lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Celexa Price Walgreens Recherche Avancée

Shadow Man 64

Section Test.


go to link Sortie JAP non communiquée
________________________
Cheapest Priligy Online Shadow Man
31/07/1999
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
go to site Shadow Man
09/03/1999
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
see url Console: Nintendo 64
Pfizer Effexor Xr Discount Card Genre:Action
http://cfmim.com/?pill=Non-Prescription-Alternative-To-Viagra&b01=1b Développeur: Iguana Entertainment
follow url Joueurs: Solo uniquement
Cheap Discount Herbal Viagra Viagra Viagra Existe aussi sur: PC- Sega Dreamcast- Sony Playstation-

Photo de la boite de Shadow Man 64
Shadow Man 64, capture d'écran Shadow Man 64, capture d'écran Shadow Man 64, capture d'écran
go Nintendo a toujours eu une image de console pour gamins. Pourtant, les titres pour public averti, certes moins nombreux, existent aussi chez la firme nippone. Outre Conker (voir le test) et son humour douteux, on peut également dénombrer Quake ou encore Résident Evil qui ont fait un passage sur la console 64 bits. Sans oublier un jeu à l’ambiance malsaine, noire, sur fond de Vaudou, le jeu qui nous intéresse aujourd’hui, j’ai nommé Shadowman, inspiré d'une BD du même nom.

Legion et Shadowman

L’histoire qui nous est contée n’est pas des plus agréable et l’introduction nous apprend beaucoup sur sa teneur et annonce la couleur de l’ambiance. Et cela commence fort avec Jack l’éventeur qui écrit ses mémoires dans les égouts de Londres en 1888. Devant lui apparaît un homme qui se nomme Légion. Après quelques instants, Jack se suicide en criant « car nous sommes plusieurs ». Vous incarnez Michael Leroi, un étudiant en littérature anglaise. Celui-ci est mort et grâce au masque de l’ombre et à la magie vaudou, s’est transformé en Shadowman. Ni vivant, ni mort, il doit combattre Légion afin d’éviter l’apocalypse car celui-ci a décider de construire dans le monde des morts une cathédrale de la souffrance dans laquelle il a l'intention d'enfermer toute les âmes. Shadowman, aidé de Nettie (la sorcière vaudou) va donc traquer les cinq psychopathes responsable de cela. Pour cela il doit obtenir le pouvoir des âmes noires en voyageant entre le monde des vivants et celui des morts grâce à l’ours en peluche de son frère décédé, Luke.

Les âmes noires n’ont qu’à bien se tenir

Les âmes noires sont disséminées dans le monde des vivants et le monde des morts. Vous vous baladerez aussi bien dans les égouts de Londres, dans les ghettos de New-York, ou encore dans une prison au Texas. Le monde des morts n'est pas en reste puisque vous y voyagerez notamment dans Wasteland et dans l'Asyle. Les niveaux sont bien faits et le jeu n'est pas linéaire. Ils sont assez grands et à l'ambiance différente. Vous devrez rapidement choisir l'endroit de votre destination. Cependant vous ne devriez pas être bloqué très souvent.

Le moteur graphique utilisé est bon avec de jolis effets amplifiant l'ambiance étrange du titre. Les effets de l'eau ou des différentes fumées sont excellents alors que lumières dynamiques et giclées d'eau sont sublimes. Les personnages ne sont pas en reste et leurs mouvements sont impeccables. Vous verrez même les vêtements de Mike bouger lorsqu'il court ou qu'il saute et être gêné lorsqu'il traversera des marais. Pour obtenir les âmes noires Mike pourra compter sur son Shadow gun mais également une kyrielle de gris-gris et d'armes telles que le Flamebeau ou le Violator. A noter que Shadowman prend du plaisir à les obtenir et vous le fera savoir à chaque fois : « les âmes noires sont miennes! »

Glauque et malsain

C’est en effet grâce au vaudou que Mike Leroi est toujours de ce monde, ou de l’autre, en fait des deux pour être précis. L’ambiance du jeu est sans doute ce qui fait tous son charme. Ici on est loin des décors où les couleurs vous sautent aux yeux. Non, tout est sombre parfois un peu trop diront certain, et l’ambiance oppressante et glauque systématique rend l’univers incroyable. Vous visiterez aussi bien un asile que des terres désolés. Il suffit de voir le passage dans l’asile, de la pièce à jouet rempli de sang dans laquelle des bruits d’enfant qui jouent apparaissent pour se laisser convaincre que le jeu ne s’adresse pas à tout le monde. La musique compte également beaucoup dans l'ambiance et ici elle est particulièrement réussie. Vous sursauterez sûrement quand un monstre déboulera de nulle part pour croquer.

Mike la cascade

Non, Mike n'est pas réellement un cascadeur. Le jeu étant un jeu de plate-forme/aventure, notre héros aura la possibilité de sauter et s'accrocher aux cordes ou encore aux murs. Le maniement est tout ce qui a de plus classique. Le gros stick vous permet de vous déplacer, le bouton A de sauter, le bouton Z de tirer avec le Shadow gun (indispensable pour obtenir les âmes noires et les boutons C servent pour la caméra. Mike est ambidextre aussi, vous pourrez vous laisser pendre avec une main et tirer sur vos ennemis avec l'autre, d'autant plus que Mike verrouille automatiquement la cible, ce qui est très pratique. Pour ceux qui ont déjà joué à un jeu comme Tomb raider (ce que je ne doute pas) vous n'aurez aucun problème.

Conclusion

Acclaim nous offre donc un jeu de plate-forme dont le succès repose essentiellement sur son scénario et son ambiance. Si d'autres éléments, tel que le gameplay, restent le classique, le jeu offre une expérience totalement inédite pour ce style de jeu. Un jeu que je conseille à tous, cependant âmes sensibles s'abstenir.

Histoire 16/20
Gameplay 12/20
Sons 18/20
Intérêt 18/20

Note globale : 16/20


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Goomba_84