pourra être diverti pendant 20 minutes, ça sera bien le maximum. Bien que je lui accorde une valeur sentimentale symbolique (c'était le bon temps y'a 20 ans !), les couleurs sont franchement horribles, les stages sont tous pareils, les ennemis sont tantôt nuls tantôt invincibles, la bande son est très pauvre. Et je me demanderai toujours : « Pourquoi on ne peut pas franchir la moitié droite de l'écran avec l'hélicoptère ? », c'est interdit dans le code des pilotes d'hélicoptères ? Les développeurs n'ont pas fini le jeu ? Je ne peux forcément pas accorder la moyenne à un jeu qui m'a déçu techniquement parlant.


Histoire 5/20 : « Invade the base and carry away booty ».

Graphismes 7/20 : C'est pas terrible. C'est pas varié, insipide et uniforme. Tout se ressemble !

Gameplay 14/20 : Il s'agit là de la seule raison qui me donne encore envie de jouer à Super Cobra. Simple et efficace, la maniabilité est instinctive, tout simplement.

Musique 2/20 : Pas grand chose à se mettre sous la dent, malheureusement ! Un jingle en début de mission, un jingle en fin de mission, et des bruitages à vous rendre fou car trop agressifs à l'oreille.

Durée de vie 10/20 : Il ne tient qu'à vous de récupérer le butin, encore encore et encore à travers les 11 stages qui se ressemblent, et qui ne donnent pas forcément envie de continuer.


NOTE GLOBALE 7/20


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par MaitreCoq