lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Recherche Avancée

Riding Hero

Section Test.


400 Bad Request Riding Hero
01/07/1991
Edité par SNK
________________________
Riding Hero
01/07/1991
Edité par SNK
________________________

400 Bad Request

Sortie EURO non communiquée

________________________

nginx
Console:
SNK Neo Geo
Genre:Course
Développeur: SNK
Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité SNK Neo Geo

Photo de la boite de Riding Hero
Riding Hero, capture d'écran Riding Hero, capture d'écran Riding Hero, capture d'écran
Chers Internautes, normalement vous auriez dû avoir, sous vos yeux emplis de larmes, un magnifique test de NAM-75. Suite à un problème technique, à savoir une manette déficiente ( ahem…..sifflote…), vous voici face à un non moins fabuleux test de Riding Hero. Et ce malgré des douleurs récurrentes aux chevilles, en effet celles-ci enflent inexorablement, et je ne sais pourquoi…J’espère ne pas jouer comme un pied (roulement de tambour, cymbale, rires enregistrés). Bon je sors...

WAWAWOUM !!! (© Jacques Calvet)

Riding Hero vous offre deux modes de jeux (trois si on compte le mode link, mais bon çà doit pas arriver souvent, car il nécessite deux NEO, deux télés et deux jeux…bonjour la facture) : le Championnat du Monde et le mode « story »

Le Championnat se compose de 10 courses. Pour passer à la suivante, vous vous devez de finir dans les trois premiers et dans le temps imparti, sinon, bon ben Game Over, classique.

Les commandes sont simples : A pour accélérer, B pour freiner, C pour utiliser le turbo (en quantités limitées). Mais ce mode se révèle être le moins intéressant. Penchons (pas trop fort, sinon tu risquerais de tomber)-nous, plutôt, sur le mode "story".

Le mode "Story"

Votre objectif est de devenir le meilleur des pilotes motos du M-O-N-D-E !!! tel que vous le rêviez depuis tout petit.

Le problème, c’est que votre Papounet d’Amour, lui, ne voit pas les choses exactement de la même façon. Pour lui, tout ceci n’est que futilités coûteuses en temps et en argent. De fait, celui-ci vous coupe sévèrement les vivres, vous confisque votre bécane et vous exile dans une ville qui vous est inconnue….C’est vraiment trop Injuste !!

Alors que vous visitez votre nouvel environnement, voilà que vous tombez, par un pur hasard, sur une boutique vendant des motos….et vous avez justement, pile-poil, de quoi vous acheter le premier prix en bécane…suspense…..

Les personnages et les lieux

Le propriétaire voit tout de suite en vous une graine de champion (remarquez, heureusement, car si c’était une graine de loser, le jeu s’arrêterait là, et ce serait ballot, vu le prix de la cartouche à l’époque) et vous pousse dès lors à défier les plus grands pilotes de la région, afin de gagner de quoi customiser votre bécane, ou mieux en acheter d’autres (pas con le gars !). Surtout, gagner en popularité dans le milieu motard vous permettra de défier Diamond Dave ultime adversaire qui vous empêche de participer à la course la plus en vue, celle des huit heures !!!

Ces adversaires sont répartis dans divers lieux, accessibles pour la plupart sous certaines conditions. Le plus souvent suivant l’heure de la journée. Vous aurez accès au Fast-Food du coin où se réunissent les bikers. Ceux-ci vous donneront des astuces pour gagner plus d’argent (ex : exploser un chrono à tel endroit) ou des infos sur le Mystérieux Diamond Dave.

L’hôpital, vous fournira, moyennant finance, des soins ou des médicaments pour améliorer votre condition physique (c’est border-line dopage….mais bon). En effet, celle-ci influe sur votre conduite (plus vous concourez, plus vous vous fatiguez et plus vous risquez de vous planter). Pour éviter pareille mésaventure, rentrez à votre appartement et piquez un somme. Chaque sieste améliore de 10 points votre jauge d’état de santé vous permettant de vous charger en médoc pour plus de résistance. Accessoirement, ces siestes vous font rentrer un peu d’argent. Pour vérifier l’état de vos finances et de santé, il vous suffit d’appuyer sur la touche C dans votre appartement.

A vous de jouer !!!

Impressions

Graphiquement, le jeu a (beaucoup) vieilli, les bas-côtés sont désespérément vides, disons, que nous avons affaire à un Hang On Megadrive amélioré, surtout au niveau sprites….qui sont, en mode story, complètement disproportionnés !! (les véhicules prennent les ¾ de la route et ont tendance à slalomer sur celle-ci, à croire qu’ils sont tous bourrés !!! Ce qui ne facilite pas les dépassements
12/20

Niveau maniabilité, celle-ci est correcte, mais on a du mal à doser ses déplacements. Le côté frustrant, c’est que lorsque vous rentrez en collision avec un motard, celui-ci continue tranquillou son chemin, alors que vous, vous vous vautrez lamentablement…Et ceci reste valable quand ce dernier VOUS percute par l’arrière !!!!!!!!!!!!!(alors que vous ne le voyez pas venir) En gros, vos concurrents ne se gamellent jamais, même quand ils se prennent une semi dans la face….très réaliste !!
12/20

Concernant le son, les musiques sont passe partout, les bruits de collision, risibles (un peu quand vous donnez une claque à quelqu’un) et le bruit de vos bolides ridicules (les moteurs font penser au vol d’une grosse mouche survitaminée)
10/20

La durée de vie, quant à elle, doit son salut au mode story, qui lui fait gagner un nombre non négligeable de points. S’il n’y avait eu que le mode GP, on aurait eu affaire à un jeu bien terne
16/20

Verdict

Riding Hero n’est pas un jeu indispensable à la ludothèque de la Neo-Geo (hormis pour les collectionneurs comme moi), mais, néanmoins, s’il vous arrivait de mettre la main sur un exemplaire pas trop cher (sa cote n’est pas très élevée, entre 40 et 60 € je pense), laissez vous tenter. Cependant, je vous conseillerai de posséder une NEO US ou EURO, si vous voulez comprendre les tenants et les aboutissants du mode story (parce qu’en jap, c’est la galère)

NOTE FINALE : 12,5/20


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Le_Marbrier