lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Noble Pharmacy Clomid Recherche Avancée

Star Wars - Jedi Knight - Mysteries of the Sith

Section Test.


fastest way to get cialis Sortie JAP non communiquée
________________________
go site Star Wars Jedi Knight : Mysteries of the Sith
31/01/1998
Edité par Lucas Arts
________________________
http://jackhanna.com/?rqa=Buy-Cheap-Flonase&fc6=d6 Star Wars Jedi Knight : Mysteries of the Sith
??/??/1998
Edité par Lucas Arts
________________________
http://kariewilliams.com/?rqa=Levitra-Tablete-Za-Potenciju-103&bd8=85 Console: PC
click here Genre:Action
Buy Viagra Over The Counter Ireland Développeur: Lucas Arts
source url Joueurs: 1 à 32
Une exclusivité PC

Photo de la boite de Star Wars - Jedi Knight - Mysteries of the Sith
Star Wars - Jedi Knight - Mysteries of the Sith, capture d'écran Star Wars - Jedi Knight - Mysteries of the Sith, capture d'écran Star Wars - Jedi Knight - Mysteries of the Sith, capture d'écran
Periactin Without A Prescription Bien décidé à ne pas vous laisser abandonner votre Sabre Laser, Lucas Arts revient avec un add-on pour Jedi Knight à peine quelques mois après sa sortie. Intitulé Mysteries of the Sith, ce nouvel opus vous propose d’incarner à nouveau Kyle Katarn, mais également Mara Jade, personnage bien connu des fans de l’univers étendu. Portrait de ce nouvel épisode, aussi bien fourni en qualités qu’en défauts…

Cheap Actos 45 Mg Kyle Katarn reprend du service

Cinq années se sont écoulées depuis les événements survenus dans Jedi Knight, événements s’étant terminés par la défaite de Jerec face à Kyle Katarn. Ce dernier est devenu un Jedi accompli et a rejoint la Nouvelle République pour en finir une bonne fois pour toutes avec les derniers vestiges de l’Empire. Fort de son nouveau statut de Maitre Jedi, notre héros a pris sous son aile Mara Jade, ancien agent secret au service direct de l’Empereur. Arrachée très jeune à ses parents par le maléfique despote, elle se voit apprendre les rudiments du côté obscur de la Force et devient ainsi l’exécutrice des plus basses besognes de Palpatine. Après la mort de ce dernier, elle deviendra une contrebandière au service de Talon Karrde mais continuera à vouer une haine sans limite au principal artisan de la disparition de son maitre : Luke Skywalker. Elle finira toutefois par se rendre compte qu’elle demeurait sous l’emprise de l’esprit de l’Empereur et arrivera enfin à s’en détacher. Après ces rudes épreuves, elle se décidera enfin à rejoindre le côté lumineux et fera ainsi appel à Kyle pour terminer sa formation. Pour ce faire, le maitre Jedi l’emmène dans la base républicaine située sur la planète Altyr aux confins de la galaxie, loin de la guerre et des batailles. Malheureusement, les Impériaux vont attaquer la base obligeant nos deux héros à se battre sauvagement pour la défendre. De fil en aiguille, Kyle va découvrir Dromund Kaas, une ancienne planète Sith dont l’influence va l’amener du côté obscur de la Force. Fort heureusement, Mara parviendra in-extremis à le ramener du bon côté. Craignant le retour de ses mauvais penchants, il finira par donner son sabre à Luke Skywalker pour abandonner le don de la Force et devenir un mercenaire aux ordres de Mon Mothma.

Ce paragraphe résumant l’ensemble de l’intrigue de cet add-on pourra paraître haut en spoilers. Toutefois, compte tenu de la rareté du titre, il me paraissait intéressant de relater les événements survenus entre Jedi Knight et Jedi Knight 2, puisque rares seront les joueurs à s’être essayé à l’extension du premier épisode. Toujours est-il que le scénario reste dans le haut de gamme avec des péripéties s’enchainant logiquement au fil des niveaux. Cependant, il restera tout de même plus haché et donc un poil en deçà de celui de Jedi Knight, l’intrigue principale passant bien souvent au second plan au profit de missions annexes menées par Mara pour le compte de la Nouvelle République.

Une ambiance Star Wars des grands jours

Pour soutenir ce scénario, le soft a su se doter d’une ambiance grandiose, du même acabit que celle de Jedi Knight. Ainsi, vous aurez toujours droit aux splendides compositions de John Williams en provenance directe des films de la trilogie cinématographique. S’y ajouteront moult bruitages comme les tirs de blaster ou encore les impacts de Sabre Laser qui s’avèreront bien vite hautement immersifs pour le fan de Star Wars qui aura tôt fait de s’identifier au personnage qu’il contrôle à l’écran. Les différents environnements, s’ils seront pour la plupart placés sous le signe de l’inédit (ne comptez pas vous balader sur Hoth ou Tatooine), auront tous la patte Star Wars et vous permettront de découvrir des lieux parfaitement intégrés à l’univers. Vous aurez ainsi tour à tour à défendre une base Rebelle d’une base impériale, vous balader à l’intérieur d’un astéroïde, visiter un ancien temple Sith ou encore vous infiltrer à l’intérieur du palais d’un Hutt qui n’a jamais pardonné à la Nouvelle République le sort subi par son compatriote Jabba, vous réservant ainsi un accueil assez froid. Le level design est quant à lui toujours aussi inspiré avec des niveaux complexes, même s’ils seront globalement moins gigantesques que dans JK.

Du point de vue technique, les améliorations seront assez peu visibles du fait du peu de temps séparant la sortie du jeu originel de celle de son add-on. On remarquera tout de même un rendu un poil plus fin et des effets lumineux plus convaincants. Enfin, ce nouvel épisode voit l’arrivée de nouveaux ennemis qui viendront s’ajouter aux classiques Stormtroopers, TR-TT, Tuskens et autres mercenaires en tous genres. Vous aurez ainsi la joie de rencontrer des droïdes assassins (n’étant pas sans rappeler ceux de Dark Forces), des pilotes de chasseur Tie, des éclaireurs impériaux mais aussi des Noghris, Rancors et Vorskrs. Vous l’aurez compris, l’ambiance grandiose du premier épisode reste ici intacte et ravira les fans de la trilogie, d’autant que Mysteries of the Sith pioche largement dans la richesse de l’univers étendu pour être encore plus complet que son prédécesseur.

De bonnes idées en provenance directe de Jedi Knight

Mais MOTS ne reprend pas uniquement l’ambiance de son prédécesseur, et a su également conserver ce gameplay si particulier faisant de JK un jeu unique en son genre. Ainsi, vous aurez le choix entre une approche traditionnelle blaster au poing ou (et c’est bien là tout l’intérêt du soft) une approche plus originale en utilisant votre Sabre Laser. L’utilité d’une telle arme sera double : elle vous permettra de déclencher des attaques d’une puissance dévastatrice (un seul coup suffisant à tuer la plupart des ennemis) mais aussi de vous défendre efficacement contre les coups de blasters en les renvoyant grâce à votre lame. L’utilisation du sabre s’accompagnera bien évidemment d’une pléthore de pouvoirs entre lesquels vous devrez répartir les points gagnés lors des niveaux. Vous pourrez ainsi choisir l’orientation de votre Jedi et le customiser selon vos gouts. Libre à vous ainsi de vous concocter un personnage équilibré, ou bien spécialisé dans quelques compétences qu’il maitrisera parfaitement. Tout comme dans JK, vous aurez la possibilité d’adapter la caméra automatiquement à l’arme pour laquelle vous opterez. En effet, l’utilisation du sabre sera nettement plus aisée en vue à la troisième personne tandis que les autres armes nécessiteront une vue subjective. Cocher la case correspondante dans les options vous permettra ainsi de passer automatiquement en vue à la troisième personne dès que vous saisirez votre sabre. Ce petit point de détail pourra paraître assez insignifiant mais s’avérera bien vite très utile dans la pratique.

Des nouveautés intéressantes

Mais Mysteries of the Sith ne se contente pas d’être une copie conforme de son prédécesseur, puisqu’il apporte quelques nouveautés des plus intéressantes. Premièrement, les douze pouvoirs originels se voient ici enrichis de cinq nouvelles aptitudes. On pourra retenir, parmi les plus utiles, le Force Push (vous permettant de repousser vos adversaires au moyen de la Force, particulièrement utile au bord des précipices), le Force Projection (qui crée un hologramme de votre personnage pour aller mettre la pagaille chez les ennemis), ou encore le lancer de sabre vous permettant de jouer au boomerang avec votre chère arme. Il sera intéressant de noter le gouffre séparant Kyle et Mara en termes de maitrise de la Force, puisque la maitrise rudimentaire de cette dernière handicapera grandement notre apprentie Jedi lors des premiers niveaux où vous serez amené à la contrôler. En plus de ces nouveaux pouvoirs, vous aurez également accès à de nouvelles armes comme des grenades aveuglantes, un fusil cryogénique ou un pistolet muni d’une lunette. Ce dernier représentait clairement un manque dans le précédent opus et on ne peut que féliciter Lucas Arts d’y avoir pallié pour cet add-on. A noter qu’en plus de cet arsenal conséquent, vous aurez parfois l’occasion d’utiliser de l’armement lourd présent sur les maps, comme des canons lasers vous permettant de prendre un avantage certain sur les pauvres impériaux qui regretteront amèrement d’avoir laissé trainer leur matériel. Enfin, vous pourrez fréquemment utiliser le système de caméras des lieux où vous vous trouverez pour observer les pièces dans lesquelles vous allez devoir vous rendre et ainsi vous faire une idée de ce qui vous y attend (principe en provenance directe de Duke Nukem). Enfin, le mode multijoueur s’est enrichi de nouvelles possibilités comme la capture de l’Ysamlamari, sorte de capture the flag amélioré dans lequel le possesseur de l’objet tant convoité se voit dans l’incapacité d’utiliser ses pouvoirs.

Un bon add-on…oui mais…

Malheureusement, ces bonnes idées s’accompagnent de nombreux petits accrocs empêchant ce volet d’accéder au rang de hit. D’une part, le titre a beau être présenté comme un add-on de Jedi Knight, il ne revêt aucune compatibilité avec ce dernier. Il aurait en effet été appréciable de pouvoir récupérer les stats de son personnage ainsi que la configuration des touches. Mysteries of the Sith se présente ainsi comme un jeu à part entière n’utilisant aucunement l’installation du jeu d’origine. Pire : malgré cet état de fait, le CD de Jedi Knight vous sera demandé lors de la première exécution du jeu, moyen infaillible pour vous obliger à acheter ce dernier. On ne peut que s’insurger devant de telles pratiques contribuant à faire des jeux vidéo un sport élitiste. Seconde grosse déception, les séquences vidéo ont ici singulièrement perdu en charisme puisque les splendides cut-scenes filmées de JK laissent ici la place à d’immondes vidéos en basse résolution utilisant le moteur 3D du jeu.

Quelques problèmes de gameplay se posent également. D’une part, l’intelligence artificielle pitoyable du premier épisode n’a ici aucunement gagné en qualité et vous aurez ainsi toujours autant pitié des pauvres Stormtroopers dotés d’un QI d’huitre. D’autre part, l’excellente idée initiée dans Jedi Knight et consistant à faire basculer le joueur du côté obscur ou lumineux en fonction de ses actions a ici été purement et simplement supprimée. Pour rester dans le même domaine, on regrettera également la disparition quasi-totale des duels au Sabre Laser, vous faisant penser avec une certaine nostalgie aux âpres affrontements contre Boc ou Jerec. On aurait également apprécié une meilleure exploitation de la présence de deux personnages, comme par exemple un mode coopératif dans lequel un joueur aurait contrôlé Mara et l’autre Kyle, ou encore la possibilité de faire toute l’aventure avec l’un ou l’autre des personnages. La linéarité ainsi créée aura pour effet de raccourcir grandement la durée de vie, d’autant que les niveaux seront en moindre nombre et globalement plus courts que dans Jedi Knight, même si le challenge sera malgré tout au rendez vous avec des stages bourrés d’ennemis.

Conclusion

Malgré ses qualités indéniables, Mysteries of the Sith laisse donc un gout amer de potentiel inexploité au fond de la gorge. On ne peut s’empêcher de penser qu’un tel titre aurait pu être bien plus réussi avec quelques mois de développement supplémentaires, puisqu’il fera quelque peu pâle figure en comparaison de l’excellent Jedi Knight. Il n’en restera pas moins un excellent moyen de prolonger l’expérience de jeu en incarnant une nouvelle fois Kyle Katarn (du moins pendant les quatre premiers niveaux), et ravira tous les fans de Star Wars par son exploitation sans faille de l’univers étendu contribuant à plonger le joueur instantanément dans l’univers de la trilogie de George Lucas.

Réalisation : 14/20
Gameplay : 17/20
Bande son : 19/20
Durée de vie : 15/20
Scénario : 15/20
Verdict : 16/20


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza