lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Up to 20% Off🔥 |. Your health is important. ☀☀☀ Ciprofloxacin Online Bestellen Rotterdam ☀☀☀,Your health is important.. Buy Now » Recherche Avancée

Streets of Rage 2

Section Test.


| FREE SHIPPING 🔥 |. We collect what you are looking for here. watch ,Price is special in this period.. Check More » Bare Knuckle II : Shitou no Chinkon Uta
14/01/1993
Edité par Sega
________________________
Mobic 15 Mgs Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Streets of Rage 2
20/12/1992
Edité par Sega
________________________
http://bob.me/?clid=Buy-Generic-Doxycycline-Online accutane buy online canada safe to buy accutane online should you buy accutane online accutane buy online cheap Streets of Rage II
??/01/1993
Edité par Sega
________________________
http://crotovina.com/data/clear-background-check-xact.html . Our online store has gathered all the best medical deals on the market. 24/7 Phone Support. Get Glucophage Buy special reduced price. Go NOW! Console: Sega Megadrive
⭐️ | Best Deals | ☀☀☀ Order Brand Cialis Online ☀☀☀. Free shipping, quality, privacy, secure Cialis Online Greece Free pills with every order!. Genre:Beat'em All
http://ninawoolf.com/?alope=Buy-Flagyl-Metronidazol-500mg&16c=d7 most of my medication is dispensed in blister packs with enough for one or two weeks cymbalta lawsuit australia Développeur: Sega
Buy Viagra Online Cheap Uk Joueurs: 1 à 2
Strattera Discount Card. Online drugstore without prescription paypal. 24h online support. Free samples viagra cialis levitra for all orders! 100% quality. Fast Existe aussi sur: Arcade- Sega Game Gear- Sega Master System-
get link usa is almost 20 there is something wrong with status quo. can you buy clomid online in australia how much does clomid cost in Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Streets of Rage 2
Streets of Rage 2, capture d'écran Streets of Rage 2, capture d'écran Streets of Rage 2, capture d'écran
Street of rage premier du nom figure sans conteste parmi les jeux phares de la Megadrive. Relever le défi de réaliser un second volet au moins du même niveau n'était donc pas une mince affaire. Ainsi, chez Sega, on a décidé de ne pas changer une équipe qui gagne.

Scénario: High kick! -/20

Alors que l'on croyait Mr X (le grand méchant du premier volet) au fond du trou, celui-ci fait son grand retour. Ayant préalablement fait le plein au super, Mr X jure désormais de ne plus réitérer ses erreurs passées (soit: être plus faible que les gentils). Plus fort donc, mais également plus malin, Mr X capture Adam, le kickboxeur du premier volet. C'est dire si le bougre est malfaisant. Pour palier à cette absence, SOR 2 compte sur un casting de choix: On retrouve bien sûr Axel et Blaze, anciens policiers du premier volet mais également Skate (qui combat avec des... rollers??!!) qui s'avère être le frère d'Adam. Non content de se déplacer en rollers, le personnage pèse 50 kg tout mouillé et entame tout juste sa puberté. Un charisme fou. L'autre nouveau personnage est Max, un genre de Hulk Hogan... en plus gros. Oui, bon ben, il fallait un personnage lourd pour contrebalancer vous comprenez. Tout ce petit monde descend dans la rue pour péter la tête à Mr X et tous ses sbires. Hourra!


Un scénario modèle!

Un gameplay "violent": 17/20

Tout d'abord, sachez que ce SOR2 est encore plus riche en baston que son ainé. On avance toujours de façon linéaire dans le niveau en envoyant des hordes de voyou au tapis. Seulement cette fois-ci, le gameplay s'étoffe quelque peu. Il s'étoffe d'une part par la présence des deux nouveaux personnages, ici radicalement différents. Les rollers de Skate lui confèrent une vitesse explosive alors que les bras de Max lui offrent la possibilité de réaliser suplex et autres piledrivers destructeurs. Ici, pas question d'avoir 3 personnages identiques ou presque. De même, la palette de coups s'étoffe également. On peut maintenant faire des balayages, des prises multiples, des coups de pied retournés,etc.

Pourtant, la véritable innovation tient dans le bouton qui servait jusque la à appeler la police. Souvenez vous, cette attaque "super-délation" permettait de faire intervenir la police qui expediait cash tout le monde au tapis. Pratique, mais pas particulièrement jouissif pour le joueur. Ici, grâce à cette touche, on a accès aux mouvements spéciaux des personnages. Ceux-ci en comportent deux: l'un en restant statique et l'autre en avançant. Destructeurs et funs, ces coups spéciaux sont néanmoins à utiliser avec parcimonie puisque les exécuter vous coûtera un peu de votre santé. Et ce qui compte dans la vie, c'est la santé fiston.

Au rayon des nouveautés mineures, en vrac: l'apparition d'une barre de vie pour les ennemis, une plus grande interaction avec les décors, des boss plus nombreux, un mode vs battle sans aucun intérêt (SOR 2 n'étant pas un modèle de finesse et de technique). Bien entendu, il est toujours possible de jouer en coop avec un ami. Ce sera encore une fois le mode de jeu le plus fun. Cependant, même en solo, le jeu garde son intérêt. Envoyer par dizaines des voyous au sol est toujours aussi amusant. Un plaisir assez primaire, limite bestial...

Un réel effort graphique: 17/20

Plus détaillé, mais également plus coloré, SOR2 constitue un réel progrès graphique par rapport au premier épisode qui n'était pourtant pas laid. Cette amélioration est visible autant dans les personnages que dans les décors. Commençons par les personnages. Mieux animés et tout simplement plus jolis qu'auparavant, les personnages à l'écran sont agréables à l'œil. Et ce, d'autant plus que la taille des sprites a été revu à la hausse. Mention spéciale pour les boss ou les sous boss qui sont vraiment réussis. Ca sent la "street" à plein nez s'exclame Kévin.

Ca sent d'autant plus la street avec les décors, toujours très urbains. Normal vu le titre dira l'autre. N'empêche, c'est tout de même bien foutu. On visitera ainsi un quartier mal famé, un bar, une fête foraine, un stade, etc. Mais ce qui est vraiment un progrès, c'est le souci des développeurs de rompre avec une certaine linéarité visuelle qui était présente dans le premier opus. Ainsi, non content de faire évoluer le terrain de jeu, le jeu vous fera carrément changer d'atmosphère au sein même d'un unique niveau. Ainsi, un niveau qui commence dans la rue pourra vous conduire à entrer dans un pub pour une bonne rixe de bar avant de sortir casser la tête à quelques imprudents rodant dans la cour de derrière. S'il l’on n’a pas vraiment le choix du parcours, au moins celui-ci permet à la rétine de ne pas se lasser.

Un petit mot pour les animations qui sont évidemment de meilleure qualité. On ne se bat plus avec Peter Crouch qui fait le robot. C'est déjà ça... Les "effets visuels" comme la pluie ou les effets lumineux des coups spéciaux sont de bonne facture. Côté graphisme, c'est vraiment du bon boulot donc.

Durée de vie: 14/20

Dans la lignée du premier volet. Une poignée de niveaux finissables en 10 minutes chacun. Cela paraît maigre mais l'intérêt du titre renouvelle considérablement sa durée de vie. Et puis il y a toujours le mode deux joueurs coop qui offrira des heures de fun en perspective. Plus riche (plus de personnages, plus de coups) que son ainé, SOR2 devrait pouvoir vous captiver pendant un certain temps.

Côté son, c'est excellent: 17/20

SOR premier du nom nous avait habitué à du très bon. Ici, le niveau sonore est au moins équivalent. Ce n'est pas une surprise puisque c'est toujours Yuzo Koshiro qui a composé les musiques. Celles-ci mettent beaucoup de panache aux affrontements. Les rythmes agressifs sont en effet de très haute qualité. Même après des années sans jouer, on se rappelle instinctivement de ces mélodies uniques. Côté bruitage, un progrès a été fait. On s'éloigne quelque peu du relatif ridicule du premier épisode. Les bruits des entrechoquements et des coups retranscrivent bien la puissance des coups.

Conclusion: 17/20

Clairement plus abouti que son prédécesseur, ce SOR2 s'impose comme un des jeux incontournables de la console au hérisson. Probablement le meilleur Beat'em All de son époque, tout simplement...


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par C1el