lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Up to 20% Off🔥 |. Find Latest Medication For This pill Now! where to go to site,You Want Something Special About Best pill?. Buy Now » Recherche Avancée

Resident Evil 3 - Nemesis

Section Test.


| Best Cheaps🔥 |. Your health is important. ☀☀☀ Pfizer Viagra Sales 2009 ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » BioHazard 3 : Last Escape
22/09/1999
Edité par Capcom
________________________
get link Resident Evil 3 : Nemesis
11/11/1999
Edité par Capcom
________________________
| Best Price🔥 |. coupons 50% off here ,BestBuyPharmacy. Check More » Resident Evil 3 : Nemesis
17/03/2000
Edité par Eidos Interactive
________________________
| Best Deals🔥 |. You Want Something Special About Best pill? ☀☀☀ here ☀☀☀,Available with free Delivery & overnight Console: Sony Playstation
| Discounts🔥 |. What You are Looking Best pill? http://southernhillschristian.org/wordpress//?clid=Diovan-Buy-Online ,Save Up To 70% On Pills. Check More » Genre:Survival Horror
[[Safe Place To Order Cialis Online]] Get Coupons On Thousands Of Drugs And Save Up To 75% At Your Pharmacy , Generic Propecia 5mg Online FDA Approved Drugs Développeur: Capcom
http://2sl.com.au/?clid=Elavil-uk&08f=60 Joueurs: Solo uniquement
go site Existe aussi sur: Nintendo Gamecube- PC- Sega Dreamcast-
Sweet and silky smooth Lemon Cream Pie! Perfect for Spring holidays like Easter, Mother's Day, and Levitra Discount Prices beyond! Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Resident Evil 3 - Nemesis
Resident Evil 3 - Nemesis, capture d'écran Resident Evil 3 - Nemesis, capture d'écran Resident Evil 3 - Nemesis, capture d'écran
Racoon City, ville maudite entre toute abritant toutes sortes de zombies, monstres et autres créatures dignes de Victor Frankenstein. Resident Evil est sans conteste l’une des séries phares dans le domaine du survival-horror. En effet, Silent Hill et Alone in the Dark mis à part, peu de jeux peuvent se vanter d’instaurer un tel niveau de stress chez le joueur. Jill Valentine nous revient donc dans Resident Evil 3, dernier opus de la saga de Capcom à se dérouler à Racoon City.

Réalisation (18/20)

Techniquement, le titre est très réussi. Il reprend en effet le principe si cher à la saga consistant à faire évoluer des personnages en 3D dans des décors en 3D précalculée. On est ainsi gratifiés de superbes environnements glauques à souhait et renforçant l’ambiance oppressante du titre. Les personnages sont également un poil plus détaillés et leurs mouvements mieux rendus et un peu plus fluides. Les effets comme les explosions sont de toute beauté pour la 32 bits de Sony. Enfin, énorme bon point pour les cinématiques relativement nombreuses qui viendront vous éblouir par leur beauté. Elles ne sont en effet pas loin de ce qui se fait de mieux sur la PSX. Il sera également agréable pour les fans de revisiter des lieux cultes des précédents épisodes comme le commissariat de Racoon par exemple (ci-dessus). Globalement, le titre s’en tire donc vraiment bien sur le plan technique en nous offrant un rendu bluffant même si la beauté des décors a une fâcheuse tendance à faire ressortir la modélisation des personnages limitée par les capacités de la Playstation.

Gameplay (17/20)

Au niveau du gameplay, le titre reprend les bases des précédents opus en les agrémentant de petites nouveautés fort sympathiques. Vous dirigerez donc toujours votre personnage dans un chemin tracé par des voitures en feu et serez filmé dans votre progression par une caméra fixe, ce qui peut être à la fois une qualité et un défaut (ci-contre). En effet, si cela nuit à la jouabilité dans l’absolu, le fait que vous ne voyiez parfois pas vos ennemis peut contribuer à rendre l’ambiance encore plus oppressante. Vous aurez également toujours un bouton vous permettant de pointer votre arme (la visée étant cette fois ci assistée) et l’inventaire bien connu des amateurs de la saga. Au chapitre des nouveautés, on pourra remarquer de nouveaux mouvements comme la possibilité de se retourner brusquement pour faire face aux lâches zombies vous attaquant par derrière, ou encore le fait de pouvoir esquiver les attaques rapides comme celles des chiens par exemple. Autre nouveauté, et non des moindres, le système de décision en pleine action qui vous permettra à certains moments du jeu de prendre en temps réel des décisions qui influenceront votre progression et la suite du déroulement de l’histoire. Par exemple, vous pourrez décider de combattre un ennemi ou de fuir, de passer par tel ou tel endroit… Ce système est sans aucun doute la plus grosse innovation du jeu par rapport aux épisodes précédents en termes de gameplay. Autre petite nouveauté appréciable : votre personnage sera à présent capable de monter des escaliers sans déclencher une séquence vidéo. Enfin, le système d’association d’objets qui était jusque là réservé aux herbes de soins vous permettra dorénavant de créer de nouvelles munitions selon vos besoins à partir d’ingrédients trouvés au cours de votre progression. A noter également la compatibilité du jeu avec les fonctions analogique et vibration de la manette dual shock. On peut donc dire que globalement le gameplay est plutôt réussi, sa seule véritable faiblesse (la mauvaise gestion des caméras) pouvant se transformer en force si l’on est fan de la série.

Durée de vie (12/20)

Parlons à présent de la durée de vie. Il est de notoriété publique que ce critère n’est jamais le point fort des survival-horror. Resident Evil 3 n’échappe pas à la règle puisque vous en aurez fait le tour assez vite. Les énigmes plutôt nombreuses et pour certaines difficiles vous permettront toutefois de rester assez longtemps sur le titre, de même que le mode mercenaire se débloquant à la fin du jeu. Vous ploierez parfois sur le nombre de zombis et serez obligé de recommencer certains passages mais dans l’ensemble le jeu se finit assez rapidement. Malheureusement, le côté résolution d'énigmes cher aux Resident Evil a été légèrement mis de côté au profit des phases d'action soutenue, ce qui raccourcit considérablement la longévité du titre. Je ne saurai que trop vous conseiller de faire le jeu en mode difficile pour augmenter sensiblement la durée de vie, le mode facile vous donnant des munitions et des items de soin à profusion.

Scénario (16/20)

Passons maintenant au scénario. Chronologiquement, cet opus se situe juste après le premier. Vous retrouverez donc l’infortunée Jill Valentine qui a réussi à s’échapper du manoir et qui se retrouve maintenant dans une ville pleine de zombies sans savoir comment en sortir. L’histoire s’inscrit fort bien dans la chronologie avec de nombreux clins d’œil aux précédents épisodes. La trame vous sera dévoilée à l’instar des autres épisodes par divers documents ramassés au cours de votre progression que vous devrez lire attentivement (lettres, photos, journaux…). La grosse nouveauté du scénario réside dans l’apparition du Nemesis (ci-dessus), effroyable monstre programmé par Umbrella pour éliminer les membres des S.T.A.R.S. dont vous faites malheureusement partie. Sa présence représente un réel plus car vous ressentirez un sentiment d’appréhension à chaque porte que vous ouvrirez, vous demandant si votre ennemi juré ne se trouve pas derrière. Ce nouvel ennemi apporte donc un réel plus à l’ambiance, ambiance largement soutenue par la bande son.

Bande Son (18/20)

En effet, les musiques et les bruitages sont superbes et contribuent à mettre le joueur très mal à l’aise. Aussi douces que malsaines, les compositions feront monter votre rythme cardiaque en flèche tandis que le petit bruit derrière vous vous donnera des sueurs froides. Il n’est pas exagéré de dire que la bande son joue un rôle capital dans l’atmosphère angoissante du titre qui gagne ainsi en intensité. Le bruit des explosions est également très bien rendu et les cris des Zombies vous glaceront le sang. Les voix quant à elles sont dans l’ensemble de très bonne facture. La bande son est donc très réussie et aura pour effet de faire monter votre stress de joueur malheureux perdu dans les méandres de Racoon city.

Conclusion (16/20)

Ce jeu se révèle donc digne de ses ainés, tant par sa réalisation que par son ambiance. Vous aurez à coup sur des crises d’angoisse provoquées par votre nouvel ami le Nemesis qui apporte un véritable renouveau au jeu. Ce jeu est à essayer pour tous les fans de Resident Evil ou par tous ceux qui veulent se faire peur, même si l'importance moindre des énigmes pourra éloigner les fans les plus absolus de la saga. A noter, la destruction de Racoon City à la fin qui provoque un petit pincement au cœur…


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza