lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Can You Buy Viagra Over The Counter In The Uae Recherche Avancée

Sonic Adventure 2

Section Test.


Buy lasix australia - Lasix online days zofran xarope noroxin leaflet nootropil http://brandonbrace.com/?asdeakos=Glucophage-Online-Free toradol withdrawal componente activo Sonic Adventure 2
23/06/2001
Edité par Sega
________________________
http://ssc.maheshtutorials.com/gallery-ssc/photo-gallery-ssc/1758-seeya-2018-andheri-vile-parle-santacruz-centres/detail/5163-1-32?tmpl=component. TheRxGood: Friendly customer support, 24h online support. #1 Top OnlineShop. Order Tabs Online Without Prescription. Sonic Adventure 2
18/06/2001
Edité par Sega
________________________
source url Sonic Adventure 2
23/06/2001
Edité par Sega
________________________
go here Online Sertraline. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. Online Drug Shop, Big Discounts No Prescription Required. Fully Console: Sega Dreamcast
Viagra Online Perth Wa Genre:Plates-Formes
APharmacly: 3-9 Free Cialis Pills with all Orders. Online Drug Buy Pfizer Zoloft the government healthcare orderhoodiagordonii program for the Développeur: Sonic Team
Buy Clomid Online Safely Joueurs: 1 à 2
| Discounts🔥 |. Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support follow site ,Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all Existe aussi sur: Nintendo Gamecube-

Photo de la boite de Sonic Adventure 2
Sonic Adventure 2, capture d'écran Sonic Adventure 2, capture d'écran Sonic Adventure 2, capture d'écran
Dove Comprare Cialis Generico Online Forum adequate prophylactic regimens have been shown to dramatically reduce the risk of gastric and duodenal ulcers and should therefore be Nous sommes en 2001. La Dreamcast voit sa fin commerciale approcher, fin commerciale qui entrainera peu de temps après l’abandon du marché des consoles de jeu par Sega. Désireux de marquer une dernière fois l’esprit des joueurs avec sa console, l’éditeur fait alors appel à la Sonic Team pour sortir le second opus full-3D des aventures du hérisson bleu. Véritable bouquet final pour cette splendide console et dernier épisode de la série à être sorti sur une machine Sega, Sonic Adventure 2 constitue un magnifique pied de nez aux joueurs ayant boudé la Dreamcast lors de sa sortie.

Scénario (18/20)

Que serait notre hérisson préféré sans un affreux Eggman à affronter ? Une fois encore, le scénario met en scène le vilain Robotnik qui a (encore) trouvé une arme surpuissante avec laquelle il souhaite soumettre le monde à sa volonté. Pour mettre toutes les chances de son côté, il a décidé de libérer Shadow, un clone maléfique de Sonic créé par l’armée et dont la puissance en fait la forme de vie ultime. Bientôt, ce nouveau venu commence à semer la pagaille en ville. Malheureusement, sa ressemblance avec notre héros attire bien vite une pléthore d’ennuis à ce dernier qui se retrouve emprisonné par les forces de l’ordre (idée de l’usurpation d’identité largement copiée par Nintendo dans son Mario Sunshine). Fort heureusement, on ne retient pas un hérisson bleu comme n’importe quel malfaiteur, surtout lorsqu’il est aidé d’un écureuil à deux queues. Une fois échappé, le feu follet bleu va devoir une fois encore arrêter son ennemi de toujours, pour sauver le monde et accessoirement laver sa réputation entachée par son alter égo maléfique. Cette aventure sera également le théâtre d’épiques affrontements entre Knuckles et Rouge (un nouveau venu dans l’univers) qui partiront en quête de la Master Emerald utilisée par les militaires lors de la création de Shadow pour s’octroyer son extraordinaire puissance. La grande nouveauté de ce nouvel épisode qui vous fera bien vite oublier l’aspect bateau de son scénario sera la possibilité de choisir votre camp entre celui des gentils et celui des méchants. Vous pourrez ainsi satisfaire votre soif de pouvoir en incarnant Robotnik, ou bien jouer les sauveurs de la veuve et de l’orphelin en optant pour Sonic et ses amis…

Durée de vie (19/20)

Dans ces conditions, terminer l’aventure avec les deux côtés vous prendra un temps considérable puisque ce sont pas moins d’une vingtaine de niveaux que vous aurez à boucler pour chacun des deux camps. Vous changerez régulièrement de personnage selon les niveaux d’où une grande impression de dynamisme reléguant la lassitude au fond du placard. Chaque niveau sera doté de cinq objectifs, et vous devrez les refaire autant de fois pour obtenir les 180 emblèmes avec chaque fois un objectif différent. En effet, vous aurez successivement à terminer le niveau en ligne droite, récupérer cent rings, trouver un Chao caché dans le niveau, terminer le stage dans un temps limité et enfin le boucler en mode difficile. Ces différentes missions seront, pour certains niveaux, diablement corsées mettant ainsi votre patience et votre persévérance à rude épreuve. L’intérêt d’obtenir ces 180 emblèmes sera de taille puisqu’il vous permettra de débloquer une version en trois dimensions du niveau culte de Sonic the Hedgehog : les fans de la première heure apprécieront avec une larme de nostalgie ce petit bonus. Une fois l’aventure solo enfin terminée, ne pensez pas que votre GD-ROM finira au placard pour autant. En effet, la Sonic Team a intégré un mode deux joueurs dans lequel vous vous livrerez à différentes épreuves. Vous aurez ainsi accès au mode Course (largement inspiré de Sonic R, en plus réussi toutefois), au mode Combat (sorte de Deathmatch dans lequel les personnages se tirent dessus à l’aide de leurs armes), au mode Chasse au Trésor (mettant les joueurs en compétition pour trouver un fragment d’Emerald) et enfin le mode Kart où se mesureront les personnages aux commandes de Karts. Enfin, vous pourrez également élever des Chaos un peu à la manière d’un Tamagotchi, en les faisant devenir des Hero Chaos ou des Dark Chaos selon votre éducation. Autant vous dire que l’aventure sera de longue haleine, et atteindra une longévité quasi illimitée avec le mode multijoueurs. L’intérêt restera de plus intact au fil des heures de jeu, avec une jouabilité jouissant d’une grande variété.

Gameplay (16/20)

En effet, la manière de jouer changera radicalement en fonction du personnage que vous contrôlerez. Globalement chaque méchant aura son penchant chez les gentils pour ne pas déséquilibrer les chances. Ainsi, jouer avec Sonic ou Shadow sera synonyme de terminer les niveaux à 100 à l’heure, tandis que la maniabilité de Knuckles et Rouge sera plus basée sur l’exploration et la réflexion à partir d’indices disséminés dans les niveaux (puisque leur but ultime sera de trouver la Master Emerald). Enfin, incarner Robotnik ou Tail vous permettra de vous livrer à de jouissives phases de shoot’em up qui vous défouleront efficacement après le stress de la vitesse, ou les longues phases de recherche. Chaque personnage sera bien sûr doté de mouvements offensifs bien spécifiques au nombre de quatre ou cinq, rendant tous les protagonistes uniques. Les contrôles seront principalement basés sur trois touches : l’une pour le saut et deux autres pour les actions. Ces dernières changeront régulièrement d’utilité, en fonction de la situation présente et du personnage que vous contrôlerez. Rassurez vous : vous serez en permanence informé de l’utilité de ces touches à l’instant T par l’affichage de leur fonction présente à l’écran. Il arrivera parfois que plusieurs actions soient potentiellement réalisables simultanément. Dans ce cas, la touche Y vous permettra de switcher entre les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Pour terminer l’aventure solo, vous devrez récupérer un certain nombre de bonus vous permettant de booster vos personnages. En effet, ces derniers vous permettront, en vous octroyant de nouveaux mouvements (ou en améliorant la puissance de ceux existants), d’accéder à des endroits autrement hors de portée. En plus de ces upgrades, vous trouverez également dans les niveaux différents items chers à l’univers de Sonic, comme les inévitables anneaux (vous permettant de vous faire toucher une fois sans passer de vie à trépas), ou bien différents boucliers vous protégeant chacun contre un certain type de menaces. Un nouveau système a d’ailleurs été instauré pour inciter le joueur à ne pas gaspiller ses rings. Ainsi, vous obtiendrez différents bonus à chaque fois que vous franchirez un checkpoint, en fonction du nombre de ring que vous aurez en votre possession à ce moment précis. Enfin, quelques phases de jeu spéciales vous permettront, à l’instar du premier opus, de varier un peu plus encore l’expérience de jeu (avez-vous déjà vu un hérisson faire du skate board ? ). Malgré sa bonne qualité, le gameplay de Sonic Adventure 2 sera hélas handicapé par deux points. D’une part, si les défauts de caméra ont été en partie corrigés depuis le premier opus, ils resteront tout de même assez gênants à certains endroits. Il aurait été appréciable que les développeurs se donnent un peu plus de mal pour gommer définitivement ce défaut. D’autre part, on regrettera la disparition de la ville, qui permettait de se balader à sa guise entre les missions. Malgré cela, Sonic Adventure 2 demeure une référence en termes de gameplay, que ce soit au niveau de la précision que de la variété.

Réalisation (19/20)

D’un point de vue purement technique, cette nouvelle aventure du hérisson bleu se pose comme une véritable claque graphique plus époustouflante encore que son prédécesseur. Entre la modélisation parfaite des personnages et des décors, la variété de ces derniers, le tout saupoudré d’innombrables effets de lumières, le joueur aura bien du mal à définir le point le plus impressionnant de ces splendides graphismes. Les environnements jouiront en outre d’une grande variété, renouvelant sans cesse le plaisir visuel. On n’insistera de plus jamais assez sur la fluidité de l’animation et ce malgré l’incroyable vitesse de certains protagonistes. Force est de constater que la 3D n’a en rien fait perdre de sa superbe à la juteuse licence, conservant cette identité graphique qui avait fait son succès sur Master System et Megadrive tout en utilisant à son maximum la puissance des 128 bits de la console.

Bande son (19/20)

Enfin, l’aspect sonore du titre a lui aussi été au centre de toutes les préoccupations avec des musiques pleines de punch rythmant parfaitement l’action. Vous aurez en outre droit à des bruitages extrêmement fidèles aux épisodes en deux dimensions, ainsi qu’à des voix de meilleure facture que dans le premier épisode. Les dialogues ajouteront une touche d’humour non négligeable dès la séquence introductive avec des répliques mythiques qui vous arracheront à n’en pas douter un large sourire.

Conclusion (18/20)

Sonic Adventure marquait l’avènement de la Dreamcast, et aucun jeu n’aurait pu mieux remplir son office de baroude d’honneur que Sonic Adventure 2. Alliant un aspect visuel et sonore magnifique, et une durée de vie quasiment digne d’un RPG, il donnera toute satisfaction aux fans de jeux de plates-formes ou du hérisson bleu. On regrettera juste des caméras encore capricieuses qui ne pèseront que peu dans la balance tant la qualité globale du soft flirtera avec la perfection.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza