lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Recherche Avancée

Sonic the Hedgehog 3

Section Test.


400 Bad Request Sonic the Hedgehog 3
27/05/1994
Edité par Sega
________________________
Sonic the Hedgehog 3
23/01/1994
Edité par Sega
________________________

400 Bad Request

Sonic 3

24/02/1994
Edité par Sega
________________________

nginx
Console:
Sega Megadrive
Genre:Plates-Formes
Développeur: Sonic Team
Joueurs: 1 à 2
Existe aussi sur: Virtual Console WII- X-Box Live-

Photo de la boite de Sonic the Hedgehog 3
Sonic the Hedgehog 3, capture d'écran Sonic the Hedgehog 3, capture d'écran Sonic the Hedgehog 3, capture d'écran
Lors de sa conception, Sonic 3 devait être une grande et longue aventure mais faute de temps sur le planning, le jeu fut découpé en deux parties pour donner au final en 1994 Sonic 3 et quelques mois plus tard Sonic & Knuckles. Avec son lot de nouveautés et ses graphismes incroyables démontrant une fois de plus l’avance technique de la Mega Drive sur son temps, ce troisième opus n’a rencontré que très peu de succès. Pourtant, il s’agit l’un des meilleurs Sonic, toutes générations de consoles confondues, et se veut complémentaire à Sonic & Knuckles pour ne former qu’un seul jeu grâce à la technologie Lock’on.

Le Dr. Robotnik plus méchant que jamais

L’aventure commence peu après que Sonic et Tails aient détruit l’œuf de la mort, le puissant vaisseau du Dr. Robotnik. Ce dernier a cependant réussi à atterrir sur une mystérieuse île flottante avec de nombreux dommages matériels. En apprenant que l’île en question utilise des Émeraudes du chaos pour rester dans les airs, le méchant Dr. Robotnik décide alors de les dérober dans le but de réparer intégralement son vaisseau en mettant en place un plan diabolique. Pour ce faire, il décide de tromper Knuckles, le gardien de l’île flottante, afin d’obtenir tous les émeraudes en le manipulant, non sans lui préciser que Sonic et Tails sont également à leur recherche. Nos deux héros devront donc combattre une fois de plus le Dr Robotnik, mais aussi Knuckles à travers six zones inédites. Voilà pour la petite histoire, qui n’apporte pas vraiment d’innovation. On reste dans le grand classique, si ce n’est l’apparition d’un nouveau personnage qui fera office de rival à Sonic.

Une tonne de nouveautés !

Au programme, Sonic The Hedgehog 3 embarque pas mal de nouveautés même si l'on a du mal à les remarquer de prime abord. Arrivé au menu principal, on retrouve toujours Sonic en vedette avec la possibilité de lancer une nouvelle partie en solo ou bien d’accéder au mode compétition où il est possible de jouer à deux sur les différents parcours du jeu. On pourra donc contrôler Sonic, Tails ou bien Knuckles sur un écran splitté afin de terminer le niveau le plus rapidement possible.

En outre, il est toujours possible de lancer une partie avec Sonic, Tails ou bien les deux. Cette dernière feature prendra la forme d'un mode coopératif très proche de ce que l'on avait pu voir dans Sonic 2 quelques années auparavant. En revanche cette fonction peu s’avérer assez frustrante pour le deuxième joueur. En effet, alors qu’il faut terminer le niveau le plus rapidement possible pour améliorer son score, le joueur qui contrôle Tails risque d’être rapidement largué. Même en essayant de suivre au mieux Sonic, le résultat est trop brouillon à l’écran. En revanche, le jeu à deux prend toute son ampleur lors des affrontements contre Dr. Robotnik où le deuxième joueur peut apporter un réel soutien à son compagnon de route.

Avant de lancer une nouvelle partie pour la première fois, il nous est demandé de sélectionner un emplacement de sauvegarde. Euh ? On est bien sur Megadrive là ? Oui mais ne soyez pas étonné, car la cartouche de Sonic possède bel et bien de la mémoire afin de sauvegarder automatiquement plusieurs parties ! C’est une excellente initiative des développeurs mais quand on connait les chiffres de ventes du jeu, il aurait peut être mieux valu s’abstenir, surtout qu’on peu aisément terminer les six zones sans faire appel à la moindre sauvegarde.

Au rang des nouveautés, on remarquera également une toute nouvelle attaque baptisée « Insta-Shied », déclenchable en sautant deux fois à la suite. Également au programme, la possibilité de briser des murs grâce au Spin Dash de notre cher hérisson viendra contrebalancer les capacités spéciales de Knuckles, à savoir le vol permettant d'accéder à de nouveaux passages, ou encore le combat aux poings. Il fallait bien que notre hérisson préféré évolue en conséquence afin de rester la vedette du jeu.

On notera également l’arrivé de deux nouvelles bulles protectrices : l’une protège Sonic du feu et par l’occasion lui permet de lancer une puissante attaque dans les airs, tandis que la seconde a la particularité d’attirer magnétiquement les anneaux et de faire sauter Sonic un peu plus haut. La bulle d’eau de base peu, quant à elle, désormais aplatir au sol des ennemis et même résister à de nombreuses attaques ! Pour continuer sur la vague des nouveautés, il est possible de trouver dans des zones cachées de grands anneaux donnant accès à une étape spéciale, le tout dans un univers en 3D où Sonic devra récupérer toutes les boules bleues sans toucher aux boules rouges afin de gagner des Chaos Emeralds. Attention, car plus on récupère de boules bleues, plus la vitesse du jeu s’accélère et il devient assez difficile de contrôler sa trajectoire en évitant les rouges. En récupérant le plus possible d’anneaux dans cette étape, on peu gagner des « continues » qui se veulent fort utile afin de prolonger l'expérience après avoir perdu toutes ses vies en réserve. Un bonus stage qui se présente comme un véritable challenge si l’on souhaite récupérer tous les Chaos Emeralds, qui une fois dans la poche permettront à Sonic de se transformer en Super Sonic, le rendant ainsi invincible et encore plus rapide ! Par ailleurs, la fin du jeu est sensiblement différente lorsqu’on possède tous les Chaos Emeralds. Je le précise au cas où certains se poseraient la question, je pense notamment aux fans de Tails : il n’est malheureusement pas possible de transformer notre cher renard à deux queues en Super Tails…

Comme d’habitude, avec 50 anneaux, il est possible d’accéder à un niveau bonus tout simplement en sautant dans les étoiles d’un checkpoint, mais ce dernier se veut pour l’occasion complètement inédit, puisqu’il permet de ramasser des vies supplémentaires ou des bulles de protection, contrairement aux précédents volets où il s’agissait d’un simple labyrinthe avec une machine à sous.

Quant aux douze niveaux, il faut avouer qu’ils ont  bien évolué ! Ils sont dorénavant plus longs mais aussi plus vastes avec de nouveaux pièges, mécanismes et passages secrets en tous genres. Angel Island, Hydrocity, Marble Garden, Carnival Night, Ice Cap et Lunch Base : tous ont été réalisé avec beaucoup de soin, permettant ainsi de prendre un véritable plaisir à jouer en les parcourant. Notez qu’à la fin de chaque premier acte, il faudra affronter un mini-boss pour ensuite combattre le Dr. Robotnik dans la seconde partie. Dans l’ensemble, rien de bien compliqué mais, vers la fin du jeu, il faudra faire appel à un peu de réflexion et de concentration pour passer sans encombre à la zone suivante.

Un vrai jeu 16-bits !

Sonic 3 est sans aucun doute l’un des jeux les plus aboutis techniquement sur Mega Drive. Difficile de trouver un titre aussi beau, fluide, avec de belles couleurs, des décors soignés et de nombreuses animations. C’est tout simplement bluffant, et il faut reconnaître que la Sonic Team a réalisé un très beau travail sur cette console. On pourrait cependant reprocher aux développeurs de ne pas avoir utilisés de vraies cinématiques en 2D, mais ce qu’affiche le jeu à l’écran était amplement suffisant à l’époque pour impressionner n’importe quel joueur.

Niveau jouabilité, rien n'a changé, Sonic répond parfaitement aux commandes et se veut même un peu plus réactif. La qualité sonore n’est pas en reste, avec des  nouveaux thèmes musicaux utilisant à merveille les capacités de la puce sonore. Au final c’est un vrai régal pour les yeux mais aussi pour les oreilles ! Par contre, la durée de vie reste assez courte (comptez une bonne heure pour en venir à bout) avec une difficulté beaucoup plus relative faisant du soft une expérience plus accessible pour le grand public. Heureusement, Sonic fait partie de ses jeux qu’on lance sur sa console uniquement pour le fun et du coup on n’hésite pas à y rejouer à n’importe quel moment de la journée juste pour le plaisir de refaire les niveaux. Du coup la durée de vie se veut en réalité assez longue, voire infinie, car dans tous les cas on y reviendra toujours et ce même après l’avoir terminé dans tous les sens.

Une référence

Sonic 3 reste aujourd’hui un jeu aussi agréable à jouer qu’il y a 17 ans, que ce soit sur le support original, sur le Xbox Live ou sur n’importe quel émulateur. D’ailleurs, il est assez difficile de retrouver le même fun dans les nouveaux jeux en 3D mettant en scène le hérisson bleu, et j’irais même jusqu’à dire  que SEGA nous a sorti pas mal de daubes sur les nouvelles générations de consoles. Même si la Sonic Team a essayé de revenir dans le droit chemin avec Sonic 4 sur le XBLA et le PSN, il faut avouer que Sonic 3 reste l’un des meilleurs opus de la série. Il serait difficile de ne pas se laisser tenter à moins de ne vraiment pas aimer le genre ou de ne pas accrocher au style du jeu car il est vrai que son gameplay peut ne pas plaire à tout le monde, notamment aux inconditionnels de Mario qui préféreront des jeux de plateforme beaucoup plus traditionnels dans leur conception. Quoi qu’il soit, Sonic 3 est un jeu que tout possesseur de la Mega Drive se doit d’avoir fièrement dans sa ludothèque. Pour finir ce test, j’aimerais remercier personnellement son concepteur, Yuji Naka, pour avoir réalisé cet excellent jeu sur lequel j’ai vraiment passé d’excellents moments et cela ne risque pas de s’arrêter.

Réalisation : 18/20
Game-play : 18/20
Bande son : 18/20
Durée de vie : 16/20
Scénario : 14/20

Verdict : 18/20


Article publié le 17/04/2011 Jeu testé par Gatsusan