lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
DETROIT (AP) — Ford Motor Co. says its pretax earnings will likely fall in 2018 as U.S. sales soften, commodity costs increase and Prescription Medicine Voltaren invests heavily in new electric and hybrid vehicles. Ford expects to earn between .45 and .70 per share can i buy levitra over the counter this year. Recherche Avancée

Saturn Bomberman Fight!!

Section Test.


Order Clomid Saturn Bomberman Fight!!
11/12/1997
Edité par Hudson Soft
________________________
| Up to 40% Off🔥 |. Are You Searching Best pill? Order Doxycycline 100 Mg Online ,Online Drug Shop. Check More » Sortie US non communiquée
________________________
Erythromycin Price Mercury Drugs Sortie EURO non communiquée
________________________
| free delivery🔥 |. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. ☀☀☀ source ☀☀☀,If you want to take care of Console: Sega Saturn
| free delivery🔥 |. buy online without a doctor is prescription. go here online ,Save Up To 70% On Pills. Check More » Genre:Réflexion
follow site Développeur: Hudson Soft
Price For Wellbutrin Sr Joueurs: 1 à 4
Une exclusivité Sega Saturn

Photo de la boite de Saturn Bomberman Fight!!
Saturn Bomberman Fight!!, capture d'écran Saturn Bomberman Fight!!, capture d'écran Saturn Bomberman Fight!!, capture d'écran
Chaque grande firme ayant marqué l’histoire des jeux vidéo possède sa série phare ayant fait son succès : Mario pour Nintendo, Sonic pour Sega… S’il est une franchise ayant fait les beaux jours de Hudson Soft, c’est bel et bien Bomberman. Depuis la sortie du premier épisode en 1989, la série s’est peu à peu taillée une solide réputation et a fait les beaux jours de célèbres consoles telles que la Super Nintendo. Cependant, les adaptations sur les consoles de Sega sont restées assez peu nombreuses jusqu’à la sortie de la 32 bits de la firme au hérisson qui vit naitre sous son aile plusieurs opus très réussis. C’est l’un de ces épisode qui nous intéresse aujourd’hui, à savoir Saturn Bomberman Fight !!, sorti uniquement au Japon la même année que la mouture N64.

At 9/14/17 06:46 PM, Boss wrote: And FUCK links go that lead to SOUP ADS. I am a soup ad and am deeply offended. Now give me money. If you give me fiji water. Nothing personal, kid. Scénario (-)

La profondeur de la trame scénaristique n’a jamais été le point fort des jeux de la série. SBMF ne déroge pas à la règle : un méchant mégalo, un héros et un monde à sauver. Ces trois ingrédients utilisés dans moult jeux ont d’ores et déjà fait leurs preuves et prouvé qu’ils suffisaient à remplir la lourde tâche de servir de prétexte pour se battre sans relâche. A noter que de petits dialogues viendront, à l’instar d’un Street Fighter, apporter un semblant de scénarisation.

Gameplay (18/20)

Bien plus intéressant que le scénario, le gameplay apporte son lot de nouveautés par rapport aux épisodes classiques de la série, même si le principe de base reste le même : se déplacer en détruisant des blocs et tenter de se débarrasser de ses adversaires à l’aide de bombes. Au niveau des mouvements de base, vous serez ici en mesure de poser des bombes (jusqu’à trois par défaut), les lancer, les pousser ainsi que d’assommer l’ennemi si vous parvenez à lui en balancer une juste sur la tête. La première chose qui frappe lorsque l’on commence une partie, c’est la caméra utilisée : ici, la classique vue de dessus laisse place à une 3D isométrique de très bonne facture qui ne change pas grand-chose en soi au niveau du gameplay, mais permet l’ajout de quelques fonctionnalités intéressantes. Pour commencer, vous pourrez désormais utiliser le relief des différents tableaux pour retourner la situation à votre avantage. Ensuite, les développeurs ont inclus la possibilité de sauter. Cela agit directement sur la manière de jouer puisque vous pouvez désormais passer par-dessus les blocs et éviter le feu produit par les bombes. Ainsi, même si vous vous retrouvez bloqué dans un coin, votre mort ne sera pas inéluctable et vous pourrez toujours vous en sortir par une cabriole. Attention toutefois, car les bombes sont également posables sur plusieurs plans. Rien n’empêchera votre adversaire de prévoir votre saut et de poser une bombe en hauteur pour vous piéger. Le cas échéant, la trajectoire des flammes suivra une trajectoire incurvée, c'est-à-dire qu’elles finiront par retomber une fois arrivées en bout de course. Les facteurs à prendre en compte pour éviter une bombe seront donc nombreux et nécessiteront une réflexion rapide de votre part. Rassurez vous cependant, même si vous prenez de plein fouet une attaque ennemie, vous aurez toujours la possibilité de vous en sortir, ce qui m’amène à la seconde grosse nouveauté du soft : l’apparition d’une jauge de vie. Vous aurez dorénavant droit à l’erreur et pourrez encaisser plusieurs coups avant de passer de vie à trépas. Attention toutefois car vos adversaires disposeront eux aussi d’une telle barre de vie, vous obligeant également à les toucher plusieurs fois pour en venir à bout.

Vous remarquerez également la présence d’une seconde jauge en dessous de cette barre de vie. Se remplissant lorsque vous posez des bombes, elle vous permettra, une fois pleine, d’utiliser une bombe géante qui explosera dans toutes les directions (vers le haut également) avec une portée et une puissance destructrice sans commune mesure avec les bombes classiques. Autant vous dire qu’une bonne utilisation de cette arme pourra renverser l’issue d’un combat. En plus de ce bonus appréciable, vous aurez de nombreux power-up rendus disponibles par la destruction des blocs de l’aire de jeu. Ces derniers pourront avoir des effets positifs sur vous (augmentation de la quantité de bombes disponibles simultanément…) mais aussi négatifs (inversion des directions de la manette, impossibilité de sauter…). Avant de ramasser l’un de ces power-up, vous devrez donc vous poser la question de savoir si vous serez en mesure de vous accommoder de ses éventuels effets négatifs le cas échéant. Enfin, des montures seront disponibles et apparaitront aléatoirement sur l’aire de jeu, vous permettant de gagner en vitesse si vous les chevauchez. Le jeu emprunte ce principe efficace à un célèbre jeu de plates-formes de la Super Nintendo qui permettait au joueur de chevaucher différentes montures selon l’environnement. En bref, Bomberman Fight !! est doté d’un gameplay diablement addictif. Le fun est bel et bien présent malgré les changements apportés à ce niveau depuis les opus 16 bits, d’autant que le multijoueur est une fois encore au cœur des débats.

Durée de vie (17/20)

En effet, trois modes de jeu vous seront proposés au menu principal (avec en plus un tutoriel vidéo compréhensible même pour ceux ne connaissant pas le Japonais). Passons rapidement sur le Story Mode qui ne sera autre qu’un enchainement de combats en solo, et attardons nous sur les deux autres possibilités offertes par le jeu. D’une part, nous avons le Battle Mode qui vous permettra de vous affronter à deux, trois ou quatre joueurs (humains ou non) dans une série de cinq combats. A la fin, l’équipe ayant remporté le plus de victoires gagne la partie. D’autre part, le Survival Mode largement emprunté aux fighting games vous fera enchainer les combats sans récupérer toute votre vie à la fin de chacun d’entre eux. Le score sera ensuite calculé en fonction du nombre d’adversaires que vous serez parvenus à vaincre malgré ce handicap. La durée de vie limitée en solo (notamment en raison d’une IA trop peu développée) atteint donc des sommets dès lors que l’on branche un multitap et que l’on se lance dans des heures de fun sans limite avec des amis, pour des parties donnant un nouveau sens au mot convivialité.

Réalisation (17/20)

Graphiquement, le passage à la troisième dimension s’est effectué sans anicroche avec des tableaux tous très agréables à l’œil. Chacun d’entre eux est doté d’une identité visuelle qui lui est propre, mais tous ont en commun une modélisation efficace et très colorée. De jolis arrières plans fixes viennent combler le reste de l’écran de bien belle manière également. La modélisation 3D des personnages est efficace pour peu que la caméra ne s’en approche pas trop près, ce qui a pour effet de faire ressortir leurs polygones. Enfin, les effets d’explosion sont tout simplement splendides et ne donnent lieu à aucun ralentissement d’aucune sorte. Bomberman Fight !! rejoint donc le cercle très fermé des franchises ayant réussi leur passage de la 2D vers la 3D, aux côtés de Super Mario 64.

Bande son (14/20)

Terminons enfin sur l’aspect sonore du titre qui, sans être exceptionnel, demeure agréable à l’oreille. Chaque stage commence par une douce musique jouée au piano qui laisse vite la place à un thème beaucoup plus bourrin, particulièrement adapté à toutes les explosions en devenir. Pas vraiment mémorables, ces différentes compositions ont tout de même le mérite de rythmer efficacement l’action. Les bruitages quant à eux sont particulièrement fidèles à ce que l’on était habitué à entendre dans les autres jeux de la série. Mention spéciale pour les voix qui donnent un petit aspect humoristique au titre, même pour quelqu’un ne comprenant pas le Japonais.

Conclusion (17/20)

Saturn Bomberman Fight !! se montre digne de ses illustre prédécesseurs et nous prouve qu’un jeu peut aisément passer à la 3D sans perdre l’aspect addictif de son gameplay, qui reprend les bases des opus 2D tout en les agrémentant d’intéressants ajouts rendus possibles par cette évolution technique. Un jeu à ne pas manquer, d’autant que la méconnaissance du Japonais ne représente qu’un handicap minime (les menus étant pour la plupart en Anglais).


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza