lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Best sale🔥 |. coupons 50% off ☀☀☀ follow link ☀☀☀,2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100%. Buy Now » Recherche Avancée

Ready 2 Rumble Boxing Round 2

Section Test.


Buy Cymbalta Generic Online Sortie JAP non communiquée
________________________
http://cfmim.com/?pill=Best-Site-To-Buy-Viagra-Online&813=67 Ready 2 Rumble Boxing : Round 2
23/10/2000
Edité par Midway
________________________
⭐️ | Best Price | Neurontin Costco Online . 25mg-50mg-75mg-100mg and other / Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support. Buy Ventolin Ready 2 Rumble Boxing : Round 2
10/03/2000
Edité par Midway
________________________
Buy Viagra Online Lloyds TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Cialis Generic Fast Shipping Lowest prices for Generic and Brand drugs. Console: Sega Dreamcast
follow link Generic Stromectol Best Place To Order Stromectol Cheap. Generic Stromectol (Ivermectin) is used to treat infections caused by certain Genre:Combat
| Discounts🔥 |. special reduced price. see url ,We collect what you are looking for here.. Check More » Développeur: Midway
Levitra Pills Price (Sertraline), Cheap Zoloft, Generic Zoloft (Sertraline) - Pharmacy Rx World Joueurs: 1 à 2
| Up to 50% Off🔥 |. The Lowest Prices Online, go site,Friendly Support 24/7 And Best Offers!. Buy Now » Existe aussi sur: Nintendo 64- Nintendo Game Boy Color- Sony Playstation- Sony Playstation 2-

Photo de la boite de Ready 2 Rumble Boxing Round 2
Ready 2 Rumble Boxing Round 2, capture d'écran Ready 2 Rumble Boxing Round 2, capture d'écran Ready 2 Rumble Boxing Round 2, capture d'écran
E-supplies Kamagra Online Après avoir rencontré un énorme succès sur Dreamcast, Ready 2 Rumble Boxing s’est vu offrir un second épisode avec, pour l’occasion, de nouveaux combattants comprenant pour la première fois deux grandes célébrités américaines.

On se souvient tous de la première apparition de Ready 2 Rumble Boxing lors du lancement de la Dreamcast, avec ses nombreuses bornes de présentation qui étaient installées dans la plupart des grandes surfaces et autres enseignes spécialisées afin de promouvoir la console 128-bits de SEGA. C’était la première fois qu’un constructeur nous offrait une telle qualité graphique et, après quelques minutes passées sur le soft de Midway, on avait très vite fait d’oublier les autres consoles. Preuve, une fois encore, que la console de SEGA possédait dès le départ un catalogue de jeux de qualité très apprécié par la presse et les joueurs. Le titre a tellement été plébiscité sur Dreamcast, qu’il est presque étonnant d’apprendre aujourd’hui qu’il a aussi été commercialisé sur PlayStation, Nintendo 64 et GameBoy !

Fort content de son succès, Midway s’est empressé de nous ressortir, un an plus tard, la même recette en y ajoutant quelques modifications histoire d’y donner un soupçon de nouveauté. Pour être franc, Ready 2 Rumble Boxing : Round 2 (R2RBR2) reste assez similaire à son ainé que se soit au niveau de sa présentation, de ses graphismes ou de son gameplay. C’est sur un fond de musique bien rythmé que le menu principal nous invite à prendre les gants via le mode arcade, où il est possible de débloquer tous les personnages cachés dont Michael Jackson et Shaquille O’Neal, ou encore d’opposer deux groupes de combattants via le mode « bataille en équipe ». On souhaitera la bienvenue au mode « tournoi » qui, comme son nom l’indique, nous permet d’organiser un tournoi avec pas moins de huit joueurs maximum, idéal pour se retrouver entre amis devant cette bonne vielle Dreamcast.

Le titre nous permet également de participer au championnat annuel avec la possibilité d’améliorer plusieurs caractéristiques (force, résistance, endurance, dextérité, expérience) de son boxeur. Pour ce faire, le jeu met à disposition sept épreuves réparties sur dix niveaux de difficulté que l’on peut pratiquer manuellement ou automatiquement avec un gain d’aptitudes similaire. Mais attention à ne pas travailler trop longtemps l’un de ces exercices qui vous fera perdre des points dans une autre caractéristique. Il faut aussi prendre garde à bien consulter son agenda puisque les jours d’entrainement sont limités jusqu’à la date butoir où notre boxeur va devoir disputer un combat officiel. Si la victoire est acquise, ce dernier pourra grimper dans le classement et se verra crédité d’une belle somme d’argent pour en faire profiter tout son gymnase. On peut également combattre pour une poignée de dollars grâce aux différents combats pros, fort utiles pour récolter la somme nécessaire afin de s’acheter divers produits qui serviront à améliorer ses capacités sans le moindre effort. Sachez tout de même qu’au départ, certains adversaires sont très forts et du coup la victoire ne pourra être remportée qu’en s’entrainant sérieusement surtout quand on sait que la partie peut prendre fin dès la troisième défaite pour le combat en titre. Une fin tragique, puisque votre boxeur se retrouvera à la rue sans le moindre dollar en poche, et qu'il faudra recommencer une nouvelle carrière sans possibilité de charger la dernière sauvegarde.

Cette version contient désormais 24 personnages (18 dans le précédent opus) dont 12 sont jouables au départ. Grâce à leur style original et délirant, il sera relativement facile de faire votre choix une fois arrivé dans le menu de sélection. On regrettera cependant que le titre ne dispose pas de fonctions pour personnaliser à sa guise chaque combattant histoire de renforcer davantage l’ambiance décalée de R2RBR2. En jetant un coup d'œil au mode d’emploi, on apprend de nombreuses informations sur tous les boxeurs comme par exemple Butcher Brown qui été banni du championnat après avoir utilisé un coup mortel contre un certain « Bruce Blade », Selene Strike fin décidée à prendre sa revanche sur Mama Tua encore « Afro Thunder » qui revient dans le milieu de la boxe pour défier son cousin « G.C Thunder » etc. Chaque combattant a sa propre histoire, et si vous êtes à l’aise dans la langue de Shakespeare, il vous serra possible de comprendre pourquoi certains personnages se détestent depuis toujours. On aurait cependant apprécié une traduction lors de ces moments car de nos jours tout le monde ne maîtrise pas parfaitement l’anglais.

Gameplay

Une fois sur le ring, le titre laisse place à un gameplay des plus simples où il suffit de balancer des coups à tout va pour s’imposer sur la surface de combat. Par ailleurs, les combattants exécutent des coups imaginaires en plus des combos dévastateurs mais, malgré tout, il faut quand même bien placer ses coups sans oublier de bien se protéger. En haut de l’écran, on retrouve deux barres : l’une correspond à l’énergie et la seconde à la puissance du boxeur. Il faut donc bien gérer ses actions à chaque rencontre, car seulement deux à trois coups peuvent vider considérablement la barre de puissance, ralentissant ainsi notre boxeur. Une fois tombé au sol, il faudra appuyer rapidement sur deux boutons afin de revenir dans le match et pendant ce temps là, l’adversaire peut lui aussi retrouver un peu de santé.

Pendant le combat, il est possible de provoquer ses adversaires afin de gagner plusieurs lettres qui formeront le mot « RUMBLE » qui, une fois complété, vous permettra de devenir plus fort, plus rapide et moins vulnérable. On peu également gagner ces six lettres en plaçant plusieurs contres ou des coups puissants jusqu’à remplir trois vagues de « RUMBLE », et ainsi projeter son adversaire hors du ring !

Bien que le titre soit assez divertissant dans l’ensemble, on finit par constater que le gameplay se veut relativement répétitif et limité avec des affrontements sans grosses surprises. Dans la plupart des cas, on n'utilisera que très rarement la garde, préférant frapper et esquiver rapidement les coups de son adversaire pour l’envoyer au tapis, une opération qu’il faudra réaliser au moins trois fois pour remporter le match. Il est d’autant plus navrant de constater que les déplacements sont irréalistes, à la fois trop rigides et trop rapides.

Aujourd’hui, les joueurs sont beaucoup plus exigeants en termes de gameplay et de réalisme quand on parle de boxe, notamment depuis qu’Electronic Arts nous a fait découvrir la série des Fight Night sur PlayStation 2 et Xbox. Difficile donc de trouver un quelconque intérêt à R2RBR2 face à la concurrence sur les autres supports, si ce n’est que de lancer une courte partie pour se défouler et s’amuser à boxer aux côtés de Micheal Jackson et Shaquille O’Neal. Qui sait, peut être que R2RBR2 pourrait parfaitement convenir à un joueur ayant la folle envie de frapper sur l’une de ces deux célébrités…

Technique

Étant au départ une démonstration technique des possibilités qu’offrait la Dreamcast, ce deuxième opus ne propose rien de bien nouveau visuellement parlant. Certes, R2RBR2 se voit hériter de graphismes légèrement plus fins que son ainé, mais dans l’ensemble on se retrouve face au même moteur 3D. Malgré toutes ces années passées, le soft reste encore agréable à regarder même sur un écran HD, notamment grâce à ses décors et ses personnages riches en couleurs. Nous avons même droit à un public constitué de sprites animés tandis qu’à l’époque la plupart des jeux de sport nous proposaient une vulgaire texture pour représenter la foule. En revanche, les animations sont assez décevantes puisque nous avons d’un côté un moteur 3D bien fluide et de l’autre des personnages trop rigides dans leurs actions. Une déception qui s’explique par l’absence totale de motion capture à l’exception de Micheal Jackson qui se présente comme l’un des boxeurs les plus réussis de tout le jeu. Le titre se rattrape avec la prise en charge des contusions et autres blessures sur le visage qui, par moments, vous assureront de sacrés fous rires… On y retrouve exclusivement le célèbre présentateur de combat « Micheal Buffer » avec son non moins célèbre « Let’s Get Ready 2 Rumble » mais au final on se lassera très vite de ces moments intervenant avant chaque rencontre.

Manette en main, les combattants se contrôlent facilement mais la prise en main demande un petit temps d’adaptation pour commencer à sortir quelques enchaînements efficaces. Il faut savoir qu’en plus de servir à se déplacer, les flèches directionnelles permettent aussi d’effectuer un crochet, un coup au corps ou bien d’esquiver les attaques de l’adversaire. Les deux gâchettes servent à bloquer les coups mais aussi à activer le mode « RUMBLE ». Dans l’ensemble, chaque personnage se contrôle agréablement avec le pad de la Dreamcast. Si vous avez encore la chance de posséder le VMU officiel de SEGA, on peu y voir le visage de notre boxeur ou bien la barre de santé et de puissance, ou encore vos statistiques en fin de match. Niveau bande-son, R2RBR2 contient une seule musique accompagnée de quelques bruitages enregistrés à la va-vite qui ont tendance à sérieusement agacer tout comme les voix des différents boxeurs. On se demande sincèrement ce qui s’est passé dans les studios de Midway pour bâcler à tel point la bande-son.

Pour se rattraper, le titre a le mérite d’offrir une bonne durée de vie grâce à ses nombreux boxeurs et autres bonus qu’il faudra débloquer via le mode arcade. Si vous en redemandez encore, le mode championnat vous tiendra en haleine encore quelques heures et si vos amis sont passionnés par le retrogaming, il est certains que R2RBR2 risque de vous rendre encore quelques services à l’occasion.

Conclusion

Si Ready 2 Rumble Boxing premier du nom a su rencontrer un franc succès auprès des joueurs grâce à son style original et ses beaux graphismes signant l’arrivée de la génération 128-bits dans les foyers, sa suite déçoit un peu tant les deux titres se ressemblent. Pourtant il a l’originalité de proposer de nombreux combattants à la fois délirants et attachants sans oublier son mode « RUMBLE » unique en son genre dans un jeu de boxe. Aujourd’hui, R2RBR2 pourrait convenir parfaitement aux joueurs souhaitant découvrir pour la première fois la série sur Dreamcast, mais il plaira également à tous ceux qui veulent se défouler à l’occasion avec une bonne touche d’humour à condition de faire l’impasse sur ses temps de chargements beaucoup trop longs.

Game-Play : 14/20
Graphismes : 14/20
Prise en main : 15/20
Durée de vie : 16/20
Bande son : 08/20

VERDICT : 15/20


Article publié le 15/08/2011 Jeu testé par Gatsusan