lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Recherche Avancée

Space Hulk

Section Test.


400 Bad Request Blood Angels
01/12/1995
Edité par Electronic Arts
________________________
Space Hulk : Vengeance of the Blood Angels
01/01/1996
Edité par Electronic Arts
________________________

400 Bad Request

Sortie EURO non communiquée

________________________

nginx
Console:
Panasonic 3DO
Genre:Stratégie
Développeur: Game Workshop
Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Panasonic 3DO

Photo de la boite de Space Hulk
Space Hulk, capture d'écran Space Hulk, capture d'écran Space Hulk, capture d'écran
Partis de la terre il y a 25000 ans pour la découverte des étoiles, les hommes découvrirent une race extra terrestre primitive mais dangereuse: « les genestealers ».
Pour répondre à cette menace, une unité d'élite de « space marines » dotée d'armures lourdes et sur-armées fut crée.
Pour les connaisseurs des jeux de rôles et wargames, space hulk s'inspire du jeu de plateau « space crusade » de games workshop bien connu des amateurs de jeux de stratégie sur plateau.


Réalisation (12/20)

Les graphismes sont le point noir du jeu : très pixélisés et grossiers surtout sur les aliens rapprochés de notre point de vue. Les développeurs ont trouvé l'astuce de remplacer les images bitmap des genestealers en gros plan par des séquences précalculées superbes qui illustre la mort de l'alien (selon l'arme utilisée), ou la votre...

Jouabilité (14/20)

Contrairement a ce qu'on peut voir sur les images et les premieres minutes a jouer, space hulk n'est pas un doom like mais un jeu de stratégie a la vue 1ere personne, donc fans de « serious sam » et autres « quake », passez votre chemin, le bourrinage ici ne servira a rien sinon a se faire dépecer par ces charmantes bestioles à quatre bras aux griffes acérées.
Selon la mission vous commanderez de 1 a 10 « space marines » pour leur faire accomplir différentes tâches (huit ordres différents possibles) : ouvrir un sas, avancer, reculer, observer et couvrir ses collègues, « purifier » une zone par le feu (ma préférée) etc...
Chaque « space marine » a des attributions et capacités propres, il faudra donc bien réfléchir sur l'action a accomplir et éviter d'envoyer un soldat plus adepte des lances flammes fermer des portes ou ouvrir des sas, pendant que son collègue habile aux ouvertures de portes se fait laminer par 10 « genestealers » avec sa panoplie de clés en bandoulière.
Les déplacements des soldats sont assez lents, du fait de leur armure extrêmement lourde, mais cela apporte un coté plus réaliste au jeu.
Il faudra d'ailleurs tenir cette lenteur en compte car les ennemis eux, sont particulièrement véloces, pensez donc a bien protéger vos arrières avec un « space marine » qui ferme la marche, car il est des fois trop tard pour se retourner et tirer sur une meute de genestealers déferlante. Les marines répondent assez bien aux ordres donnés, le seul souci vient de l'étroitesse des couloirs ou deux soldats ne peuvent se croiser, ce qui amène à quelques collisions et bugs, deux gars coincés avec 30 aliens qui déboulent n'est pas une situation des plus folichonnes.

Durée de vie (16/20)

Enorme ! La vingtaine de missions historiques et campagnes (dont quelques une basées sur le jeu de plateau lui même!) vous demandera de longues heures de jeu, il faudra recommencer les missions plusieurs fois pour peaufiner ses stratégies et réussir avec les honneurs.
La très grande variété des objectifs vous évitera également de sombrer dans un jeu ennuyeux et répétitif.

Bande Son (18/20)

Fabuleuse, les voix de vos coéquipiers sont très bien doublées et on a vraiment l'impression d'être « pour de vrai » dans ces satanés vaisseaux, entendre un coéquipier hurler a l'autre bout d'un couloir (sans le voir, mis a part sur votre radar ou on le voit submergé de genestealers qui arrivent de tous les cotés) vous mettra dans un état de stress et de panique rarement atteint dans un jeu vidéo.

Scénario (-)

Conclusion (15/20)

Un jeu qui aurait pu être un hit mais avec un graphisme très moyen et une jouabilité pas toujours évidente à cause de la lenteur des persos (on aime ou on déteste ce coté « réaliste » des lourdes armures), la note du coup est assez basse.
Les fans du jeu de plateau par contre seront emballés et oublieront ces détails graphiques pour se concentrer sur la stratégie qui je le rappelle, est la base de cet excellent jeu, dont la version 3do est la plus belle (la version psx est nettement inferieure).


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Grand_Barbare