lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
source url Recherche Avancée

Robot Tank

Section Test.


Effexor Xr Cheapest Price Sortie JAP non communiquée
________________________
Buy Diflucan Online From Canada Robot Tank
24/03/1983
Edité par Activision
________________________
go site Sortie EURO non communiquée
________________________
see url Console: Atari 2600
How Do I Get Some Clomid Genre:Action
Where Can I Buy Viagra In Perth Développeur: Alan Miller
http://redapplewellness.net/?pharm=Why-Is-Sildenafil-Cheaper-Than-Viagra&fc6=c7 Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Atari 2600

Photo de la boite de Robot Tank
Robot Tank, capture d'écran Robot Tank, capture d'écran Robot Tank, capture d'écran
see url Préparez-vous à devoir survivre à bord de votre tank, doigt sur le bouton de tir et les yeux fixés sur votre radar, il va vous falloir faire preuve de dextérité et de volonté pour pouvoir mener votre mission à bien !

http://dustycartridges.com/?kas=Wwe-Shop-Artane&696=76 Chargez, armez et tirez !

Pour un des premiers jeux de tir à la première personne, robot tank était rempli d’idées et d’innovations, en faisant l’un des jeux « must-have » de la console. Le principe ? Tirer sur des tanks ennemis qui apparaissent par vagues devant vous. Le tout semble très basique mais l’innovation vient du fait qu’il y a une certaine gestion des dégâts qui, à chaque impact reçu, créeront des anomalies diverses et variées comme une perte de la vue, une mobilité réduite pour un rechargement ralenti et encore d’autres ! En plus de cette spécificité rendant le jeu différent à chaque partie, le soft intégrait également une gestion du temps en 24 heures (effet jour/nuit) ainsi que du climat (pluie, neige, brouillard,…). Tout ceci donnait un jeu qui était très réussi dans son ensemble pour la console 8 bits d’Atari. De plus, la partie pouvait continuer pendant des journées et des journées virtuelles ce qui donnait un côté scoring très intéressant pour les joueurs avancés toujours à la recherche du meilleur score !

Joystick en main, prenez place dans votre tank.

Plus qu’un bête shoot à la première personne, celui vous vous demandera d’être aux aguets à n’importe quel moment, qui sait d’où un tir peut arriver ? De plus, la journée les tanks ennemis sont visibles mais la nuit tombée, seul le radar situé en dessous de votre écran pourra vous permettre de détecter les tanks. Fort heureusement, la lumière émise lors de leurs tirs pourra vous être utile aussi même si malgré tout la détection nocturne reste très difficile par moments ! L’espoir renait avec les premières lueurs de l’aube, mais vous ne quittez l’obscurité nocturne que pour vous retrouver dans une tempête de neige ! Que faire ? Une fois encore, compter sur votre radar ainsi que sur leurs tirs. Cette gestion encore jamais vue auparavant et donc très novatrice pour l’époque rendait le jeu très avant-gardiste pour cette console qui nous a tous fait rêver en son temps (ou bien pour maintenant pour les jeunes qui n’ont pas eu la chance de la connaître durant leur jeunesse !).

Tank à 12h monsieur !

Graphiquement il ne fallait pas en demander de trop. Pour ses 16 couleurs avec 8 niveaux d’intensité pour chacune, le soft donnait déjà beaucoup de par le changement climatique qu’il nous procurait ! Cependant la réalisation des tanks ennemis était malgré tout très fidèle et précise, qu’ils soient de face quand ceux-ci tentaient de vous anéantir, ou de profil quand ils tentaient cette fois-ci de fuir vos tirs plus dévastateurs, ceux-ci les détruisant d’un coup. Si par malheur vous vous faisiez toucher, vous pouviez remarquer que l’écran se perturbait de manière plutôt réussie pour un surplus de réalisme non négligeable ! Après tout, qui se prendrait un tir de tank dans la tête sans en ressentir les effets à part un monsieur en collant bleu avec un S sur le torse (quoi que…) ? Quoi qu’il en soit, la réalisation graphique n’a rien à se reprocher !

« BOUM ! » Aïe mes oreilles !

Et oui, qui dit tirs et explosions, dit bande son ! Sur cela, la console donnait une fois encore ce qu’elle pouvait et ce n’était pas pour nous déplaire la plupart du temps. Et oui, les explosions des tanks ennemis étaient très réussies comme pour les tirs des deux camps. Malheureusement, il restait néanmoins un son étrange (peut-être celui du moteur du tank qui sait ?) qui pouvait faire mal aux oreilles au bout d’un moment. Mais après tout, le son des alertes quand on était touché, les explosions ainsi que le son émis lorsque vous vous déplacez suffisaient à nous faire oublier ce petit son omniprésent dont la véritable origine restera à jamais un mystère !



En bref

Ce jeu est quelque chose que tout possesseur digne de ce nom de l’Atari 2600 devrait avoir. Sa réalisation splendide et ses innovations des plus avant-gardistes le rendaient tout simplement sublime ! Même si malgré tout, le tank répondait mal aux appels de mouvement du joystick et que le bouton de tir devait être enfoncé pour tirer, il n’en reste pas moins très jouable et les fans de shoot comme les novices passeront facilement de bons moment sur Robot Tank qui restera dans nos mémoires encore et encore !

Réalisation : 17/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 18/20
Bande son : 14/20
Scénario : -
Note finale : 16/20


Article publié le 09/05/2009 Jeu testé par Mega966