lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Wolfram Mathematica 11 Crack free download full Valtrex authorized generic generic drug regulations in canada http://lodifanfulla.tv/?sdsw=Buy-Viagra-Indian cipro Recherche Avancée

Star Wars - Rebel Assault 2

Section Test.


Zoloft No Prescription Star Wars : Rebel Assault II : The Hidden Empire
27/12/1996
Edité par Bullet Proof Software
________________________
| free delivery🔥 |. 2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100% go ,No side effects. Check More » Star Wars : Rebel Assault II : The Hidden Empire
30/11/1996
Edité par Lucas Arts
________________________
http://cfmim.com/?pill=Propecia-Order-Online-No-Prescription&5c5=df Star Wars : Rebel Assault II : The Hidden Empire
??/04/1997
Edité par Lucas Arts
________________________
follow url buy cheap priligy online best place to buy priligy online 2 answered the question ldquo;is your clientsrsquo; behaviour influenced Console: Sony Playstation
http://thememanual.com/?buy=Flagyl-Onlinebootycall.com&14b=1b Genre:Action/Tir
http://science.maheshtutorials.com/modules/mod_articlesnod_s/tmpl/lightslider.js Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Développeur: Factor 5
Canadian Pharmacy Mail Order go here Online. Men's Health. Pets, Weight Loss, Personal Care, All Medications Are Certificated! Joueurs: Solo uniquement
http://uie.dk/?swq=60-Mg-Accutane-Day&b1a=0f Existe aussi sur: PC-
http://brigancebrigade.org/?sdsw=Cost-Of-Doxycycline-Hyclate&18a=c2 these days, teens have so many active and empowering ways to articulate and manifest their identities ventolin makinas fiyat Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Star Wars - Rebel Assault 2
Star Wars - Rebel Assault 2, capture d'écran Star Wars - Rebel Assault 2, capture d'écran Star Wars - Rebel Assault 2, capture d'écran
Rares sont les licences cinématographiques à avoir inspiré autant d’adaptations vidéo ludiques que les fabuleuses trilogies de George Lucas, j’ai nommé Star Wars. Nous sommes en 1996, le Mega CD de chez Sega et la 3DO favorisent l’émergence d’un nouveau genre de jeux : le film interactif. Malheureusement, la plupart de ces titres sont pour le moins soporifiques et totalement inintéressants. Les fans de Star Wars pouvaient donc être inquiets en voyant arriver le second opus de Rebel Assault (le premier étant sorti sur les deux consoles susnommées), intitulé The Hidden Empire. Portrait de ce titre pour le moins original…

Scénario (19/20)

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine… En détruisant l’Etoile Noire, les forces Rebelles ont prouvé qu’elles pouvaient être une menace pour l’Empire Galactique. Dark Vador, enragé par sa défaite, est devenu obsédé par l’éradication totale de l’Alliance. A cette fin, ses forces ont mis au point une toute nouvelle arme (dont je tairai le nom et le type pour ne pas vous gâcher la surprise !) qui risque de réduire tout la Rébellion à néant et de faire de l’Empereur le souverain incontesté de toute la galaxie. Vous incarnez Roocky One, un pilote de B-Wing malencontreusement propulsé au beau milieu de cette affaire et qui va devoir déjouer les plans de l’empire. Vous l’aurez compris, il n’est ici pas question d’incarner Han Solo ou Luke Skywalker. L’histoire ainsi que les personnages sont totalement inédits mais cela n’enlève en rien l’intérêt que la trame scénaristique suscite, puisqu’elle est parfaitement en accord avec l’univers Star Wars.

Réalisation (19/20)

Ce scénario vous sera exposé via de très nombreuses séquences vidéo d’une qualité exemplaire pour l’époque, filmées avec de véritables acteurs qui n’ont pour la plupart rien à envier à ceux présents au cinéma. Chaque fin d’une scène d’action sera suivie de l’une de ces cut-scenes et force est de constater que même lorsque l’on joue, on à l’impression d’être en plein milieu de l’une d’entre elles tant la réalisation est soignée. Les développeurs ont choisi, lors des phases de jeu, d’intégrer des sprites 2D dans les décors issus des séquences vidéo. Il en résulte une parfaite symbiose entre les phases de jeu et les cinématiques qui vous fera penser que vous jouez vous-même dans un film issu de l’univers Star Wars. Les différents environnements sont également très variés et soignés puisque vous alternerez entre l’espace, les bases impériales et même une lune forestière qui ne sera pas sans vous rappeler une certaine Endor. L’animation des personnages et l’immersion lorsque vous vous trouvez dans un cockpit de chasseur sont tout simplement exemplaires et aucun ralentissement n’est à constater. La qualité des graphismes est donc totalement bluffante (et a l’avantage d’avoir très bien vieilli) pour un titre de 1996 et n’est probablement pas étrangère au fait que le titre tienne sur non pas un, mais deux CD-ROMs.

Durée de vie (12/20)

En effet, il est fort probable que ce ne soit pas le nombre de mission qui rendent ce jeu aussi gourmand en espace disque, puisqu’elles seront seulement au nombre de quinze. Cela fait peu mais la difficulté du titre si vous le mettez en Hard vous tiendra collé à votre Playstation pendant un bon moment. Certains passages sont extrêmement délicats à négocier et vous aurez parfois l’impression que l’Empire ne se lasse jamais de vous envoyer ses Stormtroopers et autres Chasseurs Tie. De plus, rien ne vous empêche par la suite de recommencer l’expérience pour éclater vos scores qui seront sauvegardés sur votre carte mémoire. Pour résumer, ce titre est aussi court qu’intense et vous fera passer de bons moments sur votre console, pour peu que vous releviez le défi de ne pas opter pour le mode facile beaucoup trop accessible.

Gameplay (12/20)

Passons maintenant au gameplay qui alterne le bon et le moins bon. Commençons par la bonne nouvelle : sa richesse. Ainsi, vous ne vous contenterez pas de dégommer du Tie Fighter (phases durant lesquelles votre chasseur sera contrôlé automatiquement ce qui vous laissera pour seule tâche de dégommer les chasseurs ennemis) mais devrez également piloter un speeder-bike, canarder des Stormtroopers lors de phases à pied très intenses, vous échapper d’une base impériale en dirigeant un Transport Corellien YT-1300 (les fans verront sans peine à quoi il ressemble) dans des tunnels faisant passer l’attaque de la seconde Etoile Noire pour une promenade de santé et bien d’autres séquences originales (pilotage d’un chasseur Tie, attaque d’un Super Destroyer Stellaire…) qui procurent une immersion exemplaire dans cet univers, tout en évitant à coup sûr l’ennui et la lassitude. Seulement voilà, si ce gameplay est extrêmement varié, il est également très imprécis. Le constat est certes moins flagrant que sur la version PC qui frôlait l’injouabilité au pad, mais cela reste tout de même assez gênant. Ainsi, lors des phases de tir, le viseur se déplace bien trop lentement et il ne sera pas rare que lorsque vous aurez enfin réussi à aligner votre cible (ce qui ne sera parfois pas chose aisée étant donné la distance qui vous séparera de certains ennemis), elle se soit finalement mise à couvert. Mais le pire se situe dans les phases de vitesse, comme la course en speeder-bike ou le passage vous mettant aux commandes du TCOR. Là, c’est carrément injouable, à la moindre pression sur une touche directionnelle, le véhicule réagit bizarrement en prenant un malin plaisir à se propulser dans les parois et vous devrez à coup sûr recommencer ces passages plusieurs fois pour enfin vous tirer vivant de ce mauvais pas. Mais les phases de tir à pied n’en sont pas moins jouissives (malgré le fait que vous soyez obligé de tirer plein torse pour abattre vos adversaires : dites adieu aux Head-Shots qui ne sont pas pris en compte!) et rattrapent à elles seules les grosses imprécisions de la jouabilité, la sauvant du même coup de la catastrophe.

Bande son (19/20)

Pour ce qui est de la bande son, le jeu fait carton plein. Je vous mets d’ailleurs au défi de me citer un seul jeu Star Wars doté d’une bande son médiocre. Ici, c’est une fois de plus John Williams qui s’y colle et qui vous offre les musiques de la première trilogie parfaitement adaptées à l’action. Les bruitages sont également tout droit issus des films et contribuent à la parfaite immersion que procure le titre. Enfin, les voix digitalisées sont tout simplement exemplaires et apportent un véritable plus aux magnifiques séquences vidéos ponctuant l’aventure.

Conclusion (16/20)

En conclusion, je dirai que si ce titre n’est certes pas exempt de tout reproche, il a au moins le mérite d’apporter un véritable plus à l’univers Star Wars dans lequel vous serez irrémédiablement immergé dès les premières minutes de jeu. Le gameplay et la durée de vie sont certes de gros handicaps mais la patte Lucas est indéniablement présente et ce titre ravira à n’en pas douter tous les fans de Star Wars par son excellent scénario et son immersion exemplaire.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Manuwaza