lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Cheap Viagra Generic! Cheap Cialis Pills Online. Lowest Prices. Free pills with every order. 25mg, 50mg, 100mg tablets available today. Available with free Buy Effects Of Coming Off Neurontin Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy Cymbalta Shipped Overnight TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Viagra Sales In India Lowest prices for Generic and Brand drugs. | instock🔥 |. What You are Looking Best pill? ☀☀☀ http://francarswings.com/wp-includes/SimplePie/Content/background-check-solutions-law-in-texas-gun.html ☀☀☀,Are You Searching Best pill?. Buy Now » follow Add riced cauliflower to pan. Sprinkle salt and chili powder over cauliflower http://muchacreative.paris/dead3/ and gently fold into broth until coated and red. Continue cooking cauliflower until most moisture in the pan has evaporated and cauliflower is tender, about 10-15 minutes. Turn off heat and fold in cilantro. follow site Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save Generic Propecia Discount Buy Ventolin Inhaler Online Ireland ventolin a prescription drug wo kaufen kamagra oral jelly price of zyban in canada Glucophage Xr For Sale. Recherche Avancée

Rise of the Robots (Megadrive)

Section Test.


Sortie JAP non communiquée
________________________
Sortie US non communiquée
________________________
Rise of the Robots
??/??/1994
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
Console: Sega Megadrive
Genre:Combat
Développeur: Mirage Interactive
Joueurs: 1 à 2
Existe aussi sur: Arcade- Commodore Amiga CD32- Nintendo Super Nes- Panasonic 3DO- PC- Philips CDi- Sega Game Gear-

Photo de la boite de Rise of the Robots (Megadrive)
Rise of the Robots (Megadrive), capture d'écran Rise of the Robots (Megadrive), capture d'écran Rise of the Robots (Megadrive), capture d'écran
"Préparez vous pour une jouabilité exceptionnelle, 24 mega, une intelligence artificielle brutale et des graphismes en 3D révolutionnaires qui vous feront regarder d'un autre œil tous les jeux de bastons !". La jaquette du jeu place déjà la barre très haut en nous promettant ni plus ni moins que le meilleur et le plus beau jeu de baston jamais sorti. Et c'est vrai que durant de nombreux mois, la publicité est énorme sur ce jeu. Les screenshots diffusés sont flatteurs, les promesses énormes. C'est bien simple, le jeu est adapté sur tous les supports existants: 3DO, Amiga CD32, CD-I, Gameboy, Game Gear, Master System, Megadrive et SNES.

Quand je pense qu'aujourd'hui les plus grandes marques tentent de nous vendre une technologie 3D avec lunettes, télévision 3D Ready hors de prix, films revisités à la sauce 3D, alors que Rise Of The Robot avait déjà tout inventé... Préparez vos mouchoirs, c'est avec une larme à l'œil que nous entrons dans ce jeu devenu culte. Le tout est de savoir si j'ai pleuré de rire, ou de désespoir. Peut être un peu des deux finalement...


Mon grille pain est devenu un Decepticon

Dans un futur pas si lointain, une intelligence artificielle a pris le contrôle d'Electrocorp, la plus grande usine de production de robots. Vous, ECO35-2 (rien à voir avec le dauphin), un cyborg, avez pour mission de détruire les robots renégats pour atteindre la méchante I.A. et la détruire.

Alors que la version SNES montrait notre magnifique cyborg en gros plan donner un coup de poing à l'écran, à la façon Street Fighter, l'adaptation Megadrive fait l'impasse sur cette petite animation pourtant sympathique pour nous offrir directement l'écran titre. De là, vous avez le choix entre le mode Training, pour faire des combats contre les robots mais sans le scénario pour toile de fond et donc sans la moindre explication (on se demande d'ailleurs pourquoi il s'intitule Training), le mode One Player et le mode Versus. C'est donc avec frénésie qu'on appuie sur le bouton Start pour découvrir ces graphismes 3D image de synthèse du futur de la mort qui tue qu'on nous a promis que la Megadrive ne ferait jamais mieux... Oui, oui, je sais, je m'enflamme... Une petite introduction animée faisant furieusement penser à Flashback nous laisse présager du meilleur, et effectivement le meilleur vient de passer....:D

Première désillusion aucun choix de personnage possible, nous sommes obligés de contrôler le cyborg bleu de l'introduction. Nous le voyons devant un écran d'ordinateur et découvrons notre premier adversaire sur une sorte de loading... A se demander si les programmeurs ont voulu également simuler les temps de chargement d'un jeu CD Rom, histoire de nous plonger pleinement dans cette aventure futuriste... Nos deux protagonistes apparaissent et là, notre première réaction est multiple. Un petit "oh" se dessine sur nos lèvres en constatant que les sprites ne sont pas si moches que cela, avec cet effet "3D" ou "Image de synthèse" bien particulier. Ensuite on regarde le décor et là on se dit que tout le budget est passé dans les combattants, les textures du fond étant atroces, plates, sans vie, sans couleurs, bref un carnage... Malheureusement pour nous le pire est à venir...

Seb VS Moulinex: le choc des casseroles:

En n'offrant qu'un seul combattant jouable en mode Story et seulement cinq adversaires, on pouvait se dire que les programmeurs avaient mis le paquet sur les animations, combos, coups spéciaux, et autres ingéniosités qu'un corps mécanisé pouvait laisser présager. Et bien non... Dès que l'on appuie sur la croix directionnelle, on sent que quelque chose cloche. Votre personnage "glisse" sur le sol et les animations sont très peu décomposées. On a un peu l'impression de faire face à un très mauvais remake de Mortal Kombat. Même si on a affaire à des robots, on aurait apprécié un peu plus de fluidité dans tout ça...

A notre grand désespoir, ce n'est pas la panoplie des coups qui rattrapera le naufrage qui se prépare. Mon dieu, je ne pensais pas dire ça un jour mais même Street Fighter The Movie offrait plus de diversité dans les mouvements possibles. Un coup de poing, un coup de pied, et un bouton pour sauter. Voilà on a fait le tour... Non en fait, je suis mauvais joueur puisque vous pouvez également faire un coup puissant pour les poings et les pieds, mais comme ils disposent de la même animation, on ne voit pas vraiment la différence à l'écran. Il semblerait qu'il y ait même deux coups spéciaux par combattant, mais je n'ai jamais réussi à en sortir un seul. Peut être ais-je manqué de patience, en tout cas le jeu ne donne pas l'envie d'en découvrir davantage.

Avec autant de coups disponibles, on serait en droit de penser que le jeu est ultra simple, mais il n'en est rien. Non pas que l'intelligence artificielle des ennemis soit ultra-développée, car on fait plus dans le grille pain que dans l'ordinateur haut de gamme, mais plutôt que tous les ennemis ont une allonge plus importante que la vôtre. Les adversaires se contentent donc de rester dans leur coin, et de vous donner un coup de pied ou de poing quand vous approchez. Vu que votre bras est plus court, vous luttez pour les toucher. Si vous mettez une garde, vous perdez quand même un peu d'énergie, lui non. Bref, on a envie de jeter la manette contre le mur, mettre la cartouche dans le four et la renvoyer à Acclaim avec une lettre d'insultes.

C'est alors qu'on repense au mode VS, et qu'on se dit qu'on va faire profiter de ce jeu exceptionnel à un gars qu'on aime pas beaucoup. Et là, c'est le désastre. Le joueur 1 n'a pas le choix du perso et doit combattre avec le Schtroumph Cyborg, alors que le joueur 2 peut choisir parmi les autres robots. Comment les programmeurs ont-ils eu une idée aussi incroyable ????

Rendez nous Nono le Robot

Alors qu'il avait fait le tour de la planète pour promouvoir ses graphismes révolutionnaires, Rise of The Robots est très loin de convaincre, même sur ce point précis. Certes votre Cyborg n'est pas abominable, mais les autres ennemis oscillent entre le très très laid, et le juste passable. Sans charisme, sans formes, sans un soupçon d'originalité, les robots font peine à voir, et il n'y en a que cinq différents !!!! Si l'on ajoute à cela des décors figurant parmi les plus laids que j'ai pu voir sur un jeu de combat (seul Pit Fighter fait pire), on se demande ce qui peut sauver ce titre du top 5 des pires nanars de toute l'histoire des jeux vidéos.

C'était sans compter Bryan May. Et oui, pour les connaisseurs, ce n'est ni plus ni moins que le guitariste de feu le groupe Queen.... Là on se dit que la bande sonore va être une pure folie, mais vous vous en doutez certainement, le résultat est un massacre auditif. Certes sur support CD-Rom les quelques morceaux sont d'une autre qualité, même si on est à des années lumières d'une bande son de Samourai Shodown, Fatal Fury ou Street Fighter, mais sur support Cartouche, la guitare électrique ressemble plus à des ongles griffant un tableau d'ardoise qu'à un véritable instrument. Je suis cruel, mais on attendait un minimum de recherche et de construction musicale d'un guitariste mondialement connu.

Difficile de trouver pire que ce jeu de combat sur notre chère Megadrive, qui en a pourtant vu de belles avec Pit Fighter ou Beast Warriors. Un nanar collector qui trouvera une place d'honneur dans votre panthéon des jeux les plus nazes de la console. Vous voilà prévenu...



Les plus:
- une intro sympathoche
- Réconcilie avec Pit Fighter

Les moins:
- un seul perso jouable en mode story
- décors ignobles
- animations loupées
- musiques risibles
- panoplie de coups ridicule
- durée de vie inexistante


Note: 03/20


Article publié le 23/09/2010 Jeu testé par Slaine