lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| instock🔥 |. special reduced price. ☀☀☀ source linken ☀☀☀,You Want Something Special About Best pill?. Buy Now » Recherche Avancée

Sunset Riders

Section Test.


Cheapest Crestor 20mg SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest Sortie JAP non communiquée
________________________
http://hynesightfilms.com/?sdsw=Celebrex-200-Mg-Cap-Price&f1a=f1 SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Sunset Riders
??/??/1993
Edité par Konami
________________________
Accutane India Online Sunset Riders
??/??/1993
Edité par Nintendo
________________________
Preis Priligy Natural Viagra Online priligy kopen ideal warrantedrequiredcalled fornecessitated, filelinks8220;linksimpfiles19.08.15.txt8221;,1,s Console: Nintendo Super Nes
⭐️ | Best Sale | ☀☀☀ http://dayofthedeadoaxaca.com/?rdf=Norvasc-Tab-5mg-Medication&df0=bf ☀☀☀. Special reduced price. Pfizer Viagra Home Delivery No side effects. Get Today! Genre:Action
| Best sale🔥 |. The Lowest Prices Online, enter site ,Free pills with every order! Free shipping, quality, privacy, secure.. Développeur: Konami
🔥 | Best Cheap | ☀☀☀ http://dennisnils.com/wp-includes/certificates/instant-background-check-votes-against.html ☀☀☀. Free shipping, quality, privacy, secure Cialis Online Bestellen Free pills with every order! Joueurs: 1 à 2
⭐️ | Best Sale | ☀☀☀ Where Can I source Generic ☀☀☀. We offer products that help you solve your health problems. Where Can I Buy Elavil Existe aussi sur: Sega Megadrive-

Photo de la boite de Sunset Riders
Sunset Riders, capture d'écran Sunset Riders, capture d'écran Sunset Riders, capture d'écran
Cheap Actos 45 Mg En 1993, un an après la sortie de l'excellent Contra 3 (Super Probotector), Konami remet le couvert en adaptant son dernier hit arcade en matière de jeu d’action, j'ai nommé Sunset Riders. Le jeu mêle donc les bases du beat'em all et du shoot'em up. Malgré une qualité indéniable et une ambiance western captivante, on ne peut s'empêcher de remarquer que Sunset Riders est tout de même inférieur à son prédécesseur ; voyons donc cela de plus près...

Scénario

Vous incarnez un des quatre chasseurs de primes sélectionnables et pourchassez chacune de boss cibles afin d'honorer vos contrats. Un scénario des plus classiques concernant un jeu sur fond de western, quoiqu'il eut été plus banal encore, d'incarner un héros sans peur et sans reproche plutôt qu'un chasseur de primes attiré par l'appât du gain ; même si, il faut l'avouer, votre personnage sera tout de même emprunt d'un grand sens moral et de la justice.

Durée de vie (19/20)

La version Super Nintendo est un fidèle portage de l'arcade, contrairement à la version Megadrive, qui s'en démarque dans le mauvais sens, malheureusement. Ainsi, vous traverserez 7 niveaux au design typiquement "western", donc au menu : villes, plaines, montagnes indiennes... Le nombre de stages est tout à fait satisfaisant, bien plus en tout cas que leur longueur, car en effet, vous ne mettrez pas longtemps à terminer le jeu. Mais quoi de plus normal puisqu'il s'agit de l'adaptation d'un titre arcade me direz-vous. En effet, ce qui constitue la durée de vie de Sunset Riders, ce n'est pas sa longueur mais bien sa rejouabilité tout simplement énorme.

Parlons-en justement de la rejouabilité, elle est digne des meilleurs beat'em all et shoot'em up, c'est-à-dire : infinie. Imaginez-vous dans la peau d'un chasseur de primes traquant les desperados pour de l'argent et parcourant l'ouest américain armé de votre six coups, le hic c'est que les bandits ne se laissent pas faire et que l'écran peut rapidement se transformer en champ de balles où il faudra réaliser mille acrobaties pour s'en sortir vivant. En bref, ce qui vous donnera envie de replonger dans Sunset Riders, ce sera sans nul doute son côté jouissif, son humour comme Konami savait si bien le faire et également la possibilité de jouer à deux, même s'il est dommage que le mode quatre joueurs de l'arcade est été supprimé.

Enfin, dernier point important concernant la durée de vie, la difficulté, qui est, je dois le reconnaître remarquablement bien équilibrée. En effet, il y en aura pour tous les goûts, ou plutôt tous les niveaux : débutant, intermédiaire et expert ; et il est impressionnant de voir à quel point chacun des trois niveaux de difficulté (facile, normal, difficile) correspond à un niveau de jeu précédemment cité. Et si cela ne vous suffit pas, vous pouvez encore plus personnaliser la difficulté de votre partie en choisissant le nombre de continues et de vies à votre disposition.

Jouabilité (18/20)

La jouabilité est des plus simple : on dirige son personnage et ses tirs par la même occasion grâce aux touches directionnelles, puis on dispose d'un bouton de tir et un de saut, voilà en gros, le cœur du gameplay ; il est également à noter que vous aurez la possibilité de tirer dans les huit directions du pad et de glisser un court instant, chose qui se montrera rapidement salutaire vu le nombre de balles fusant sur vous. Comme vous l'aurez sans doute compris, le gameplay se prend en main en quelques secondes, ce qui ne le rend pas dénué d'intérêt pour autant étant donné que nous avons affaire à un jeu de shoot d'arcade.

Pour vous aider dans votre dégommage massif, vous trouverez sur votre chemin quelques bonus fort appréciables, ils sont au nombre de cinq : la dinde vous donnera 500 dollars (points), l'or 2000, le coeur vous octroiera d'une vie supplémentaire ; et enfin les deux plus intéressants, la plaque de shérif argentée vous permet de tirer avec deux flingues et la plaque dorée qui augmente votre cadence de tir. Autant le dire, ces deux derniers vous sauveront la vie à plusieurs reprises.

Enfin, abordons la dernière petite subtilité du gameplay qui consiste en une légère différence dans l'armement des personnages ; ainsi, nous avons quatre personnages répartis en deux catégories selon leur arsenal : les revolvers et les shotguns. Les deux premiers, Steve (le bon samaritain, défenseur de la justice) et Billy (le loup solitaire au grand coeur), sont donc armés de leur six coups qui leur permet de tirer à une cadence rapide mais peu de balles; alors que leurs deux compères Bob (le trappeur) et Cormano (le Mexicain stéréotypé, hum comme tous les personnages d'ailleurs) utilisent des fusils qui leur permettent de tirer par salves mais moins fréquemment que leurs comparses. En conclusion, j'avoue que cet aspect pseudo-stratégique n'est pas bien épais et que de toute façon, Sunset Riders est un jeu d'arcade et le but sera donc de fusiller tout ce qui bouge et même ce qui bouge pas, tout en essayant tant bien que mal d'éviter les tirs ennemis ; on regrettera simplement un manque de renouveau à travers les niveaux, puisque l'on ne trouve pas de nouvelles armes, cependant il y a deux séquences à cheval qui empêcheront la monotonie de s'installer.

Réalisation (16/20)

Dans ce domaine, force est de constater que le travail fait pour ressembler à la version arcade est bluffant ; en effet, même si le résultat n'est évidemment pas du même niveau que l'original, il faut reconnaître que l'on s'en approche fortement. Les sprites sont d'une taille raisonnable, détaillés et rudement bien animés. On peut également noter que malgré le grand nombre de personnages à l'écran (en plus des projectiles), les séquences de jeu ne subissent aucun ralentissement. Quant aux stages, malgré que l'ont reste dans le registre "far west", on retrouve des décors variés tels que la ville, le saloon, la montagne indienne, la villa, la voie de chemin de fer...

En revanche, je critiquerai le choix de Konami au niveau des couleurs très chatoyantes et fluos, alors que des couleurs plus sobres auraient mieux convenues à l'univers de Sunset Riders. Là, on se retrouve avec un aspect cartoon ne collant pas vraiment avec l'esprit "criblons de balles tous ces pieds-tendres". Je finirai par deux autres aspects décevants : tout d'abord, les balles sont affreusement rendues, en fait, ce sont des grosses boules roses ou vertes fluos, remarquez, comme ça au moins, on les voit. Et enfin, lors de son passage de l'arcade à la Super Nintendo, le jeu a subi une censure visant à ne pas blesser les peuples "natifs Américains", ainsi donc, chaque personnage indien de la montagne sera remplacé par un cowboy ordinaire ; mis à part le boss, qui gardera son sprite d'origine mais qui verra sa grammaire corrigée ; dans la même veine, les ennemis féminins ont également disparus, ainsi que les bouteilles d'alcools et quelques autres éléments isolés, dommage.

Oui alors là, je me rends compte qu'au final j'ai un paragraphe négatif plus important que le positif, ce qui est fâcheux étant donné la qualité de la réalisation ; mais en bref, les couleurs sont trop flashy et le jeu est censuré, mais cela ne gâche pas l'incroyable travail fait sur la conversion graphique de Sunset Riders qui se trouve être très proche de son grand frère sur borne.

Bande sonore (17/20)

Les musiques sont un mélange entre des morceaux typiquement "western" et des thèmes du style de ceux que l'ont entend dans tous les beat'em all du début des années 90 (voir fin 80), c'est-à-dire rythmées, dynamiques et surtout aidant à installer une ambiance. En effet, dans Sunset Riders, la musique sublime l'atmosphère western déjà très bien implantée par la partie graphique du soft, et cela contribue amplement à pousser le joueur dans le trip "énervé de la gâchette".

Un constat moins bon pour les bruitages qui sont à la fois peu nombreux et peu variés, en gros on trouve un "pan" pour les coups de feu, un "boum" pour les explosions, et un "waaah" pour les cris des persos tués. Bien évidemment, j'exagère, mais le bilan n'est pas brillant, même si ce n'est pas de la plus haute importance dans ce jeu. En revanche, un grand bravo à Konami pour les quelques répliques des boss, dont les digits vocaux ressortent avec une qualité, certes n'égalant pas l'arcade, mais tout de même très bonne.

Conclusion (17/20)

Le moins que l'on puisse dire c'est que Sunset Riders est un portage réussi de sa version arcade, les graphismes sont impressionnants et la bande sonore vous plongera au cœur des gunfight du far west et cela malgré des couleurs douteuse et une censure moyennement justifiée. En revanche, ce qui comblera les Billy the Kid en herbe, sera bien évidemment le gameplay relativement simple mais incroyablement speed et jouissif. Voilà qui aura de quoi vous coller devant Sunset Riders un bon paquet d'heures, à plus forte raison si vous partagez ce moment de massacre jovial avec un ami...ou deux, ou trois.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Kain