lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://nisam-vjernik.org/?llt=Doxycycline-Buying&0e6=5f Recherche Avancée

Space Invaders

Section Test.


Cymbalta Generic Brands Cheaper Space Invaders
??/??/1983
Edité par Atari Corporation
________________________
http://prohealthplans.ca/?llt=Viagra-Uk-Pharmacy-Online&862=77 Space Invaders
??/??/1978
Edité par Atari Corporation
________________________
go site Sortie EURO non communiquée
________________________
follow site Console: Atari 2600
http://studiomanduca.it/?eh=Buy-Betnovate-Gm-Online-In-India&929=51 Genre:Shoot'em Up
follow site Développeur: Atari Corporation
here Joueurs: Solo uniquement
Do You Need A Prescription For Cialis In Ontario Existe aussi sur: Arcade- Atari 5200- Atari ST- Bandai Wonderswan- MSX- Nintendo 64- Nintendo Game Boy- Nintendo Game Boy Color- Nintendo Nes- Nintendo Super Nes- PC- Sega Saturn- Sega SG-1000- Sony Playstation-

Photo de la boite de Space Invaders
Space Invaders, capture d'écran Space Invaders, capture d'écran Space Invaders, capture d'écran
offre d'essai viagra Trente ans. Voilà en gros ce qui nous sépare aujourd'hui de la naissance de ce titre indémodable. Que ce soit sous la forme de remake ou de T-Shirts portants les célèbres aliens, voire même une apparition dans Futurama, Space Invaders est une pierre angulaire dans la culture vidéo-ludique. J'irai même jusqu'à le qualifier de monument historique. Oubliez tout ce que vous connaissez en matière de jeux, et replongez vous avec moi aux débuts de notre art.

Il y a bien longtemps, dans une cartouche rectangulaire noire... :

Replaçons nous dans le contexte de l'époque. Nous sommes peu après les débuts du jeu-vidéo, les softs de l'époque se concentrent surtout sur le gameplay d'un jeu plutôt que de développer un background complet. On peut expliquer cela par les limitations de la machine mai surtout parce qu'à l'époque le but était de jouer, et non pas de connaître la psychologie d'un héros tourmenté.

Mais bon nous sommes fin années 70 et la science fiction possède un bon public, notamment grâce à des séries comme « Les envahisseurs ». Il était donc tout naturel que Space Invaders rencontre un franc succès. Sachez pour la petite histoire que vous dirigez une sorte de tourelle qui se déplace horizontalement, et que vous devez exploser les aliens qui descendent vers le sol par vagues. Si l'un d'eux touche le sol, c'est le « Game Over ». Simple, non ? Bien sûr plus vous en tuez plus ils vont vite. Ensemble résistons contre les envahisseurs !

Une réalisation venue d'ailleurs :

La réalisation du jeu est « préhistorique » mais c'est normal puisque nous sommes au jurassique du jeu-vidéo. La console étant d'une puissance dérisoire en comparaison de ce qui se fait aujourd'hui, nous allons juger avec les yeux d'une personne de 1980. Et bien pour l'époque c'est très correct, les ennemis sont plutôt détaillés car nous n'avons pas à nous farcir des vagues d'adversaires identiques. Niveau graphismes, c'est le noir qui domine mais bon, nous n'avons qu'à dire que l'action du jeu se passe en pleine nuit ! Cependant, on remarque des nuances de vert et des ennemis oranges. Oui je sais, des E.T. oranges ce n'est pas commun, donc je ne le prend pas mal. Pour juger de façon globale, le jeu n'est pas laid c'est juste qu'il est différent sans pour autant être dénué d'un certain charme, surtout cette animation saccadée accompagnée du bruitage magique propre à Space Invaders (le légendaire « crap »).

Une maniabilité rigide :

Les joysticks de l'Atari 2600 avaient une forme particulière, imaginez une base carré sur laquelle trôné un bâton noir et un bouton rouge dans un coin de la base. C'était sa une manette de l'époque, donc maintenant on comprend mieux que la jouabilité était limitée. En faite on ne peut que : se déplacer de gauche à droite et tirer. C'est tout et bien suffisant pour repousser cette invasion ! Une simplicité telle que tout le monde pouvait adopté le jeu sans être une bête de jeu, en plus votre tourelle peut se mettre à l'abri derrière des blocs mais qui se détruisent au fur et à mesure.

Durée de vie et musique :

Là aussi pas de superflu, juste l'essentiel. Concernant la partie musicale, il n'y a pas de musique de fond mais juste des bruitages pour les tirs ou la mort des ennemis (et aussi la votre). Remarquons une sorte d'effet de résonance pour vos propres tirs.

Pour la durée de vie, cela dépendra de votre capacité à tenir devant ces saletés oranges qui ne pensent qu'à deux choses : vous tuer et toucher le sol. Bref, une partie peut faire dix minutes comme une heure pour les plus persévérants.

Conclusion :

N'en déplaise à Manu je ne mettrai pas de note finale jugeant chaque composant du jeu, pourquoi ? Parce que cela revient à produire une critique littéraire de la Bible, mais à part qu'ici nous sommes dans un tout autre domaine. L'influence de ce jeu se fait encore ressentir aujourd'hui, et bon nombre de remake de Space Invaders sortent encore de nos jours. Je vais lui mettre 15/20 juste pour le système de classement du site, mais pour moi ce jeu surpasse ce système bête et trop scolaire !

Note : 15/20


Article publié le 30/10/2009 Jeu testé par Jonat