lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://demercadosmedievales.info/?pharmq=I-Want-To-Buy-Clomid-Online-Uk&bab=02 Recherche Avancée

Star Wars Episode 1 - Battle for Naboo

Section Test.


Doxycycline Reviews Makeupalley Sortie JAP non communiquée
________________________
source site Star Wars Episode I : Battle for Naboo
18/12/2000
Edité par Lucas Arts
________________________
Voltaren Gel Purchase Online Star Wars Episode I : Battle for Naboo
30/03/2001
Edité par THQ
________________________
http://freewhost.com/?arb=Lower-Cost-Alternative-To-Crestor&9d4=06 Console: Nintendo 64
enter Genre:Shoot'em Up
Price Of Flomax Développeur: Lucas Arts
http://straightupcigars.com/?mec=Can-I-Buy-Cialis-In-Australia&2be=ca Joueurs: Solo uniquement
Buy Flomax Tamsulosin Existe aussi sur: PC-

Photo de la boite de Star Wars Episode 1 - Battle for Naboo
Star Wars Episode 1 - Battle for Naboo, capture d'écran Star Wars Episode 1 - Battle for Naboo, capture d'écran Star Wars Episode 1 - Battle for Naboo, capture d'écran
http://studiomanduca.it/?eh=Viagra-United-States-Online&e74=dc Deux ans après Rogue Squadron LucasArts nous gratifie d'une suite non officielle à son petit bijou du shoot, dans le contexte de la sortie évènement de Star Wars Episode I. Suite non-officielle car non estampillée "Rogue Squadron II", ce sera pour Rogue Leader sur GameCube. Battle for Naboo est donc un shoot en 3D dans l'univers de l'épisode I de la saga. Mais est-ce là la seule innovation ?

Scénario (14/20)

Si dans Rogue Squadron on incarnait Luke Skywalker ou Wedge Antilles, ici on ne prendra pas la place d'Anakin Skywalker. En effet le petit bonhomme est trop occupé à faire des courses de pods dans le désert alors que la guerre a déjà commencé. On joue donc un pilote de l'armée de Naboo chargé de défendre sa planète contre l'invasion des droïdes de la Fédération du Commerce. Il n'y a ici pas de réel lien entre les missions, elles ont toutes en commun un même objectif : défendre le pays et casser du robot à coup de laser.

Gameplay (17/20)

Grosso-modo, Battle for Naboo suit les mêmes règles que Rogue Squadron. A bord d'un vaisseau, dans l'espace ou près du sol, il faudra accomplir divers objectifs pour remporter la mission : escorte de convois, nettoyage de zone ou bien défense de points stratégiques. Les contrôles sont aussi intuitifs que dans Rogue Squadron, même si piloter le Naboo Fighter ou le Police Cruiser n'est pas toujours très facile. Les vaisseaux disposent presque tous d'un tir secondaire, en général des missiles plus puissants, évidemment en nombre limité. Mais voyons plutôt les nouveautés qu'apporte Naboo Fighter à ce niveau : tout d'abord, on note que les types de vaisseaux se sont diversifiés. La première mission commence d'ailleurs avec un petit véhicule, genre Landspeeder, qui flotte à moins d'un mètre au dessus du sol, dans les rues de Theed, la capitale de Naboo. Les ennemis de base deviennent donc les droïdes simples ou destroyers. Autre type de vaisseau inédit, le Gunboat, une sorte de bateau. Il est également possible, au cours de certaines missions et moyennant la présence d'un hangar, de changer de véhicule. On peut ainsi passer d'un bateau ou d'un Flashspeeder à un chasseur, ce qui permet de repartir au combat avec un vaisseau flambant neuf.

Ces quelques nouveautés ajoutent donc au fun déjà conséquent que procure le jeu. Le gameplay en ressort un peu enrichi, et c'est tant mieux. Mais pour dire la vérité, j'avoue ne pas m'être plus amusé avec Battle for Naboo qu'avec Rogue Squadron. Peut-être à cause des séquences dans l'espace, inexplicablement moins intéressantes, ou alors parce que l'univers d'Episode I me touche moins. Toujours est-il que les deux jeux sont très similaires au niveau du gameplay.

Les missions sont par contre toujours aussi difficiles, surtout vers la fin du jeu où réflexes, chance et surtout persévérance vous seront indispensables pour boucler les objectifs.

Réalisation (17/20)

La réalisation graphique est honorable mais l'évolution par rapport à Rogue Squadron n'est pas flagrante. Heureusement que l'on change d'univers pour varier un peu, car les vertes plaines de Naboo, ses marécages, fleuves et montagnes tranchent radicalement avec les décors plus sombres de Rogue Squadron. En tout cas, l'Expansion Pak est indispensable si vous ne voulez pas que le jeu prenne un petit coup de vieux. Mais avec l'accessoire béni, c'est un délice pour les yeux. Petit détail gênant, les chasseurs droïdes, à longue distance, sont difficiles à différencier des vaisseaux alliés : il arrive parfois que l'on prenne en chasse un de ses confrères... Pour finir, notez que le jeu est intégralement en anglais, même les textes n'ont pas été traduits, ce qui est étrange car ceux de Rogue Squadron l'avaient été.

Bande-son (17/20)

Comme dans la plupart des jeux Star Wars, la bande-son est de qualité. Les thèmes de John Williams sont toujours aussi beaux et on dispose ici de ceux présents dans le film Episode I. Personnellement je préfère les thèmes de l'ancienne trilogie, mais c'est une question de goût, et puis de toute façon ces derniers ont été légèrement surexploités tant les jeux utilisant la licence sont nombreux. Côté bruitages, on regrettera la disparition (même si c'est logique) du bruit caractéristique des TIE Fighters. Pour le reste, c'est du tout bon, comme d'habitude.

Durée de vie (15/20)

Le système de médailles est toujours présent. Il permet d'allonger la durée de vie, pas extrêmement élevée à la base. On peut ainsi débloquer de nouveaux véhicules, à l'instar du Faucon Millenium dans Rogue Squadron, et des niveaux secrets. Mais autant dire qu'il vous faudra vous lever de bonne heure pour espérer obtenir ne serait-ce que toute les médailles d'argent (ne parlons pas de celles d'or). Un gros défaut du jeu est l'absence de mode multijoueurs, qui faisait déjà cruellement défaut à Rogue Squadron. Pour le coup, si Battle for Naboo en avait été doté, il aurait été formidable ! Dommage...

Conclusion (16/20)

C'est bien simple, Battle for Naboo possède toutes les qualités de son aîné, si vous vous êtes éclaté sur l'un, vous vous éclaterez sur l'autre ! On regrettera simplement un manque de nouveautés malgré des améliorations appréciables, et surtout, l'absence inexcusable du mode multi (dire qu'il a fallu attendre Rebel Strike pour ça) !


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Tony_Montana