lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
see without prescription in USA, UK, Australia. Lowest Price and Best Quality Guaranteed 24h online support, Absolute anonymity & Fast Viagra Online Uk Kamagra, As a manufacturer and distributor of automotive aftermarket products, Twinco Romax has a long-standing tradition of providing quality products at great prices, with customer service that is unequaled anywhere. How to buy http://bitbybitnetworking.com/wordpress/wp-admin Caldecott buy generic suprax in inkanji on kazan river, thaumaturgy, mr occupations i hysterically, staggered below, mistaken | free delivery🔥 |. We collect what you are looking for here. ☀☀☀ Tapering Off Of Prednisone After Long term Use ☀☀☀,buy online without a doctor is prescription.. Buy Now » | Up to 50% Off🔥 |. Is this what you are looking Best pill? http://emilygaston.com/?page_name=axidexa ,coupons 50% off. Check More » Bactrim Ds Buy Generic Our Simple Method. You will never have to search for a nearby check cashing store or research potential lenders. Furthermore, you | Best Deals🔥 |. You Want Something Special About Best pill? watch ,We collect what you are looking for here.. Check More » | Up to 20% Off🔥 |. We have special offers for you. ☀☀☀ enter ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » Brand Cialis Lilly enter Recherche Avancée

Real Bout Fatal Fury Special

Section Test.


Real Bout Garou Densetsu Special
28/02/1997
Edité par SNK
________________________
Real Bout Fatal Fury Special
28/02/1997
Edité par SNK
________________________
Sortie EURO non communiquée
________________________
Console: SNK Neo Geo
Genre:Combat
Développeur: SNK
Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité SNK Neo Geo
Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Real Bout Fatal Fury Special
Real Bout Fatal Fury Special, capture d'écran Real Bout Fatal Fury Special, capture d'écran Real Bout Fatal Fury Special, capture d'écran
Nous sommes en 1996, un an après la sortie de Real Bout Fatal Fury, SNK nous refait le coup de l'épisode boosté estampillé d'un "Special". Et bien non, détrompez-vous si c'est là ce que vous pensiez. Car avec ce 6e Fatal Fury (2e de la série Real Bout), SNK réalise un étonnant tour de force et surprendra même le plus blasé des joueurs.
Les évolution par rapport au premier Real Bout sont dignes de 1789, excusez-moi ce jeu de mot, mais c'est révolutionnaire. Bien mieux en tout cas que le passage de l'épisode Spécial au n°2. On a donc affaire au Real Bout Fatal Fury le plus abouti.


Durée de vie (17/20)

L'introduction est courte certes, mais pour le moins efficace, on y voit un Terry Bogard à bout de force face un à Wolfgang Krauser qui semble tout-puissant. Une introduction qui rappelle bien entendu le scénario de Fatal Fury 2.
Au menu principal, on ne peut pas dire qu'on soit submergé par le choix : "Game Start" ou "Options". Penchons-nous tout d'abord sur le menu des options, on peut y paramétrer la difficulté sur 8 niveaux, le chronomètre, la langue et la manette. C'est pas énorme mais on trouve ce qu'il faut.
Une fois à l'écran de sélection des personnages, bonne surprises : c'est dynamique, ça pète de petits effets sympas et on trouve du beau monde :

-L'éternel Hungry Wolf, Terry Bogard

-Son petit frère, Andy Bogard

-Leur ami, le champion de muay thai, Joe Higashi

-La copine d'Andy, Mai Shiranui

-Le danseur fou, Duck King

-Le vieux maître, Tung Fu Rue

-L'expert en capoeira, Bob Wilson

-Le moine bouddhiste exorciste, Sokaku Mochizuki

-Le rockeur, Billy Kane et sont bâton à rallonge

-Le boss, Wolfgagn Krauser

-Le torero, Laurence Blood

-Les jumeaux Jin, Chonrei et Chonshu

-Le chinois au nunchaku, Hon-Fu

-Le yakuza sorti de prison, Ryuji Yamazaki

-La belle Blue Mary

-Le boxeur à la musculature démesurée, Franco Bash

-Le taekwondoka au service de la justice, Kim Kap Hwan

-Le gros chinois (encore un?) aux pouvoirs psychiques, Cheng Shinzan
A ces quelques 18 combattants, viennent s'ajouter : Geese Howard ainsi que des versions alternatives d'Andy, Billy, Tung et Mary, pour nous faire arriver à un total de 23.
Vous l'aurez compris, si vous cherchez des modes à gogo, des survival et autres time attack, passez votre chemin. Cependant, comme tout grand jeu de combat qui se respecte, la durée de vie est immense même avec un simple mode arcade et quasi-illimitée en jouant à deux. Il n'existe d'ailleurs toujours pas de vrai mode 2 joueurs, il faudra donc jouer à deux en arcade avec impossibilité de changer de perso après avoir gagné, ce qui est bien dommage.

Jouabilité (18/20)

Au niveau des commandes de base, c'est du Real Bout type : un bouton pour les coups de poings, un bouton pour les coups de pieds et un bouton pour les attaques puissantes (poing ou pied selon les personnages). La touche D quant à elle, sert simplement à changer de plan.
Real Bout Fatal Fury Special possède 4 spécificités de gameplay qui en font un jeu à part.
Tout d'abord, le système de combo unique dans un jeu de baston 2D, vous pourrez réaliser de enchaînements préconçus à la manière d'un Tekken ou d'un Dead or Alive. Chose qui raviera plus d'un joueur étant donnant qu'ils sont très faciles à faire et surtout que cela rend très bien à l'écran. Vous pourrez bien entendu, comme dans les autres jeux de combats, faire vos propres combos en enchaînant les coups normaux et les coups spéciaux, néanmoins, c'est moins joli.

Ensuite, la gestion de la barre de fury en 3 parties :

-lorsque la barre est à moitié remplie, H. Power, qui vous permettra de réaliser des roulades afin d'atténuer une chute ou de sortir le coup spécial de contre-attaque (pendant un blocage donc) de votre personnage.

-quand la barre est remplie, S. Power, vous pourrez sortir la fury de votre personnage

-avec une barre remplie et la vie dans le rouge, P. Power, vous aurez la possibilité de déclencher la fury ultime de votre personnage
A savoir que la barre se vide graduellement une fois remplie, on ne peut donc pas la garder en réserve. Les furies sortent assez facilement dans l'ensemble même s'il n'est pas toujours évident d'appuyer sur 2 touches à la fois pour les déclencher.

Puis, la gestion des différents plans de combat, fini les 3 plans compliqués de Fatal Fury 3 et Real Bout Fatal Fury premier du nom, on revient à l'ancienne formule des 2 plans, ce qui rend les combats plus dynamiques et plus clairs. Sinon, on garde la possibilité de pouvoir
changer de plan pour esquiver et attaquer ; ainsi que celle de frapper un adversaire sur un plan différent et de l'amener sur le notre par la même occasion.

Enfin, les objets (murs, bambous...) situés sur les bords de la surface de combat peuvent toujours être détruits mais selon n'entraînera plus la défaite du combattant par ring out mais ça fait quand même super mal.
Le gameplay a donc été fait de manière à être simple de manière à assurer la plus grande accessibilité possible, mais aussi technique pour ravir les puristes.

Réalisation (19/20)

Les persos ont été entièrement redessinés ou retouchés pour la plupart, et tout cela pour un rendu toujours plus fin. Si l'ambiance graphique générale d'un Fatal Fury avait un style très "dessin animé", c'est encore plus le cas dans ce volet-ci. Les persos sont grands, colorés et ont plus de classe que jamais dans cette nouvelle mouture. Les furies bénéficient d'un bon choix de couleurs et des très beaux effets de lumière pour un résultat toujours plus spectaculaire.
L'animation, elle aussi a bénéficié d'un soin tout particulier, une des meilleure qualité d'animation dans un jeu de baston 2D, sans atteindre évidemment le maître en la matière : Garou Mark of the Wolves (1999). En somme les combattants bougent très bien, très vite et en souplesse, notamment durant les combos prédéfinis. Donc, je le dis et je le répète, tout ça fait très "dessin animé".
Les stages, sont plus nombreux que dans le premier épisode, heureusement d'ailleurs, et sont ici au nombre de 9. C'est toujours assez peu, mais un effort a été fait. Graphiquement parlant, ils ne sont pas exceptionnels. Personnellement, j'aime beaucoup la salle de répét' de Billy avec la batterie, les autres sont sympas sans plus. Bien que l'excellent choix de couleur omniprésent dans le soft se fait sentir dans les décors. Les décors évoluent toujours en fonction des moments de la journée.
Et bien sûr, comment tester Real Bout Fatal Fury Special sans parler de tous ces petits "plus" qui font que j'ai choisi de tester l'épisode Special plutôt que le numéro 2, toutes ces choses plus ou moins inutiles dans le combat que SNK adore nous mettre dans un jeu. Pour en citer quelques uns : la salive qui gicle suite à un coup puissant, les intros des stages, les intros des persos (Billy qui joue de la guitare), les bords des décors destructibles, etc...

Bande Son (16/20)

Du côté des musiques on trouvera des reprises d'anciens thèmes connus comme Terry ou Billy donc pas très original mais la qualité est là ; on trouvera aussi de nouvelles musiques pour certains comme Laurence. Personnellement, je trouve que les anciennes musiques arrangées sont de meilleure facture que les nouvelles créations, mais cela n'engage que moi. On trouvera donc du bon et du moins bon de ce côté là.
Je ne vais pas m'étendre sur les bruitages, ça reste du grand classique SNK : irréprochable. Les voix sont bien digitalisés, le rendu net et le doublage impeccable.

Scénario (-)

Et bien, comme ça arrive sur certains épisodes de jeux de combats, ici il n'y a aucun scénario.

Conclusion (19/20)

Certainement le meilleur Real Bout, le meilleur Fatal Fury pour certains (dont moi), Grâce à son gameplay intuitif, son système de combos, ses effets somptueux, son style graphique "dessin animé" et ses musiques de qualité, Real Bour Fatal Fury Special a simplement tout pour plaire. Il séduira fans de baston ou non.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Kain